Info ISRAËL eloul 5770 – août 2010

BELLE ISRAËL, LUMIERE DES NATIONS
                                   TOUT EN PHOTOS

                                                          Eretz Yisrael

Record du tourisme cet été en Israël et afflux des français

Dans un article intitulé « l’afflux français » le grand quotidien
israélien « Haaretz » note dans sans son édition du Lundi 23 Août la
remarquable présence des touristes français en Israël durant l’année et
plus particulièrement pendant l’été. 80.000 personnes venues de
l’Hexagone se seraient rendues ainsi dans le pays pour les seuls mois de
juillet et août (un chiffre équivalent à celui de l’année dernière),
faisant des Français les visiteurs les plus fidèles après les Américains
et les russes. S’appuyant sur des témoignages pour dresser le portrait du touriste
français, le journal souligne que la plupart de ceux qui passent leurs
vacances en Israël sont « juifs, d’origine nord-africaine ».Un restaurateur affirme que si « les Français ont des défauts, les
Israéliens à l’étranger ne se comportent pas mieux, de plus ils étaient
les seuls à venir pendant la Seconde Intifada et la Guerre du Liban ».
Un phénomène également relevé par une ancienne employée de l’ambassade
israélienne à Paris. Selon elle, les « Juifs de France, qui sont la
plupart du temps traditionalistes, sont avant tout loyaux envers
Israël ». En 2009, Israël a accueilli 2,7 millions de touristes dont plus de
260 000 Français. Selon L’office de Tourisme Israélien, la France se
place en troisième position derrière les États-Unis (550 000) et la
Russie (400 000) et avant le Royaume-Uni (170 000) et l’Allemagne (145
000).

                                                                 Yeroushalayim

       

Plus d’un million de personnes ont visité Israël entre les mois de
janvier et de juillet derniers, selon un rapport du ministère du
Tourisme rendu lundi. Il s’agit d’une augmentation de 39 % par rapport à
la même période de l’année dernière, et de 10 % par rapport à 2008,
dernier record pour le pays. Le ministère révèle que le pic a été atteint en juin, avec 259 000
touristes en un mois. Soit une hausse de 24 % par rapport à juin 2009,
et de 8 % par rapport à 2008. Par ailleurs, les revenus venant du
tourisme s’élèveraient à 1,55 million de dollars pour la première moitié
de 2010. « Ces résultats sont dus à des investissements massifs, et à des
actions visant à gommer les effets de la mauvaise publicité à laquelle
Israël doit faire face
», explique Stas Meseznikov, ministre du
Tourisme. « Il est essentiel de poursuivre dans cette voie, surtout maintenant.
Un retour de bâton aurait des effets terribles sur les salaires et
l’emploi dans le pays
», a ajouté Meseznikov.

Le site Internet du ministère a également enregistré une augmentation
du nombre de « touristes virtuels ». Durant la première moitié de
l’année, plus de 2,7 millions d’utilisateurs, de 220 pays différents
sont arrivés sur le site. Une augmentation de 30 % par rapport à l’année
dernière, et le double par rapport à janvier / juin 2008. Le plus grand
nombre de touristes viennent des Etats-Unis, de Russie, de France ,
d’Allemagne, du Royaume-Uni et d’Italie. Enfin Les deux plus grandes villes d’Israël, Jérusalem et Tel-Aviv,
ont été nommées respectivement première et troisième villes les plus
agréables d’Afrique et du Moyen-Orient, par le magazine de voyage Travel
and Leisure. Seul Le Cap, en Afrique du Sud, les sépare.
(Source terredisrael.com)                                                                            

                                 
                                                                                              Innocence
                         
 
 
                                                                                         et prière au Kotel    
                                 

       Ce que signifie être juif, texte écrit par une israélienne

Je
n’ai aucune peur d’aller où que ce soit,
Ni en bus, ni dans un centre commercial.
Je n’ai ni changé, ni cessé de faire quoi
que ce soit
De ce que je faisais avant que cette panique ne s’installe
! Les gens ont tendance à oublier que les routes
Tuent deux fois plus de victimes que ne le fait la terreur
! Plus de gens meurent encore
Par suite de crise cardiaque, de cancer,
Et d’autres causes,
Tout simplement ils ne le montrent pas à la télé.
Ne vous méprenez pas,
Il y a bien une guerre,
Ce n’est pas agréable,
Mais regardons les choses en face : ON N’A JAMAIS ETE
MIEUX QUE MAINTENANT !!!! C’est seulement la télé
et les média
Qui font croire aux gens
Que la fin du monde arrive. Il y a tout juste 60 ans,
Ils menaient les Juifs à la mort
Comme des brebis à l’abattoir ! Pas de Pays,
pas d’Armée, il y a 55 ans !! Sept pays arabes
ont déclaré la guerre
Au petit état juif,
A peine vieux de quelques heures !! Nous étions
alors 650.000 juifs !
Contre le reste du monde arabe ! Pas d’IDF (Force de
Défense israélienne) .
Pas d’aviation militaire puissante,
Juste un peuple rude,
Qui ne savait où aller. Le Liban, la Syrie ,
l’Iraq, la Jordanie , l’Egypte,
La Libye et l’Arabie Saoudite ont attaqué tous
ensemble. 65% du Pays que l’ONU nous avait ‘donné’
N’était que du désert. Le pays a commencé
de rien ! Il y a 35 ans ! Nous avons combattu
Les trois armées les plus puissantes du Moyen
Orient,
Et les avons balayées en six jours. Nous nous
sommes battus contre
Diverses coalitions de pays arabes,
Qui avaient des armées modernes,
Et des quantités d’armes provenant de la Russie
Soviétique ,
Et nous avons quand même gagné !!! Aujourd’hui
nous possédons
Un pays,
Une armée, une aviation puissante
Une économie High-Tech, qui exporte des millions.
Intel – Microsoft -IBM ont développé leurs
produits ici. Nos médecins ont gagné des
prix internationaux
Qui récompensent des développements médicaux.
Nous avons fait prospérer le désert,
Et vendu oranges et légumes dans le monde entier,
Israël a envoyé son propre satellite dans
l’Espace !!
Trois satellites en tout !!! C’est fièrement
Qu’avec les USA et leurs 250 millions d’habitants,
Avec la Russie et ses 200 millions d’habitants,
Avec la Chine et ses 1,1 milliards d’habitants,
Avec les Européens-la France, l’Angleterre, l’Allemagne,
Et ses 350 millions d’habitants,
Nous sommes les seuls pays au monde
A avoir envoyé quelque chose dans l’espace !!
Israël fait aujourd’hui partie
De la puissante famille nucléaire mondiale
Avec les USA, la Russie , la Chine , l’Inde, la France
et l’Angleterre.
(Nous ne le reconnaissons pas, mais tout le monde le
sait…) Penser qu’il y a seulement 60 ans,
On nous menait,
Honteux,
Ayant perdu tout espoir,
Vers notre propre mort !! Nous sommes sortis en rampant
des cendres brûlantes de l’Europe,
Nous avons gagné nos guerres ici, armés
de moins que rien,
Nous avons construit un ‘ empire ‘ à partir de
rien. Pour qui M. Arafat se prend-il donc
Pour m’effrayer ?
Pour me terrifier ? Vous me faîtes rire ! La Pâques
a été célébrée :
N’oublions pas ce dont il s’agit.
Nous avons survécu à Pharaon,
Nous avons survécu aux Grecs,
Nous avons survécu aux Romains,
Nous avons survécu à l’inquisition en
Espagne,
Nous avons survécu aux pogromes en Russie,
Nous avons survécu à Hitler,
Nous avons survécu aux Allemands,
Nous avons survécu à l’holocauste,
Nous avons survécu aux armées des sept
pays arabes,
Nous avons survécu à Saddam. Calmez-vous
les gars,
Nous survivrons aussi
A nos ennemis actuels. Dans quelque partie de l’histoire
de l’humanité qu’on regarde ! Pensez-y,
Pour nous,
Les juifs,
Notre situation n’a jamais été meilleure
!!! Aussi,
Relevons bien haut la tête,
Et souvenons-nous : Toute nation ou toute culture
Qui a essayé de s’en prendre à nous
A été détruite -alors que nous
avons continué d’exister !!! L’ Egypte ?
Quelqu’un sait-il où son empire a disparu ? Les
Grecs ? Alexandre de Macédoine ? Les Romains
? Est-ce que quiconque de nos jours parle latin ? Le
Troisième Reich ? Quelqu’un en a-t-il entendu
parler dernièrement ? Et regardez-nous,
La Nation de la Bible,
Depuis l’esclavage en Egypte,
Nous sommes encore ici,
Parlant la même langue !!
Au même endroit, à l’instant présent.
Les arabes ne le savent pas encore,
Mais ils apprendront qu’il y a un D… . Tant que
nous conserverons notre Identité,
Nous sommes éternels. Aussi, désolée
de ne pas m’inquiéter,
De ne pas me plaindre,
De ne pas pleurer,
De ne pas avoir peur. Tout va bien ici.
Cela pourrait certainement aller mieux, Mais cependant
: Ne vous laissez pas avoir par les inepties médiatiques,
Ils ne vous diront pas
Que des festivals ont lieu,
Que les gens continuent à vivre,
Que les gens sortent,
Que les gens voient des amis. Oui, notre moral est bas,
Et alors ? C’est seulement parce que nous pleurons nos
morts
Pendant que d’autres aiment le sang. C’est aussi la
raison pour laquelle,
Nous gagnerons, après tout. Vous pouvez faire
suivre cet e-mail
Si vous le désirez.
A la communauté juive toute entière,
Et aux gens dans le monde entier. Ils font partie de
notre force.
Cela pourrait aider certains d’entre eux
A garder la tête haute. Dites-leur
Qu’il ne faut s’inquiéter de rien.
Dites-leur de voir plus grand et
De comprendre la situation telle qu’elle est. A l’an
prochain à Jérusalem.
(terredisrael)

                                                          Israël, avec ses paysages divers et variés, vous attend
                             


                                                      Tiens, une demoiselle à la chevelure très originale !
                              

                          

                              

                        Être Israélien, quelle classe !

La
fréquentation d’Israéliens, qu’elle
soit occasionnelle ou permanente confronte bien souvent
à une donnée constante de l’âme
juive : l’autocritique que d’aucuns poussent
jusqu’à la limite du pathogène par
l’auto dénigrement. Il faut dire
que les nations ne nous témoignent pas ces temps
ci des marques d’estime ou d’intérêt
qui nous renverraient une image de nous-mêmes
susceptible de nous dissuader d’entretenir une
opinion plutôt dévalorisante d’Israël
et de ses œuvres. A force d’être méprisés
on ne peut empêcher les faibles de refouler la
plus malsaine des interrogations : « Et si nous
étions méprisables ? » Combattre
ce questionnement pervers aux retombées dévastatrices
figure parmi les priorités pédagogiques. Puisque les
autres n’entendent la voix d’Israël
qu’au travers d’une haine qui remonte au
Golgotha, que leurs critiques témoignent plus
du ressentiment que de la volonté d’aider
un ami, laissons de côté leur point de
vue et appliquons, pour y voir clair la procédure
de l’examen de conscience préconisée
par Maïmonide : le vidouï : l’aveu.
Et bien, ce vidouï, tourné et retourné
nous oblige à reconnaître que nous avons
d’excellentes raisons pour être….
fiers des œuvres de l’Etat d’Israël.

Ce pays a
60 ans, vous avez bien entendu ? Et il vit, mange ses
produits, se soigne, (ainsi que ses concitoyens Arabes)
souvent avec des médicaments made in Israël,
ses chercheurs sont réputés, ses universités
sont prestigieuses, il éduque ses enfants, il
fait tourner ses usines, sa justice peut être
saisie par tout un chacun, sa démocratie est
si puissante qu’elle en devient parfois excessive,
il se défend aussi, grâce à une
armée qui prévient les populations de
son intention de….bombarder les zones limitrophes
etc…etc… Qui n’y
a pas séjourné depuis trois ou quatre
ans est stupéfait des progrès réalisés
en bien des domaines Je le redis, ce pays a 60 ans ! Ce qu’il
est aujourd’hui, ce qu’il promet de devenir
expliquent les raisons de cette haine pugnace à
son égard : la JALOUSIE, combustible des haines
durables menant souvent aux tragédies les plus
sanglantes. Les nations
savent que ce qui se passe en Israël engage l’avenir
du monde. Qu’on massacre ailleurs ne suscite pas
de réaction (ou dans une telle « disproportion
» qu’elle en devient insignifiante.) Mais
qu’Israël se défende et les entrailles
de la terre se confondent dans des rictus douloureux.
Des Juifs qui se défendent c’est contraire
à l’habitude, ce n’est pas dans l’ordre
des choses…

Léon
Askénazi (Manitou), que son souvenir nous éclaire,
enseigne à propos de la vision d’Ezechiel
relative à la résurrection des morts (chap
37) « le rassemblement des ossements desséchés
puis, les nerfs et la chair qui les habiteront, ensuite
la peau qui recouvrira les cadavres et enfin le souffle
de vie qui viendra les animer ; » Manitou enseigne
donc que notre époque correspond au temps qui
réunit les ossements en permettant le rétablissement
de la nation juive après deux mille ans d’exil.
Ces ossements forment l’ébauche d’un
corps ; ils sont la première étape de
la résurrection d’Israël qui a commencé
en 1948. Alors quand
nous vient la tentation de désespérer,
considérons le chemin parcouru par ces «
ossements » dont le frémissement de vie
fait si peur aux nations qu’elle voudrait les
voir encore disséminés dans les cimetières
du monde ! Considérons qu’après
deux mille ans de galouth nous ne pouvions pas retrouver
Peuple, Terre, Unité et Esprit simultanément.
Ouvrons les livres de l’histoire récente
avec les yeux du Sage, de celui qu’on nomme roé
ètt hanolad ; celui qui sait voir ce qui naît.
En effet, tout se passe comme si notre époque
était celle du cheminement des exilés
vers le Retour.

Comme ils
étaient plus forts que leurs bourreaux nos pères
sortant des camps de la mort, plus forts que l’immense
douleur, grâce au fol espoir de rebâtir
la nation juive. Et Ben Gourion
n’était peut-être pas croyant ou
religieux selon les critères empruntés
au christianisme mais il l’était au regard
d’un système qui rejette le Ciel pour patrie
tout en acceptant sa référence tutélaire. Des chefs
corrompus et dévoyés accompagnent nécessairement
le cours de l’histoire, de cette histoire que
nous devons assumer avec la volonté de l’unir
à la morale et l’équité.
Les fautes, les délits, les crimes ne disqualifient
pas, pour autant, la Loi qui les condamne. Les sociétés
contemporaines de David ou de Salomon étaient
loin d’être exemplaires… Et c’est
précisément parce que l’homme doit
faire preuve de moralité dans des domaines que
les nations jugent inconciliables avec la vertu que
la vocation hébraïque est essentiellement
historique. Il est certes plus commode de construire
la « Jérusalem céleste » que
de tenter de l’édifier ici-bas. C’est
dans les tensions, les confrontations que se vérifie
la capacité de l’homme à les surmonter.
Pas dans la fuite ! Le messie que nous attendons rétablira
le droit. Il n’en différera pas l’exercice
pour un autre temps que le sien…

Le ghetto,
le mellah ne sont pas constitutifs de la nation juive.
Alors que monastères et couvents sont la voie
royale du salut. Ils échappent aux contraintes
et vicissitudes de l’histoire par vocation. Le
Judaïsme ignore la division du clergé en
deux groupes distincts. Le clergé séculier
(secula, le siècle) qui vit parmi les fidèles
et le clergé régulier (regula, selon la
règle de St Benoît qui fixe la norme du
comportement monastique) On l’aura
compris, une des raisons pour lesquelles les Juifs rejettent
Jésus c’est que le christianisme propose
un idéal de vie qui relève d’une
conception de l’homme et du monde étrangers
à la tradition d’Israël. Et pour retrouver
nos sources, il faut en éliminer les éléments
étrangers qui s’y sont introduits et que
nous avons crus relever de notre patrimoine. Alors, en
dépit des difficultés dont la résolution
fonde la grandeur et l’Election d’Israël,
nous avons les meilleures raisons d’être
fiers de ce qui se construit sur la terre d’Israël
! Et quand l’impatience risque de faire chavirer
l’édifice, quand la mésestime prend
le pas sur l’amour de soi, cessons de regarder
tout ce qui reste à faire, étonnons nous
de ce qui a été accompli en 60 ans et
crions à la face du monde : « Qui a fait
mieux ? » Alors et alors seulement face au silence
du monde, montera des racines de notre mémoire
cette exigence de pudeur qui accompagne toujours les
authentiques victoires : la fierté ! Et, regardant
ce peuple se battre en donnant des leçons au
monde, on se dira avec l’accent de la complicité
: "ÊTRE ISRAELIEN : UN FIER STATUT !"

Arnold Lagémi pour Terredisrael

                                                         Tel Aviv-Yaffo

                               
                                      Le nouveau Yaffo rénové (au loin, Tel Aviv)

                                                                                        Yaffo, le bord de mer
                                

   
                             
                                  


                                                                                        Yaffo, le quartier des artistes
                                    
                                                            Mariage à Yaffo

                                         

            Je suis sioniste, par Yair Lapid


…”Je crois au réveil (quelque peu
tardif…) du peuple juif en Israël. S’il
avait entendu la sonnerie plus tôt, il n’y
aurait peut-être pas eu de shoah. Mon grand-père
(dont je porte le nom) aurait eu le temps de danser
une dernière valse avec ma grand-mère
sur les rives du fleuve Hayarkon… Je suis sioniste.

L’hébreu
est ma langue naturelle, celle dans laquelle je prie
D., celle aussi dans laquelle j’insulte ce chauffard
imprudent au feu rouge. Le légumier, ou encore
l’automobiliste cherchant son chemin m’interpellent
“mon frère…”. C’est
vrai, je suis leur frère. La Bible, ce n’est
pas seulement mon histoire, c’est aussi ma géographie:
Le roi Saül a cherché les ânesses de son
père sur la départementale 443. Jonas,
le prophète, a pris la fuite par le port de Jaffa, à quelques pas du restaurant de Margareth Tayar. C’est
sur l’une des terrasses de Jérusalem (qui appartient
à un oligarque russe) que le roi David espionnait
Bat Sheva. Je suis sioniste.

La
première fois que j’ai vu mon fils en uniforme
de Tsahal, j’ai explosé en sanglots. Depuis
au moins 20 ans, je ne rate plus les célébrations
de l’Indépendance. Et si mon plasma est
coréen, il a appris à vibrer pour la «
nivheret » (la sélection israélienne
de football). Je suis sioniste.

Je
crois en nos droits sur cette terre. Ces gens pourchassés,
opprimés ont le droit a leur nation, avec un
F16 en prime. Je condamne avec fermeté l’antisémitisme
de Londres à Bombay. Et pourtant, mes frères
juifs, vivant en Diaspora, n’ont pas compris une
chose élémentaire sur ce monde, Israel
ne s’est pas construite dans le but de faire disparaitre
l’antisémitisme, mais pour ne plus avoir
à rendre compte à quiconque. Je suis sioniste.

En
1982, on m’a tiré dessus au Liban. Une roquette
m’a raté de quelques mètres à Kyriat
Shmone. Des Scuds sont tombés à coté
de chez moi pendant la guerre du Golfe. J’étais
à Sderot lorsque la sirène “Tseva
Adom” a retenti. Des terroristes kamikazes ont
explosés non loin de la maison de mes parents.
Mes enfants ont connu l’abri avant même qu’ils
ne puissent prononcer leur nom, blottis dans les bras
de leur grand-mère venue de Pologne pour échapper
à la mort. Et malgré tout, j’éprouve
un profond sentiment de chance de vivre ici, je ne me
sens vraiment bien dans aucun autre endroit. Je suis
sioniste.

Je
crois au principe que tout citoyen vivant en Israël
doit servir son pays, payer ses impôts, voter
et connaître au moins une chanson de Shalom Hanor…

Je
pense que l’Etat d’Israël n’est pas
seulement un pays, mais une idée, un concept.
J’ai foi en trois nouveaux commandements gravés
sur le mur du musée du mémorial de l’Holocauste
à Washington: « …tu ne pacteras
pas avec le mal, tu ne te défileras pas, tu ne
te porteras plus en victime…”. Je suis
sioniste.

J’ai
contemplé la chapelle Sixtine au Vatican, j’ai
même acheté des souvenirs devant Notre-Dame
à Paris. J’ai contemplé en extase
Bouddha au palais du roi à Bangkok. Mais Tel
Aviv reste la ville la plus amusante, la Mer Rouge plus
bleue, les tunnels derrière le Kotel plus émouvants.
C’est vrai, je ne suis pas objectif. Mais je ne
suis pas non plus objectif vis-à-vis de ma femme
et mes enfants. Je suis sioniste.

Je
suis un homme moderne qui vit pleinement son passé.
Je fais partie d’un peuple qui compte: Moise,
Jésus, Maïmonide, Freud, Marx, Einstein, Woody
Allen, Bobby Fisher, Bob Dylan, Franz Kafka, Herzl et
Ben Gurion. Je fais partie d’une toute petite
minorité oppressée depuis la nuit des
temps et qui a pourtant influencé l’humanité
plus que n’importe quel autre peuple au monde.
Pendant que les autres ont investis toute leur énergie
dans le feu et le sang, nous avons eu l’intelligence
d’investir dans l’intelligence. Je suis
sioniste.

Je
regarde autour de moi et je suis fier. Je vis mieux
qu’1 milliard d’indous, 1.3 milliard de
chinois, que toute l’Afrique réunie, 250
millions d’indonésiens, que les thaïlandais,
les philippins, les russes, que les ukrainiens, et que
tout le monde musulman (sauf peut-être le Sultan
de Brunei). Je vis dans un pays ou les frontières
sont quasiment fermées, sans aucune ressource
énergétique. Et pourtant, les feux aux
intersections fonctionnent sans arrêt, les ordinateurs
sont connectés à Internet à haut
débit, et si je t’oublie, O Jérusalem,
que ma main droite se dessèche… Je suis
sioniste.

Le
sionisme m’est naturel comme il m’est naturel
d’être fils, papa ou mari. Certains se disent
représentants du vrai sionisme, ils me font bien
rire. Le sionisme ne se mesure pas à la taille
de ta kippa, du quartier dans lequel tu vis ou encore
pour quel parti tu votes. Mon sionisme, il est né
bien avant moi, quelque part au cœur des rues
enneigées de Budapest. Il a pris racine la ou
mon père était occupé à
comprendre pourquoi le monde lui en voulait tellement.
Je suis sioniste.

Je
compatis à la mort de chaque victime innocente, car moi
aussi je fus jadis une victime innocente. Je n’ai
aucune envie ou volonté d’adopter les principes
moraux de mes ennemis. Je ne veux pas leur ressembler.
Je ne pointe jamais mon glaive, je le tiens tout simplement
près de moi au cas où…. Je suis
sioniste.

Je
ne porte pas simplement l’héritage de mes
pères, je suis responsable du devenir de mes
enfants. Nos pères ont créé ce
pays dans des circonstances quasi impossibles, pourtant
ils ne se sont pas contentés de survivre. Ils
ont fondé un pays basé sur des valeurs
humaines et morales. Ils étaient prêts
à mourir pour elles. Moi, je m’efforce
de vivre pour celles-ci.” (source terredisrael)

                                         
                                          et me voici, sur une plage de Tel Aviv


                     et ici, en très bonne compagnie, entre rien de moins que Golda Meyer et Albert Einstein…                                                 
                                     Nous revoici à Jérusalem, ville éternelle

                                                                               Mémorial de la Shoah à Jérusalem, Yad Vashem                                                                  

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s