Désinformation : une arme anti-israélienne redoutable, par Hélène Keller-Lind

_______________________________________________

Le combat que mène Israël pour sa survie doit être conduit à deux niveaux. Sur le terrain de la sécurité, en répondant à toutes les menées terroristes auxquelles il est confronté, que ce soient les roquettes et missiles du Hamas tirés depuis la Bande de Gaza, que ce soit la préparation constante d’attentats auxquels l’Autorité palestinienne incite la population qu’elle contrôle. Il doit être mené aussi sur le terrain d’une opinion publique façonnée par des médias ne respectant pas leur mission qui est d’informer, une désinformation qui pèse sur les décisions des gouvernants dans les pays démocratiques et contribue plus avant à faire d’Israël le bouc émissaire par excellence dans le monde arabo-musulman.

Rapports du Shabak : Israël menacé au quotidien par le terrorisme

Tous les mois le Shabak, service de sécurité du territoire israélien chargé de combattre le terrorisme, publie un rapport sur les activités terroristes de la période écoulée. On trouve dans ces rapports une fluctuation des menées terroristes contre l’État hébreu, avec un recul ou une augmentation, augmentation parfois drastique comme cela a été le cas en octobre et novembre dernier. Mais le nombre d’attaques perpétrées ou déjouées n’est jamais négligeable. Israël vit sous une menace terroriste constante et si cela n’est pas perçu dans le quotidien, c’est que des services de sécurité sont constamment à l’œuvre.

Des services qui ne sont pas infaillibles. Comme on l’a vu lors de l’assassinat en Samarie de plusieurs membres de la famille Fogel, les parents Udi, 36 et Ruth, 35 ans, et leurs enfants Yoav, 11, Elad, 4 et Hadas, 3 mois, par des barbares palestiniens qui n’hésitèrent pas à égorger un bébé, entre autres monstruosités… Un massacre dont la responsabilité incombe pour partie à une Autorité palestinienne qui prétend vouloir la paix depuis New York mais incite sa population de mille et une manières à haïr Juifs et Israéliens, lui donnant à croire que tuer des Juifs et des Israéliens est louable, héroïque, et qu’agir ainsi est agir en bon musulman, aimé d’Allah. Palestinian Media Watch le montre quotidiennement en livrant le contenu incitatoire des médias palestiniens gérés ou autorisés par Mahmoud Abbas et son « gouvernement ». Ainsi, le 5 décembre, une chanson était-elle diffusée sur les ondes de la radio officielle palestinienne, glorifiant les attentas-suicide et incitant donc le quidam palestinien à en commettre..

Lutter par les armes contre le terrorisme et affronter la diabolisation

Israël est bien entendu confronté à des attaques par les armes, comme on vient de le voir avec les quelque120 tirs de roquettes et missiles qui avaient touché les populations civiles du sud d’Israël avant que le gouvernement israélien ne réagisse avec l’Opération Pilier de Défense. Par des répliques ciblées sur des objectifs terroristes. Faisant, malgré tout des victimes civiles palestiniennes, car le Hamas s’abrite sciemment derrière des civils à des fins de diabolisation d’Israël. Ce qui fonctionne. Maint média relayant avec empressement des images choc, y compris des images fausses, empruntées mensongères, notamment à la guerre civile qui se déroule en Syrie…

Lors de l’Opération Pilier de Défense on a vu, par exemple, les Premier ministres égyptien et gazaoui pleurer sur le corps d’un enfant tué, selon les médias, lors d’une frappe israélienne. L’observatoire Honest Reporting explique que, pour une fois, certains médias – mais pas tous- ont reconnu que, contrairement à ce qui était montré, cet enfant n’avait pu être tué par une frappe israélienne, un arrêt des frappes ayant été appliqué lors de cette visite d’un ministre égyptien. L’enfant semblant bien, en réalité, avoir été tué par une roquette palestinienne…. Le problème étant qu’une enquête ne peut être conduite pour chaque photo et que, de surcroît, mener enquête n’est pas chose facile en cas de conflit armé et sur ce type de terrain. D’autant que la rectification n’est pas souvent publiée et que si elle l’est le mal a déjà été fait…

D’autres images circulent donc montrant une barbarie israélienne supposée. Un Israël censé attaquer délibérément femmes et enfants, ce qui est, en soi une absurdité technique et ne correspond en rien à la manière dont les frappes sont conduites.

Un raid destiné à trouver des armes en Judée Samarie présenté comme saccage de maisons palestiniennes

Le 6 décembre l’agence de presse palestinienne Maan News publie un article accusateur illustré de photos avec pour titre : « Des soldats israéliens saccagent des maisons à Naplouse ». Une première photo montre une femme les bras levés en signe de désespoir. Cela sent la pose. De plus, la photo a clairement été prise dans un débarras où on ne s’attend pas à voir les objets entreposés bien rangés. Dans la photo 3 une femme prend aussi la pose, un petit sourire aux lèvres et un verre de thé - ? – à à la main. Un homme se baisse pour ramasser une casserole posée à terre. Aucune trace de « saccage »… Dans la quatrième photo un homme tient une bête qui a été tuée. Certes, mais qui l’a tuée ? Dans l’article ce sont bien sûr les soldats israéliens qui sont accusés. Sur les autres photos on voit des vêtements ou coussins jetés pêle-mêle mais qui ne sont ni déchirés ni abîmés. De plus, là encore rien ne permet de dire qui a vidé les tiroirs et armoires. Mais, même s’ils ont été vidés lors d’une fouille, rien n’est endommagé. Il n’y a pas eu « saccage »…Sur la photo n° 6 on notera d’ailleurs qu’un petit vase et autres objets de décoration en verre posés sur une table basse sont intacts, même si un ou deux coussins sont renversés à côté.

Étant donné que Maan News fait malgré tout un travail de journalisme, après que diverses condamnations palestiniennes virulentes aient été rapportées, la réaction d’une porte-parole de l’armée est mentionnée à la fin de l’article de manière assez laconique. Celle-ci dit que « des armes ont été trouvées dans certaines maisons…les soldats ont trouvé des couteaux, un fusil et seize pistolets » des munitions pour un fusil de chasse et des « objets reliés au Hamas ».

L’agence officielle palestinienne, Wafa, elle, n’hésite pas à écrire que lors de ce raid des forces israéliennes ont « saccagé près de quarante maisons appartenant à des Palestiniens…endommageant sérieusement leur contenu et leur mobilier » . Ce qui n’apparaît nullement dans les neuf photos publiées par Maan News…Et Wafa news ne citera pas de porte-parole israélien, ne mentionnera pas la découverte d’armes. Mais dira, en revanche, qu’il n’y a pas eu d’arrestations. Mais peut-être ceux à qui appartenaient les armes trouvées, mentionnées par la porte-parole israélienne interrogée par Maan News, n’étaient-ils pas présents ?

On se demande comment ces fouilles risquent d’être rapportées dans les médias internationaux….et qui, parmi les journalistes se souviendra, par exemple, des arrestations de soixante-dix membres du Hamas par les services de Mahmoud Abbas en septembre dernier… arrestations dénoncées par des organismes connus pour être habituellement anti-israéliens… Quant à la manière dont ils ont été arrêtés, on ne peut que l’imaginer, aucune agence de presse palestinienne ne semblant s’y être attardée…

Un combat nécessaire pour lutter contre une désinformation des plus préjudiciables : Honest Reporting et Trevor Asserson

On voit là comment Israël doit se battre sur deux fronts. Celui de la terreur mais aussi celui des médias et d’une désinformation omniprésente. Pour en mesurer l’ampleur il faut suivre les travaux d’[Honest Reporting – en anglais→http://honestreporting.com/] qui rend compte d’un travail de sape journalistique méthodique. Qui vient soit de l’ignorance de certains journalistes s’en tenant à des dépêches d’agence ou des données biaisés, soit d’un parti-pris résolument anti-israélien. Comme le détaille un autre observateur, le juriste Trevor Asserson qui analyse plus particulièrement la manière dont la BBC couvre le conflit proche-oriental. En 2004 déjà il démontrait comment ce média gouvernemental pourtant réputé falsifiait l’information de mille et une manières, au mépris de sa propre Charte

Ce juriste britannique qui fit son alyah en 2006 signe aujourd’hui une tribune intitulée « la presse étrangère bat Tsahal ».Il rappelle que « la stratégie palestinienne qui vise à saper Israël devant la cour de l’opinion mondiale opère depuis quelque trente ans, accumulant victoire sur victoire ». Il mentionne : « le traumatisme de Plomb Fondu, Goldstone et Mavi Marmara ». Épisodes au cours desquels Israël s’est défendu en toute légitimité contre des agressions pour finir sous les traits supposés de coupable. Même lorsque l’accusateur lui-même est revenu sur ces accusations, comme le fit le Juge Goldstone qui donna son nom à un Rapport mensonger de sinistre mémoire…

Et cela n’est guère anodin car, dit le juriste, « l’opinion mondiale compte parce que les amis naturels d’Israël sont des démocraties. Les hommes politiques dans les démocraties suivent l’opinion publique. Si les électeurs haïssent Israël, leurs hommes d’affaires n’achèteront pas de produits israéliens, leurs hommes politiques cesseront de soutenir Israël et une législation anti-israélienne sera votée … » D’où l’importance cruciale pour Israël, estime-t-il, « de monter une campagne soigneusement dirigée, avec des fonds massifs. Il faut courtiser les journalistes, les éduquer et les former. Il faut porter plainte contre les médias et établir ses droits juridiques ».

Au chapitre de la désinformation les pays musulmans sont autant de causes perdues

Trevor Asserson évoque ici les démocraties. On ne dira qu’un mot des pays arabo-musulmans qui sont autant de causes perdues en ce qui concerne Israël. On ne prendra qu’un seul exemple. Alors que les forces de sécurité tunisiennes tentent de réprimer des manifestations à coup de tirs de chevrotine, faisant des dizaines de blessés et qu’on tue allégrement en Syrie où l’on compte les morts par milliers, des Arabes tués par d’autres Arabes, ou qu’en Égypte on compte les blessés dans des affrontements entre Égyptiens par dizaines, un Tunisien publie un article dans lequel il choisit de fustiger longuement « l’hystérie des pro-israéliens » qualifiés de toutes sortes de noms d’oiseaux, appelant de ses vœux « l’arrivée au seuil nucléaire de l’Iran ou pourquoi pas même son franchissement, le renforcement du Hezbollah et du Hamas, et l’échec du plan qataro-saoudo-américano-turc à l’égard de la Syrie ou du moins son ralentissement, la radicalisation des rues arabes contre Israël et les Usa ». Une Tunisie, pays pourtant longtemps considéré comme modéré, où un parti,WAFA, a déposé il y a quelques jours un projet de loi visant à criminaliser tout contact avec Israël…

Oui, les pays arabo-musulmans sont désormais une cause perdue, empêtrés qu’ils sont dans les soubresauts d’un hiver islamiste ayant succédé à un printemps de bien courte durée…Pays à qui on souhaite pourtant de voir s’y instaurer de vraies démocraties dans les plus brefs délais, sans toutefois se faire trop d’illusions.

(Source : Dés Infos.com)

About these ads

Une réponse à “Désinformation : une arme anti-israélienne redoutable, par Hélène Keller-Lind

  1. azul fellawen,
    la desinformation a commener depuis belle lurette. mais ces europeens cette -fois en veulent aux israeliens. avec la l’argent des qataris et saoudiens qui massacrent la planete avec la complicité de la france romaine.
    - que fait qatar a azaoued (sahel mali) financent le terorisme avec la complicité de la france fille de l’islamisme et le president d’algerie valet des qataris. sont entrain de massacrer patout. en syrie,dans le pays des touaregs…
    C’est un monde injuste.israel est jalousé partout. et pourtant sur cette planete. il ya de la place pour tout monde pour y vivre bien et heureux.
    nous souhaiterions un changement d’une autre vision du monde plus juste et plus egalitaie.
    je suis surlorsque on arive a ameliorer l’argan endemique. le temps n’est pas pour fabriquer du petrole a un prix raisonnable. ça sera la fin des charlatans et leurs valets qui ont une haine vescirale envers l’humanite heureuse.
    n’tsarem (on espere).
    tanmirth ar timlillith.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s