Maroc: obligée d’épouser son violeur, elle met fin à ses jours…

Une jeune fille tient une photo d'Amina lors d'une manifestation à Larache.  Une jeune fille tient une photo d’Amina lors d’une manifestation à Larache.  Photo : ABDELHAK SENNA/AFP _____________________________________________________________

Il y a des raisonnements que je ne comprends pas. Ce qui suit en fait partie. Dans certains pays du Maghreb, un violeur, pour échapper aux poursuites, doit épouser sa victime… Et parfois, ça vire au drame. Lire l’article ci-dessous.

Bienvenue dans le monde des tarés. Fiers de vous, les momos ?

Amina Al Filali,16 ans, a été obligée par la loi à épouser celui qui l’avait violée. La jeune fille s’est suicidée en absorbant de la mort aux rats, déclenchant une réflexion dans le pays sur la protection des femmes.

Elle s’appelait Amina Al Falali, elle avait 16 ans. Le samedi 9 mars, elle s’est tuée près de Tanger avec de la mort aux rats. La raison de son geste bouleverse le Maroc : violée à 15 ans, elle avait été contrainte d’épouser son agresseur. Cet arrangement est prévu par la loi marocaine et permet à son violeur d’échapper à la prison. Le drame a provoqué une vaste mobilisation sur la blogosphère et dans les médias. Une pétition pour l’abrogation de «l’article de loi criminel» et intitulé «Nous sommes tous Amina Al Filali» a été mis en ligne sur Facebook. «Au delà de l’aspect législatif, c’est une affaire de mœurs, de perception de la femme-objet qui perdure, du manque d’éducation à proprement parler et d’éducation sexuelle notamment», estime le quotidien francophone L’Economiste.

Quelque 300 personnes ont organisé jeudi un sit-in, à l’appel de la Ligue démocratique pour les droits de la femme, devant le tribunal de Larache où le jugement entérinant le mariage de l’adolescente avait été prononcé. Un autre sit-in est prévu samedi devant le siège du parlement à Rabat.

L’émotion dans le pays a forcé les politiques à s’exprimer sur la législation de protection des femmes. Fait rare: le gouvernement a largement consacré sa réunion hebdomadaire à l’examen de ce drame. «Cette fille a été violée deux fois, la dernière quand elle a été mariée», a déclaré le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khelfi. «Il faut étudier d’une manière approfondie cette situation avec la possibilité d’aggraver les peines dans le cadre d’une réforme de l’article du code pénal. Nous ne pouvons pas ignorer ce drame», a-t-il ajouté. «Un débat pour réformer cette loi»

La seule femme ministre du gouvernement islamiste, Bassima Hakkaoui, responsable du portefeuille de la solidarité, de la femme et de famille a reconnu un «vrai problème» et préconisé un «débat pour réformer cette loi», sur la chaîne de télévision publique 2M. «C’est un cri de la société», a lancé une ex ministre, Nouzha Skalli, qui occupait le même poste dans le gouvernement précédent. Les deux femmes s’exprimaient sur la chaîne publique qui, fait rare, y consacrait jeudi la quasi totalité de son journal de la mi-journée. «La loi considère la mineure violée comme une criminelle bien qu’elle soit victime de la violence», a dit Nouzha Skalli, regrettant «l’absence de protection en faveur des mineurs». «Il faut réformer le code pénal afin de l’adapter à la nouvelle constitution qui interdit la violence contre les femmes et assure l’égalité des sexes», a-t-elle ajouté. Dans la loi marocaine, le viol est considéré comme un délit, et est puni au maximum de 5 ans de prison. le violeur a la possibilité de choisir entre l’emprisonnement ou le mariage avec sa victime.

Dans de nombreuses familles où le poids de la tradition et de la religion est très fort, la perte de la virginité hors du mariage est considéré un déshonneur pour la famille. Souvent, des arrangements sont trouvés, avec la contribution de la justice, pour que les filles violées épousent leur agresseur. Le Maroc n’est pas le seul pays du Maghreb dans cette situation. En Tunisie et en Algérie également, si la victime épouse son violeur, celui-ci échappe aux poursuites.

(Sources http://www.lefigaro.fr/ – FDF)

Maroc: obligée d’épouser son violeur, elle met fin à ses jours…

Jusqu’à quand va-t-on laisser l’islam réprimer,  prostituer, violer, torturer et assassiner les femmes, les jeunes-filles, les enfants, (garçons ou filles) simplement pour assouvir ses pulsions bestiales et primaires sans que personne ou presque ne s’en émeuve ? QUI S’EN INDIGNE ?? (même si cela était pratiqué par son  prophète, qui était lui aussi un violeur et un criminel notoire et pour cela, bien sûr, admiré et imité par les musulmans à qui on enseigne tout ce qui est contraire à l’éthique morale.)

IL NE FAIT PAS BON ÊTRE UN ÊTRE SANS DEFENSE DANS L’ILSLAM, CETTE SECTE POLITIQUE PERVERSE ET COMPLETEMENT TOURNEE VERS LE MAL ABSOLU, OU QUE L’ON SE TOURNE !

Le viol est un crime. Pour arrêter ce fléau on devrait émasculer tous ces malades vicieux et pervers. Il est regrettable que l’islam n’ait pas la volonté de rajouter un paragraphe à la charia pour punir de tels actes, et pour cause : Mahomet pratiquait ce crime et avait droit de vie et de mort sur les femmes, tout comme les musulmans aujourd’hui, et en terre d’islam (c’est à dire partout où se trouvent ces sauvages,) la charia s’applique !

A mon sens, le violeur n’est pas un « malade » mais tout simplement un être pervers et vicieux. L’émasculation serait salutaire pour tant de femmes et ferait réfléchir les criminels qui pratiquent le viol, qu’ils soient musulmans ou non. Au moins en Occident, la volonté de changer les choses de manière définitive et efficace pourrait donner lieu à un projet de loi très bénéfique pour les populations des pays européens : Tout individu quel qu’il soit qui aurait violé au moins une fois de manière avérée devrait subir l’émasculation, à ses frais (Nous savons tous qu’un violeur récidive presque toujours,)  ce qui sauverait beaucoup de pauvres femmes et enfants. Cela ferait peut-être réfléchir certains de ces obsédés sexuels et réduirait considérablement cette nuisance faite aux femmes dans nos pays, qui sont  d’ailleurs en grande partie le fait des arabes et des musulmans, spécialisés dans ce genre de crime. De plus, nous savons que les arabes se reproduisent à la vitesse grand V et qu’ils sont les plus grands violeurs de la terre...

Cela serait donc une mesure de protection et de défense légitime,. Malheureusement, nos dirigeants sont bien trop mous, et sont bien trop dépourvus de tout courage politique pour protéger leurs populations, dont ils n’ont strictement rien à faire, bien trop préoccupés qu’ils sont par la protection de leurs intérêts personnels et politiques à très court terme, se livrant à toutes sortes de magouilles et autres faits inavouables. Très forts pour les promesses électorales qui caressent l’électeur dans le sens du poil, ils sont connus pour n’en tenir aucune et pour prostituer leurs pays aux arabes, alors…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s