« La Dolce Vita » dans l’Italie multiculturelle islamique du XXIe siècle

0802burqa

_______________________________________________________

Selon le Pape François, nous devons accueillir les étrangers à la recherche d’une vie meilleure, leur ouvrir nos portes et nos cœurs.

Ne devrait-il pas demander aux étrangers à qui nous offrons l’hospitalité, de respecter nos lois, nos citoyens, nos démocraties ? Depuis l’ouverture de nos frontières aux immigrés non européens et malgré notre générosité à leur égard, les services de la lutte anti-terroriste et de la sécurité intérieure ne chôment pas et pour cause : guidées par la haine de l’Occident, les cellules terroristes islamistes ne cessent de se multiplier et menacent la sécurité et la stabilité de nos pays. Etrange façon de nous remercier.

Soeren Kern a analysé la situation en Italie dans un article « Italie : se battre pour Allah ». Hélas, la situation ne diffère pas de celle des autres pays occidentaux ayant accueilli de nombreux immigrés de confession musulmane. Certes, les islamistes représentent une minorité, du moins pour l’instant, mais nul besoin d’être nombreux pour semer l’horreur, la souffrance et la mort.

Selon les responsables italiens de la sécurité, certains jihadistes italiens ont des liens avec un groupe salafiste belge, Sharia4Belgium, et cherchent activement à recruter d’autres musulmans pour renverser la démocratie en Italie.

Les services chargés de la lutte antiterroriste surveillent activement plusieurs dizaines de musulmans « italiens », ayant acquis une expérience de combat en Syrie et prêts désormais à mener la guerre sainte, le jihad guerrier de conquête, en Italie.

Entre 45 et 50 « citoyens italiens » – pour la plupart des immigrants musulmans d’Afrique du Nord, venus chercher une vie meilleure en Italie, mais aussi certains convertis italiens à l’islam – ont combattu en Syrie aux côtés des forces rebelles anti-Bachar al-Assad.

De retour en Italie, ces jihadistes, dont plusieurs femmes, utilisent Internet pour diffuser la propagande jihadiste et entrer en relation avec d’autres islamistes radicaux.

Ces informations inquiétantes furent révélées après la mort en Syrie d’un Italien converti à la « religion de paix », un certain Giuliano Ibrahim Delnevo, âgé de 24 ans. Ce jeune, élevé dans la religion catholique, originaire de Gênes, fut touché par la grâce islamique et ébloui par la lumière du jihad, à l’âge de 20 ans, après sa rencontre avec une femme musulmane, lors d’un séjour au Maroc….

Lire la suite : « La Dolce Vita » dans l’Italie multiculturelle islamique du XXIe siècle

(Source : Dreuz.info)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s