Le scandale du musée du jeu de Paume : un italien anti-nazi veut vandaliser l’exposition

nazi musee du jeu de paume

 

Les islamistes remplacent désormais les nazis. C’est pourquoi on les nomme à juste titre « nazislamistes » : ils massacrent les Juifs pour la simple raison qu’ils sont juifs. ET CE SONT CES MONSTRES-LA QU’OSE HONORER LE MUSEE DU JEU DE PAUME ! _____________________________________________________

Il faut lire l’article que vient de publier le journaliste italien Giulio Meotti, sous le titre provocateur – qui va certainement choquer le CRIF et les Juifs de salon – « Je vais vandaliser le vilain musée de Paris ». Giulio Meotti, disons-le d’emblée, n’est pas n’importe qui. Tous ceux qui fréquentent la blogosphère pro-israélienne ces dernières années connaissent son nom et sa plume (notamment grâce aux traductions en français de Danilette Guez que je salue au passage). Mais Meotti est aussi l’auteur d’un livre exceptionnel, qui mériterait lui aussi d’être traduit en français. Dans ce livre, intitulé « Une nouvelle Shoah », Meotti montre comment les terroristes palestiniens ont pris le relais des nazis en tuant les Juifs, hommes, femmes et enfants, pour la seule raison qu’ils sont Juifs et non-musulman.

Je comprends bien comment, après avoir écrit ce livre, il a réagi en apprenant que l’un des musées parisiens les plus prestigieux exposait des portraits de kamikazes « palestiniens » !

Meotti a réagi avec ses tripes, et il a réagi comme avait réagi l’ambassadeur Zvi Mazel il y a quelques années, dans des circonstances similaires [photo ci-contre]. Mais il a aussi réagi comme Moshé Rabbénou, devant l’injustice de l’Egyptien frappant un Juif. L’acte de Moise, nous enseigne le grand Maïmonide, est le degré zéro de la prophétie : ne pas tolérer l’injustice ! Face à l’abomination suprême, quand le meurtre des Juifs est exposé et glorifié à Paris, les mots sont inutiles. Seul reste l’acte de protestation. Quand la loi est injuste, c’est un devoir de la transgresser.  Quand l’art est dévoyé pour inciter à tuer des Juifs, le « vandalisme » devient une mitsva (action de grâce).

J’espère que Giulio Meotti (qui, précisons-le, n’est pas Juif) mettra ses menaces à exécution. Mais j’espère plus encore qu’un Juif de France accomplira lui-même cette mitsva, et mettra fin à l’abomination du Jeu de Paume. Chaque jour qui passe sans qu’elle soit vandalisée est un ‘Hilloul Hachem, une insulte à D.ieu, aux familles des victimes de ces immondes terroristes et un affront à l’humanité de l’Homme. P.I.L

« Lorsqu’on ne proteste pas, les choses deviennent encore pires… Qu’auraient dit les Juifs, et les autres personnes douées de conscience, si un musée célèbre de Londres, Paris, Berlin, Madrid ou Rome avait glorifié la Shoah en exposant des cendres, des ossements, des lunettes et des cheveux de Juifs ? J’imagine, ou du moins j’espère, qu’un Juif courageux aurait détruit ces « artefacts artistiques ». Car toute personne, indépendamment de sa foi ou de ses opinions politiques, aurait trouvé qu’une telle exposition était intolérable…

Lire la suite : Musée du jeu de Paume: un italien anti-nazi va vandaliser l’exposition

(Source : Europe-Israël)

POUR UN JUSTE NON JUIF, DEFENDRE LES JUIFS EST UN TRES GRAND HONNEUR ET PROCURE UN IMMENSE SENTIMENT DE SATISFACTION : LE SENTIMENT D’AVOIR RETABLI LES PLATEAUX DE LA BALANCE « JUSTICE’ (mais la vraie), EN FAVEUR DU VERITABLE OPPRIME !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s