Pot Pourri Politique sans Périodicité ni Priorité d’Albert Soued

naftali-bennett

________________________________________________________

En Israël, devant l’échec des plans de paix successifs depuis Oslo 1993, Naftali Bennett, chef du parti « Bayit Yehoudi », propose d’annexer la zone C, en Judée Samarie, déjà sous contrôle administratif et militaire israélien, faiblement peuplée d’Arabes et comportant les points stratégiques de défense les plus importants. La nationalité israélienne serait offerte aux Arabes de la zone C. Pour les zones A et B, Bennett propose une plus grande autonomie, avec des investissements massifs pour élever le niveau de vie. Par ailleurs, Bennett prépare des actions contre l’Autorité Palestinienne (AP) sur le plan international, sur le plan diplomatique et sur le plan légal, du fait qu’elle encourage et finance des actes terroristes.

En 2012, 74 milliards $ ont été investis par l’étranger dans des sociétés israéliennes, soit une augmentation de 14,5% en un an et de 40,7% en 2 ans.

Un sondage effectué pour Knesset TV révèle que la majorité des Israéliens s’opposent à des concessions territoriales dans le cadre d’un accord de paix avec l’Autorité Palestinienne. 61%des Israéliens estiment qu’Israël ne doit pas renoncer à la Judée-Samarie contre la paix, alors que 39% sont d’accord pour la concéder. 70% contre 30% pensent qu’Abou Mazen n’est pas un vrai partenaire dans la négociation pour la paix.

La Knesset a adopté la loi exigeant un référendum si le gouvernement décide de faire des concessions territoriales dans le cadre d’un accord de paix. Si 80 des 120 députés sont d’accord avec les concessions, le référendum n’est plus obligatoire.
– De nombreux avocats de Jérusalem Est, dont principalement une femme, ont été arrêtés pour avoir coopéré avec des terroristes du Hamas et du Jihad Islamique.

En Iran

David Petraeus, ex-directeur de la CIA et ex-commandant du Commandement Central des forces armées américaines, est un des rares militaires à avoir enregistré des succès,  lors de son intervention en Irak. Selon lui, l’Iran est un adversaire retors qu’il faut savoir maîtriser. Il préconise 4 mesures parallèles aux négociations:

– Il faut exiger de l’Iran qu’il mette un terme à sa politique de déstabilisation de la région.

– Les Etats-Unis doivent coordonner leur Renseignement et leur action avec les alliés arabes et Israël pour identifier et démanteler les groupes et cellules terroristes.

– Il faut équilibrer l’aide apportée par l’Iran au régime d’Assad, par un soutien sélectif aux vrais groupes de résistance.

– Au lieu de se désengager du Moyen Orient, les Etats-Unis devraient renforcer leur présence militaire, diplomatique et surtout leur Renseignement dans la région.

David Kroyanker, un architecte et chercheur en architecture de Jérusalem, considère que la construction de Holyland à Bayit WeGan est un « monstre sinistre » qui a de plus été l’occasion d’importantes prébendes et actes de corruption qui doivent être révélés au public. Ainsi Ouri Shetrit, l’ingénieur qui a approuvé cet odieux projet a reçu 1,4 million shekels de pots-de-vin.

En Irak

Le gouvernement irakien a présenté au parlement « un projet de loi Yaafari » qui permettrait le mariage à n’importe quel âge, suivant ainsi les préceptes les plus strictes de la loi islamique, la Shariah. Le projet abaisse l’âge légal du mariage pour les femmes à 9 ans, et pour les hommes à 15 ans, selon l’article 16.
Par ailleurs, il permet la polygamie sans restrictions (article 104), établit que les femmes de plus de 18 ans ont besoin de l’approbation paternelle pour se marier, et octroie au mari le droit d’avoir des relations, sexuelles même sans le consentement de l’épouse (article 101). Un mari n’a pas l’obligation de subvenir économiquement aux besoins de son épouse si celle-ci n’est pas en mesure de le satisfaire sexuellement (article 126)…
La majorité du Conseil des ministres irakien (21 sur 29) a voté en faveur de ce projet qui légalise implicitement la pédophilie, le viol et la prostitution dans le cadre du mariage.

En Arabie saoudite

Le journal « Al-Arab », publié à Londres, note que le pourcentage d’athées en Arabie Saoudite est le plus élevé parmi les pays islamiques – soit 6%. Selon une étude menée par l’institut Gallup, 19 % des Saoudiens sont religieux, y compris les ressortissants étrangers qui ont reçu la citoyenneté saoudienne. La vague d’athéisme est due à la publication sur les réseaux sociaux de milliers de « fatwas » délirantes…

Lire la suite : Pot Pourri Politique sans Périodicité ni Priorité d’Albert Soued

(Source : Telavivre)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s