Les djihadistes en France et leurs appuis


Les djihadistes en France et leurs appuis

C’est une armée de l’ombre, que nous découvrons dans ce livre d’investigation; une armée qui s’est fixée des objectifs à visées spectaculaires, capables de déstabiliser et faire s’effondrer le système politique français et ses outils étatiques de défense.

L’émir, implanté en France, strictement soumis au successeur de Ben Laden, donne une clé de la stratégie de la «Base»: ses objectifs sont réalistes explique-t-il, et ce pour plusieurs raisons: en particulier une, essentielle, tenant à la nouvelle substance politique injectée au cœur de la société française et de ses organes d’État, appareil judiciaire, policier et militaire. Il s’agit de la nouvelle idéologie devenue obligatoire, sous peine de poursuites et de lourdes condamnations. Je veux parler de «l’antiracisme», tel que concocté dans les laboratoires idéologiques issus du stalinisme en France et dans ceux de ses annexes (MRAP, SOS-R, EELV, Licra…).

C’est cette idéologie obligatoire qui englue et impuissante l’appareil d’État, annihilant la volonté des ministres de l’intérieur et de leurs chefs, le Premier ministre et le Président de la République.

Elle est l’atout précieux, le Grouchy, sur lequel compte la Base, du point de vue de son ambition conquérante en France et au-delà.

On l’a vu en Juillet 2013, à Trappes, avec un commissariat assiégé pendant plusieurs jours, avec des tentatives de l’incendier, un véhicule de police carbonisé sur le parking de ce commissariat, les caillassages de la police et des pompiers, les mises à feu à répétition de centaines de véhicules privés, les dégradations diverses et variées et plus ou moins graves d’édifices publics, sans aucune mise en examen, sauf… il y a quelques mois, celle de ce «raciste» de policier qui avait eu la grossièreté et l’audace de vouloir faire son boulôt en faisant respecter la loi, en se croyant permis, cet oppresseur, de controler l’identité d’une contrevenante à la loi sur l’interdiction du voile masquant le visage sur la voie publique.

La cour européenne de justice a confirmé la légitimité de cette légalité, mais c’est son instrument policier qui est poursuivi, tandis qu’aucun incendiaire ou caillassaeur ne l’est encore …

En juillet 2011 à Amiens, en juillet 2010 à la Villeneuve de Grenoble, et dans bien d’autres endroits de France, l’idéologie obligatoire, dite «antiraciste», impuissantera, arrêtera le bras régalien. Elle laissera le pays en proie à la loi des émeutiers.

L’émir donne cette particularité de la substance de ce nouveau «socialisme réel» qui recouvre une adhésion à la dhimmitude. Que ce soit selon le syndicat de la magistrature, selon sainte Taubira et la kyrielle de staliniens, d’ex gauchistes, maoïstes et pseudo-trotskistes recyclés dans l’appareil du PS et d’EELV-, ce nouveau prétendu socialisme sociétal agit comme une des dimensions, qui donne son caractère réaliste à l’objectif de la «Base».

 

La Base a retenu les leçons du bolvhevisme

Nous n’avons pas affaire à une bande de salafistes illuminés, appelant à «égorger les Juifs» dans les rues de Paris, à l’occasion d’une manifestation purement salafiste ou en défilant au coude à coude avec NPA-PCF-PG-EELV*1: Les hommes de la «Base» n’ont pas l’air de salafistes. Leurs femmes, bien que bonnes musulmanes, ne sont pas voilées. Ils ne se font pas remarquer, en allant occuper les rues pour prier. Taqqiyya oblige.

Ces hommes de la Base ne sont pas membres de la pègre venant d’une fraction d’une jeunesse lumpen prolétaire issue de l’ancien élément ouvrier de l’émigration d’Afrique du nord, se vivant en minorité ethnico-religieuse, -ainsi qu’une une sorte de minorité nationale en France-, voulant appartenir à une autre nation que celle des kuffars.

Au contraire, les hommes de la Base sont intégrés

Ils occupent des postes responsables, qui en font des personnes compétentes et respectables, au moins en apparence.

Ils sont le parti clandestin de la révolution internationale de la dictature de la charia. Ils sont les soldats disciplinés et indécelables, utilisant les effets mortifères, déliteurs, démoralisateurs d’un point de vue qui, agissant au nom de la fraternité universelle et de la liberté individuelle sans limite et de l’égalité des cultures, sape les fondements de la fraternité universelle, en laissant le terrain aux hommes aspirant à la dictature totalitaire mondiale au nom de «Dieu».

Dans cette perspective, c’est la mise en dhimmitude généralisée, pour tous les croyants pouvant être acceptés dans la position définitive d’inférieur institutionnel, vécue pendant quatorze siècles par le Juif et le chrétien en pays d’islam.

Quand à l’incroyant, au «sodomite», au croyant d’une religion non révélée, il n’aura pas la possibilité de la dhimmitude. Pour lui, ce sera: la renonciation immédiate et sans retour aux mœurs interdites, la conversion ou la mort.

 

Ce livre doit être lu, en entier. C’est bien plus qu’une mise en garde

Il nous montre que la force des armes, c’est la capacité de les utiliser, si nécessaire. Et Al-Qaïda, la Base, à cette volonté et cette capacité, et elle en possède.

J’évoquais cette force de la Base, constituée par son relais, dans la personne de ces gens englués dans des idéaux qui, dans la réalité, détruisent leurs idéaux. Ce sont notamment: ces juges à l’action délétère, flanqués de certains avocats aveuglés ou vénaux, sapant les fondements de la loi et du pacte social produits par l’ébranlement révolutionnaire français à portée universelle des années fondatrices de 1788-1815, de 1830, 1834, 1848, 1870-71, 1905.

Ces faiblesses, sapant la révolution française, au profit de la contre-révolution universelle visant à la dictature califale mondiale, se traduisent: par la mise en examen du policier de Trappes, par les poursuites et la condamnation de rédacteurs de la Riposte Laïque, par les persécutions à l’encontre de Zemmour assimilé à un raciste du genre néo Ku Klux Klan, par l’absence de poursuites et de condamnations après les fusillades avec tirs à balles réelles sur des policiers à Grigny, etc. etc.

La liste de ces délits graves, restés impunis, est fort longue…

Lire la suite :Les djihadistes en France et leurs appuis

(Source : Israel-flash)

Une réponse à “Les djihadistes en France et leurs appuis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s