FRANCAIS, REVOLTEZ VOUS ! La France sous le choc, Les synagogues désertées… mais, SCANDALEUX : LA GARDE REPUBLICAINE DEVANT LA GRANDE MOSQUEE DE PARIS !!!

______________________________________________
Une vague de terreur terrible et sans précédent a balayé Paris ce Chabbat ! 130 morts, 300 blessés dont 80 gravement atteints. Tel est le premier bilan de cette nuit de l’horreur.

Bien qu’ils ne furent pas le principal objectif des actes terroristes de l’EI, les Juifs de la région parisienne n’ont pas pris le risque de sortir pour se rendre sur leur lieux de prière habituels. Il sont resté enfermés dans les maisons tout au cours du Chabbat.

Selon les rapports en provenance de Paris, les synagogues étaient vides et les Juifs n’ont pas quitté leurs maisons.

Dans les synagogues qui ont maintenu les offices religieux, il a été décidé de fermer les portes de crainte d’éventuels actes terroristes musulmans.

Toutefois, même si le lien n’est pas encore formellement établi, on peu remarquer que le groupe « Eagles of Death Metal », qui jouait ce soir là au Bataclan, avait donné des représentations cet été à Tel-Aviv, et avait à cette occasion, reçu des menaces du mouvement raciste international BDS (Boycott Désinvestissement et Sanctions).

Par ailleurs, le Bataclan est une salle de spectacle régulièrement menacée par les antisémites pro-palestiniens, du fait qu’il héberge une fois par an une soirée en l’honneur des gardes-frontières d’Israël (MAGAV).

Il est encore difficile de savoir si les écoles juives seront ouvertes comme d’habitude cette semaine ou si les établissements d’enseignement juifs resteront fermés dans les prochains jours, de peur de devenir de nouvelles cibles pour les terroristes islamiques.

Dans l’attente, l’état d’urgence a été décrété sur l’ensemble du territoire français

Univers Torah

La France sous le choc, Les synagogues désertées

(Source : Univers Torah)

-==-

Le Pompon !

Je n’ai jamais vu la garde républicaine devant  » NOTRE DAME de PARIS «  !

Cherchez l’erreur !

Il y a des jours ou je voudrais vous faire parvenir que des bonnes nouvelles,  mais il y a toujours un con au gouvernement pour vous gâcher la bonne humeur !…

Je croyais que la République Française était laïque !

Avez-vous déjà vu la garde républicaine devant une église ?

        Moi pas !

Garde républicaine devant la grande mosquée de Paris !

   Tout un symbole !…

 

Voilà, on ne peut pas être plus clair !

Garde républicaine laïque devant la   » grande  »  mosquée de Paris.

Tout un symbole de la décadence Française !

Un avant goût de la RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE !

     Surtout faites suivre !

  (le vase déborde !…)

Aldo S.

NOUS NE SOMMES QU’AU DEBUT D’UNE LONGUE GUERRE EPROUVANTE ET DESTRUCTRICE ! Espérons qu’enfin, et très bientôt, le peuple français se réveillera de sa longue léthargie, qu’il trouvera la force de se révolter et de renverser ces gouvernants qui sévissent contre leur propre peuple et ne se préoccupent que d’une chose : EUX-MÊMES – et même pas de  leurs propres familles qui, grâce à eux, n’auront plus d’avenir !

Car enfin, CE QUE CE QUE L’ON ATTEND LOGIQUEMENT D’UN ENNEMI DE L’ETRANGER, ON NE PEUT LE PARDONNER A UN GOUVERNEMENT QUI A TOUT FAIT POUR EN ARRIVER LA ET SE CONDUIT EN ENNEMI DE L’INTERIEUR. CELA PORTE UN NOM :

HAUTE TRAHISON* ! louyehi

Mais en Allemagne, ce n’est guerre mieux, l’Europe est pris d’un vent de folie (roua’h stout) comme on dit en hébreu  : A lire : Allemagne : contester l’immigration vaut une descente de police

*  L’acte ou l’action méritant la qualification de haute trahison est un crime  qui consiste en une extrême déloyauté à l’égard de son pays… Ce crime est souvent associé à celui d’intelligence avec l’ennemi. Il s’agit souvent d’une infraction politique… Le caractère politique de l’inculpation semble donc évident, quelles que soient la juridiction  et les précautions juridiques prévues : d’où, le caractère exemplaire de la sanction sur le moment et surtout son efficacité par rapport à l’objectif politique poursuivi (ce qui peut tout aussi bien se traduire par l’exil forcé, la réclusion que par la mort)… Bien que…

en droit constitutionnel français, la référence explicite à la haute trahison apparaît dans les constitutions de l’an III (art. 106 et 107) pour sanctionner les atteintes au fonctionnement régulier du pouvoir législatif, puis dans celles des Chartes de 1814 (art. 33) et 1830 (art. 28), sans précision, dans celle de 1848 (art. 68) pour un motif semblable à ceux de l’an III, et dans celles de la IIIe République[2] et de la IVe République (art. 42), à nouveau sans précision. Jusqu’en 2007, elle était aussi présente, dans une formulation aussi imprécise, dans la Constitution de la Ve République (art. 68) comme la seule cause permettant de mettre en jeu la responsabilité du président de la République française, qui était ainsi passible de la Haute Cour de Justice. On se perdait en conjecture pour deviner ce que cette notion pouvait exactement recouvrir et à quelles situations contemporaines on pouvait l’étendre. Depuis 2007, la nouvelle rédaction de l’article 68 supprime la référence explicite à la haute trahison et élargit le champ de cette responsabilité présidentielle aux « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat » comme une cause de destitution par la Haute Cour (nouvelle appellation)[3]. Cette formulation qui reste encore vague peut néanmoins très bien comprendre la haute trahison au sens traditionnel et elle correspond, à vrai dire, à ce que l’on supposait pouvoir y mettre aussi par une interprétation moderne, à savoir, notamment, tous comportements violant la constitution et ses principes ou tous manquements en contravention grave avec les valeurs démocratiques et républicaines[4], la morale politique ou la dignité de la charge, ainsi que la forfaiture et la prévarication[5]. Ajoutons que, depuis une révision antérieure de l’article 68 en 1993, la haute trahison échappait au principe de légalité des délits et des peines[6]. Diluée ou au contraire amplifiée par la nouvelle rédaction de l’article 68, selon l’interprétation que l’on en a et qui reste encore à cerner, tout comme ses modalités, la haute trahison est à relier, par ailleurs, à l’empêchement et à la vacance du président.

En droit pénal français. La révision du code pénal en 1832 a fait disparaître le crime de lèse-majesté. Il n’avait d’ailleurs plus, dans un pays qui avait déjà connu la République, qu’une portée réduite à l’offense faite au chef de l’État. Dans l’ancien code pénal, la haute trahison était punie de la peine de mort (art. 75 et 76). D’autre crimes pouvaient être qualifiés ainsi (art. 78-85). Aujourd’hui, le terme de haute trahison n’y figure pas. Cependant, nul doute que le cumul d’une partie des infractions que le code pénal réprime, par exemple, dans un contexte de guerre civile, de la part d’un meneur de haut niveau, amènerait à considérer que la gravité des faits s’assimile à la haute trahison…

Le maréchal Pétain et le président du Conseil Pierre Laval pour avoir orienté le régime de Vichy vers la collaboration avec l’Allemagne nazie. Tous deux seront traduits devant la Haute Cour de Justice après la Libération en 1945, l’un en juillet, l’autre en octobre. Ils furent condamnés à mort pour intelligence avec l’ennemi et, explicitement, pour haute trahison. La peine du Maréchal fut commuée par le général de Gaulle en peine de réclusion à perpétuité, peine qu’il effectuera pour l’essentiel sur l’île d’Yeu, au fort de Pierre-Levée. Il meurt le 23 juillet 1951 dans des conditions carcérales singulièrement adoucies aux tout derniers instants. Pierre Laval fut fusillé le 15 octobre 1945, dans la cour de la prison de Fresnes. (Wikipedia)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s