50 sympathisants de Daesh travaillent à l’aéroport de Bruxelles ©

Cliquer pour atteindre cet article

___________________________________________________

Au moins 50 partisans de Daesh travaillent actuellement à l’aéroport de Zaventem en Belgique, qui a été secoué par des attentats-suicides la semaine dernière, selon les médias locaux citant des responsables de la sécurité de l’aéroport.

Ces sympathisants du groupe radical « ont un badge de sécurité et peuvent entrer dans le cockpit d’un avion, » rapporte le journal Nieuwsblad citant une lettre ouverte de la sécurité des aéroports.

« Dans le passé, [les autorités] ont révoqué le badge d’un certain nombre de personnes parce qu’ils sympathisaient avec Daesh. Mais pas toutes et c’est clair pour tout le monde. Il y en a encore surtout dans les commerces, les services de nettoyage et les services de bagages, a déclaré la « police de l’aéroport.

Selon les agents, tout le monde peut circuler librement dans l’aéroport, même ceux qui ont un casier judiciaire.

« Pour nous, il est clair que les terroristes, avec l’aide de leurs espions, ont testé la sécurité de nos agents de contrôle de l’aéroport avant de prendre des mesures pour commettre les attentats », disent-ils dans une lettre ouverte.

Le 22 Mars Belgique a été secouée par plusieurs attentats suicide qui ont ensuite été réclamés par ISIS. Les explosions ont eu lieu à l’aéroport de Zaventem de Bruxelles et à la station de métro Maelbeek, à proximité des bâtiments de l’UE. Les attaques ont 35 morts et plus de 270 blessés.

https://cdn.rt.com/files/2016.03/original/56fd2972c3618817188b45a3.jpg

Une centaine d’agents des services de sécurité ont envoyé une lettre ouverte à leur hiérarchie.  extraits

« Nous écrivons le 22 mars 2016. Pour chaque policier, chaque policière travaillant dans un des services de police de l’aéroport de Zaventem, une date à laquelle il (elle) s’attendait à ce que cela se produise. Nous espérions tous que nous ne serions pas en service ce jour-là. Pourtant nous avons tous, chacun à notre manière, fait notre travail. Dans des conditions qui selon nous, pouvaient être évitées, auraient dû être évitées. Chaque membre de l’équipe d’intervention en est conscient. Cette lettre est l’expression de la frustration de policiers de première ligne face à la mauvaise gestion, un cri de détresse en faveur de la sécurisation des aéroports nationaux. »

Ce que les agents reprochent

Manifestement, la coupe est pleine pour la police aéroportuaire, après les attentats de Zaventem. Dans cette lettre ouverte rédigée en néerlandais, de nombreux agents pourfendent le laxisme qui a prévalu en matière de sécurisation et la négation de certains signaux : « Cette absence de sécurisation a pû être mise à profit par ceux qui ont reconnu le terrain pour les terroristes » concluent les signataires de la lettre.

Selon les syndicats, cette lettre reflète le malaise de très nombreux agents.

Elle pointe l’absence de contrôle, aux emplacements « kiss and ride », par exemple, où les voitures peuvent se rapprocher du bâtiment de l’aéroport sans la moindre surveillance. Les agents pointent aussi le fait qu’une grande partie des travailleurs, occupés au centre de tri des bagages sur le tarmac de l’aéroport, aurait un passé judiciaire, « souvent pour des faits criminels graves ». Ils soulignent aussi la pénurie de personnel, « les armes dépassées », « le matériel roulant vieillissant » « l’infrastructure abominable » qui empêche de procéder en même temps aux photos et aux prises d’empreintes.

daily mail et express uk – le soir

50 sympathisants de Daesh travaillent à l’aéroport de Bruxelles …

(Source : JForum)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s