CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 20 février 2017

C’est en effet une bonne action que d’éliminer un assassin, surtout quand c’est un terroriste, donc corrompu jusqu’à l’os et sans foi ni loi, prêt à tuer n’importe qui parce qu’il n’a pas les mêmes idées politiques que lui (doctrine politique qu’ils osent nommer « religion » !  louyehi
____________________________________________

D.Trump  veut que l’action des services de renseignement de son pays soit le plus intense qu’elle ne l’ait jamais été.

Un travail extrêmement dense des services de renseignement américain a permis de faire tomber un des leaders  djihadistes français à l’étranger : Rachid Kassim, un membre  de rang élevé de l’organisation  de l’État islamique.

Rachid Kassim est le principale responsable de la branche francophone de l’État islamique. Sa  propagande touche surtout les maghrébins en France.

Les derniers attentats, commis ou avortés de justesse en France, ont presque tous un point commun. Un nom, celui de ce djihadiste français de l’État islamique : Rachid Kassim. Autour de lui gravitent  des centaines des partisans du jihad, parfois des partisanes, la plupart très jeunes.

En éliminant Kassim, ce chef français du groupe État islamique, le nouveau président américain a permis de sauver des nouvelles vies en France.

Kassim qui avait été visé par un  drone  américain près de Mossoul, en Irak, il  y a une semaine, est considéré comme l’inspirateur de plusieurs attentats en France. Sa mort est confirmée le 15 février 2017.

Originaire de Roanne (Loire), dans le sud-est de la France, cet ancien rappeur apparaît dans une dizaine d’enquêtes sur de récents attentats ou projets d’attaques en France. Il avait  téléguidé, depuis la Syrie, plusieurs attentats et a lancé sur internet d’incessants appels au meurtre.

Ce Français d’origine algérienne est considéré comme l’un des plus redoutables «cyber-marionnettistes» du groupe État islamique, un recruteur capable de diriger depuis l’Irak ou la Syrie des apprentis-djihadistes, pour les conduire à un passage à l’acte meurtrier.

Kassim atteint une grosse notoriété et beaucoup d’aspirants djihadistes se tournent vers lui

Kassim, qui est marié à une Française convertie à l’islam, avait  amené  un centaine de jeunes vers l’islamisme radical en France. Il a travaillé de 2010 à 2012 comme animateur chargé notamment de l’accompagnement scolaire des adolescents.

Kassim avait enregistré un album de rap, Première arme, sous le pseudonyme « L’Oranais », avec deux titres prémonitoires Je suis terroriste et Rap attentat.

De nombreux jeunes djihadistes en France définissent leur action en fonction du «cahier des charges» fixé par Kassim. Ce dernier définit à la fois les cibles, les priorités et élabore des modes opératoires des réseaux jihadistes.

Une quinzaine de personnes, souvent jeunes voire mineures, ont été interpellées et inculpées pour des menaces ou des projets d’attentats inspirés par ses appels au meurtre, le plus souvent publiés sur la messagerie cryptée Telegram.

L’application Telegram, avec ses forums de discussion accessibles uniquement sur invitation, est considérée aujourd’hui comme l’un des moyens de communication préférés des djihadistes.

«Déchire ton billet pour la Turquie, le firdaws (paradis) est devant toi», lançait-il en juillet dans une vidéo.

«Tu manipules deux ou trois voyous, tu trouves une arme dans n’importe quel quartier».

Son nom, ses pseudonymes, les traces de ses connexions ont été trouvées par les enquêteurs dans plusieurs affaires, notamment l’assassinat fin juillet  2016 en France du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Il a délivré directement ses consignes à Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, les deux assassins d’un prêtre de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen (ouest) le 26 juillet 2016.

Il a été l’inspirateur de Larossi Abballa, qui a tué un policier et sa compagne le 13 juin dernier à Magnanville, en banlieue de Paris.

Vêtu d’un treillis de camouflage, tête enturbannée et barbe noire, Kassim était apparu fin juillet dans une vidéo de propagande de l’EI dans laquelle il louait l’action du tueur de Nice, sur la Côte d’Azur (86 morts le 14 juillet), Mohamed Lahouaiej Bouhlel.

Des consignes diligentées par Kassim, via la messagerie cryptée Telegram, ont été appliquées à la lettre par le commando de femmes qui a tenté début septembre 2016, sans succès, de faire exploser en plein Paris une voiture chargée de bonbonnes de gaz.

Kassim qui aurait poussé Inès Madani, 19 ans, interpellée le 8 septembre pour son implication dans deux dossiers terroristes, à placer des bonbonnes de gaz dans la Peugeot 607 dérobée à son père et garée près de Notre-Dame

Récemment Kassim avait énuméré des cibles potentielles  en France (journalistes précisément nommés, policiers, médecins…) pour les aspirants djihadistes. Libre, ensuite, à ses 320 abonnés de concrétiser la parole en actes.

Un grand manipulateur qui débite une longue logorrhée politique teintée de bribes de religiosité.

L’un des aspects les plus  efficaces de la méthode Kassim : ses appels réitérés qui font écho auprès de candidats disséminés sur l’ensemble du territoire français. Dernièrement, les services de renseignement ont mis les bouchées doubles pour identifier un maximum d’adhérents aux chaînes publiques de Kassim.

Au cours d’une enquête au long cours diffusée récemment, des journalistes de l’émission télévisée Envoyé Spécial se sont faites passer pour des jeunes filles radicalisées et ont contacté Rachid Kassim.

«Au niveau des actions que tu voudrais faire, il y en a deux», leur a-t-il lancé dans un message audio: «Soit tu essaies de venir ici, soit tu fais un truc de ouf là-bas, si tu vois ce que je veux dire».

Selon la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Rachid Kassim est le dépositaire d’une stratégie raisonnée, destinée à désorienter les forces de l’ordre en propageant consignes opérationnelles et propagande tous azimuts.

Kassim a choisi d’utiliser la souplesse offerte par l’application Telegram pour instiller son idéologie haineuse depuis le territoire de l’Etat islamique (EI).

https://i0.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2017/02/rachid-kassim-l-express_5667565.jpg

Avec ses échanges de messages privés, Telegram lui permet de donner ses conseils techniques. Sur son canal le plus célèbre, baptisé «Sabre et lumière», où il n’hésite pas à utiliser sa propre photo comme profil, «Ibn Qassim», il s’était lancé dans une série prétendant montrer à ses ouailles «le droit chemin».

Ses incitations, via Telegram, à commettre des crimes sont plus surprenantes (comme les égorgements) sont destinés aussi aux femmes musulmanes à qui il recommande de commettre des attentats. Rachid Kassim, dans une vidéo postée le 20 juillet 2016, décapitait un homme au nord de l’Irak.

https://i1.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2017/02/0972284_20160818201822.jpg

Reproduction autorisée avec la mention suivante:

© Souhail Ftouh pour Europe Israël

D.Trump a sauvé des nouvelles vies en France, en éliminant ce responsable de la branche francophone du groupe EI

-==-

________________________________________

Mensonge constant des « mal- chances pour la France » : Madjid Messaoudène (adjoint au maire) : « St Denis a toujours été une terre d’immigration »

Sous le regard des combattants des tapisseries de la salle de la Résistance, la Ville de Saint-Denis a inauguré jeudi sa première « cérémonie des régularisés ». Une vingtaine d’hommes et de femmes qui viennent de décrocher leur titre de séjour après un parcours du combattant.

Saint-Denis, jeudi 16 février. Première cérémonie des régularisés en mairie. Ces Dionysiens viennent d’obtenir leur titre de séjour en France.

Il y a peu, ils étaient des « sans papiers ». Tous étaient reçus avec les honneurs par le maire (PC), Laurent Russier. L’initiative est inédite en Seine-Saint-Denis et peut-être même en France.

Pour Madjid Messaoudène, adjoint FG, à l’égalité des droits, cette manifestation est emblématique : « Elle réaffirme leur statut de citoyen dionysien à part entière. Saint-Denis a toujours été une terre d’immigration. (Ah bon !! ??) Nous ne faisons pas de différence entre les Français et les sans papiers. Ils ont accès aux mêmes droits fondamentaux. Leurs enfants seront scolarisés comme les autres ». […]

Saint-Denis prépare de nouvelles cérémonies de régularisation. Le travail de Bergamote Fernandez ne s’arrête pas à cette étape symbolique, il se poursuivra pour certains avec des démarches pour obtenir la naturalisation. « Nous sommes sur un processus d’intégration », signale-t-elle.

Source

Madjid Messaoudène (adjoint au maire) : « Saint-Denis a toujours été une terre d’immigration »

(Source : Europe-Israël)

-==-

https://i0.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2017/02/7459915.jpg

Facebook : un certain Slimane menace d’égorger Nadine Morano : 500 euros d’amende avec sursis !

Au tribunal correctionnel de Nancy, le président Haouy devient, au fil des semaines, un véritable spécialiste de la «menace de mort à l’encontre de NadineMorano sur les réseaux sociaux».

La semaine passée, il a condamné deux hommes pour ces faits, un troisième prévenu lui faisait face hier et un quatrième homme comparaîtra bientôt…

Ce vendredi donc, à la barre, Slimane, 31 ans. Le 20 août dernier, ce tuyauteur a publié ce message sur le compte Facebook de la députée européenne touloise : « Toi, tu vas finir égorgée, sale grosse truie ! ».

« – Vous avez utilisé le pseudo Hitch Larsson », souligne le président. « Vous n’avez pourtant franchement pas un look suédois… ».

« – Je voulais qu’elle arrête de faire passer des messages d’appel à la haine », glisse le prévenu. En cause, selon lui, comme la semaine passée, le tweet de Nadine Morano publié le 1er août 2016, qui évoquait « une invasion massive arabo-musulmane ».

« Le préfet a invité tous les élus à faire part des menaces dont ils feraient l’objet », explique le président. « Je vous rappelle que la France a été la cible d’attentats. La vigilance est donc toute particulière ».

Slimane bat sa coulpe : « Je regrette d’avoir écrit ces propos aussi graves. C’est la première fois que je poste ce genre de message ». Le procureur requiert 600 € d’amende pour cette « réaction épidermique » mais « inadmissible ».

« Mon client est sur Facebook depuis 2008 et on n’a jamais rien eu à lui reprocher », souligne Me Moudni-Adam. Jugement : 500 € d’amende avec sursis. Comme la semaine passée.

Source

Facebook : Slimane menace d’égorger Nadine Morano, 500 € d’amende avec sursis

(Source : Europe-Israël)

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s