Et si maintenant on approfondissait l’affaire Théo ?

Afficher l'image d'origine

____________________________________________________

Le Parisien révèle dans son édition de ce jour que Théo et sa famille étaient sous le coup d’une enquête pour avoir volé des fonds publics.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-famille-de-theo-au-coeur-d-une-enquete-financiere-23-02-2017-6705981.php 

La famille de Théo, et Théo lui-même, se retrouvent au coeur d’une affaire financière dans laquelle 678 000 euros auraient été répartis entre les membres de la famille et de leurs amis au prétexte d’avoir créé 30 emplois au nom d’une association, Aulnay Events dont le président est Mickael Luhaka, l’un des frères de Théo. Le but d’Aulnay Events était en théorie, de lutter contre la violence dans le département… L’association aurait reçu, entre janvier 2014 et juin 2016, 678 000 euros de subvention d’Etat par le biais de contrats d’accompagnement à l’emploi, dit contrat aidés. L’enquête aurait été déclenchée en avril 2016 par un inspecteur du travail qui n’avait trouvé ni salariés ni traces de cotisations URSSAF.

Huit membres de la famille du garçon « sans histoires » auraient perçu de l’association plus de 170.000 euros par virement, dont 52.000 euros auraient été retrouvés par les enquêteurs sur le compte de Théo.

Ces révélations appellent plusieurs observations :

Comment est-il possible que les services de sécurité de l’Elysée n’aient pas été au courant ? Mais que font les renseignements, la police, la garde républicaine, les infiltrés, les repentis, les détectives et les espions ? Pas d’insinuations SVP !

Comment Hollande a-t-il pu rendre visite à la « victime » sans prendre le temps de se renseigner ? A quoi servent ses conseillers grassement rémunérés et poussés sur les voies du pouvoir comme un certain candidat président ? Si le président de la République n’est pas mieux informé qu’un citoyen moyen, il y a de quoi se faire du mouron.

Comment a-t-on pu d’emblée donner foi au témoignage de Théo qui apparaissait bien trop beau pour être honnête ? Parce qu’il était noir et que les flics étaient blancs ? Du préjugé à l’envers ? Pas de pensées nauséabondes SVP !

On comprend mieux comment le téléphone arabe a si bien fonctionné  en  rassemblant des milliers de personnes pour casser et brûler au nom de Théo. Si la famille de Théo arrosait les « djeuns » avec l’argent volé à l’Etat, nombreux étaient ceux qui avaient intérêt à semer la terreur mais… pas d’amalgame !

– On se rappelle que la famille d’Adama Traoré comportait aussi des escrocs ayant été détenus. On comprend ainsi la rage d’Adama à défendre son frère et se rebeller contre la police.Il avait beaucoup à cacher celui qui nous a été présenté comme un jeune homme sans histoire et bien sous tout rapport mais… pas d’amalgame !

– Sachant grâce à Jack Lang que 60% des détenus dans nos prisons sont afro-musulmans ou arabo-musulmans, les contrôles au faciès sont parfaitement justifiés et, dans le cas d’Adama comme dans le cas de Théo, les contrôles avaient toute leur raison d’être mais… ne stigmatisons pas !

– On comprend dès lors que l’arrestation de Théo ait dû être particulièrement violente car l’escroc communautariste avait toutes les raisons de défendre des copains dealers et de se défendre lui-même férocement mais… ne stigmatisons pas !

Désormais, on peut se demander si Théo a vraiment été violé par une matraque télescopique utilisée par un « flic roux » et si les causes de sa grave blessure ne sont pas à chercher ailleurs.Un internaute suggérait qu’il avait pu se blesser en voulant retirer de son anus la drogue qu’il y avait cachée ou si quelqu’un l’y avait violemment aidé. Au su de tous les éléments de l’affaire, la question est légitime mais… ne stigmatisons pas !

– L’engouement médiatique, lycéen, communautaire, droitdel’hommiste et antifa pour l’affaire Théo contre les flics démontre l’ignorance de ses partisans trop pressés pour être honnêtes. Leur empressement à mettre le pays à feu et à sang indique que leur objectif n’est pas d’obtenir justice mais d’élargir et protéger leur zones de non droiten terrorisant tous les représentants de l’autorité et semer le chaosau profit de l’Etat islamiquequi rêve de transformer la République en califat mais… ne stigmatisons pas !

Vivement un procès pour connaître la réalité des faits constitués autour de l’affaire Théo. Que les protagonistes, les flics, Théo et ses copains soient confrontés, que chacun soit renvoyé à ses responsabilités et que les juges distribuent des sanctions à ceux qui les méritent. Ne stigmatisons pas !

Alice Braitberg

Et si maintenant on approfondissait l’affaire Théo ?

(Source : Riposte laïque)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s