USA : des musulmans de l’université d’Arlington Texas déclarent ouvertement vouloir charger les fours avec des juifs !!!

https://www.utsystem.edu/sites/utsfiles/imagecache/Institutions-Slideshow/images/institutions/slideshow/uta-4-librarymall.jpgL’université d’ Arlington Texas ___________________________________________________

J’ai traduit cet article pour répondre aux nostalgiques des régimes totalitaires et à ceux qui prévoient  la fin de LA civilisation. Ils pensent la remplacer peut-être par la charia,   droit à l’inhumanité de l’homme envers l’homme.

Des Musulmans à l’université d’Arlington Texas s’expriment en ces termes : « charger au maximum le four avec des juifs ».

Le 22 février 2017, Christine Williams

Des étudiants musulmans qui se moquent de l’Holocauste, qui appellent à violenter les Juifs, qui remettent en question l’existence d’Israël et qui prétextent une fausse histoire de victime palestinienne et d’ »islamophobie », tout cela est devenu banal. Les médias essaient désespérément de présenter le président Trump comme responsable de l’antisémitisme aux États-Unis; En réalité, ils devraient se pencher sur certains étudiants et leurs sympathisants et sur leurs discours sur la cause Palestinienne.

Et maintenant cette haine a même fait son entrée dans les maternelles. Nancy Salem, citée dans l’article ci-dessous, a enseigné à l’école « Children’s Courtyard in South Arlington » au Texas. Salem est également membre de l’UTA [NDT : association étudiante en faveur d’une société démocratique] pour la Justice en Palestine (chapter of Students for Justice in Palestine) et défenseur de la campagne internationale Boycott, Désinvestissement et Sanctions [NDT : Boycott, désinvestissement et sanction (BDS) est une campagne internationale appelant à exercer diverses pressions économiques, académiques, culturelles et politiques sur Israël afin d’aboutir à la réalisation de trois objectifs : la fin de l’occupation et de la colonisation des terres arabes, l’égalité complète pour les citoyens arabo-palestiniens d’Israël, et le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens] » et, elle a utilisé son compte Twitter désormais inaccessible pour publier des commentaires comme : ‘Combien de Juifs sont morts lors de l’Holocauste ? Pas assez … HAHAHAHA « ‘.

Salem a été suspendue de son poste d’enseignante; cependant elle devrait être licenciée et inculpée de crime de haine, comme aurait dû l’être le professeur dans la région de Toronto, comme l’a signalé Jihad Watch

Une enseignante de la région de Toronto qui a qualifié de héros et martyr un djihadiste qui a écrasé le crâne d’une fillette israélienne de quatre ans, est de retour dans sa salle de classe, après avoir été simplement rappelée à l’ordre pour ses messages d’une violence insupportable sur Facebook. Un porte-parole de l’école catholique de district de Dufferin-Peel déclare que Nadia Shoufani est retournée travailler à l’école libre Sainte-Catherine de Sienne avant Noël. Comme annoncé, elle n’est pas accusée de crime de haine, et elle a la responsabilité du bien-être des enfants. Pourquoi un enfant canadien devrait-il suivre les cours d’un professeur qui a à l’esprit des idées de meurtres et qui est habitée par la haine ? L’administration scolaire devrait accorder la priorité au bien-être des enfants.

« Charger un maximum le four avec des juifs » est un post antisémite agressif, parmi d’autres, lesquels inondent le site des étudiants de l’Université d’Arlington Texas, c’est ce qu’on apprend d’après cet article paru sur Covert Campus Watchdog Finds, par Lea Spyer, Algemeiner, le 15 février 2017 :

« Les juifs ne vivent qu’une fois » et « charger au maximum le four avec des juifs » sont des messages agressifs parmi d’autres qui inondent les pages du site (UTA) des étudiants et anciens étudiants de l’université d’Arlington Texas, cette affaire a été révélée suite à un dossier récemment publié par des sentinelles surveillants les sites des campus d’université.

Si on se fie au dossier, ouvert par Canary Mission – organisation qui surveille anonymement l’activité anti-américaine, anti-israélienne et antisémite sur les campus universitaires américains – 24 étudiants et diplômés, qui surfent sur le site d’UTA, ont assimilé Israël à l’Allemagne nazie, ont appelé à la violence contre les juifs, nié et approuvé l’holocauste   dans des messages sur Facebook et Twitter.

La majorité des post-s proviennent d’étudiants et d’anciens élèves de l’université en relation avec l’organisation « chapter of Students for Justice in Palestine (SJP) » et, avec l’association des étudiants musulmans (MSA) de l’école.

En 2014, l’étudiante affiliée à l’UTA Mariam Ghanem – militante du SJP et membre de MSA – a comparé le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Hitler et, a tweeté une caricature assimilant les officiers de l’armée de défense d’Israël aux soldats nazis.

En 2013, Ismail Said Aboukar – membre du SJP, du MSA et de l’UTA, défenseur de la campagne anti-israélienne : boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) – a qualifié le génocide nazi des Juifs de « Mensonges Enseignés À L’école » [NDT : lien réseaux sociaux dans l’article #LiesToldInSchool]

Aboukar a également déclaré que « le monde serait teeellement [NDT : répétion du e voulue par l’auteur, en anglais sooo ] mieux sans les Juifs [sic]« .

Nancy Salem, étudiante militante du SJP de l’UTA et défenseur du BDS, a tweeté à nouveau cette énigme : « Combien de Juifs sont morts lors de l’Holocauste ? » Réponse : « Pas assez, HAHAHAHA ». Et dans un autre tweet : « Comment le fil de cuivre a t’il été inventé ? « Réponse : « Ils ont jeté une pièce entre deux Juifs ». 

Canary Mission a déclaré que les messages qu’il a révélés ne représentent qu’un « échantillon de la haine et de l’intolérance que SJP et ses membres répandent sur les campus en Amérique du Nord». Le groupe sentinelle dit que, sur les 24 étudiants impliqués dans cette rhétorique antisémite, 19 font partie de la SPJ et 12 sont affiliés à MSA [NDT : on suppose qu’un même étudiant peut être adhérant à plus d’une organisation].

Comme nous l’avons souligné en octobre, une étude publiée à l’université de Brandeis – intitulée « les épicentres de l’antisémitisme et du sentiment anti-israélien dans les campus américains » – a révélé que « la présence sur un campus du Groupe actif des étudiants pour la justice en Palestine (SPJ), est l’un des indicateurs principaux pour évaluer le sentiment d’hostilité envers Israël et les juifs ».

Suite à la publication de cet article, un porte-parole de l’UTA a déclaré à Algemeiner : « En tant que porte-parole d’un des campus, qui est l’un des foyers les plus représentatifs de la diversité en Amérique, l’inclusion sociale  et le respect sont au cœur de nos valeurs. Nous condamnons les déclarations de haine tout en reconnaissant les principes de la liberté d’expression et de communication sans entrave entre personnes. Nous accueillons et encourageons le partage d’idées, de pensées et d’opinions, mais nous attendons aussi du respect et de la civilité de la part des étudiants, des professeurs et du personnel …….

Traduit de l’anglais par Lavériétriomphera

Source : https://www.jihadwatch.org/2017/02/muslims-at-university-of-texas-arlington-stuff-jews-in-the-oven

USA : ils déclarent ouvertement vouloir charger les fours avec des juifs !!!

(Source : Résistance Républicaine)

Publicités

Une réponse à “USA : des musulmans de l’université d’Arlington Texas déclarent ouvertement vouloir charger les fours avec des juifs !!!

  1. A reblogué ceci sur josephhokayem.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s