Paracha Tetsavé

______________________________________________________

La 1ère partie de notre Parasha prescrit la confection des 8 habits du Cohen Gadol – le grand prêtre. A commencer, selon l’ordre d’habillage, par les Mikhnassaïm –le pantalon– et la Ketonet Tashbets – la tunique blanche à mailles. Puis, il se ceint du Avnet –le ceinturon– et se vêt du Mé’il – litt. le manteau, qui ressemble en fait à une tunique de couleur bleue d’azur. Sur ce Me’il, le Cohen Gadol porte le Efod – une sorte de tablier splendide, tissé de fils d’or, de lin, de laine rouge, pourpre et bleue d’azur. A ce Efod est attaché en permanence le Hoshen Mishpat – le pectoral, sur lequel sont fixées 12 pierres précieuses gravées des noms des 12 tribus et des 3 Patriarches. Et enfin, le Cohen Gadol se couvre la tête avec la Mitsnefet – un chapeau réalisé à partir d’un turban long de 16 coudées roulé sur lui-même [Ramban 28:31], et attache le Tsits haZahav –le fronteau en or– sur lequel sont inscrits les mots קוֹדֵש לה’ [Kodesh Lashem] – sanctifié pour Hashem.

Précisons au passage qu’en semaine, le Cohen Gadol porte aussi un 9e habit : le Tefilin de la tête. Bien que le Tsits comme le Tefilin doivent tous 2 être fixés à l’endroit de la fontanelle –c.-à-d. au-dessus du front, sur le cuir chevelu– la Guemara enseigne que cet endroit est assez grand pour supporter même 2 petits boîtiers de Tefilin. Par contre, le Cohen Gadol ne porte pas sur son bras le Tefilin de la main, car ces 8 habits doivent nécessairement être portés sur son corps directement, sans que rien ne fasse écran.

La 2e partie de la Parasha prescrit quant à elle le rituel des sacrifices à faire durant les 7 jours d’inauguration du Mishkan. La Guemara [Zevahim 88B et Erkhin 16A] déduit de cette juxtaposition : ‘autant que les sacrifices expient nos fautes, les 8 habits du Cohen Gadol aussi expient nos fautes’. Et de préciser :

1°) Les Mikhnassaïm ou pantalon qui voile les parties cachées du Cohen expie les fautes liées à l’inceste et l’adultère.

2°) La Ketonet –la tunique blanche– expie la faute du meurtre ; et d’expliquer que ce mot Ketonet est en corrélation avec la fameuse tunique de Yossef, que ses frères trempèrent dans du sang de chevreau pour faire croire à Yaacov que son fils chéri s’était fait dévorer.

3°) Le Avnet –le ceinturon– expie les mauvaises pensées du cœur, car il ceint le Cohen Gadol à proximité du cœur. Rabbeinou Behayé rapporte d’ailleurs que ce ceinturon mesure 32 coudées [près de 16m !], correspondant à la valeur numérique de ל »ב [Lev]– le cœur.

4°) Le Me’il –manteau– expie les fautes liées au Lashon haRa – la médisance. La Torah prescrit en effet de suspendre 72 clochettes d’or au Me’il, afin que le Cohen Gadol se fasse entendre lorsqu’il entre au sanctuaire, et répare le fait de faire courir de mauvaises rumeurs sur son prochain.

5°) Le Efod –le tablier– expie les fautes de la Avoda Zara – l’idolâtrie, comme le dit le verset [Hoshéa 3:4] : וְאֵין אֵפוֹד וּתְרָפִים – Il n’y aura [durant l’exil des Bnei Israël] ni Efod ni sorcellerie.

6°) Le Hoshen –le pectoral– expie les jugements erronés, car le nom entier de cet habit est Hoshen Mishpat [28:15] – litt. le bijou du verdict. Notons qu’au sens simple, ce nom lui vient du fait que cet habit permet au Cohen Gadol de deviner les prescriptions d’Hashem.

7°) La Mitsnefet –le chapeau, turban– expie la faute de l’orgueil. Comme l’explique Rabbi Hanina [Erkhin 16A] : ‘l’habit porté le plus haut efface la faute des hautains’

8°) Le Tsits –le fronteau– expie la Azout Metsa’h – l’effronterie, qui est, comme son nom l’indique en français et en hébreu, assimilée au front, qui ose s’élever avec ingratitude et agir immoralement.

Les commentateurs sur le Houmash et sur la Guemara s’étendent beaucoup pour expliquer les corrélations entre ces 8 vêtements et les 8 Kaparot – les fautes expiées. Pour notre propos, nous expliquerons cette semaine le principe général de toutes ces Kaparot. Et dans la Parasha de Pekoudei –dans 3 semaines–, lorsque la Torah détaillera la confection des habits du Cohen Gadol, nous préciserons les raisons et enseignements de l’expiation de chacun de ces vêtements.

Rav Harry Dahan du 5Minutes eternelles

Paracha Tetsavé

(Source : Chiourim.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s