CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 8 mars 2017

Apprendre le français aux immigrés pérenniserait leur présence en France_____________________________________________________

Apprendre le français aux immigrés musulmans pérenniserait leur présence en France

Apprendre à des immigrés à parler français n’est pas neutre sur le plan politique.
Cela vise certes à faciliter leur intégration, ce qui paraît très bien comme idée abstraitement envisagée, mais est-il vraiment souhaitable de les aider dans cette démarche qui vise à pérenniser leur présence en France ?

Les associations qui oeuvrent à cette démarche emploient majoritairement des bénévoles apparemment : une soixantaine de bénévoles pour deux salariés dans une association rochelaise selon un article du mois de janvier.
https://www.francebleu.fr/infos/societe/la-rochelle-parler-francais-quand-est-un-migrant-1483543663

Il ne faut pas oublier que la naturalisation, qui rend l’immigré français, tient compte de la durée de sa présence en France, de sa maîtrise du français et de son insertion professionnelle, entre autres.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2213

Or, les immigrés naturalisés ou admis en long séjour (10 ans par exemple pour une carte de résident marié à un ou une Français-e) sont en concurrence sur le marché de l’emploi avec les nationaux, dont les Français de souche qui ont en France l’essentiel voire toutes leurs attaches matérielles et morales.

Dans un contexte de fort chômage et de précarisation croissante de l’emploi (remise en cause des acquis sociaux, bas salaires, allongement du temps de travail…), je pense qu’il faut réduire la concurrence, bien réelle, entre les travailleurs, pour qu’ils soient en mesure de négocier les meilleures conditions possibles, celles qui rendent le travail digne et permettent à l’humain de ne pas se dénaturer dans le travail mais de s’y accomplir.

Certes, nous sommes tous humains, français et étrangers, mais si, sur un territoire donné, il n’y a pas assez d’emploi pour la population qui l’occupe, il paraît normal que les citoyens soient prioritaires, surtout quand, ce qui devrait être la règle, ils sont uni-nationaux. Dans le cas contraire, on déracine les peuples, on les mène dans un désarroi économique et moral.

Le parti pris politique des immigrationnistes est tout autre, mais en voulant ouvrir grand les portes de la France, que ce soit par calcul ou en croyant servir l’humanité, ils font une expérience dangereuse.
Tout cela doit être mis en rapport avec des règles du droit de l’immigration, tel que le regroupement familial et l’acquisition de la nationalité par mariage.

Une illustration récente à ce sujet : la cour administrative d’appel de Versailles, le 1er décembre 2016, a dû connaître du cas d’un Sénégalais qui s’était marié avec une Française, ce qui lui a permis de séjourner en France depuis 14 ans.
Il s’était marié en 2003 avec une Française, alors qu’il était encore marié au Sénégal où il avait femme et enfant.
2006 : le préfet remarque, au moment de lui délivrer une carte de résident pour 10 ans, qu’il aurait dissimulé son premier mariage et lui demande de régulariser en devenant monogame. Il divorce donc de la première épouse.

En 2010, il divorce de la seconde, la française, se remarie en 2013 avec la Sénégalaise. La cour lui reconnaît le droit au regroupement familial pour cette dernière et leur fille commune.

Voilà comment une famille sénégalaise vient s’installer en France de façon durable et peut demander à être naturalisée.

C’est bien là qu’on est amené à poser la question de la préférence nationale et de l’accès à la nationalité française, surtout quand il est question de circonstances à la frontière de la fraude (même si la cour décide finalement que le premier mariage ayant duré 7 ans, il n’y avait pas de mariage blanc… sachant qu’il est désormais bien connu que si le couple ne vit pas ensemble ou se sépare très rapidement, il prend un risque important, celui d’être attaqué en justice pour fraude par mariage blanc, donc mieux vaut faire durer la situation pour éviter les soupçons….).

De plus, ces ressortissants étrangers manquent à leur pays, au développement duquel ils pourraient participer directement en y exerçant leurs activités et en y payant leurs impôts.

Maxime

Apprendre le français aux immigrés pérenniserait leur présence en France

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Théo avait-il caché dans son anus un tube de verre contenant de la drogue ?______________________________________________________

Théo le dealer avait-il caché dans son anus un tube de verre contenant de la drogue ?

Théo avait-il caché dans son anus un tube de verre contenant de la drogue ?

On sait maintenant le fond de l’affaire Théo, et ce n’est pas très frais

On savait que les vidéos parlaient. On ne savait pas encore exactement de quoi. Le quotidien régional Le Républicain lorrain s’est procuré les procès verbaux de l’IGPN dans le dossier sensible Théo. Vidéo à l’appui, notre ami du 9-3 a menti sur toute la ligne. Les preux journalistes digèrent mal mais sont bien obligés de faire la commission. La merdiasphère, qui n’a jamais aussi bien porté son nom, peut d’un même élan ravaler ses déjections.

http://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2017/03/06/theo-neuf-minutes-qui-ont-tout-change

Ainsi donc, les « victimes » aulnaysiennes n’ont pas vraiment subi un abject assaut de la part d’une milice fasciste. Ce sont plutôt elles qui se seraient comportées de façon pas très républicaine. Les lecteurs de Résistance républicaine l’avaient déjà pressenti.

Le Républicain lorrain rapporte que les policiers ont tenté de contrôler un groupe de deux ou trois personnes. Rapidement, un attroupement se serait formé autour d’eux. « Un policier bousculé sort une matraque, » rapporte le quotidien. « Des personnes se carapatent dans tous les sens, avant de se regrouper à nouveau. L’IGPN relève  »un contexte environnant très tendu. La situation semble échapper aux policiers. » »

Théo, qui aurait frappé les policiers, ne veut toujours pas se calmer. Il a peut-être une bonne raison, nous le verrons plus loin.

Le policier finit par sortir sa matraque et assène plusieurs coup dans les fesses et le bas du dos du jeune homme.

»Puis apparaît une marque sombre de forme arrondie au niveau du bas des fesses, qui peut correspondre au trou constaté sur le caleçon. » On pourrait jaser longtemps sur ce morceau « sombre et arrondi » qui sort du fion. J’ai une suggestion particulière que je vous livrerai plus bas.

»Aucune trace sombre (pouvant être du sang) n’est observée à l’endroit où le jeune homme était assis au sol. » Or, si la blessure correspondait vraiment à un viol commis à ce moment-là, le sang aurait dû sortir en même temps ou peu de temps après. La matraque aurait dû, à défaut d’en contenir elle-même, ouvrir la porte en grand et permettre son évacuation, si vous me passez l’expression (et le sel, bon appétit !).

L’IGPN, qui n’est pas la dernière pour clouer au pilori ses propres agents, ne peut que constater l’absence d’éléments caractérisant la pénétration, intentionnelle ou pas.

Mais alors, d’où vient cette fameuse blessure constatée au niveau du rectum de notre ami ? Notons en premier lieu que Théo a refusé l’examen médical proposé par la police. Allez savoir pourquoi…

On apprenait la semaine dernière qu’un rapport, signé par un policier au lendemain de l’interpellation de Théo (avant, donc, que cette sombre histoire éclate) faisait état de pratiques des dealers consistant à sodomiser, rien de moins, ceux qu’ils soupçonnent de collaborer avec la flicaille.

https://francais.rt.com/france/34702-affaire-theo-pv-suggere-que-theo-etait-indic-et-viole-par-dealers

Bien qu’elle n’apporte pas d’élément concret à l’affaire, cette note a au moins le mérite d’ouvrir la voie (rectale) à une hypothèse alternative.

Il y a autre chose. Il y a un peu plus d’une semaine, une personne proche des milieux policiers m’appelle pour me faire part d’une version différente de l’histoire. Théo aurait en effet caché dans son anus un tube de verre contenant de la drogue. La blessure constatée aux urgences résulterait des coups de matraque assénés par la police, qui ont eu pour évidente conséquence de briser le verre qui la composait.

Pas de confirmation, mais Olivia Blanche nous apprend que cette info (intox ?) circule parmi nos cercles vertueux (voir les commentaires de cet article).

Et si le bout du tube était précisément cette forme « arrondie », assombrie par le sang? Cela expliquerait aussi son léger manque de coopération lors du contrôle d’identité.

Bref, si on ne connaîtra peut-être jamais les dessous de l’affaire Théo, on peut d’ores et déjà estimer qu’il s’agit d’un contrôle ordinaire qui a mal tourné à cause de la résistance des jeunes (ce qui n’est pas beaucoup plus rare). Le reste est littérature et tartufferie merdiatique. reste une chose, pas la moindre : Hollande, après avoir commencé le quinquennat avec Léonarda, touche vraiment le fond avec Théo…

Lou Mantély

Théo avait-il caché dans son anus un tube de verre contenant de la drogue ?

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Fabienne Siredey-Garnier, présidente de la 17e Chambre… _______________________________________________________

Messieurs les juges, « Islam assassin », c’est la vérité : quelques preuves…

Ne faites pas honte à la justice de ce pays !

Lettre ouverte à Messieurs les juges de la 17e chambre de Paris

 Messieurs les juges,

Ce message vous dévoile, si vous ignorez, quelques preuves tangibles tirées du patrimoine de l’islam sur le culte sacré de l’assassinat.

Si vous êtes des juges sérieux qui œuvrent pour établir une vérité, vous devez lire et réfléchir à ce qui est dit dans le Coran et les Hadiths, pour découvrir des versets et des textes extrêmement violents qui favorisent la violence sacrée, notamment l’assassinat, l’égorgement et l’autodafé en islam.

Savez-vous que celui qui a dit : « Je suis venu à vous avec l’égorgement », c’est « le beau modèle » des musulmans, le prétendu messager d’Allah, qu’on appelle Mahomet, dont le vrai nom est « Qathm ben Âmina ». C’est lui qui a institué l’égorgement, donc l’assassinat, comme partie intégrante de sa sunna et de sa charia. Ceux qui égorgent et assassinent ne sont pas des bandits ni des déséquilibrés ni des délinquants qui déforment l’islam, mais ce sont ses adeptes qui imitent leur beau modèle et obéissent à ses enseignements et à ses ordres.

Sachez bien qu’en islam on apprend avant tout à imiter ce beau modèle. Mahomet a proféré sa première menace d’égorgement à la Mecque contre son propre clan. « Ô gens de Qoraych ! a-t-il dit. Entendez-moi bien ! Sachez que je suis venu à vous avec l’égorgement. » [« La biographie du prophète (Mahomet) » par Abdelmalik Ibn Hicham, Beyrouth, Dar al-Jil, 1990, volume 2, p. 41]

Cette biographie est enseignée dans toutes les institutions musulmanes et les mosquées, y compris en France. Cet enseignement est largement exploité et diffusé même en Occident. Quelques exemples le confirment :

L’imam Hani el-Sibahi, réfugié à Londres, a justifié l’assassinat de Nick Berg par al-Qaïda en Irak. Il a dit : « Ces gens d’al-Qaïda s’appuient-ils sur des bases légales présentes dans la charia ou non ? Ils disent qu’elles existent. Et la preuve en est que Mahomet s’adresse dans un hadith aux gens de Qoraych en posant sa main sur le cou : ‘Je suis venu à vous avec l’égorgement. » Effectivement, il a égorgé. » [Youtube : « Hani al-Sibahi défend les moudjahidines en Irak. »]

L’imam marocain Elfazazi a aussi utilisé ce même hadith pour défendre l’assassinat en islam, en hurlant sur Youtube : « Au nom d’Allah ! Je suis venu à vous avec l’égorgement » [Youtube : « Voici la Palestine ! Voici la solution ! »]

L’imam koweïtien Nabil Elawadi se réfère, dans sa série télévisée sur « la vie du prophète », au même hadith et en fait un modèle à suivre. [Youtube, « La biographie du prophète », 7ème épisode]

Le Ministère des Affaires religieuses au Qatar, – ce pays que courtisent les politiciens français, affairistes et traîtres -, confirme dans une fatwa diffusée sur son site officiel, Islamweb, que le hadith de Mahomet sur l’égorgement est authentique. Il est très bien connu des musulmans et rappelé régulièrement dans les prêches des imams comme dans les discours des gouvernements islamistes.

Messieurs les juges ! Ce hadith n’est pas le seul enseignement dont se nourrissent les musulmans pour assassiner. Leur Coran leur recommande aussi de quelle manière atroce il faut assassiner les autres. Ne leur a-t-il pas ordonné :

« Lorsque vous rencontrez les mécréants, frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. » (Le Coran 47.4)

Dans un autre verset, il demande aux anges d’aider les musulmans dans leur guerre contre les mécréants :

« Et ton seigneur révéla aux anges : Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. » (Le Coran 8.12)

Que dites-vous encore de la coupe de têtes en islam ? Est-ce un crime ou une miséricorde, un assassinat ou un jeu d’enfants, Messieurs les juges ?

L’islam est le témoin des tortures et des supplices les plus atroces commises au cours de son histoire. Ses chroniqueurs en parlent avec fierté. Ses prédicateurs et ses imams se réjouissent de nous rappeler souvent des cas de décapitation ordonnés par leur prophète. En voici quelques exemples :

–       Mahomet a ordonné la décapitation du poète juif Kaab ben al-Achraf. Il voulait se débarrasser de lui. « Le jour où ses partisans déposèrent sa tête devant lui, Mahomet cria Allah akbar et leur recommanda : Tuez tout juif que vous rencontrez. » [Voir : Ibn Saad, le livre des hautes classes, section : L’assassinat de Kaab ben al-Achraf.]

–       Mahomet a ordonné l’assassinat d’un certain Abou Izza qui a contesté son autorité. Il a chargé Assim ben Thabet de lui couper la tête. [La biographie du prophète, par Al-Halabi, Section : L’invasion d’Ohod.]

–       Mahomet, ce « beau modèle », a fait assassiner le juif Ghazzoul, qui « jouissait du prestige attaché à sa haute noblesse au sein de son clan ». Un jour, les partisans de Mahomet lui ont amené sa tête et celles d’autres membres de la tribu juive de Banou Nadhir. [La biographie du prophète, par Al-Halabi, Section : L’invasion de Banou Nadhir.]

Les chroniqueurs de l’islam montrent comment Mahomet, ses compagnons et ses califes jubilaient et criaient « Allah akbar », chaque fois que les assassins revenaient de leurs invasions avec les têtes coupées de leurs adversaires. [Même source.]

Messieurs les juges ! La liste des têtes coupées et remises au prophète de l’islam et des assassinats est longue. Elle illustre, cependant, la brutalité des assassins musulmans habitués à décapiter leurs adversaires et les mécréants. Que dites-vous alors : L’islam est-il assassin ou non ?

Vos services judiciaires ainsi que les services de renseignements qui coopèrent avec vous devront néanmoins connaître le fameux article d’un responsable de Daech, intitulé « Réponse claire aux négateurs de l’égorgement des mécréants et des apostats ». Il y présente les preuves légales qui autorisent Daech et les musulmans à égorger leurs ennemis mécréants et apostats. Il s’appuie sur des références tirées du Coran, du Hadith, de la biographie de Mahomet et de celle de ses compagnons. Il considère ces références comme une réplique claire à tous ceux qui contestent et prétendent que les crimes de Daech n’ont rien à voir avec l’islam. Donc, si Daech est assassin, l’islam ne l’est-il pas aussi ?

Effectivement, le fondement des assassinats en islam et leur légalité viennent de la vie de Mahomet, le beau modèle, ainsi que des enseignements qu’il a prodigués. Sans Mahomet, la barbarie de Daech et les assassinats des innocents en France, n’auraient pas vu le jour et personne n’aurait qualifié l’islam d’assassin. Si la barbarie et la décapitation sont sacrées et ont été pratiquées par la personnalité la plus sacrée en islam, pour laquelle les musulmans se sacrifient à tout moment, rien ne les dissuadera donc pour renoncer à les appliquer ? Est-ce que les musulmans sont plus nobles que leur prophète pour s’abstenir de tout assassinat sous prétexte que c’est un acte barbare ? Ou bien sont-ils plus dignes que les compagnons et les proches de Mahomet pour renoncer à l’assassinat à cause de sa monstruosité ?

Je conclus avec le même texte que j’ai adressé à vos collègues de Belfort en octobre 2014 :

Le bon arbre donne de bons fruits et le mauvais arbre de mauvais fruits. Ignorez-vous que les mouvements terroristes djihadistes sont les fruits de l’islam et se nourrissent de ses enseignements ? Ne cherchent-ils pas à mettre en application ses préceptes ? Lisez la charte des Frères musulmans dont s’inspirent ses multiples filiales : Daech, al-Qaeda, Taliban, Hamas, Aqmi, le Djihad islamique, le Fis, le Gia, Boko Haram, les Shébabs, etc. ? Vous verrez alors que l’islam est le terreau fondamental du terrorisme, du djihadisme et des horreurs ? Comment qualifiez-vous cette pépinière du mal ? Ne soyez pas aveugles ni lâches ni ignares ni islamo-collabos ni myopes ni débiles, mais plutôt responsables, justes, lucides, cohérents et intègres dans vos décisions ! Ne soyez pas complices avec les hypocrites et les ennemis de la démocratie ! Ouvrez vos esprits au discernement ! Ne vous égarez pas ! Ayez le courage de fouiller dans la boîte à outils de l’islam pour découvrir ses barbaries ! Ne défendez pas l’indéfendable au détriment de nos citoyens qui, par honnêteté, osent dire la vérité, alors que vous vous cachez derrière des contre-vérités absurdes, malveillantes et utopiques ! Ne soyez pas solidaires de l’islam qui transforme ses adeptes en bêtes sauvages !

Informez-vous ! Consultez des sources saines et fiables qui parlent vrai de l’islam. N’ayez pas peur de la vérité qui dérange et ne faites pas surtout honte à la justice de votre pays !

Malek Sibali

Messieurs les juges, « Islam assassin », c’est la vérité : quelques preuves…

(Source : Riposte laïque)

-==-

https://i0.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/03/islam-de-France.jpg

_____________________________________________________

L’attraction fatale de l’islam sur les autorités françaises

Il y a deux ans, l’ancien recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, suggéra de convertir les églises vides en mosquées, afin de répondre à la demande de la communauté musulmane en expansion.

Transformer une église en mosquée est une tradition conquérante islamique, scrupuleusement suivie au cours des siècles par les envahisseurs musulmans.

En France, le think tank Terra Nova, grand pourvoyeur d’idées et d’élites pour le parti socialiste, suggère aux autorités de remplacer deux jours fériés chrétiens – le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte – par un jour férié islamique, et pour faire passer la pilule, par un jour férié juif [qui n’ont rien demandé] et ce dans un esprit œcuménique, afin de faciliter l’intégration des musulmans [ce qui consiste à considérer que les musulmans sont des êtres inférieurs qui ont du mal à s’ajuster]…

Dans une étude, intitulée “L’émancipation de l’islam de France” réalisée par Alain Christnacht, membre fondateur de Terra Nova et Marc-Olivier Padis, directeur des études, les auteurs expliquent qu’une reconnaissance officielle du pluralisme religieux serait un message important envoyé aux musulmans de France.

Selon ces penseurs, afin de traiter les confessions religieuses de manière équitable et égalitaire, il convient d’intégrer deux nouvelles fêtes importantes dans le compte des jours fériés, à savoir l’Aïd -el-kebir et le Yom Kippour, en supprimant les deux lundis chrétiens qui ne correspondent à aucune solennité particulière.

Ainsi, pour les penseurs socialistes antichrétiens de Terra Nova, les lundis de Pâques et de Pentecôte, fêtes chrétiennes, peuvent être facilement sacrifiées au nom du pluralisme religieux et d’une paix multiculturelle illusoire. En fait, seule la fête musulmane de l’Aïd-el-Kebir ( la fête du massacre des moutons) revêt de l’importance pour Terra Nova, le fête du Yom Kippour ayant été ajoutée pour justifier l’intégration de la fête musulmane et éviter toute polémique de la part des affreux islamophobes.

La proposition de Terra Nova fut heureusement rejetée par la Conférence épiscopale de France, mais, oh surprise, approuvée par l’UOIF (l’Union des organisations islamiques de France), organisation des Frères musulmans. L’UOIF aimerait également inclure les fêtes islamiques de l’Eid al-Fitr et de l’Eid ad-Adha dans le calendrier. Et pourquoi pas, supprimer peu à peu toutes les fêtes chrétiennes pour les remplacer par les fêtes exclusivement musulmanes ? N’est-ce pas là le but mentionné dans les documents officiels des Frères musulmans : islamiser le monde ?

L’idée de remplacer des fêtes chrétiennes a aussi été soutenue par l’Observatoire de la Laïcité, une instance, composée de 23 membres, ayant pour objet de conseiller et d’assister le gouvernement dans son action visant au respect du principe de la laïcité en France. Institué le 25 mars 2007 par Jacques Chirac et son Premier ministre Dominique de Villepin, l’Observatoire de la Laïcité a été transféré en 2013 au Palais de l’Elysée à la demande de François Hollande et de son Premier ministre Jean Marc Ayrault.

L’Observatoire de la Laïcité a également proposé d’éliminer des fêtes chrétiennes pour les remplacer par des fêtes musulmanes, juives et laïques.

La « très modérée » Dounia Bouzar réclame aussi que la France remplace deux fêtes chrétiennes par les fêtes de l’Aïd et du Yom Kippour.

Un autre fervent adepte de la suppression des fêtes chrétiennes est Pierre Bergé. Ce dernier déclara en 2013, au cours de l’émission On refait le monde sur RTL :

« Je suis pour la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes (…) Nous vivons sous le régime de la séparation de l’Église et de l’État. Nous ne sommes pas que des chrétiens en France. Il y a une grande partie de musulmans. Il y a beaucoup d’autres religions. Pourquoi ne pas en tenir compte ? Je préférerais qu’on soit laïcs jusqu’au bout et qu’à l’exception de Noël, qui est devenu une fête chrétienne et qui était une fête païenne, on supprime toutes les autres (…)

La France n’a pas beaucoup de courage. Allons jusqu’au bout de la séparation (de l’Église et de l’État). Les religions existent, les églises existent. Je trouve normal qu’elles existent, ainsi que les mosquées. Mais c’est incroyable que l’on soit dans un régime où il y a des fêtes chrétiennes tous les 15 jours ».

Ce très aimable monsieur favorable au mariage pour tous, aujourd’hui fervent admirateur et soutien d’E. Macron, avait écrit sur twitter :

« Vous me direz, si une bombe explose le 24 mars sur les Champs à cause de la Manif pour tous, c’est pas moi qui vais pleurer. »

Malgré une plainte déposée contre lui par le Collectif Manif pour tous pour appel au meurtre, ce triste individu n’a pas été condamné … Justice à deux vitesses en Socialie.

La France n’est plus un pays catholique” écrivit Frédéric Lenoir, éditeur en chef du Monde des Religions.

Le Figaro, quant à lui, se demande si l’islam peut déjà être considéré comme la première religion de France.

Au lieu de lutter pour sauver ce qui peut encore l’être, les faiseurs d’opinions français sont déjà en train de rédiger les conditions de la capitulation. C’est l’objectif de la demande de Terra Nova.

Une idée tout aussi choquante fut exprimée par l’Institut Montaigne, un autre think tank d’obédience de gauche et proche du patronat, et fournisseur d’idées au candidat à la présidentielle E. Macron.

Dans son rapport rédigé par Hakim El Karoui, l’Institut Montaigne proposait la nomination d’un Grand imam de France, comme si Paris et Le Caire avaient les mêmes racines historiques.

Récemment, E. Macron présenta ses excuses pour la colonisation française, crime contre l’humanité selon lui, nourrissant ainsi un sens de culpabilité défaitiste chez les Français de souche, tout en attisant la haine des petites têtes peuplant les zones de non-droit, la haine de la France chevillée au corps.

https://i2.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/03/16930563_10211637236837294_1011265012_o.jpg

L’Institut Montaigne suggéra également l’enseignement de la langue arabe dans les écoles publiques (ce qui est discrètement mis en place, voir photo ci-dessus). L’idée fut aussi soutenue par Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe, qui déclara : « Le monde arabe fait partie de nous ».

C’est son sentiment d’amoureux de l’islam, et non celui des Français islamo-lucides.

En hybridant les cultures et en rejetant le christianisme, en France bientôt on n’enseignera pas « aussi l’arabe », mais rien que l’arabe et le ramadan remplacera la fête de Pâques.

Si le but de Terra Nova est d’adapter la République française aux musulmans au lieu de les assimiler, ne devrait-on pas alors supprimer carrément la viande de porc dans toutes les écoles, éviter les sujets sensibles comme les Croisades et l’Holocauste, interdire la mixité dans les piscines, appeler les caricaturistes à « être responsables » et autoriser tous les voiles islamiques dans les administrations publiques ?

Malheureusement, tout cela se passe déjà en France et le résultat n’est pas l’intégration, mais la ségrégation religieuse.

C’est dans cet “Apartheid” que l’extrémisme islamique grandit et pénètre dans les cœurs et les esprits.

Patrick Calvar, Directeur général de la Sécurité intérieure, a clairement déclaré que « la confrontation est inévitable. »

On estime le nombre de salafistes en France à 15.000. Chez ces pieux fidèles d’Allah, la croyance radicale fondamentaliste prédomine. Leurs imams appellent à la guerre civile, rappelant aux musulmans leur devoir : l’élimination de tous les infidèles.

Le candidat socialiste à la présidence Benoît Hamon, a qui fut adressé le rapport de Terra Nova, justifia la non-présence des femmes dans les cafés des quartiers à prédominance musulmane, en déclarant, le menteur : « Historiquement, dans les cafés ouvriers, il n’y avait pas de femmes. » 

Au lieu de perdre leur temps à essayer d’organiser un chimérique islam de France , les leaders politiques français, les faiseurs d’opinions, et les cercles de réflexions devraient plutôt chercher des moyens pour arrêter l’islamisation de leur propre pays.

Autrement, nous pourrions rapidement, non seulement avoir un Grand imam de France, mais également assister à des spectacles d’un nouveau genre sur les Champs-Elysées : flagellation, décapitation et lapidation.

La France n’est pas la seule en danger, d’autres pays européens suivent la même trajectoire suicidaire décidée par les oligarques de Bruxelles, car l’islam est leur allié pour le contrôle et l’asservissement des peuples à leur projet funeste d’Eurabia.

Toutefois, selon le Président du Conseil européen Donald Tusk, le danger réside ailleurs.

« Le changement à Washington met l’Europe dans une situation difficile : la nouvelle administration semble remettre en question la politique étrangère américaine de ces 70 dernières années. La première menace, une menace extérieure, est liée à la nouvelle situation géopolitique dans le monde et en Europe. Une Chine de plus en plus autoritaire, notamment sur les mers, une politique russe agressive, des guerres, de la terreur et l’anarchie au Moyen-Orient et en Afrique, un islam radical jouant un rôle majeur, ainsi que des déclarations inquiétantes de la nouvelle administration américaine rendent notre avenir hautement imprévisible.

Ce dont nous avons le plus besoin, c’est du courage, de la détermination et une solidarité politique européenne. Sans cela, nous ne survivrons pas.»

Le « nous » évidemment ne désigne pas les peuples européens, mais les technocrates de l’UE, totalement déconnectés de la réalité.

Un nombre considérable d’Européens ont déjà tourné le dos à l’UE. Les sondages en France, aux Pays-Bas, en Autriche, en Italie et en Allemagne ne laissent planer que très peu de doutes. Continuer à appeler à l’unité, alors que la situation s’aggrave au sein de l’Union, reflète un véritable déni de la réalité.

Cette réalité les effraye. Car nos oligarques craignent de perdre leurs pouvoirs, leurs privilèges, leurs très confortables salaires, si d’aventure le réveil des peuples devait faire imploser leur royaume doré.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source: “France’s Fatal Attraction to Islam” by Giulio Meotti, journaliste, éditeur culturel du journal “Il Foglio”/Gatestone Institute ( traduit et adapté par Rosaly)

L’attraction fatale de l’islam sur les autorités françaises

(Source : Riposte laïque)

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s