CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 12 mars 2017

Afficher l'image d'origine

https://i1.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/03/C6jS-nV4AIRc-u.jpg______________________________________________________

Düsseldorf : Fatmir H, un musulman kosovar, a attaqué 7 personnes à la hache – mais ce n’est pas un terroriste !

Attaque à la hache en Allemagne à Düsseldorf, au moins sept blessés, un agresseur a été arrêté il pourrait y en avoir deux d’après la presse allemande qui n’ose pas dire que l’agresseur est un musulman kosovar et parle pudiquement d’ex-Yougoslavie.

Hier soir vers 21 heures, un homme a agressé à la hache, au moins sept personnes à la gare de Düsseldorf.

Il a été par la suite arrêté, (un suspect pourrait être en fuite), nous n’en savons pas plus sur les motivations de l’agresseur car la police s’est empressée de sortir la carte « dérangé mental » comme si un terroriste dérangé mental, lorsqu’il commet un attentat, était d’abord dérangé et pas avant tout un terroriste islamiste.

Juste pour rappel, ce n’est pas la première fois que l’Allemagne subit ce genre d’agressions des soldats barbares de l’État islamique, pour la plupart des clandestins accueillis par l’Allemagne et qui ont prêté allégeance à l’État islamique avant (ou après) avoir demandé l’asile politique.

Au moment où nous terminons ces lignes, une autre attaque, au couteau cette fois, vient de se produire encore à Dusseldorf, il y a plusieurs blessés, dont un homme de 80 ans est sévèrement blessé, deux attaquants ont été arrêtés.

Et une voiture a explosé à Stockholm – sans faire de victime.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Yoann Saby pour Dreuz.info

Voir les vidéos : Dusseldorf : Fatmir H, un musulman Kosovar, a attaqué 7 personnes à la hache – mais ce n’est pas terroriste

-==-

https://i0.wp.com/static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2017-03-10-a%CC%80-23.22.20.png_____________________________________________________

Le « déséquilibré » prie sur son tapis après avoir foncé dans le funérarium

La presse belge relate un drôle d’ « accident » survenu vendredi dans la ville de Sclayn près de Namur où le conducteur d’un véhicule immatriculé en France a foncé dans la vitrine d’une entreprise de pompes funèbres, dans laquelle reposait un défunt, causant, nous dit-on des « dégâts considérables ».

Cela apparaît comme un banal accident de la route, un fait divers ordinaire.

Le propriétaire des pompes funèbres Warzée, manifestement abasourdi aurait déclaré « on a vécu un truc de fous ». Et qui dit fous…

Après enquête, il apparaît que l’auteur des faits serait un Français converti au Déséquilibre, autrement dit, un déséquilibré radicalisé montrant de forts signes de dérèglements psychiatriques. Encore un ! C’est une épidémie !

https://i2.wp.com/static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/Capture-d%E2%80%99e%CC%81cran-2017-03-10-a%CC%80-23.22.50.png

Le dénommé « déséquilibré », originaire de Givet, a été retrouvé, selon le témoignage du patron de l’entreprise Warzée, aux côtés de sa voiture en train de prier sur son tapis, remerciant Allah d’être encore en vie après l’accident qu’il a lui-même occasionné, et promettant que « l’islam vaincrait l’Europe », ajoutant qu’il se vengerait contre les mécréants. Se venger de quoi ? On ne sait pas mais on peut présumer sans trop se tromper que l’individu n’est pas très Charlie.

Il semble que le converti aurait déjà tenu des propos radicaux « inquiétants » et qu’il serait suivi par les services de sécurité français suite à ses problèmes mentaux. On voit d’ailleurs avec quelle compétence lesdits services le surveillaient puisqu’il a pu se rendre chez nos voisins belges sans difficulté grâce à l’abolition des frontières à laquelle nous devons aussi de voir se construire un mur tout autour de la Tour Eiffel pour limiter les attentats plutôt à l’extérieur du périmètre de celle-ci.

Selon le procureur du roi, sa conversion au Déséquilibre le dédouanerait d’avoir foncé volontairement dans les couronnes mortuaires. Il ressort simplement de son acte que celui-ci « n’est pas rationnel ». On s’en serait un peu douté. Ceci dit, j’ai plein d’individus près de chez moi qui se vêtent comme en 732 à Médine alors que nous sommes en 2017 en France, ce n’est pas hyper rationnel non plus, notez.

Le Parquet de Namur, désireux de ne pas amalgamer, se hâte de nier tout lien avec le terrorisme. Non, le converti qui prie Allah sur son tapis n’est pas un djihadiste, c’est juste un déséquilibré qu’on vous dit ! Le procureur croit même bon de préciser que sa conversion au Déséquilibre serait « son droit le plus strict ».

En attendant, ce même jour, un autre membre de la même confrérie a attaqué à la hache des mécréants allemands à Düsseldorf mais bon, peu importe la liste des morts et des blessés qui s’allonge en Europe, le plus important c’est de ne pas amalgamer.

Caroline Alamachère

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170310_00971729?utm

http://www.lameuse.be/1804798/article/2017-03-10/stupeur-cette-nuit-a-sclayn-un-francais-converti-a-l-islam-fonce-dans-la-vitrine

Le « déséquilibré » prie sur son tapis après avoir foncé dans le funérarium

(Source : Riposte laïque)

-==-

Nouvel attentat musulman à la hache en Allemagne : et si Maxime avait raison ?

En France de nos jours : Racisme = pas bien … sauf s’il est anti-blanc !

Coluche en son temps nous avait prévenus : parmi les humains, il en est qui sont « plus égaux que d’autres », et à l’époque cela nous avait beaucoup fait rire, en bons gaulois que nous sommes.

Sauf qu’aujourd’hui, les gaulois d’origine (ceux qui n’ont pas l’immense privilège d’être nés métis par la grâce d’un des deux parents gommant cette affreuse couleur blanche !) rigolent plutôt jaune quand ils lisent ou entendent en permanence, la perpétuelle « discrimination négative » dont ils sont victimes, de la part des intouchables de la secte de la bien-pensance !

La preuve en est que si l’on affiche des idées patriotiques (pouah !) en osant dénoncer les mauvaises actions des racailles sévissant en France et partout en Europe, le couperet tombe : nous sommes de sales racistes, xénophobes, chauvins, voire même carrément des nazis pour certains « beaux esprits » particulièrement belliqueux !

Curieux que lesdites racailles étant majoritairement des pratiquants de la religion de paix et d’amour, soient assimilées à une race par les « gentils du camp du bien », toujours prêts à voler à leur secours, quand par ailleurs ils prétendent haut et fort que les races n’existent pas et en condamnent même l’usage du mot … qui n’a pourtant jamais été si employé, en tant qu’accusation, que sous Hollandescu !

Allez comprendre !

Le 22 mars prochain, Riposte Laïque sera encore gracieusement invité par les très sympathiques tenant de l’autorité judiciaire, en totale indépendance du pouvoir gauchiste (c’est eux-mêmes qui le proclament !) pour avoir commenté à sa manière, par la plume de l’excellent Maxime Lépante, le triste événement survenu en Allemagne le 18 juillet 2016 : un attentat à la hache, revendiqué par l’Etat Islamiste.

L’auteur y décrit dès le lendemain, sans haine mais avec précision, le déroulement des faits et la conclusion évidente à en tirer : il faut expulser l’islam et les musulmans !

Oh ! Pas bien du tout ça !

http://ripostelaique.com/attentat-a-hache-train-allemand-musulmans.html

Surtout que la veille (jour de l’attentat et 4 jours après l’attentat de Nice) le même auteur avait commis un autre chef-d’œuvre, osant écrire que « nous ne sommes nulle part en sécurité dans notre pays, puisque des musulmans peuvent nous assassiner n’importe quand et n’importe où, comme le prouvent les attentats commis depuis 2001 ».

Et qu’il poussait la « mesquinerie » jusqu’à en détailler la liste … qui malheureusement a dû bien s’étoffer depuis ; pour ceux qui n’auraient pas le temps de relire l’article dans son intégralité, la voici :

« dans des stades (Paris 2015), dans des salles de concert (Paris 2015), dans des restaurants (Paris 2015), dans des trains (Thalys 2015), dans des églises (Villejuif 2015), sur des sites industriels (Isère 2015), dans des sièges de journaux (Paris 2015), dans des épiceries (Vincennes 2015), dans des expositions artistiques (Dallas 2015), dans des centres culturels (Copenhague 2015), dans les rues (Israël 2015), dans des hôtels (Bamako 2015), dans des universités (Garissa 2015), sur des plages (Sousse 2015), dans des synagogues (Copenhague 2015), dans des temples bouddhistes (Bangkok 2015), dans des hôpitaux (Nigeria 2015), dans des avions (Sinaï 2015), dans des musées (Bruxelles 2014), dans des parlements (Ottawa 2014), dans des cafés (Sydney 2014), dans des manifestations sportives (Boston 2013), sur des trottoirs (Woolwich 2013), dans des centres commerciaux (Nairobi 2013), dans des maternelles (Toulouse 2012), dans des casernes (Fort Hood 2009), dans des bus et des métros (Londres 2005), dans des gares (Madrid 2004), dans des écoles (Beslan 2004), dans des ministères (Washington 2001), dans des gratte-ciels (New York 2001), dans des mairies, dans des villages, dans des salles de théâtre, dans des ambassades, dans des parcs d’attraction, dans des bâtiments officiels, dans des crèches, dans des navires, dans des marchés, dans des commissariats, dans des salles de conférence, dans des aéroports, dans des voitures, dans des jardins publics, dans des usines, etc. »

http://ripostelaique.com/eviter-genocide-faut-expulser-musulmans.html

Alors ça n’a pas raté, immédiatement, direction le Tribunal pour RL, et parmi les chefs d’inculpation, figure la formule tant chérie par les magistrats rouges ; « incitation à la haine et à la discrimination » !

Parce que la discrimination c’est très vilain, et parfaitement défendu … du moins pour les sales racistes que nous sommes, à toujours voir le mal, là où il n’y a souvent que facéties d’innocents sauvageons farceurs.

Parce que pour d’autres qui sont adoubés par le système, tel Emmanuel Macron (même s’il prétend le contraire), la discrimination est tolérée, voire même souhaitable puisque dans ce cas il s’agit toujours de discrimination positive !

« On n’a pas permis aux jeunes et aux moins jeunes d’aller réussir hors de ces quartiers, de permettre de la vraie circulation des énergies, des vraies trajectoires, et des parcours. Pour schématiser, pour s’en sortir quand on vient des quartiers il faut bien jouer au football ou être comique ou acteur. Mais on ne le peut pas par le salariat ou l’entreprenariat, c’est beaucoup plus dur », a poursuivi le candidat lors d’un entretien réalisé avant une visite aux Mureaux (Yvelines), en banlieue parisienne ».

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20170307.AFP8871/banlieues-macron-assume-totalement-une-politique-de-discrimination-positive.html

Dans quelle cage d’escalier investie par ceux qui tiennent les murs, ça se passerait cette visite ?

Comment tous ces crétins se vautrant avec délice dans cette fameuse discrimination positive, ne sont-ils pas capables de penser que, positive ou négative, la discrimination est toujours une invite à opposer deux êtres, deux ethnies, deux statuts… Et qu’indubitablement, ce sont eux qui sèment les germes de l’incompréhension, avec ce qui n’est toujours qu’une intolérable et injuste préférence (en accord avec leur idéologie) d’un camp vis-à-vis de l’autre, et aboutissant en toute logique, à une rancœur qui à force d’être régulièrement arrosée, finit un jour par accoucher de l’intolérance suivie de la haine !

Et justement, nous sommes avertis ce jour, qu’un événement semblable à celui de juillet dernier, s’est produit le 9 mars, en gare de Düsseldorf, faisant 7 blessésMaxime Lépante aurait-il eu raison de nous avertir du danger qui plane en permanence sur les Européens ?

http://www.lefigaro.fr/international/2017/03/09/01003-20170309ARTFIG00409-allemagne-une-attaque-a-la-hache-fait-plusieurs-blesses-a-la-gare-de-duumlsseldorf.php

C’est donc avec la plus extrême prudence qu’il nous faut avertir les lecteurs de ne surtout pas amalgamer en faisant un parallèle avec le geste de l’individu isolé qui l’an passé avait été revendiqué par l’Etat Islamique, avec celui de Düsseldorf.

Après avoir soupçonné deux individus, la police allemande estime désormais que le suspect a agi seul. Il est donc probable que l’homme de 36 ans originaire du Kosovo, dont sont soigneusement tu l’identité et la religion, soit un des nombreux « cas isolés » sévissant en Europe depuis quelques temps, plus exactement depuis que les frontières européennes ont été grandes ouvertes par les mondialistes fous …

De plus, d’après le témoignage spontané d’un proche de l’individu, celui-ci se trouvait au moment des faits « dans un état psychique particulier à cause duquel il aurait commis cet acte ». Voilà, pas nécessaire de se perdre dans des précisions sans fin… il n’a pas fait exprès, donc ne nous acharnons pas sur ce pauvre type, qui n’est somme toute, qu’un tueur fou isolé comme il en existe tant de nos jours dans nos rues… mais qu’il serait extrêmement malséant de comparer à un terroriste puisque, en Allemagne, l’exclusion de la piste islamique s’est bien vite imposée. Donc, c’est un déséquilibré.

Circulez, il n’y a rien à voir !

http://www.lejsl.com/faits-divers/2017/03/10/attaque-a-la-hache-ce-que-l-on-sait-ce-matin

http://www.leprogres.fr/faits-divers/2017/03/10/attaque-a-la-hache-ce-que-l-on-sait-ce-matin

Pourtant, en l’absence de précisions soigneusement tues, il est néanmoins loisible de penser que la liste des victimes de la folie humaine qui s’est abattue sur l’Europe, ne trouvera de fin que si l’on cesse de toujours maquiller les faits dans le but de ne pas stigmatiser les auteurs de violence, en cachant soigneusement leur appartenance à une dangereuse secte.

Ce qu’ils peuvent être fatigants ces bouddhistes Inuits à toujours attaquer de paisibles citoyens innocents, sous prétexte qu’ils détiennent « la » vérité absolue et qu’il est de leur devoir de la partager avec le monde entier.

-==-

Corbeil-Essonnes : un véhicule fonce sur des policiers, un homme en fuite

Inconnu des services de police, le jeune homme a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.

Un jeune homme de 19 ans a été abattu d’une balle dans la tête à l’Ile-Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, dans la nuit de mercredi à jeudi, selon une source proche de l’enquête, confirmant une information du Parisien.

Tué dans un hall d’immeuble. Inconnu des services de police, le jeune homme a été tué dans le hall d’un immeuble, pour des raisons qui restent à déterminer, a précisé cette source. L’auteur des faits n’a pour l’heure pas été interpellé, a-t-elle ajouté. L’enquête a été confiée à la police judiciaire.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Europe1

Corbeil-Essonnes: un véhicule fonce sur des policiers, un homme en fuite

-==-

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2016/11/fusillade-toulouse-6.jpg

____________________________________________________

Vigipirate… On entre comme dans un moulin dans la plupart des établissements scolaires !

L’accès de tous les établissements scolaires et universitaires devrait être sécurisé au moyen de badges notamment, avec un personnel militaire à l’entrée (unique, il faut mettre fin aux accès multiples qui étaient adaptées à une époque sans terrorisme) et des dispositifs modernes à la pointe de la technologie.

On peut entrer comme dans un moulin au moins dans certains établissements :
http://www.lunion.fr/821519/article/2016-10-15/reunion-de-securite-au-lycee-de-bazeilleson-y-entre-comme-dans-un-moulin

Un pays comme la France a quand même les moyens de financer ça, non, quand il est capable de financer des camps de migrants pour un coût de plusieurs millions d’euros ?
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/lieux-cout-gestion-ce-que-l-on-sait-des-futurs-camps-pour-refugies-a-paris_1827668.html

« Vigipirate » est insuffisant pour protéger les enfants de la Nation !
https://www.radioscoop.com/infos.php?id=130236
http://www.education.gouv.fr/cid85267/-mise-a-jour-du-26-janvier-consignes-de-securite-applicables-dans-les-etablissements-relevant-du-ministere.html

On fait bien garder des mosquées par des militaires

http://www.francetvinfo.fr/france/valence-un-homme-prend-pour-cible-des-militaires-devant-la-grande-mosquee_1248415.html

alors que de nombreux musulmans ont été impliqués dans le terrorisme (il suffit de voir l’abondant contentieux des fermetures de mosquées, assignations à résidence, interdictions de sortie du territoire, préparations d’attaques terroristes, etc.) et des lieux de culte, sanctuaires de la foi, au lieu des établissements d’enseignement, sanctuaires de la raison.

Maxime

Vigipirate… On entre comme dans un moulin dans la plupart des établissements scolaires !

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

https://i2.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/03/Unknown-3-14.jpeg       Le port du voile est une provocation envers le peuple français et devrait être puni au minimum d’une grosse amende, ou mieux, d’expulsion définitive ! louyehi ____________________________________________________

Selon la loi, les accompagnatrices scolaires ne peuvent pas être voilées

On peut considérer les parents accompagnateurs lors des sorties scolaires comme des collaborateurs occasionnels du service public. C’est une notion de droit administratif, créée par le Conseil d’Etat mais entourée d’un certain flou, hélas. Je m’y étais déjà intéressé à propos de Latifa Ibn Ziaten et ses interventions, voilée, dans des écoles.
Or, la loi de 2004 est claire : l’école primaire et l’enseignement secondaire sont des sanctuaires républicains, où les signes manifestant une appartenance religieuse sont interdits. C’est l’intitulé de la loi en question :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000417977&categorieLien=id
Dans l’acception commune, l’islam est perçu comme une religion donc visée par le texte.
Il s’agit de signes ostensibles selon le même texte, ce qu’est un foulard.
La déclaration rapportée dans l’article (« « Le prosélytisme est actif et non passif » ajoute le ministre. En effet, porter un vêtement, en l’occurrence le foulard, ne saurait constituer un acte prosélyte ») est d’autant plus inquiétante qu’une juridiction, et pas n’importe laquelle (cour administrative d’appel de Paris) vient de décider de manière très semblable que « le foulard islamique n’est pas un signe religieux ostentatoire ».

En effet, à propos d’une élève infirmière, il a été jugé que « le foulard par lequel Mme A entendait exprimer ses convictions religieuses ne saurait être regardé comme un signe présentant, par sa nature, un caractère ostentatoire ou revendicatif et dont le port constituerait, par lui-même, un acte de pression ou de prosélytisme ».
La cour a donc octroyé 1500 euros à l’intéressée, à la charge de l’AP-HP

https://fr.wikipedia.org/wiki/Assistance_publique_-_H%C3%B4pitaux_de_Paris

Comme il s’agissait d’enseignement supérieur, la loi de 2004 ne trouvait pas application, mais « l’arrêté du 21 avril 2007 relatif aux conditions de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux interdit aux élèves infirmiers le port de signes manifestant ostensiblement une appartenance religieuse ; le règlement de l’institut de formation en soins infirmiers de l’hôpital Saint Antoine pris en application de cet arrêté rappelle que les tenues vestimentaires doivent être conformes aux règles de neutralité ».

Or, ce que décide cette cour le 6 décembre 2016 à propos de ce texte est étonnant.
Cette décision est à mon avis très importante, car elle pose une règle à ma connaissance inédite à propos de la laïcité, c’est-à-dire jamais énoncé précédemment dans la jurisprudence :
de l’article 1er de la Constitution et de l’article 10 de la Déclaration de 1789, cette cour déduit en effet qu’

« il résulte des normes constitutionnelles précitées que cette liberté d’expression ne saurait permettre [aux élèves infirmiers] le port de signes d’appartenance religieuse qui, par leur nature, par les conditions dans lesquelles ils seraient arborés individuellement ou collectivement, ou par leur caractère ostentatoire ou revendicatif, constitueraient un acte de pression, de provocation, de prosélytisme ou de propagande, à l’égard des autres usagers du service public, ni de perturber les activités d’enseignement, ou de troubler l’ordre dans l’établissement ou le bon fonctionnement du service public ; que, de même, le port de certains signes religieux peut être légalement interdit pour des raisons de sécurité ou d’hygiène ».

Autrement dit, il s’agit d’encadrer le port de signes comme le voile par des usagers du service public.
Les juges ont rappelé « qu’aux termes de l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 :

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi » ; qu’aux termes de l’article 1er de la Constitution du 4 octobre 1958 : » La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. (…)  » .

Autrement dit, ces textes ne disent pas expressément ce que la cour administrative d’appel leur fait dire.
Je pense que les précisions qu’elle a apportées visaient à indiquer, dans ce contexte, quelles sont les limites que l’ordre public pose à « l’expression des convictions religieuses », c’est-à-dire l’appartenance à l’islam.

Donc seul l’article 10 de la Déclaration de 1789 me semble être utilisé pour aboutir à ce résultat, en partant du principe, qui ne va pourtant pas de soi, que les révolutionnaires auraient imaginé qu’il y aurait un jour en France des millions de musulmans et donc qu’ils auraient écrit ce texte aussi pour l’islam.

Autrement dit, malgré la référence à l’article 1er de la Constitution, comme celui-ci ne fixe pas de limite au caractère laïque de la République, on peut penser que ce texte n’est pas vraiment le fondement retenu.

C’est un signe de l’interprétation étroite de la notion de République : la République est identifiée à la seule action de la puissance publique actuellement.
La cour n’a donc pas jugé bon de se fonder au départ, formellement, sur l’arrêté propre au secteur des instituts de formation paramédicaux, ce qui donne une large portée à sa solution. Elle le fait cependant ensuite dans des conditions étranges sur lesquelles je vais revenir.
D’ores et déjà, on peut remarquer que quand les parents d’élèves accompagnent une sortie scolaire, ils ne sont pas de mon point de vue usagers du service public mais collaborateurs occasionnels, assistant bénévolement les enseignants dans une tâche de surveillance des enfants accompagnés et peut-être même accessoirement une tâche d’enseignement s’ils sont amenés à faire part auprès des élèves de connaissances qu’ils auraient en rapport avec l’activité organisée.

En effet, les enseignants ne sont pas chargés d’éduquer les parents.
La décision de la cour de Paris sera peut-être censurée par le Conseil d’Etat. Je ne sais pas si un recours en cassation a été formé.

Cependant, si cette jurisprudence devait s’installer, cela signifierait que des enseignants pourraient porter le voile, le kami, la croix, la kippa et que sais-je encore au motif que ce ne serait pas du prosélytisme.

La déclaration prêtée à Belkacem dans l’article aboutirait au même résultat d’ailleurs !
La loi de 2004 serait de facto enterrée, surtout que depuis son édiction, la question prioritaire de constitutionnalité, instituée en 2008 sous Sarkozy, permet d’abroger une loi entrée en vigueur pour contrariété aux normes constitutionnelles garantissant des droits fondamentaux.
Or, si l’on considère que seul le port de signes ostentatoire est interdit par la Constitution, la loi de 2004 est plus restrictive des libertés car elle vise les signes ostensibles, ce qui apparemment est plus large, donc elle est inconstitutionnelle.
Sur ce point, il me semble que la dernière jurisprudence et la déclaration de Belkacem selon l’article se rejoignent !
A ce stade, on peut se demander s’il est possible vraiment de prétendre distinguer « ostensible » et « ostentatoire » ?
Selon Littré, « ostentation » désigne l’ »excès dans la manière de faire valoir quelque titre, quelque possession, quelque action ou quelque qualité ».
Si je comprends bien, le foulard ne serait pas ostentatoire en raison de sa petite taille, alors que le tchador par exemple à mon avis devrait l’être, car on le voit à plusieurs centaines de mètres voire des kilomètres.
Le Littré ne connaît pas, en revanche, l’adjectif « ostentatoire », sans doute plus récent et qui paraît forgé à partir du nom « ostentation ».
Cependant, il connaît l’adjectif « ostensible » et l’adverbe « ostensiblement » : « qui peut être montré ».
http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/ostensible/52838
Dans le cadre de la loi de 2004, donc, Belkacem semble avoir tort, car ce texte se réfère à l’adverbe « ostensiblement » et non à une ostentation.
Seulement dans sa décision de décembre 2016, la cour de Paris a finalement évoqué dans un deuxième temps l’arrêté propre au secteur des écoles d’infirmiers, qui retient l’adverbe « ostensiblement », comme la loi de 2004.
C’est pourquoi on peut penser que l’arrêt de cette cour risque, si un recours a été formé, d’être annulé par le Conseil d’Etat, car cela me semble contredire la partie de la décision qui interprète les textes constitutionnels différemment.
La différence entre « ostensible » et « ostentatoire » semble avoir été négligée par ces juges, qui font finalement comme si l’arrêté utilisait l’adjectif « ostentatoire »…

La conséquence est alors importante car ils font comme si « ostensible » voulait dire « ostentatoire » !
Or, de deux choses l’une :
– soit l’arrêté est conforme à la Constitution, et l’élève aurait dû perdre son procès ;
– soit il fallait l’annuler contre contraire à la Constitution, avec les menaces pensant aussi sur la loi de 2004 en conséquence mais dans le cadre d’autres contentieux.

Dans le cas présent, ça aboutissait à faire gagner son recours à l’élève infirmier et c’est bien ce qui s’est passé !
Bref, pour moi, la décision n’est pas juridiquement régulière, comme l’avis de Belkacem pour les accompagnateurs de sorties scolaires.
C’est d’autant plus étonnant que les juges du premier degré avaient considéré l’arrêté comme illégal quant à eux !

Ce que dément donc la cour d’appel.
Mais le plus choquant dans tout cela, on ne le dit jamais assez et d’ailleurs, on ne le dit je pense que sur les sites patriotes, pas dans les revues spécialisées, alors que c’est un élément clé, c’est qu’une fois qu’à aucun moment, on ne parle du Coran, de Mahomet, des hadiths etc.
On attend toujours la décision de la CJUE sur le voile au travail, les conclusions de l’avocat général ayant quand même été rendues l’été dernier, depuis silence radio apparemment, si ça continue la France sera sortie de l’UE quand on aura la réponse, mais on peut parier qu’on aura affaire au même problème sur le fond : on raisonne abstraitement du début à la fin, sans se demander ce qu’est l’islam, pourquoi un foulard pourrait être un trouble à l’ordre public au sens de l’article 10 de la Déclaration.

C’est le silence total à cet égard, silence qui ne saurait dissimuler le présupposé tacite pour les juges actuellement : « toutes les religions se valent ».
C’est un peu aussi la faute des plaideurs, qui ne les emmènent pas sur ce terrain aussi, mais peut-être parce qu’ils pensent que c’est peine perdue de toute façon vu le contexte judiciaire (notamment les condamnations de Brigitte Bardot, Renaud Camus, Christine Tasin sous réserve du pourvoi en cassation etc.).

Bref, c’est un tabou.
Dans le même temps, on voit apparaître désormais en jurisprudence une confirmation de certaines rumeurs sur la discrimination des enfants non musulmans dans certains territoires de la République que l’on dit « perdus ».
Le ministre de l’éducation nationale n’a peut-être pas eu connaissance de la décision rendue cette fois-ci par la cour de Versailles le 2 juin dernier : un enfant, dans le cadre d’un contentieux familial, explique aux juges qu’il préfère ne plus vivre à Colombes où il était discriminé pour manger du porc et ne pas être musulman.

C’est au hasard d’une affaire de divorce que les juges ont considéré que c’était avéré pour décider des conditions de vie de l’enfant à la suite du divorce.
(…) Jessica D. et Sébastien L. se sont mariés le 3 juillet 2004 par devant

l’officier d’état civil de VERNOU LA CELLE SUR SEINE (77), aucun contrat de mariage n’ayant précédé cette union.
De cette union sont issues deux enfants :
– Lisa, née le 18 février 2004, actuellement âgée de 12 ans,
– Susie, née le 15 juillet 2007, actuellement âgée de 8 ans.
Par jugement rendu le 7 mars 2011, le tribunal de grande instance de PARIS a prononcé sur requête conjointe le divorce des époux. (…)
Considérant que les deux enfants vivent de façon stable et régulière auprès de leur mère depuis le divorce de leurs parents, Jessica D. étant par la force des choses et quelle que soit l’implication de leur père dans leur vie, l’adulte référent.
Que dans la maison acquise par leur mère, les deux enfants disposent de chambres individuelles ce qui n’est pas le cas chez leur père ; qu’elles jouissent également d’un jardin et ont donc un environnement confortable ; qu’elles retrouvent une grande partie de leur famille puisque les parents de Jessica D. vivent près de Fontainebleau, de même que la mère de Sébastien L. ; qu’elles sont entourées de cousins ;
Qu’elles sont toutes les deux inscrites dans des établissements scolaires proches de leur domicile, Lisa étant inscrite au lycée international de Fontainebleau où elle indique se sentir moins discriminée qu’à Colombes où il lui était reprochée de ne pas être musulmane et de manger du porc ;
Que lors de son audition, Lisa a clairement indiqué qu’elle désirait vivre auprès de sa mère, qu’elle était bien intégrée dans son nouvel établissement, que sa mère était disponible pour s’occuper de ses filles et les aider dans leurs devoirs, qu’elle ne voulait pas vivre chez son père et avait peur qu’il ne la retienne de force de telle sorte qu’elle ne voulait plus le voir et changeait de manteau avec une amie à la sortie du collège pour ne pas être reconnue ;
Considérant que les nombreuses attestations versées aux débats montrent que les deux enfants sont épanouies et heureuses près de leur mère dans leur nouvel environnement ; qu’il est possible en outre de maintenir avec leur père des liens étroits ; Qu’ainsi, il est de l’intérêt des deux enfants de maintenir leur résidence chez leur mère et que la décision du premier juge doit être réformée ;
(…)

Note d’Antiislam:

Il y a un point essentiel dans l’argumentation de Maxime.C’est le refus de considérer le fond de la doctrine musulmane sous prétexte que l’islam serait une religion comme les autres ».

C’est absurde, totalement absurde.

Trace-t-on des signes d’égalités entre Nazisme, Social-Démocratie, Libéralisme, Stalinisme sous prétexte que ce sont toutes des « doctrines  politiques comme les autres » ?

Maxime

Selon la loi, les accompagnatrices scolaires ne peuvent pas être voilées

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/03/livre-maths-EI.jpgIllustration, un cahier de maths retrouvé à Mossoul lors des combats contre l’Etat islamique. Photo Rex Features ____________________________________________________

«Si tu as 42 balles pour tirer sur 7 mécréants, comment tu répartis tes tirs ?»

Les enfants qui ont subi ce lavage de cerveau violent pendant 3 ans ont de fortes chances d’être irrécupérables… Que vont-ils en faire ? Mes petits copains de la LICRA et de la LDH vont naturellement dire que les livres scolaires, édifiants, de l’Etat Islamique, n’ont rien à voir avec l’islam :

  •  «Si tu as 42 balles pour tirer sur 7 mécréants, comment tu répartis tes tirs ?»

«Une fabrique d’explosifs produit 100 engins par jour. Combien en produit-elle par heure ?» «Une voiture chargée de 2 tonnes d’explosif C4 est lancée par un kamikaze au milieu d’une foule de mécréants sur une distance de 100 mètres. Combien de personnes seraient tuées ? 1) dans un lieu en plein air ? 2) dans un espace clos ?» Ces problèmes figurent dans les manuels de mathématiques des classes de primaire imprimés par les «services» de l’Etat islamique pour les enfants scolarisés dans les territoires du «califat». Les soldats irakiens qui ont investi des quartiers de l’ouest de Mossoul ces deniers jours en ont trouvé plusieurs stocks.

Les journaux locaux se sont abondamment fait l’écho des trouvailles stupéfiantes rencontrées dans les pages des programmes imposés par l’organisation jihadiste. Conçu par les spécialistes du «Diwan de l’éducation» (1), l’un des premiers départements mis en place au lendemain de la proclamation du «califat» à l’été 2014 sur de larges parties de l’Irak et de la Syrie, un nouveau système d’enseignement devait s’appliquer de la maternelle jusqu’à l’université. Il est entré en vigueur depuis l’année scolaire 2015-2016. Le grand chef de ce Diwan, autrement dit le «ministre de l’Education» de l’Etat islamique, est un «savant» égyptien de nationalité allemande surnommé «le bicorne».

Arts plastiques

A Mossoul, il a supervisé la mise en place des programmes unifiés d’enseignement, la formation des enseignants ainsi que les manuels adaptés à chaque cycle. Langue arabe, anglais, histoire, géographie, physique, chimie, biologie, mathématique et bien entendu «culture jihadiste» sont les principales matières au programme. Les arts plastiques et la culture générale ont été supprimés tandis que l’éducation physique est devenue obligatoire. Cette dernière discipline, considérée comme une préparation essentielle à l’entraînement au combat, a même droit à un manuel dédié. On y voit des dessins de garçons en tenue «afghane» : sarouel court et tunique longue, effectuant des exercices, arme à la main.

Quant aux filles, rarement représentées dans les illustrations, elles sont rigoureusement séparées des garçons en classe. Le drapeau noir frappé des lettres en blanc de la profession de foi musulmane est inévitable sur la couverture de tous les manuels. Des contenus explosifs se retrouvent dans toutes les matières. En expression écrite, on demande aux élèves de dessiner une charge explosive en décrivant ses différentes composantes.

Dans le livre d’anglais, pour apprendre à lire l’heure, l’horloge est placée sur une bombe minutée. Un exercice de mathématique pour la classe équivalente au CM2 présente le croquis d’un tireur face à sept cibles alignées, désignées chacune par «mécréant», «apostat», «espion», etc. L’élève est appelé à répondre à la question suivante : «Si ton chargeur contient 42 balles et que tu dois tirer sur 7 mécréants comment répartir tes tirs ?» Tout cela pour apprendre la division «42 ÷ 7 = 6».

Andalousie

La fidélité à l’Etat islamique et sa guerre contre tous les infidèles structurent et irriguent tout l’enseignement. La voie du «califat» étant la seule valable pour les musulmans, toute opposition est mécréance. Car, comme le souligne le livre d’histoire,  «nous sommes toujours à l’ère des croisades». La géographie, est elle aussi est revue selon la vision du monde de l’Etat islamique. Au lieu des noms de pays actuels – Syrie, Liban, Jordanie… – on trouve les appellations anciennes de Najd, Hijaz ou pays de Cham. Une grande partie de la péninsule arabique est appelée «Péninsule du prophète Mohamad». La carte du «monde arabe» englobe l’Andalousie, ainsi que certaines parties du sud de la Turquie ou la région iranienne d’Al-Ahwaz, sur la rive est du golfe Persique, peuplée d’arabophones sunnites.

Cette vision panarabe, pan-islamique du monde, rejoint souvent celle du parti Baath de Saddam Hussein. Nombre de chefs de l’ancien régime irakien ont d’ailleurs rejoint l’Etat islamique, notamment à Mossoul, capitale de la région sunnite de Ninive.

«Pour l’essentiel, les programmes scolaires de Daech ont repris ceux du ministère de l’Education irakien», souligne un site spécialisé dans les mouvements islamistes. «Le gouvernement ne validera aucune scolarisation ou certificat des zones contrôlées par Daech, a toutefois fait savoir le ministère irakien.  Les élèves devront reprendre les classes à zéro.»  Cette mesure concerne des centaines de milliers d’enfants qui, depuis trois ans, ont suivi leur enseignement dans les écoles contrôlées par l’Etat islamique, en Irak. Reste à savoir comment ces jeunes cerveaux vont pouvoir se réadapter malgré les traces de cet apprentissage d’un monde sous le drapeau noir.

(1) «Direction», en arabe… à ne pas confondre avec Diwan, «le germe» en breton, du nom des écoles bilingues, créées en 1977.

Hala Kodmani

http://www.liberation.fr/planete/2017/03/08/si-tu-as-42-balles-pour-tirer-sur-7-mecreants-comment-tu-repartis-tes-tirs_1554330

 

Rien à voir avec l’islam ? Voire…

Pas besoin d’Etat Islamique pour que les livres scolaires montrent des horreurs, les horreurs de l’islam tout court.

 

Pour Boko Haram, c’est encore plus clair. Les filles doivent être interdites d’école, leur seul rôle est d’être des esclaves sexuelles ou des ventres….

http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/18/21-jeunes-filles-enlevees-par-boko-haram-echangees-contre-4-prisonniers/

 

En France ? Un reportage qui fait froid dans le dos… Une école musulmane « normale », messieurs et mesdames Goldman et Tubiana.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/02/enfin-a-la-tele-les-horreurs-des-ecoles-musulmanes-protegees-par-les-politiques/

 

En France, encore, 50 madrassas forment 5000 petits salafistes… et une multitude d’écoles coraniques véhiculent les préceptes de l’islam qui sont aussi ceux de l’Etat islamique :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/07/et-les-50-madrasas-qui-forment-5000-futurs-salafistes-vous-en-faites-quoi-monsieur-valls/

http://resistancerepublicaine.eu/2014/02/13/tous-contre-lecole-coranique-de-valence/

 

Pendant ce temps, des musulmans imposent de plus en plus souvent les règles coraniques à tous les élèves à l’école publique :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/04/a-ville-la-grand-les-parents-musulmans-font-la-loi-a-la-maternelle-et-le-maire-joue-lautruche/

 

En Alsace-Lorraine les islamo-collabos trouvent normal qu’on enseigne l’islam à l’école publique :

http://resistancerepublicaine.eu/2015/11/04/en-alsace-moselle-lecole-publique-va-enseigner-lislam-merci-hollandevalls/

 

En France toujours, on trouve en vente libre sur Amazon le manuel du parfait petit terroriste :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/02/le-petit-manuel-du-parfait-terroriste-pour-les-enfants-vendu-en-librairie-sur-amazon/

 

En Angleterre, rappelez-vous ces révélations passées à la télé, à une heure de grande écoute : les enfants apprenaient comment amputer la main des voleurs ou tuer les homosexuels…

En Angleterre, une école a fermé ses portes parce que musique et chants interdits, mixité interdite…

http://www.lepoint.fr/monde/angleterre-une-ecole-musulmane-ferme-ses-portes-03-10-2013-1738647_24.php

 

En Espagne, l’islam est enseigné directement dans les écoles publiques, par des musulmans qui ont le choix des manuels et du programme :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/04/05/en-espagne-plus-besoin-decole-coranique-lislam-enseigne-dans-les-ecoles-privees-et-publiques/

Au Québec, une fillette voilée aura le droit de porter un casque pendant les cours de musique pour ne pas les entendre… La prochaine étape pourrait être l’exigence d’un manuel comme celui de l’EI.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/05/09/une-fillette-musulmane-va-porter-un-casque-pour-ne-pas-entendre-le-cours-de-musique-a-lecole/

 

L’Etat islamique enseigne l’islam… Point barre. C’est pourquoi l’islam doit être interdit.

Christine Tasin

«Si tu as 42 balles pour tirer sur 7 mécréants, comment tu répartis tes tirs ?»

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/03/Unknown-5-1.jpeg_____________________________________________________

L’infiltrée Belkacem choisit de larmoyer avec une ‘soeur en Oumma’ plutôt que de défendre la République

Vidéo proprement scandaleuse de la marionnette qui nous sert de ministre de l’Education Nationale.

Merci à Nicolas de nous avoir signalé cette video.

Plutôt que de rappeler les fondements de la laïcité tels qu’ils ont TOUJOURS été appliqués, aux Catholiques en tête, Belkacem choisit de se coucher devant la victimisation INDECENTE d’une voilée.

Bien évidemment les islamistes du CCIF, qui sont derrière ces provocations systématiques, eux qui veulent une France musulmane dans l’avenir,  applaudissent face à cette trahison d’un ministre de la République qui a choisi de servir la Oumma plutôt que la France.

« Comment les jeunes peuvent s’intégrer si ils sont discriminés dès leurs plus jeunes âges ? »

Ce sont par ces mots que Salia a commencé à s’exprimer ce samedi 4 mars au nom des trois mamans interdites d’activité scolaire en raison de leur foulard, lors d’un échange citoyen à Argenteuil avec le ministre de l’Éducation Nationale Najat Vallaud-Belkacem.

L’incident remonte au 8 décembre 2016 dans une école primaire de la ville de Bezons.

Les trois mamans accompagnaient leurs enfants pour un atelier pâtisserie au sein de l’école.

Alors qu’elles avaient été initialement acceptées pour participer à cette activité scolaire, c’est la directrice de l’école et l’inspectrice de l’Éducation Nationale (présente ce jour-là) qui leur infligent une humiliation publique, à elles et à leurs enfants.

Un dilemme impossible leur est imposé : retirer leur foulard ou quitter l’établissement.

Leurs enfants sont en pleurs. L’atelier est finalement annulé.

Les trois mamans saisissent alors le service juridique du CCIF. 

Notre juriste envoie un courrier groupé à la direction des services départementaux de l’Éducation Nationale, à l’inspection académique de la circonscription ainsi qu’au Ministère de l’Éducation Nationale. Le défenseur des droits est également saisi.

Seule la direction des services départementaux de l’Éducation Nationale nous a fait un retour le 2 janvier dernier, condamnant ces agissements et s’engageant à faire respecter la loi. Nous sommes encore en attente d’une confirmation clôturant définitivement ce dossier, en faveur des victimes.

En réponse au témoignage de Salia, nous saluons la prise de position sans équivoque du ministre de l’Éducation Nationale. Il est nécessaire en effet de rappeler que la neutralité établie par le principe de laïcité, qui s’applique aux fonctionnaires de l’Éducation Nationale, ne saurait en aucun cas s’appliquer aux parents.

« Le prosélytisme est actif et non passif » rajoute la ministre. En effet, porter un vêtement, en l’occurrence le foulard, ne saurait constituer un acte prosélyte.

Le CCIF, notamment grâce au travail d’alerte des mamans voilées et de notre service juridique a enregistré une forte baisse de – 70% de ce type de signalement de 2014 à 2016.

Les deux affaires d’interdiction d’accompagnement scolaire que nous avions porté en justice le 9 juin 2015 au tribunal administratif de Nice, puis le 22 décembre au Tribunal administratif d’Amiens avaient permis un rappel clair de la loi.

Aujourd’hui, le défi principal reste d’informer le personnel éducatif des écoles du dispositif d’application de la laïcité dans les enceintes scolaires.

Nous espérons que le ministre se saisira de ce dossier afin d’en finir avec ces discriminations qui apportent leur lot de souffrances pour les mamans et leurs enfants, au détriment de la mission éducative de l’école.

http://www.islamophobie.net/articles/2017/03/10/najat-vallaud-belkacem-rejette-les-discriminations-visant-les-mamans-voilees

Il y en a plus qu’assez que cette Gôche à la  Belkacem fasse mine d’ignorer dans quelles conditions la laïcité a été imposée aux catholiques.

Il y en a plus qu’assez de la victimisation écœurante de ces voilées qui bénéficient, grâce à la France, d’un système social inconnu dans leurs pays d’origine et qui trouvent le moyen de venir geindre dans une indécence totale.

Note de Christine Tasin

Les choses sont simples. Si ils ont voté une loi permettant à des sacs poubelle d’être donnés comme image de la femme, de la mère, à nos enfants, dans nos écoles, il appartient et aux parents de ne pas mettre leurs enfants à l’école les jours de sortie ou atelier avec les dites voilées et aux enseignants de ne plus proposer de sortie ni d’atelier. Droit de retrait minime mais efficace.

Non, c’est non, en toute légalité. Et tant pis pour les sorties et ateliers, les enfants, sur ce temps retrouvé, feront du français, du calcul et de l’histoire, ça ne pourra que leur faire du bien.

Antiislam

Belkacem choisit de larmoyer avec une soeur en Oumma plutôt que de défendre la République

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

https://i2.wp.com/static.lexpress.fr/medias_10676/w_2000,c_fill,g_north/aabdelhamid-abaaoud_5466540.jpgQuand on vous dit qu’il se cache de nombreux terroristes parmi les « migrants », il faut le croire ! louyehi ____________________________________________________

 Ahmad Alkhald, le terroriste qui a confectionné les bombes des attentats de Paris s’était fait passer pour un « migrant »

C’est sans doute l’un des terroristes les plus recherchés par la France et la Belgique. Selon les quotidiens belges « la Libre Belgique » et « la Dernière Heure », relayés par « le Monde », l’artificier en chef des attentats de Paris et de Bruxelles a été identifié.

Il s’agirait d’Ahmad Alkhald, né le 1er janvier 1992 à Alep, en Syrie, également connu sous deux autres identités par les enquêteurs : Yassine Noure, né le 18 août 1993 à Bruxelles et Mohammed Nawar Mohammed Alqadhi, né le 21 juillet 1992 à Bagdad, en Irak.

Arrivé en Europe par la route des migrants, en septembre 2015, en même temps que plusieurs kamikazes des attentats, Ahmed Alkhald a ensuite regagné la Turquie, et donc probablement la Syrie, le 16 novembre, trois jours après les attentats de Paris rapporte l’Obs.

Le terroriste qui a confectionné les bombes des attentats de Paris s’était fait passer pour un « migrant »

(Source : Coolamnews)

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :