Israël

https://i2.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/03/dakamseh-1.jpg

______________________________________________________ Espérons que cette ordure se fera bientôt descendre, avant qu’il ne récidive. Le fait qu’il n’ait pas été incarcéré à vie est un véritable scandale, mais ce n’est pas étonnant venant des jordaniens, ennemis d’Israël !!! louyehi

Incroyable : Le terroriste jordanien qui avait assassiné 7 écolières israéliennes et blessé 6 autres en 1997 a été libéré !!!

Rappel des faits :

Ahmad Dakamseh, 46 ans, qui a tué sept écolières israéliennes qui effectuaient un voyage scolaire en 1997 a été libéré de la prison de Bab al-Hawa à Irbid, à 90 kilomètres au nord d’Amman, la capitale jordanienne. « Les autorités ont libéré Ahmad Dakamseh ce dimanche vers 01H00 (23H00 GMT samedi) après qu’il a terminé sa peine de prison. Il est maintenant un homme libre », a déclaré son cousin Mohammed Yahya Dakamseh, joint au téléphone par l’AFP.

Ahmed Daqamseh a ouvert le feu le 13 Mars 1997 sur un groupe d’étudiantes qui visitaient un lieu appelé «île de la paix» dans le cadre d’un voyage scolaire, à Naharayim en bordure de la rivière du Jourdain, alors qu’elles se trouvaient du côté jordanien. (Ce lieu était accessible aux israéliens sans visa ni passeport dans le cadre du traité de paix israélo-jordanien signé trois ans plus tôt).

Il est rentré chez lui dimanche au son des klaxons de voitures, selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. D’autres vidéos le montrent en train de saluer ses proches et de prendre des selfies avec des sympathisants.

Pas de réaction officielle en Israël mais les médias ont recueilli les témoignages des familles des victimes de l’attaque : « Cela ne nous rend pas les sept fillettes », a notamment déclaré Hezi Cohen, le père de la petite Nirit tombée sous les balles de l’auteur de la fusillade.

Le terroriste jordanien avait bénéficié de la clémence en étant jugé comme un déséquilibré mais ses premiers mots lors de sa libération à des médias jordaniens témoignent qu’il n’a pas changé son opinion au sujet des Israéliens. « Qui dit que demain, il ne mènera pas une nouvelle attaque en tuant de nouveaux Israéliens? », s’inquiète Orit Cohen, soeur de Keren Cohen, une autre victime.

Le soldat jordanien qui avait tué sept écolières israéliennes en 1997 a été libéré

(Source : Tel-Avivre)

-==-

https://i0.wp.com/www.cercledesvolontaires.fr/wp-content/uploads/2014/08/hamas_logo-art.jpg

____________________________________________________

Samira Halayqa, une députée du ‘Hamas, arrêtée à Hévron par Israël

Une députée du Hamas membre du Parlement palestinien a été arrêtée par les forces de sécurité israéliennes, ont rapporté en fin de semaine des sources de sécurité palestiniennes et israéliennes.

Samira Halayqa a été arrêtée à son domicile près de Hébron. Le Shin Bet, le service de sécurité intérieure israélien, a confirmé l’arrestation sans donner de détails.

Une députée du Hamas arrêtée à Hévron par Israël

(Source : coolamnews)

-==-

https://i1.wp.com/coolamnews.com/wp-content/uploads/2017/03/barab.jpg____________________________________________________

Barbara Lefebvre, professeur d’histoire-géographie, examine dans l’hebdomadaire « Actualité juive », la sécession culturelle à l’œuvre sur le territoire : « L’antisémitisme est toujours le signal d’une démocratie en train de se perdre ».

« L’antisémitisme est devenu un code culturel généralisé en France. On parle des Juifs de manière décomplexée et agressive. Dans ces quartiers sensibles, l’activisme virulent du mouvement BDS conforte un grand nombre de jeunes ignares d’un point de vue historique et géopolitique dans leur antisémitisme et leur antisionisme qui n’en est que le faux nez.

La parole des pouvoirs publics sur le devoir de mémoire est aujourd’hui inopérante face aux déversements de haine sur les réseaux sociaux, non pas de néo-nazis, mais de jeunes animés par une puissante haine antijuive, haine dont ils sont aussi les héritiers, le travail d’histoire dans le monde arabe sur ce que fut la condition juive avant la colonisation n’existe pas.

Ces sociétés sont maintenues dans le culte victimaire et ici, en France, les Indigènes de la République en sont l’illustration. Si les Juifs quittent la France aujourd’hui, ce n’est pas à cause des vieillards de Rivarol.  »

Barbara Lefebvre : Co-auteure de « Une France soumise. Les voix du refus», un recueil de témoignages et d’expertises sur l’offensive de l’islam radical.

(Source : Coolamnews)

-==-

https://i1.wp.com/media1.woopic.com/api/v1/images/129%2Fwebedia-musique-news%2Ffea%2F052%2Fd0320330e67d2556e9f1cc5662%2Fjean-michel-jarre-en-concert-en-israel-pour-sauver-la-mer-morte%7C1343904-jean-michel-jarre-arrive-a-la-ceremonie-orig-1.jpg_____________________________________________________

Jean-Michel Jarre en concert en Israël pour sauver la mer Morte

Le 6 avril prochain, le musicien donnera un concert unique en Israël pour aider à sauver la mer Morte, menacée d’assèchement.

Les experts sont formels : d’ici 2050 la mer Morte pourrait être complètement asséchée si la dégradation environnementale se poursuit à ce rythme. Ambassadeur de l’Unesco, Jean-Michel Jarre a décidé de « faire prendre conscience au monde » l’urgence de sauver ce lac salé partagé entre Israël, la Jordanie et les territoires palestiniens. Il donnera à cette occasion un concert de huit heures sur un site antique surplombant la mer.

Un concert avant-gardiste

Pensé il y a plus d’un an et demi, ce projet est destiné « à être festif mais aussi à contribuer à une cause qui est importante« , a expliqué Jean-Michel Jarre à l’AFP. Le concert se déroulera sur les hauteurs du site antique de Massada, révèle l’agence, « une citadelle construite par le roi Hérode sur un piton désertique qui surplombe la mer« . Habitué des shows grandioses, Jean-Michel Jarre compte bien « utiliser les technologies modernes françaises et israéliennes pour faire de ce spectacle quelque chose d’unique« . « Construire cette forteresse était d’avant-garde et ce concert le sera aussi« , a ajouté le musicien.

Un problème qui concerne l’humanité

Le spectacle, qui verra également la participation d’artistes électroniques de la scène locale israélienne, sera « retransmis en direct et visible à 360 degrés via une application israélienne« , explique l’AFP dans son communiqué. « Ce qui est important pour moi c’est que le monde comprenne que la problématique de la mer Morte ne concerne pas que les habitants de la région mais l’humanité« , a affirmé Jean-Michel Jarre. La légende de l’électro s’envolera ensuite pour l’Amérique du nord, où il partira en tournée pour la toute première fois de sa carrière.

Jean-Michel Jarre en concert en Israël pour sauver la mer Morte

(Source : Desinfos.com)

-==-

Une instructrice sortant d'un tank au cours d'un exercice le 4 mai 2012 (Crédit Unité des Porte-paroles de l'armée / Flickr)

Une instructrice sortant d’un tank au cours d’un exercice le 4 mai 2012 (Crédit Unité des Porte-paroles de l’armée / Flickr)

____________________________________________________

En mettant des femmes à la manoeuvre des tanks, l’armée s’aventure en terre inconnue

Les 15 recrues devraient bientôt commencer leur entraînement et devraient être formées pour diriger des Merkava Mark 3

Au cours du prochain mois, 15 femmes recrutées par l’armée israélienne commenceront leur entraînement pour devenir les premières femmes à servir dans l’unité des Corps blindés, dans le cadre d’un programme visant à évaluer l’intégration des genres dans l’unité.

L’armée a annoncé en novembre qu’elle envisageait d’autoriser les femmes à servir dans l’unité des Corps blindés et a provoqué un tollé auprès d’anciens officiers de haut rang et de groupes religieux.

Les 15 soldates seront sélectionnées parmi les nouvelles recrues qui ont été enrôlées dans des bataillons de combat mixtes. Elles passeront par la formation de base au combat de base, avant de participer en août à la formation qui leur permettront de se spécialiser dans le maniement des tanks, où elles apprendront à manœuvrer le Merkava Mark 3.

En décembre, elles entreront dans la 80e division de l’armée, qui est en charge des déserts du Néguev et d’Arava. Elles aideront à surveiller les frontières avec l’Egypte et la Jordanie, a déclaré un officier, qui a accepté de témoigner sous couvert d’anonymat.

Une instructrice de Tsahal durant un exercice le 1er janvier 2013. (Crédit : pl. Zev Marmorstein/unité de communication de l'armée israélienne)

Une instructrice de Tsahal durant un exercice le 1er janvier 2013. (Crédit : pl. Zev Marmorstein/unité de communication de l’armée israélienne)

 

 

 

*

 

 

 

 

Elles serviront dans des tanks composés de recrues uniquement féminines, afin d’éviter les questions liées à la décence et la pudeur. Etant postées près des frontières égyptienne et jordanienne, elles seront moins susceptibles à avoir à entrer en territoire ennemi.

Cependant, avoir des équipages composés uniquement d’hommes et uniquement de femmes a des inconvénients.

Aujourd’hui, en cas d’urgence, un soldat d’un équipage peut être muté et remplacé par un soldat d’un autre équipage. Cela ne sera pas possible de remplacer un tankiste par une soldate. Ces questions pratiques seront également étudiées au cours du programme.

D’ici mars 2018, le programme prendra officiellement fin et les militaires examineront les résultats, a déclaré l’officier.

« Nous faisons un test. Après le test, nous aurons des réponses – s’il est possible ou impossible qu’il y ait des filles [dans le Corps blindé] », a-t-il indiqué.

Un responsable militaire a déclaré au journal Haaretz le mois dernier que si le programme réussissait, les femmes manœuvrant des chars seraient probablement postées pour protéger les frontières d’Israël plutôt que de prendre part au combat derrière les lignes ennemies.

Jusqu’à présent, les femmes n’avaient pas le droit de servir dans les brigades des blindés car on considérait qu’elles ne pouvaient pas physiquement gérer les difficultés liées aux Corps blindés. Les soldates ont cependant servi d’instructeurs pour former à la manœuvre des tanks.

Un tank Merkava de Tsahal ouvre le feu durant des exercices sur le Plateau du Golan en 2008. (Crédit : Neil Cohen/IDF Spokesperson’s Unit via Wikimedia Commons)

Un tank Merkava de Tsahal ouvre le feu durant des exercices sur le Plateau du Golan en 2008. (Crédit : Neil Cohen/IDF Spokesperson’s Unit via Wikimedia Commons)

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 15 candidates seront suivies tout au long du programme par des nutritionnistes, des médecins et des instructeurs physiques pour déterminer si elles peuvent relever les défis du poste, a indiqué Ynet la semaine dernière.

Depuis l’annonce de l’armée sur l’éventualité d’intégrer des femmes dans les brigades des corps blindés, le débat sur l’intégration des femmes a continué à faire rage. Mardi, la Deuxième chaîne a diffusé une vidéo où un célèbre rabbin déclarait que le service de l’armée transforme les filles juives en non-Juives. Sa déclaration a provoqué un tollé et a été dénoncée par les politiciens, à l’exception du ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, qui a déclaré que le rabbin a été « courageux » d’avoir fait ses remarques.

Au sein des Corps blindés, on a également exprimé une certaine opposition à l’intégration des sexes.

Avant que l’armée n’annonce son intention de permettre aux femmes de servir dans les brigades des corps blindés, le chef des Corps blindés, le général Guy Hasson, a déclaré au Times of Israël qu’il craignait qu’une telle mesure nuise à « l’image » de l’unité.

« Nous sommes des combattants. Nous essayons de garder une image de combattants », avait-il fait valoir.

« Il y a encore des gens qui nous regardent, qui nous disent qu’il y a l’infanterie et qu’il y a les blindés. Vous êtes moins ‘combattants’. Vous êtes moins… », a-t-il déploré.

Il faut convaincre les hommes également

Ces dernières années, le Corps des blindés est devenu l’une des unités les moins populaires pour les recrues. En 2016, seulement 0,7 % des soldats recrutés ont demandé à y être intégré, a déclaré Hasson à la fin de l’année dernière.

En décembre, un groupe de 86 recrues qui devaient s’engager dans le Corps des blindés ont refusé de le faire et ont été envoyées en prison.

La plupart ont finalement ont été convaincues de rejoindre les brigades des corps blindés, mais l’incident a révélé la nécessité de faire des efforts supplémentaires pour rendre cette unité plus attrayante, a déclaré l’officier.

 Yaakov Selavan, ancien officier des forces blindées, parle avec un soldat récemment enrôlé, emprisonnée pour avoir refusé de servir dans une brigade tankiste, le 30 november 30, 2016. (Crédit : Yaakov Selavan)

Yaakov Selavan, ancien officier des forces blindées, parle avec un soldat récemment enrôlé, emprisonnée pour avoir refusé de servir dans une brigade tankiste, le 30 november 30, 2016. (Crédit : Yaakov Selavan)

 

 

 

 

 

 

 

 

«Dans [la brigade] Golani, vous rentrez chez vous avec le Tavor [un fusil d’assaut]. Dans les Corps blindés, vous ne rentrez pas à la maison avec un tank pour le week-end », a-t-il souligné.

Les brigades des Corps blindés ont donc intensifié leurs efforts pour « faire connaître » aux gens leurs unités.

« Hier, nous avons eu une conférence [organisée pour les] possibles nouvelles recrues, où nous les avons invités à découvrir l’unité. Nous leur avons montré les tanks. Nous les avons laissées entrer dedans pour les tester », a-t-il indiqué.

La prochaine date pour l’enrôlement des Corps blindés est le 19 mars, et avec elle, arrive une autre opportunité embarrassante de faire face à un refus massif de servir dans cette unité. Pour lutter contre cela, des représentants de l’unité ont « rencontré des gens dans leurs foyers », a-t-il expliqué, afin de les convaincre que le Corps blindé offre à ses soldats un service militaire significatif.

Judah Ari Gross

En mettant des femmes à la manœuvre des tanks, l’armée s’aventure en terre inconnue

(Source : Desinfos.com)

-==-

https://i0.wp.com/coolamnews.com/wp-content/uploads/2014/11/Menahem-613x330.jpg___________________________________________________

L’enfant qui fera peut-être plier l’Amérique sur la question de Jérusalem

Info datant du 4 novembre 2014 – Les neuf juges de la Cour suprême américaine  examinent si oui ou non Israël pourra être répertorié comme le lieu de naissance d’un citoyen américain né à Jérusalem.

En clair, les juges détermineront si l’administration du président Barack Obama doit suivre une loi adoptée par le Congrès des États-Unis qui permet aux citoyens nés à Jérusalem, de mentionner sur les passeports Israël comme pays de naissance.

La controverse juridique a commencé en 2003, lorsque les parents d’un citoyen américain né à Jérusalem, Menachem Zivotofsky, voulaient inscrire Israël, sur le passeport de leur fils né à Jérusalem. Le gouvernement exige actuellement que les passeports de tous les citoyens américains nés à Jérusalem porte seulement mention de la ville et non du pays qui s’y rattache.

Un terrain miné pour la politique étrangère du gouvernement américain 

Ce qui semble être une pure question juridique est un terrain miné pour la politique étrangère du gouvernement américain, qui a refusé d’appliquer la loi depuis son adoption en 2002. Les Etats-Unis craignent que la loi puisse être interprétée comme une approbation de la souveraineté d’Israël sur Jérusalem. Les avocats de l’administration ont estimé dans un document envoyé à la cour, que si la loi était appliquée, elle enverrait le message que «les États-Unis ont conclu qu’Israël exerce sa souveraineté sur Jérusalem ».

La question juridique est à présent de déterminer si la loi adoptée par le congrès est inconstitutionnelle parce qu’elle porte atteinte au droit exclusif du président de l’opportunité de reconnaître un pays étranger et dans quelles conditions.

Israël considère Jérusalem comme sa capitale, mais la plupart des pays, y compris les États-Unis, ne reconnaissent pas cet état de fait et maintiennent  leurs ambassades à Tel-Aviv.

La décision du tribunal devrait être rendue cet été, ce qui augure encore de long mois d’âpres débats sur la question.

(Source : Coolamnews)

-==-

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s