Munich 1938, Metz 2017 : l’éternelle soumission de la gauche collabo : FRANCAIS, ALLEZ-VOUS ENFIN VOUS REVEILLER ET CONSENTIR A VOIR LES CHOSES TELLES QU’ELLES SONT ???

_____________________________________________________

Pendant que Fillon se fait tailler des costards (pour 48 000 €, payés par un ami), la France se couche devant Erdogan et son ministre, Mevlut Çavusoglu.

Même si je ne suis pas un fervent utilisateur du point Godwin et de la reductio ad hitlerum, l’image d’un meeting turc avec ses drapeaux, avec ses portraits tenus à bout de bras du führer ottoman, évoque quelques réunions poisseuses des amis d’Adolf. Et les propos de l’insultant sultan sur les Pays-Bas n’arrangent pas l’affaire.

Pour le Président turc à l’ego aussi démesuré que son palais de 600 pièces, les Néerlandais, “paieront le prix », pour avoir refusé l’atterrissage d’un de ses émissaires.

De la part du successeur de ceux qui signèrent un pacte d’amitié avec l’Allemagne nazie le 18 juin 1941, ce n’est plus du cynisme, mais du foutage de gueule. De la provocation.

M comme Munich.

M comme Metz.

Ayrault et Daladier. Unis dans le même déshonneur. Le même léchage de bottes d’un dictateur. L’un comme l’autre parlant d’apaisement. L’un comme l’autre n’ayant pas voulu comprendre qu’on ne cède pas à des types comme Herr Hitler et Herr Dogan.

Il est indispensable de faire preuve de responsabilité et d’éviter les polémiques inutiles” a somnolé notre fantomatique ministre des Affaires étrangères. Surtout étrangères à lui-même.

Et quelle belle preuve de la solidarité du gouvernement de Cazeneuve avec les Pays-Bas et l’Allemagne (qui a aussi interdit la venue de ministres islamiques turcs sur son territoire) ! Quelle cinglante affirmation de l’union de l’Europe !

Les socialauds ont toujours été forts avec les faibles et faibles avec les forts. Depuis des années, ils sont incapables de parler de terrorisme islamique. Alors face à un Président musulman qui a collaboré avec l’Etat islamique contre l’Europe, qui interdit la presse d’opposition, qui emprisonne les contestataires, qui ordonne à son armée de massacrer la population kurde, pas question d’élever la voix.

Après l’invasion allemande de 1940, les socialauds pactisèrent aussitôt avec l’occupant.

Aujourd’hui, ils pactisent avec le maître d’Ankara.

Tant de lâcheté dégoûte.

Marine Le Pen et Fillon ont condamné cette soumission.

Mais Hamon, le vainqueur de la primaire socialaud, qui trouve maintenant qu’“il y a des éléments positifs dans ce quinquennat” (ces copains frondeurs apprécieront) s’est rangé derrière la ligne Hollande-Ayrault-Cazeneuve: “Le rôle de la France ça n’est pas d’interdire a priori un débat en dépit de nos désaccords avec Erdogan”.

Bravo ! (Hamon confond débat et meeting, réflexe d’un ancien du MJS !).

Quant à Macron, l’homme pour qui la colonisation des rivages barbaresques de la future Algérie est “un crime contre l’humanité”, l’homme pour qui il n’y a pas de “culture française”, il a souhaité que “l’Union européenne réagisse de manière unie”. Pas très violent dans la réprobation, Emmanuel Le Marcheur.

Il est temps que les socialauds quittent le pouvoir.

Vendredi 10 mars, lors du sommet des leaders européens à Bruxelles, Beata Szydlo Premier ministre polonais, a lancé en parlant de Hollande: Je suis supposée prendre au sérieux le chantage d’un président dont le taux de popularité est à 4% et qui ne sera bientôt plus président?”

On ne saurait mieux dire.

Mais ce sale type est encore capable de faire moult dégâts.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s