Ségolène à l’ONU, la Royal retraite des incapables

Ségolène à l’ONU, la Royal retraite des incapables______________________________________________________

Tous les systèmes politiques « souffrent de la même accumulation de personnel incompétent et redondant » afin que personne ne soit autorisé à empiéter sur les privilèges, avantages et prérogatives des élus. Le système des partis politiques est ce qui permet à des élus arrogants, indécis et incompétents, de se faire passer pour des « hommes politiques », comme c’est le cas de ceux qui dirigent l’Union Européenne.

Leurs mensonges sont repris par des médias soumis à des impératifs commerciaux. La servilité et l’abominable vénalité des médias les empêche de dire la vérité en politique comme dans le domaine infini des publicités commerciales mensongères. « Un parti politique est simplement un appareil destiné à choisir des candidats et à les faire élire. On peut affirmer sans crainte que les partis régissent la sélection des candidats » et ensuite la répartition des postes et privilèges, avantages et prérogatives des élus.

Le principe de Peter est sans appel. Et on comprend pourquoi un socialiste « n’est pas forcément le plus apte à penser juste, à décider raisonnablement et à défendre au mieux le bien public ».

Le Figaro : « Ségolène fait l’éloge de Castro, tollé dans la classe politique. Présente à Santiago pour les funérailles de l’ancien dirigeant cubain, la ministre a salué « un monument de l’histoire », rejetant les accusations de violations de droit de l’Homme (par le régime castriste) comme de la « désinformation ».
« Des propos qui ont consterné. Elle se défend en dénonçant « une polémique déplacée ».

La Royal incompétence a pu représenter le gouvernement PS défunt, chez Castro défunt à Cuba, avec tout l’amateurisme du gouvernement socialiste. Sophie Coignard et Romain Gubert rapportent, dans un livre publié en 2012 par Albin Michel : « L’oligarchie des incapables » les Royal niaiseries de Ségolène (p. 99) à propos de la fascination de la gauche pour Bernard Tapie. Un Témoin rapporte que Bernard Tapie ne serait pas un personnage fréquentable. C’est alors que Ségolène a répliqué sèchement, d’un air outré, face aux critiques de « Bernard » (Un homme mal élevé) qui avait mis les pieds sur la table dans des réunions Ministérielles : « C’est vraiment un raisonnement d’énarque, Bernard est un entrepreneur ! » Et le témoin de penser intérieurement : « Là, j’ai eu l’intuition que nous allions vivre des moments difficiles… »

Une révélation du Monde de la gauche bobo : « Ségolène Royal candidate à la tête du Programme des Nations unies pour le développement… un des plus influents du système onusien. Ségolène Royal a déposé sa candidature à la direction du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)…
« C’est une candidature dans la continuité… » à la plus grande agence de l’ONU, à New York…

« Dans la continuité » de Ségolène. Le Point : « La Cour des comptes confirme la gestion hasardeuse de Ségolène Royal. L’ex-présidente du Poitou-Charentes (de 2004 à 2014) assure que sa conduite des affaires était « irréprochable » en se basant sur un rapport qui établit le contraire !… Ce document prendrait, à ses yeux, le contre-pied de deux rapports très critiques à son encontre, rédigés par un cabinet d’audit privé, EY… Or, les magistrats confirment quasiment toutes les défaillances relevées par EY.

Le Point : « Poitou-Charentes : un nouvel audit confirme l’ardoise. La Nouvelle-Aquitaine a hérité de 132 millions d’euros de factures impayées par le Poitou-Charentes. Ce rapport, dont Le Point a obtenu copie, confirme le système et précise les montants en jeu : selon EY, la Nouvelle-Aquitaine, qui regroupe depuis le 31 décembre 2015 l’Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes, a hérité dans ses comptes de 131,9 millions d’euros de factures impayées en provenance du Poitou-Charentes. Et à régler en 2016 !

« La note est salée : les dépenses qui n’ont pas pu être assurées ont été reportées en 2016, pour plus de 44 millions d’euros ! La direction responsable des transports propres, deuxième « contributrice » des factures décalées a cumulé pour près de 30 millions d’euros d’impayés… »

« Dans la continuité » de la Cour des comptes, Ségolène est candidate à la tête du Programme des Nations unies pour le développement. « L’international m’a toujours intéressée…
(Il) « me plaît d’avoir une capacité d’action, de conviction, de négociation, de convergence… »
Ben voyons !

Voilà pourquoi le système Ségolène de la Cour des comptes brigue ce poste à New York, un des plus influents du système onusien, « dans la continuité » de DSK au FMI !
À quand l’ardoise magique du système Ségolène pour la gabegie qui coulera le Programme des Nations unies pour le développement et un nouvel audit des factures impayées confirmé par Trump ?

Thierry Michaud-Nérard

Ségolène à l’ONU, la Royal retraite des incapables

(Source : Riposte laïque)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s