« Grandeur » du Coran et de Mahomet en question

Grandeur du Coran et de Mahomet en question…_____________________________________________________

C’est une réflexion que je me fais depuis longtemps, mais je ne sais pas comment vous l’exposer, alors je vais essayer de la véhiculer avec une parabole.

Avez-vous remarqué comment les publicités pour les films ont changé ces dernières années ?

Avant, si on avait un film racontant une histoire d’amitié entre un enfant et un dauphin, on pouvait lire, sur son affiche publicitaire, un descriptif du type : « tout les séparait, les éléments, les hommes, mais l’amitié a fini par gagner » ou bien « Flipper et Tom ont grandi ensemble, sauront-ils rester amis malgré l’appel du grand large ?« . Aujourd’hui, les affiches ne renseignent plus sur le contenu du film,  elles assènent des « vérités » que nous devrions accepter comme telles parce qu’elles ont été proférées par tel ou tel magazine (Première, les Inrockuptibles) et qui ne sont que de l’autopromotion vide, d’autant plus vide que les superlatifs foisonnent. Du genre « …Assurément le meilleur film de John Doe depuis ‘Zouzou et sa trompette’– Les Inrocks », « 100% de fou rire garanti – Télérama », « un pur chef-d’oeuvre ! – L’Express ». Je suppose que vous avez tous fait ce constat.

Personnellement, ce genre de réclame provoque chez moi l’effet inverse de celui escompté : plus il y a d’autopromotion sur l’affiche, plus je soupçonne le film d’être un navet.

Venons en au Coran et à Mohamed. D’après l’Islam et les musulmans : 1/ le Coran est le plus grand livre de l’histoire de l’humanité 2/ Mohamed est le plus grand homme que la terre ait connu, c’est le meilleur modèle à suivre. Sur le fond, je dis : « OK, pourquoi pas ? ». Je suis Juif, élevé dans la pensée critique occidentale et donc je dis « OK, pourquoi pas ? ».

Immédiatement, cependant, quand je gratte un peu, tout s’effondre.

Mohamed est le meilleur des hommes, dacodac, mais dès que je lis le Coran, je n’y vois rien qui permette de donner du crédit à ces allégations. Déjà parce que dans le Coran, la biographie de Mohamed n’est pas très renseignée. Ensuite, parce que ce qui y est dit le concernant ne démontre jamais une quelconque grandeur.

A l’opposé, quand je lis la Bible, par exemple quand je lis l’histoire de Joseph trahi par ses frères, qui leur pardonnera malgré tout, qui n’aura pas sombré dans le désespoir malgré ses années injustement passées en prison, je lis l’histoire d’une personne qui a une profondeur et qui a une sensibilité. Idem pour Moïse : un homme qui libère tout un peuple de l’esclavage, qui reste humble alors qu’il parle avec D.ieu en tête à tête, et qui se fait l’avocat, devant Dieu, d’un peuple pécheur, obstiné, ingrat quand ce même D.ieu, suite au Veau d’Or veut le détruire. Comment ne pas être interpellé par son dévouement ?

Ce genre de lecture amène automatiquement ce questionnement : « si j’avais été à sa place, aurais-je pu en faire autant ?«  Je pourrais certainement continuer avec d’autres personnages de l’histoire sainte : on voit chez eux un relief et une profondeur. Quand je lis le Coran en revanche, je ne vois rien de tout cela chez Mohamed qui n’est ni un personnage attachant, ni un personnage suscitant l’admiration. Je veux bien qu’il soit le plus beau modèle etc… mais rien, strictement rien dans le Coran, ne permet d’étayer cette assertion. Elle est purement gratuite, tout comme ces affiches publicitaires que j’évoquais plus haut : des superlatifs gratuits.

Idem quand je lis le Coran: je le lis en français, peut-être y a-t-il dans le texte original, une musicalité, des rimes riches, un rythme régulier comme dans le théâtre français avec ses alexandrins ? En tout cas, le lire en français révèle que c’est un texte inintéressant. Beaucoup de propos négatifs : le châtiment qui revient en boucle, beaucoup de violence. Je n’y ai pas trouvé de quoi donner à réfléchir ou élever l’âme.

Bref, là où je veux en venir, c’est  cela : comment font les musulmans de notre époque, qui sont alphabétisés, qui ont lu des livres, vu des films, pour ne pas se rendre compte de la supercherie ? Que trouvent-ils de grand en Mohamed ?

D’accord c’est le best of the best, mais peuvent-ils alors citer une de ses qualités ? La bonté peut-être ? Voit-on dans le Coran quelque récit qui démontrerait sa bonté ? Quelqu’un parmi les lecteurs de R.R. a-t-il jamais questionné un musulman pour lui demander quel est le trait de caractère qui résume Mohamed : l’humilité ? La générosité ? Le respect de la parole donnée ? L’empathie que l’on peut déceler chez Jésus dans l’histoire de la femme adultère qui doit être lapidée ? Ne vous trompez pas, mon propos n’est pas de dire, telle religion est mieux, telle religion est moins bien. Mon propos est de dire : en quoi Mohamed est-il vraiment le meilleur des hommes ? En quoi n’est-ce pas une formule aussi vide que les réclames racoleuses ? Les musulmans qui prétendent que Mohamed était le meilleur des hommes, ne sont-ils pas tout simplement des perroquets qui répètent un slogan qui n’a valeur de vérité que parce qu’il fait consensus chez eux ? En quoi Mohamed était-il un brave homme ? Je lis l’histoire de Kinana que Mohamed fit torturer jusqu’à ce qu’il en meure et je n’y vois aucune bonté, aucun exemple à suivre. Si j’utilise le même critère : « Si j’avais été à sa place, aurais-je pu en faire autant ?« , la réponse est immédiate : Non ! Jamais je n’aurais atteint une telle bassesse, une telle cruauté. Je repense au fait qu’il épousa Zaynab, la femme de son fils adoptif. Aurais-je pu en faire autant ? Bien sûr que non, j’aurais eu la décence de ne pas humilier mon fils, même adoptif, d’une manière aussi vile. A l’opposé, dans la Bible, quand Sarah l’épouse d’Abraham, stérile, apprend par des anges qu’elle enfantera dans sa vieillesse, elle s’étonne : « je ne suis plus fertile et mon mari est un vieil homme« . Lorsque Dieu rapporte ces propos à Abraham, il n’en répète que la première partie : « je ne suis plus fertile » et omet la seconde (« mon mari est un vieil homme ») pour ne pas peiner Abraham ou mettre Sarah dans l’embarras. Simple question de tact. Je pourrais multiplier ces comparaisons à n’en plus finir.

Bref, comment font tous ces musulmans modernes, qui ont lu autre chose que le Coran, pour continuer à répéter que le Coran est le plus grand livre jamais écrit, que Mohamed est le meilleur des hommes ? J’aimerais vraiment comprendre le bug. Y a-t-il un apostat de l’Islam qui pourrait me répondre ?

Faut-il y voir du conformisme ?

La force de l’auto-suggestion ?

La volonté de ne pas déplaire à ses parents ?

N’ont-ils toujours pas assimilé le fait qu’une assertion doit être démontrée et non assénée ?

Pikachu

Grandeur du Coran et de Mahomet en question…

(Source : Résistance Républicaine)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s