CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 20 avril 2017

Enfin, ils se dévoilent : un parti turc islamiste présente 51 candidats à NOS législatives…_____________________________________________________

ATTENTION, DANGER POUR NOUS, FRANCAIS ! Un parti turc islamiste présente 51 candidats à NOS législatives !!!

ENFIN « ILS SE DEVOILENT » !

Je viens d’apprendre que le « parti égalité et justice » PEJ créé en 2015 va présenter 51 candidats aux législatives prochaines, principalement dans les grandes villes.

Vous allez me dire, encore un groupe parfaitement inconnu qui le restera pour toujours. Et bien non, car ce parti, est issu de l’immigration turque et sévi principalement dans la région strasbourgeoise où il y a une forte communauté. Bien qu’il s’en défende il est d’obédience pro erdogan.

Sur leur site http://parti-egalite-justice.fr/ toute référence turque et/ou musulmane est absente. Seul le nom de leurs dirigeants révèle la vérité.

Par contre sur le site http://www.medyaturk.info/politique/2017/04/17/france-le-pej-en-ordre-de-bataille-pour-les-legislatives/ vous trouverez tous les renseignements voulus dont voici quelques morceaux choisis :

« Le tout jeune PEJ, composé essentiellement de jeunes issus de l’immigration, se lancera pour la première fois aux Législatives françaises de juin.

Sakir Colak, président de la formation politique française, estime qu’il était «inévitable» de créer un nouveau parti politique pour répondre aux attentes des jeunes issus de l’immigration. »

« Dès sa création, le PEJ a suscité l’intérêt de nombre de médias régionaux et nationaux, dont certains l’ont précipitamment accusé, d’être «L’ARRIERE GARDE DE LA TURQUI EN FRANCE».

« Nous sommes un parti politique français” rétorque, de butte en blanc, Sakir Colak à ces détracteurs qui l’accusent à tort. Pour lui, les partis qu’il appelle “ordinaires” sont les principaux responsables de la situation qui prévaut actuellement en France. »

  Avec l’UOIF (union des organisations islamiques de France) qui vient de changer de nom en « musulmans de France » (vous noterez l’oubli du mot islamique), ces différents groupes commencent à agir à visage découvert (ce qui est un comble pour ces gens là !).

J’espère que nos médias vont faire la promotion de toutes ces structures communautaires issues de l’immigration, pour enfin faire prendre conscience à nos citoyens lobotomisés par abus de « cepacalislam », de « padamalgam » et autre LHLPSDNH que le danger est vraiment là.

Réveillez vous,  il ne vous reste plus que 3 jours !

Post scriptum : l’oubli de certaines majuscules est volontaire !

Enfin, ils se dévoilent : un parti turc islamiste présente 51 candidats à NOS législatives…

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Musulmans de France : OPA réussie de l’UOIF_____________________________________________________

O.P.A. réussie de l’Union des Organi-sations Islamiques de France (UOIF)

A chaque attentat, à chaque poussée chariesque, à chaque provocation, nous sommes quelques-uns à penser : « Et si c’était cette fois-ci que les musulmans, vivant en France, faisaient entendre une autre voix que celle de la soumission à leur dogme ! »

Chaque lendemain nous  devons constater que notre espoir se fracasse sur une réalité compacte et agglutinante : les musulmans en France réagissent, primitivement, comme des musulmans et non comme des Français.

L’UOIF, directement inspiré par les Frères musulmans, pourvoyeur idéologique du terrorisme islamique, sentant qu’il n’est plus besoin de trop dissimuler son action politique d’entrisme, vient de décider de changer de nom.

Rappelons que cette organisation n’est rien d’autre que la vitrine présentable d’une nébuleuse d’associations plus ou moins déclarées concourant à un double but : resserrer les liens culturels des musulmans (voir ceci), et structurer la visibilité de l’islam en France dans une démarche de puissance inexorable.

https://www.isesco.org.ma/fr/strategies/

Pour le second objectif, les autorités françaises y ont lâchement participé, tolérant la présence de prédicateurs prêcheurs de haine anti-Occident, se montrant très souples en matière d’exigences sécuritaires, donnant à l’UOIF un statut d’interlocuteur, et même en participant d’une manière occulte au financement, par exemple au travers de l’Institut du monde arabe.

Le choix de la date de ce rassemblement annuel ne doit rien au hasard : rappelons que les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ après son supplice et le Mater dolorosa de Marie, nous sommes au cœur de la mystique chrétienne ; pour les juifs, Pessa’h représente le courage d’entreprendre la marche vers la Terre promise d’Israël, rêve fondateur, fête des fêtes. L’agneau et sa symbolique sont également partagés par ces deux religions. Quant aux œufs, il s’agit d’un mythe archaïque lié à la procréation et au printemps, donc à cette part de paganisme que l’on trouve dans la catholicité. Pour tous les Français, y compris athées, Pâques – Pâque –  est une fête familiale où chacun se retrouve.

Le propos de l’UOIF est clair : couper les musulmans de ces possibilités syncrétistes et polluer la tranquillité unitaire ancienne de cette célébration. Se souvenant sans doute des « mounas » attendues et partagées par tous, il faut, pour ces djihadistes culturels magrébins, plus encore que pour Noël, interdire aux musulmans d’emprunter des chemins de sécularisation.

En effet, pour un musulman peu pratiquant, s’arrêtant à une imprégnation des sourates mecquoises, les fêtes pagano-judéo-chrétiennes de l’Occident sont un moyen de rapprochement et d’émancipation, souvent inconscient.  Qu’y aurait-il ensuite : s’affranchir de l’oumma, accepter une solidarité première avec les Français, modifier son premier cercle d’appartenance mentale ; puis intégrer l’État de Droit fondé sur la Loi des hommes,  enfin se mettre en capacité de douter : c’est-à-dire devenir occidental !

C’est cela la grande peur des imams et des Frères musulmans, celle qui justifie tous les moyens d’opposition ; y compris la terreur ; j’ai ici même quelquefois indiqué que les musulmans étaient les vrais destinataires des messages terroristes.

Le nouveau nom choisi par l’UOIF est emblématique : Musulmans de France (*).

La formulation n’est en rien hasardeuse : « Musulmans » en premier,  « France » en second, choix du déterminant partitif au lieu d’une forme inclusive (« Musulmans français »), ou indiquant l’exogénéité (« en France »).

Mais beaucoup plus grave il y a la signification aux musulmans en France de leur absence de choix, de leur prédétermination : ils sont désormais représentés par cette organisation a-démocratique et autoproclamée, missionnée de droit divin.

Ils en sont surtout les otages, privés de l’élémentaire détermination du choix politique ; nous retrouvons là, incidemment, la globalisation habituelle en islam, l’absence de pensée d’un monde multiple, d’une vérité diverse, bref du choix individuel.

Quoi d’étonnant alors que dans son premier acte d’intrusion dans la politique nationale, cette ligue factieuse appelle à voter contre Marine Le Pen, c’est-à-dire qu’elle désigne tout à la fois l’ennemi qui pourrait la barrer et ceux qui seront alliés à son projet.

Attendons demain pour voir si des voix musulmanes en France s’élèvent contre la préemption d’individus, réputés libres, de confession islamique, par une association malfaisante, ou même s’offusquent de cette OPA des Frères musulmans.

Je gage qu’elles ne nous assourdiront pas.

Gérard Couvert

(*) comme d’autres ont choisi « Les Républicains » …

Gérard Couvert

Musulmans de France : OPA réussie de l’UOIF

-==-

L’islamosphère en émoi

Une indonésienne, dûment voilée s’est rendue à l’aéroport de Rome.

Au moment de passer la sécurité, la sirène retentit, elle a quelque chose de métallique sur elle qui l’empêche d’avancer.

Arrive la sécurité et bien entendu, une italienne en charge, lui demande de retirer son voile.

L’indonésienne ne veut pas s’exécuter pour cause « d’islamophobie », de racisme à l’égard de ses convictions religieuses.

Le ton monte mais la sécurité italienne résiste et parvient à lui faire retirer son hijab.

Jusque là…rien que de l’ordinaire hormis le fait que cela fait le buzz sur les sites islamiques.

Il paraîtrait, selon la pauvre discriminée indonésienne, que deux nonnes sont parvenues à passer la sécurité sans être inquiétées.

Ce qu’évitent de dire les auteurs de ce « rien », c’est que les nonnes n’ont pas sonné ! A leur passage, aucune sirène ne s’est mise en route et qu’elles étaient visiblement non porteuses de métal ce qui a sans doute aidé à les laisser passer.

D’une part, nous ne savons pas si les nonnes étaient réellement présentes et d’autre part, le coup « des nonnes » est vieux comme Hérode. Les islamistes adorent faire cette comparaison entre chrétiennes voilées (nonnes) et porteuses de hijabs lorsque ce n’est pas le total look boîtes aux lettres des super-musulmanes.

Tout ceci est anecdotique dans le fond. Ce qui l’est moins, c’est la mise en place de réseaux, d’ONG, de partis politiques, d’associations musulmanes ou pas (beaucoup de protestants et de chrétiens signent les pétitions de l’islamosphère par « chrétienté », oublieux qu’ils sont de ce que leurs frères subissent dans les pays mahométans).

Ce qui veut dire, chers lectrices et lecteurs, que nous avons devant nous une force INOUÏE qui, lorsqu’elle va enfin se mettre en route grâce à la nouvelle présidence, fera très mal au fondement même de la république et, mieux encore, mettra à terre l’Europe entière.

Ce n’est pas maintenant que vous aurez les rapports de la DGSI (interdiction formelle de communiquer en période pré-électorale et post-électorale immédiate).

Vous n’aurez pas non plus les longues pages des rapports d’Interpol et des services de renseignements intérieurs des pays de l’UE afin d’éviter la panique générale des citoyens et pire encore une guerre civile générale dans toute l’Europe.

Il s’agit pour les services en charge de jouer la temporisation alors qu’ils savent très bien que beaucoup de cellules dormantes vont bientôt se mettre en branle.

Il y a quelques jours à peine, on « démantelait » un groupe terroriste à Marseille. Il se pourrait (tout est au conditionnel en écoutant le procureur Molins) que des pistes menant à la tentative d’attentat contre l’épicerie cachère de Sarcelles prouveraient qu’il y ait un lien avec ces deux branques qui voulaient commettre un attentat à Marseille.

J’ai beau m’escagasser à écrire toujours les mêmes choses mais j’aimerais toutefois insister encore sur le BESOIN de non pas islamiser de jeunes gens (filles et garçons) pour les besoins d’Allah et de son projet planétaire mais de CONVERTIR DE BONS GAULOIS OU NON ARABES, afin de passer les frontières, de ne pas être susceptibles d’un contrôle au faciès.

Tout ceci relève de l’histoire même des frères musulmans égyptiens.

En 1971, les frères musulmans d’Egypte (là où est né ce mouvement), ont du faire face à un mouvement dissident, encore plus radicaux qu’eux, les TAKFIR.

Ce groupe nettement plus jeune que le reste des chefs des frères musulmans, s’est retranché dans des zones désertiques afin de peaufiner leur islamisation radicale et installer celle-ci en Occident.

Il fut donc décidé d’utiliser la démocratie, le look occidental au point de boire de façon ostentatoire de l’alcool, de raser sa barbe et, si besoin était de manger du bacon ou du jambon. (la façon d’opérer pour le World Trade Center est celle des takfir).

Il fallait passer inaperçu et les « frères musulmans » d’origine n’aimaient pas cette façon de faire même s’ils trouvaient qu’au fond, la fin justifie les moyens.

Les deux zozos convertis à l’islam et en passe de devenir des martyrs font partie d’un grand mouvement de conversions dont les familles sont rarement au courant car elles sont pour la plupart cachées.

Ce sont ceux-là, ces convertis de type européen qui constituent la pire arme de destruction massive car AUCUN service ne peut et ne pourra les recenser voire les loger avant qu’ils ne passent à l’action.

En dernier lieu, cela peut aussi nous rappeler les méthodes de groupes dissidents des années 70 du style « bande à Baader », « fraction armée rouge » « ETA », « IRA », Sentier lumineux, Farc, etc…etc…

Un ralliement d’anciens et de nouveaux des extrêmes est aussi envisageable car même si le dogme religieux n’est pas au programme, le DOGME TOUT COURT associé au terme « révolution » (islamique par exemple), cela leur donne envie de reprendre les armes.

Ordre nouveau. Nouveaux ordres. Même mouture du moment que le monde aie peur, que tous les mouvements de populations soient encadrés ou pas, que les flics et les soldats soient dans la rue n’empêcheront pas ces fous de prospérer et d’attenter à nos libertés les plus basiques.

Se déplacer devient un calvaire. Sauf…bizarrement lorsqu’il s’agit des migrants. Pas de problème de barrages sécuritaires à passer sinon la Méditerranée et ces pourris de passeurs prêts à les noyer.

Rien aujourd’hui n’est anecdotique. Ce qu’a fait la sécurité de l’aéroport de Rome est une juste chose. Rien d’attentatoire à la liberté de cette femme voilée bien au contraire !

Nous avons appris que des chaussures peuvent receler des bombes mais que les anus aussi ! L’expérience de Dubaï devrait raviver quelques souvenirs de barbouzes.

Un salafiste, croyant sans doute qu’il passerait les portiques d’un grand hôtel de Dubaï en coinçant des explosifs dans son anus, en a eu pour…ses frais…:)

Alors oui Mesdames ! Soit vous vous dévoilez lorsqu’on vous le demande, soit vous évitez nos pays où les femmes doivent retirer leurs oripeaux et être reconnues visuellement pour le bien commun.

Persister et tenter de faire croire que nous sommes des racistes alors que dans vos pays respectifs, une femme occidentale ne peut se balader sans le tchador, c’est se foutre de nous, de notre art de vivre.

Restez donc chez vous et mettez toutes voiles dehors, de cela on s’en fiche éperdument.

Nina

L’islamosphère en émoi

(Source : JSS News)

-==-

Pourquoi ce musulman parlant français, connaissant Racine par coeur, voile-t-il sa fille de 4 ans ?

Le coran, ce livre abject et haineux qui suit les préceptes d’un abominable violeur, voleur et assassin indûment appelé « prophète » et que suivent à la lettre les adeptes de cette navrante secte politique malfaisante et sanguinaire. Elle se cache derrière le voile nauséabond d’une fausse religion qu’à présent tous ont accepté comme telle, mais qui trompe tout le monde à la perfection ! louyehi _____________________________________________________

Pourquoi ce musulman parlant français, connaissant Racine par coeur, voile-t-il sa fille de 2 ans ?

J’ai reçu beaucoup de remerciements et de félicitations pour mon article expliquant pourquoi à mon sens un vrai musulman, appliquant tous les préceptes coraniques,  ne devrait pas avoir d’enfant.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/17/desolee-mouloud-aucun-vrai-musulman-nest-digne-denfanter/

Si vous saviez combien de temps cela m’a pris pour acquérir le flair nécessaire pour débusquer la taqiyya des « M & Ms » (c’est le surnom que je donne aux « Musulmans et Modérés »)
Petite, je me faisais souvent avoir par les musulmans « christianisés », vous savez, ces musulmans qui singent les traditions chrétiennes tout en les déchristianisant: sapin et cadeaux de Noël, mais surtout pas de crèche avec le petit Jésus, ou chasse aux oeufs de Pâques, mais en disant à leurs enfants que Jésus n’a pas été crucifié mais a laissé crucifier un autre à sa place…)

Pour illustrer mon propos, laissez-moi vous raconter un incident que j’ai vécu dans mon pays natal.
J’étais en train de lire, assise sur un banc dans un jardin public, quand un homme me demanda s’il pouvait s’installer à côté de moi.
Méfiante, je jetai un coup d’oeil pour voir si les autres bancs étaient occupés. Il comprit mon regard et me dit:
« C’est parce-que votre banc est à l’ombre. Je ne vous importunerai pas, j’attends ma femme et mes enfants ».
Rassurée, je l’invitai à s’asseoir. Il s’installa au bout du banc, à distance de moi. Il ne chercha pas à lier conversation comme faisaient parfois les hommes qui m’abordaient.
Touchée par sa discrétion, et inquiète à l’idée d’avoir pu blesser un père de famille par ma méfiance, j’esquissais un léger sourire dans sa direction. J’ai été élevée dans l’idée qu’il ne fallait jamais sourire à un homme, car « pour les hommes, le sourire est un encouragement. Le rire est encore pire, car il indique une disposition au flirt. Quant à l’éclat de rire, il est la signature des filles de joie.»
En résumé, pour avoir l’air honorable, mieux valait faire une tête d’enterrement.
Mais j’ai quand même souri, car cet homme-là était marié, et il attendait sa femme et ses enfants qui devaient arriver d’un instant à l’autre.
Il me rendit mon sourire, et me demanda ce que je lisais.

– Bérénice, de Jean Racine.
– J’aime Racine, et particulièrement Bérénice.

Son accent montrait clairement qu’il était musulman, car les musulmans de ma ville natale ont une prononciation et des expressions qui les distinguent facilement des chrétiens.

– Vous parlez français ?
– Oui, répondit-il
– Vous avez donc fréquenté une école chrétienne ?
– Oui, j’ai été scolarisé chez les Frères Maristes, et j’ai aimé la littérature française.

J’étais donc en compagnie d’un musulman faisant partie de l’infime minorité de musulmans francophones du pays. Car c’était nous, les chrétiens, qui faisions la promotion de la langue française dans le pays, sous les méchantes railleries de nos compatriotes musulmans, qui disaient que le français était une langue inutile, une langue de salon, et que le fait de l’apprendre prouvait que nous avions du temps à perdre. Pas très influençables, nous faisions la sourde oreille et étudions le français avec une ferveur quasi-religieuse.

J’étais agréablement surprise d’être tombée sur un musulman qui parlait le français et qui connaissait Racine. Peu de temps auparavant, j’avais rencontré un musulman qui avait prétendu être un ancien élève des « Frères » Jésuites. Or les Jésuites sont des Pères, pas des Frères. Et puis son français était médiocre, tandis que les anciens élèves des écoles Jésuites du pays ont un français exquis. Mais ce musulman-ci qui était assis sur mon banc semblait sincère. Il m’a fait part de sa perplexité quant à la personnalité de Bérénice, cette délicieuse maîtresse, qui bien que brûlante d’amour pour Titus, se laisse néanmoins éconduire sans chercher à se venger. D’autant plus surprenant que les pièces de Racine se terminent généralement dans un grand bain de sang.
Là où je suis née, les musulmans savent qu’il n’est de plus court chemin vers le coeur d’un compatriote chrétien que le fait de lui parler en français.
Pour me prouver qu’il connaissait Bérénice, il me récita quelques vers. J’étais charmée, et sa femme arriva alors que nous récitions en choeur:

« Et que le jour recommence, et que le jour finisse,
Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice ? »

Il me présenta son épouse, et j’eus le choc de constater que ce musulman moderne, francophone, habillé à l’occidentale, éduqué dans une école religieuse chrétienne et qui se dit féru de littérature française, avait une épouse voilée. Nous n’étions pourtant pas en Arabie ! Très peu de femmes du pays étaient voilées, surtout à l’époque où j’étais encore écolière.

Mais je n’étais pas au bout de mes surprises. Leurs enfants, qui jouaient à proximité, me furent présentés aussi: un garçon et une fille. Le garçon était habillé en short et polo, et sa petite soeur était accoutrée comme sa mère. Pas une mèche de cheveux ne dépassait, alors qu’elle devait avoir 4 ou 5 ans !
D’une nature vaillante, cette petite mignonne semblait décidée à user des installations ludiques du jardin sans se laisser arrêter par sa prison de tissu. Elle courait partout, mais était ralentie dans son élan par sa tenue, guère adaptée pour jouer dans un parc. Son frère, plus âgé qu’elle, l’invectivait, la houspillait en permanence, raillant sa lenteur, sans tenir compte de leur différence d’âge, ni du fait que lui portait une tenue adaptée, bien plus confortable que la sienne.
Visiblement habituée aux sarcasmes fraternels, la petite ne répliquait pas, et ne cherchait aucun secours du côté de ses parents, comme si elle savait à l’avance que c’était peine perdue, et que son frère aîné aurait toujours gain de cause.
Elle avait les joues rouges, elle semblait avoir chaud. J’eus le coeur serré pour elle. Je demandai poliment à ses parents s’il n’était pas un peu tôt pour commencer à lui faire porter le voile.

– Qui, à part un malade mental, va-t-elle tenter sexuellement ?
Vous êtes ses parents, vous la surveillez et ne laissez personne s’approcher d’elle dans de mauvaises intentions.
Ne vaut-il pas mieux qu’elle profite de son enfance avec insouciance ? Elle pourrait, si elle le souhaite, porter le voile quand son corps sera formé, quand elle aura fini sa croissance.

La mère resta muette, et le père, cet admirateur de Jean Racine, me répondit:

– Si elle grandit sans voile, il sera difficile de la convaincre de le porter quand elle sera adulte: elle le vivra comme une contrainte, d’autant plus que la quasi-totalité des femmes du pays ne le portent pas  (dit-il en fixant mes cheveux d’un air entendu). Mais si nous commençons dès à présent à la voiler, elle sera incapable, une fois adulte, de sortir sans voile. Ce sera comme si elle sortait nue. Il faut qu’elle n’ait même pas le souvenir d’une époque de sa vie où elle n’a pas été voilée. C’est pour son bien que nous faisons ça, pour que le voile lui devienne une nécessité, autrement elle se sentira lésée ou forcée à le porter.»

– Mais elle est entièrement couverte ! Or elle a besoin de soleil, ne serait-ce que pour des raisons médicales, sinon elle souffrira d’une fragilité osseuse quand elle sera adulte. Ca m’étonne que votre médecin de famille ne vous en ait pas averti.

– Notre médecin de famille a deux filles qu’il voile depuis l’âge de 3 ans. Il serait mal venu de sa part de nous faire des remontrances à ce sujet, me répondit d’un air triomphant cet ancien élève des Frères Maristes.

J’étais très jeune, je ne savais pas quoi répondre. Quand je suis face à des musulmans peu ou pas instruits, je suis moins surprise. Mais là, j’étais avec un jeune couple de musulmans qui avaient eu accès à la même instruction que moi. Leur médecin, qui a lui aussi fait des études, voile ses fillettes.
Bref ça s’instruit dans nos écoles, ça fait médecine, ça déclame des vers de Racine, mais ça reste attaché à des pratiques d’un autre âge.
J’avais toujours entendu dire qu’il fallait aider les musulmans, leur permettre de s’instruire dans nos écoles, car l’instruction apporte une lumière qui finit toujours par triompher des ténèbres.
Je venais de découvrir que c’était faux, qu’il y avait des musulmans instruits et néanmoins obscurantistes.
Dépitée, je fourrai Bérénice dans mon sac et je partis.

Cette fillette voilée que j’ai rencontrée au jardin public est une jeune femme aujourd’hui. Je suppose qu’elle est instruite, francophone, qu’elle a lu Jean Racine, et qu’elle soutient mordicus que « son voile, c’est son choix ».
Et comme elle maîtrise la rhétorique de la jeune femme indépendante, elle peut donner le change, et certains Occidentaux tomberont dans le panneau, et penseront que c’est vraiment son choix. (1)

(1)

Pourquoi ce musulman parlant français, connaissant Racine par coeur, voile-t-il sa fille de 4 ans ?

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

On médit de lui sur Internet ? Il prend sa classe en otage avec une hache et un couteau____________________________________________________

Dans notre nouveau monde déjà sous la férule de la dangereuse secte « d’amour et de paix » : on médit de lui sur Internet ? Il prend sa classe en otage avec une hache et un couteau !

On médit de lui sur Internet, du coup, il prend sa classe en otage avec une hache

On a tous nos faiblesses. Je confesse avoir en horreur les refus de priorité. Lorsque j’en suis victime, je ne manque jamais de lancer à l’automobiliste en faute un appel de phares.

J’ai une voisine qui, elle, ne supporte pas qu’on sucre son café. Si on lui sert, elle s’excuse de ne pas le boire.

Johann*, lui, n’aime pas qu’on le pourrisse sur les réseaux sociaux. Si cela arrive, il empoigne sa hache et prend sa classe en otage.

http://www.leparisien.fr/montreuil-93100/montreuil-un-lyceen-prend-en-otage-son-professeur-et-ses-camarades-19-04-2017-6866190.php

On a tous nos faiblesses, comme déjà dit. Il ne faut pas juger.

C’est vrai, quoi, il arrive à tous de se lever du mauvais pied. On ouvre péniblement les paupières, on quitte nos draps chauds, on frémit en atteignant le sol froid, on enfile un pantalon qui achève de nous glacer les jambes. On sent déjà sur nos épaules la charge des besognes quotidiennes à accomplir.

Deux ou trois cafés, une barbouille sur le visage, et si cela ne va toujours pas, ce sont les collègues ou le facteur qui triment. Après tout, ils n’avaient qu’à naître à une autre époque.

C’est terrible, mais tous les jours, des milliers de personnes sont victimes de la mauvaise humeur de leurs semblables, regards sévères, réponses lapidaires voire réflexions désobligeantes.

Summum de la symbolique m’embêtez-pas-ce-matin, la tasse de café dans la figure, qui ajoute à la désagréable sensation de brûlure l’épreuve de terminer la journée avec une tache criante sur la chemise ou le tailleur clair.

Ça, c’est la réaction humaine, aussi désagréable qu’elle soit, dans un pays plus ou moins civilisé.

Chez la bête, par contre, c’est autre chose.

Elle n’est pas socialement insérée, la bête, ou du moins, ses codes sociaux ne correspondent pas à une civilisation empreinte de mœurs, de coutumes, d’usages.

Elle ne réfléchit pas aux conséquences, la bête. Si elle veut frapper, elle frappe, non parce qu’elle a forcément une raison de le faire, simplement parce que cela décharge une énergie que ses pulsions ont rendue incontrôlable. Aucune barrière sociale ne freine son élan.

Donc notre cher Johann, pour lequel on choisira par défaut une catégorie, n’a pas hésité une seconde. On m’insulte ? Ma hache et mon couteau, et demain, il vaudra mieux ne pas se trouver sur ma route.

Voilà un jeune bien décidé. A l’heure où l’on dit les nouvelles générations désorientées, il montre qu’on peut être un lycéen et savoir où l’on va.

Avis aux amateurs : à l’heure où la France ploie sous la menace terroriste, il n’y a aucun problème pour s’infiltrer dans un lycée avec une hache et prendre sa classe en otage.

Les fervents opposants à toute politique sécuritaire arguent souvent que ce type de « débordement » est un acte isolé et que l’on ne peut pas placer des détecteurs devant tous les établissements. Ce serait une terrible dérive « à l’américaine » de notre société.

Mais une autre manière de voir les choses oblige à avouer que notre société ressemble de plus en plus à celle de l’Oncle Sam. Peut-on croire que nos beaux principes filtreront les armes devant les portiques des lycées ?

Les libertaires à outrance, ennemis de toute forme de police et de contrôle, mettent en avant le « droit fondamental des individus » pour justifier leurs réticences à accroître la sécurité. En oubliant que le premier devoir de l’Etat est justement de protéger le faible.

* Prénom emprunté selon la méthode des quotas c’est-à-dire sans amalgame minoritaire visible.

On médit de lui sur Internet ? Il prend sa classe en otage avec une hache et un couteau

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Deux « Nordistes » ?!, Clément Baur et Mahiedine Merabet, soupçonnés de préparer un attentat «imminent», ont été arrêtés ce mardi à Marseille, à cinq jours du premier tour de l’élection présidentielle. PHOTO AFP

La menace islamiste s’invite dans la campagne

Surtout, ne pas dire le mot !

Ce mercredi matin, sur Europe 1, François Bayrou a évoqué une « radicalisation », une « menace », un « terrorisme », un « drame », un « risque ». Mais ni l’allié d’Emmanuel Macron ni son intervieweur n’ont mis en cause la motivation djihadiste des deux Français musulmans (dont un converti) arrêtés mardi à Marseille.


Cette naturelle prudence du journaliste et de l’homme politique en dit beaucoup sur la difficulté du Système à nommer les choses, dès lors que l’islam politique peut être mis en cause.

Cette réserve est d’autant plus choquante que les accusations en fascisme sont souvent lancées sans retenue dès lors qu’il s’agit d’alerter contre le populisme. Il est vrai que l’expression du simple bon sens a le tort d’appeler un chat un chat et Rolet un fripon.


La découverte de leur arsenal, à leur domicile, laisse peu de doute sur leur détermination à passer rapidement à l’acte. Cette naturelle prudence du journaliste et de l’homme politique en dit beaucoup sur la difficulté du Système à nommer les choses, dès lors que l’islam politique peut être mis en cause.

Cette réserve est d’autant plus choquante que les accusations en fascisme sont souvent lancées sans retenue dès lors qu’il s’agit d’alerter contre le populisme. Il est vrai que l’expression du simple bon sens a le tort d’appeler un chat un chat et Rolet un fripon.

Parler de radicalisation pour désigner à la fois le mouvement Sens Commun, la formation issue de La Manif pour Tous qui a rejoint François Fillon, et le totalitarisme islamique en guerre contre la démocratie revient évidemment à édulcorer la dangerosité des fanatiques ayant fait allégeance à l’Etat islamique. Ceux-là peuvent se satisfaire de cette soumission en marche.

Les intimidations des islamistes, qui sont les premiers à se réclamer du vivre ensemble, de l’antiracisme et des droits de l’homme pour consolider leur impunité, semblent malheureusement efficaces. Sinon Bayrou, qui connait le sens des mots, aurait employé les bons.

Fillon semble être d’ailleurs celui que les deux illuminés, fichés S, entendaient atteindre, au vu de sa photo épinglée au mur de la planque et d’un dossier retrouvé, contenant des coupures de presse. A ce stade, le procureur de la République, François Molins, n’a cependant pas confirmé l’identité de la cible.

Pour autant, le candidat des Républicains se distingue de ses concurrents par un discours sans fard contre l’islam radical. Outre son livre au titre sans ambiguïté – Vaincre le totalitarisme islamique -, Fillon est celui qui s’est le plus engagé dans la défense des Chrétiens d’Orient, victimes d’une épuration par l’islam sunnite. Lors de son meeting du 9 avril, à Paris, il avait appelé les Français musulmans « à se soulever contre l’obscurantisme et à nous aider à faire le nettoyage ».

Il persiste ce mercredi dans Le Parisien : « Je veux combattre l’intégrisme avec les musulmans ».

Quand Macron dénonce, lui, l’obscurantisme, il parle de celui de Donald Trump. Et si Marine Le Pen n’épargne pas non plus l’islamisme, elle le fait parfois d’une manière oblique. Lors d’un meeting à Lyon, le 5 février, elle avait cru bon de dénoncer à la fois le totalitarisme djihadiste et le totalitarisme affairiste, présentés comme deux effets de la mondialisation. Ce relativisme saugrenu n’aide évidemment pas à hiérarchiser les dangers. Il faut néanmoins remarquer que la présidente du FN a, depuis quelques jours, repositionné plus clairement son discours.

Seuls les candidats de la collaboration et de l’islamo-gauchisme sont à l’abri du courroux des islamistes.

Ivan Rioufol

Le Figaro

La menace islamiste s’invite dans la campagne

(Source : JForum)

-==-

Flash Dreuz : Info :

 

  • Cameroun Kolofata : attentat suicide par des musulmans, au moins 4 morts.
  • Judée Samarie : attentat terroriste à la voiture-bélier, 1 blessé, terroriste palestinien abattu
  • Allemagne : une jeune fille sexuellement agressée par un marocain de 23 dans une gare
  • Viktor Orban: « George Soros dépenses des sommes immenses pour favoriser l’immigration illégale”
  • Suède : Mohamud, un somalien de 32 ans, a violé une femme dans une voiture à Katrineholm
  • France : Attentat déjoué, Mahiedine Merabet avait envoyé une vidéo d’allégeance à ISIS avant de passer à l’acte
  • 2 musulmans soupçonnés de préparer des attaques terroristes durant la campagne présidentielle ont été arrêtés à Marseille
  • Allemagne : un Afghan âgé de 16 ans a presque tué au couteau un homme qui lui demandait de baisser le son de sa musique dans le bus : c’est comme ça que la terreur s’installe
  • Essonne, Longjumeau : un homme de 25 ans a été abattu d’une balle dans la tête à son domicile
  • Suède : 6 voitures en feu dans la zone de non droit de Rosengård de Malmö
  • Priez que ce ne soit pas des terroristes : Une mallette contenant des sources radioactives a été dérobée sur un chantier à Fourques, en France
  • Jérusalem : attentat terroriste, un palestinien poignarde une jeune fille dans le tramway
  • USA, Raleigh : jugement validé d’un musulman mentalement instable et terroriste
  • Russie : Explosion à St Petersbourg près d’une bibliothèque – 1 blessé, peut-être l’auteur de l’explosion
  • Paris : une bouteille de gaz suspecte retrouvée près de l’ambassade de Russie
  • Boum: la triple explosion contre une équipe de Borussia à Dortmund : encore un musulman…
  • L’auteur de l’attentat de Stockholm récuse son avocat commis d’office et réclame un défenseur « musulman sunnite »
  • Dortmund : 3 explosions près du bus de l’équipe du Borussia – 1 blessé – match annulé

-==-

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s