Les Français juifs piégés par l’élection présidentielle

https://i0.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/05/Synagogue_Yohanan_ben_Zakkai%CC%88.jpg______________________________________________________

Bernard Zaoui, sur Facebook écrit ceci :

7h du mat. Tu te réveilles, tu vas prier à la synagogue avec ta kippa, comme tu l’as toujours fait depuis tant d’années. En te garant devant la synagogue, trois policiers t’arrêtent parce que tu te couvres la tête. Tu leur expliques que ta religion t’oblige à la porter. Ils t’expliquent que la loi les oblige à te mettre une amende, et que si tu recommences, tu risques bien pire. Tu pries le cœur lourd, pour la première fois en France ce n’est plus les agressions antisémites qui te poussent à enlever ta kippa, c’est le gouvernement lui-même. C’est pas grave, c’est un sacrifice pour lutter contre les terroristes.

Tu finis la prière, aujourd’hui c’est férié tu as invité toute ta famille pour faire un bon barbecue dans ton jardin. Tu vas à la boucherie cacher. En arrivant devant, tu vois que la boucherie est vide, excepté quelques petits bouts de viande éparpillés. Tu demandes au boucher où est passée toute la viande. Il te répond que l’abattage rituel est devenu interdit par la loi, et que par conséquent il ne lui reste que de la viande importée, 3 fois plus chère que celle que tu achètes d’habitude. Malheureusement tu es salarié. Tes 1800 euros mensuels ne te permettent pas d’acheter de la viande aussi cher. Alors tu repars le cœur lourd, en appelant ta famille pour annuler ton barbecue.

6 mois plus tard, ta femme accouche. C’est ton premier enfant, tu es l’homme le plus heureux du monde. Un petit garçon à qui tu rêves de transmettre le judaïsme que tes parents t’ont transmis. À l’hôpital, on te rappelle que la circoncision est interdite depuis 3 mois. Le Front National trouve que c’est un acte barbare qui prive l’enfant de sa liberté. C’est l’enfant qui devra choisir plus tard s’il souhaite se faire circoncire. Tu n’arrives pas à y croire. « Comment puis-je manquer à la mitsva la plus chère et la plus gardée du peuple juif ? » te dis-tu. Tu organises tant bien que mal la circoncision de ton fils à la maison, en invitant 10 personnes pile-poil pour ne pas éveiller les soupçons. Toi qui rêvais de faire cette mitsva de la plus belle manière possible, à la synagogue, tu es contraint de la faire en cachette, chez toi, comme au temps des Grecs qui interdisaient la circoncision aux Juifs.

Tu te dis que c’en est trop, tu dois faire ton Alya.

Tu vas à l’agence juive, ils t’expliquent que les demandes d’alya ont été multipliées par 10 depuis l’élection du FN, et ils t’expliquent que ce n’est pas si simple. Tu t’y attendais mais tu es déterminé à partir. Tu as assez d’argent pour vivre quelque temps là bas le temps de trouver un travail. Mais l’agence Juive t’explique que le gouvernement a interdit aux citoyens de sortir son argent du territoire Français, car cet argent appartient à la France.

Tu te dis alors que plutôt que de voter FN, tu aurais dû combattre tous ceux qui comptaient voter FN.

Toutes ces mesures ne sont pas des spéculations, ce sont des mesures annoncées officiellement par le Front National, il ne s’en cache pas. Et c’est rien comparé à tout ce qu’ils comptent mettre en place. Pense à ta survie avant de penser à ton confort. Peut-être que le Bon Dieu aura pitié de nous.

Et David Zerah lui répond ceci :

7h du mat. Tu te réveilles, tu vas prier chez des amis parce que les Frères musulmans, qui ont aidé à faire élire Macron par leur appel à la communauté musulmane, ont demandé et obtenu la fermeture de la plupart des synagogues.

Bien entendu, tu ne portes plus la kippa comme tu l’as toujours fait depuis tant d’années car l’immigration a explosé, avec le « pont aérien » promis par Macron pendant sa campagne, et les rues ne sont plus sûres pour les juifs reconnaissables.

En te garant devant chez tes amis, trois musulmans t’arrêtent parce qu’ils estiment que tu les as regardés de travers. Heureusement, trois policiers passent à ce moment-là et tu peux entrer dans l’immeuble sans être roué de coups, après avoir été mis en garde que s’ils te retrouvent, tu risques bien pire.

Tu pries le cœur lourd, pour la première fois en France les agressions antisémites qui t’ont poussé à ne plus porter ta kippa ne font plus l’objet de poursuites judiciaires, car le gouvernement lui-même, sur ordre du Président Macron, considère que les radicaux sont des types bien. C’est pas grave, c’est pour lutter contre l’islamophobie.

Tu finis la prière, aujourd’hui c’est jour férié musulman (les fêtes chrétiennes ont été supprimées du calendrier à la demande de Pierre Bergé, un des plus fidèles soutiens de Macron) tu as invité toute ta famille pour faire un bon barbecue dans ton jardin. Tu vas à la dernière boucherie casher encore ouverte car les boucheries casher ont graduellement été interdites : des associations de Français musulmans soutenues par le Premier ministre Richard Ferrand se sont senties menacées dans leur vivre-ensemble par l’évocation juive qu’elles représentaient, les Verts ont appuyé parce qu’une partie des profits de la filière casher vont à l’occupant sioniste, et les socialistes ont considéré qu’au nom de la laïcité on ne pouvait tolérer de signes religieux sur la voie publique, mais qu’on devait autoriser les boucheries halal au nom de la diversité.

En arrivant devant, la boucherie est vide, excepté quelques petits bouts de viande éparpillés. Tu demandes au boucher où est passée toute la viande. Il te répond que les organisations BDS et de boycott antisioniste, qui sont maintenant autorisées parce que le boycott d’Israël est devenu légal par respect pour la liberté d’expression sur demande exprès du ministre de l’Intérieur Jean-Jacques Urvoas, bloque toutes les livraisons de viande casher, et que les associations pro-palestiniennes financées par le Premier ministre passent régulièrement pour jeter les produits d’importation israélienne. Par conséquent il ne lui reste que de la viande importée en contrebande pour déjouer l’attention de l’AFPS (France Palestine solidarité), 3 fois plus chère que celle que tu achètes d’habitude. Malheureusement tu es salarié. Tes 1100 euros mensuels – après les ponctions imposées par la politique de rigueur de Macron pour redresser la France – ne te permettent pas d’acheter de la viande aussi cher. Alors tu repars le cœur lourd, en appelant ta famille pour annuler ton barbecue.

6 mois plus tard, ta femme accouche. C’est ton premier enfant, tu es l’homme le plus heureux du monde. L’accouchement a été un peu pénible car lorsque les infirmières voilées ont lu sur sa fiche le nom juif de ta femme, elles l’ont déplacé dans une chambre surchauffée, lui ont apporté ses repas froids, souvent à moitié renversés, et quoi que ta femme faisait, elle recevait des insultes et des invectives, voire même des crachats sur le sol. Ta femme a accouché d’un petit garçon à qui tu rêves de transmettre le judaïsme que tes parents t’ont transmis. Mais la circoncision a été interdite avant 12 ans (la circoncision musulmane recommande la circoncision juste avant la puberté) car les organisations de défense des droits de l’homme ont fait voter une loi qui impose d’obtenir l’accord de l’enfant. Tu n’arrives pas à y croire. « Comment puis-je manquer à la mitsva la plus chère et la plus gardée du peuple juif ? » te dis-tu. Tu organises tant bien que mal la circoncision de ton fils à la maison, en invitant 10 personnes pile-poil pour ne pas éveiller les soupçons. Toi qui rêvais de faire cette mitsva de la plus belle manière possible, à la synagogue, tu es contraint de la faire en cachette, chez toi, comme au temps des Grecs qui interdisaient la circoncision aux Juifs.

Tu te dis que c’en est trop, tu dois faire ton Alya.

Tu vas à l’agence juive, ils t’expliquent que les demandes d’alya ont été multipliées par 10 depuis l’élection de Macron et la flambée de l’immigration musulmane qui n’est vraiment pas une chance pour les juifs, et ils t’expliquent que ce n’est pas si simple. Tu t’y attendais mais tu es déterminé à partir. Tu as assez d’argent pour vivre quelque temps là bas le temps de trouver un travail. Mais l’agence Juive t’explique que le gouvernement, s’inspirant de Mitterrand, a interdit aux citoyens de sortir son argent du territoire Français, car cet argent appartient à la France.

Tu te dis alors que plutôt que de voter Macron, tu aurais dû combattre tous ceux qui comptaient voter pour ce socialiste.

Rien de tout cela est spéculation, ce sont des mesures demandées par les différents soutiens de Macron et des déclarations de Macron lui-même, et il ne les a pas reniées. Et c’est rien comparé à tout ce qu’il compte mettre en place pour détruire la culture française puisque pour lui elle n’existe pas. Pense à ta survie avant de penser à ton confort. Peut-être que le Bon Dieu aura pitié de nous.

Les Français juifs piégés par l’élection présidentielle

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s