Décès de la Calaisienne Simonne Héricourt, qui nous avait tant émus à Rungis

Décès de la Calaisienne Simonne Héricourt, qui nous avait tant émus à Rungis_____________________________________________________

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons  appris, ce jour, par un de ses amis, Mickaël, le décès de Simonne Héricourt. Les patriotes avaient fait sa connaissance à Rungis, le dimanche 7 février 2016. Elle avait ému la France patriote, en racontant, avec des mots simples, la réalité de la vie quotidienne des Calaisiens, dans leur ville envahie par des milliers de clandestins trop souvent agressifs.

Nous avions eu le plaisir d’entrer en contact avec elle, quelques jours auparavant, suite aux judicieux conseils de François Dubout, militant politique local. Nous organisions une quinzaine d’actions, sur le thème « Sauvons notre pays », avec un temps fort à Rungis, le 7 février. Bien évidemment, nous  souhaitions  absolument avoir un intervenant de Calais, et cela s’avérait plus difficile que prévu. D’où un coup de téléphone à François, et la rencontre, d’abord téléphonique, puis physique, ce dimanche matin, à l’espace Jean Monnet de Rungis.

C’est Pierre qui l’a présentée, il y avait aussi à la tribune,  Christine, le Général Martinez et Renaud Camus. C’était l’après-midi. Le public, qui écoutait Simonne dans un silence religieux, captivé par l’incroyable force de son témoignage, fut ensuite bouleversé quand, sur la fin de son discours, elle annonça qu’elle, Calaisienne de toujours, serait expulsée dans les semaines qui allaient suivre. A une époque où les autorités françaises gaspillaient des milliards pour accueillir des clandestins, majoritairement hommes seuls musulmans, cela ne pouvait pas passer.

Une solidarité se mit en place, sous la houlette de Philippe Gibelin, président de l’association France Rebelle, qui eut le mérite de réussir à trouver, grâce à la solidarité des Français, les fonds nécessaires pour éviter l’expulsion.

Simonne répondit à quelques entretiens, par la suite, notamment celui de TV-Libertés.

Depuis, les patriotes qui passaient par Calais allaient régulièrement la saluer. Simonne eut le malheur, il y a quelques mois, de perdre son mari Didier, qui l’avait accompagnée à Rungis.

Elle nous disait, à chaque fois que nous nous appelions, qu’elle était toujours disponible, au service de la France, pour apporter son témoignage et la réalité de son vécu à tous ceux qui souhaitaient l’inviter.

Elle nous avait prévenus, il y a à peine deux mois, qu’elle avait un cancer du poumon, nous avait fait part de son inquiétude, mais de sa volonté de s’en sortir.

Hélas, le mal était bien plus fort que prévu, et Simonne a définitivement fermé les yeux, ce matin.

Tous les amis de Riposte Laïque et de Résistance républicaine auront une pensée émue pour cette femme qui n’avait pas eu besoin de faire de longues études pour penser juste, et parler vrai. Nous n’oublions pas Alexandre, son fils de 24 ans, qui est bien jeune pour avoir perdu, en moins d’un an, son père et sa mère, et pour tous les amis Calaisiens qui ont eu la chance de la connaître et de la côtoyer.

Les obsèques de Simonne Héricourt auront lieu le lundi 8 mai, à 11 heures, au crématorium de Dunkerque.

Son vœu, transmis par son fils, était que le maximum d’amis l’accompagnent dans sa dernière demeure. Qu’il soit exaucé.

Pierre Cassen Christine Tasin

Décès de la Calaisienne Simonne Héricourt, qui nous avait tant émus à Rungis

(Source : Riposte laïque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s