LA GUERRE FAITE A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 30 et 31 mai 2017

___________________________________________________

A lire aussi : A lire aussi :  Coraneries : le chef de la police de Manchester rend hommage au Coran !

___________________________________________________

Citoyens mâles, où êtes-vous quand vos femmes, filles, voisines, se font agresser ?

Ça y est ! C’est le ramadan ; citoyens paisibles et respectueux des autres, planquez-vous, comme chaque année, ça va décoiffer !

Espérons que ceux qui bossent et doivent donc se lever (à l’aube pour certains) chaque jour de la semaine, auront pensé à acheter des « boules Quies » pour toute la famille, afin d’un tant soit peu limiter les dégâts sonores, produits chaque nuit par les liesses de ceux qui ripaillent bruyamment, sans soucis aucun des voisins, puisque ceux-ci ne sont que de méprisables mécréants !

Car c’est parti pour un mois d’incivilités de toutes sortes de la part de racailles islamiques, pendant cette période prétendue spirituelle, invitant normalement chacun à une introspection, à jeûner tout le jour pour se bonifier en « réfléchissant à leur foi et travaillant à être une meilleure personne »

Or il est absolument impossible de trouver la moindre trace de spiritualité dans ces groupes bruyants, lorsque chaque nuit, ils se déchainent dans des ripailles tonitruantes, qui sous couvert de rassemblements en famille et entre amis pour partager un moment de fête… font montre d’un sans-gêne monstrueux et d’un total irrespect pour ceux qui ne partagent pas leur religion ; dans ce pays laïque qu’ils ont pourtant rejoint de leur plein gré, trop heureux de trouver chez nous ce qu’ils n’ont pas dans leur pays d’origine… qu’en toute inconscience ils veulent reproduire ici !

En 2009, c’est d’ailleurs l’un d’eux, Abdel-Moneim Said qui dénonçait avec honnêteté, dans « Les excès du ramadan » :

« Pendant le mois du ramadan, nous avons pris l’habitude de jeter l’argent par les fenêtres dans des dépenses exorbitantes ou mal-avisées. Nous célébrons ce mois sacré comme une sorte de coutume folklorique et non comme un rite religieux ».

http://unmondeformidable.over-blog.com/article-les-exces-du-ramadan-88700071.html

Il serait donc grand temps que tous les pseudo « grands penseurs », pleureuses habituelles de l’islam, toujours aux premiers rangs lorsqu’il s’agit de dénoncer une inadmissible (bien que légitime) islamophobie, dès lors que des mécréants se permettent de dénoncer des exactions islamiques envers eux… sortent de leur silence pour rappeler à leurs ouailles les bonnes manières. Malheureusement dans ce cas ils sont toujours aux abonnés absents, à l’instar de la clique des médias-politicards collabos-bisounours stupides !

Pourtant, cent fois hélas, il n’y a pas que lors du ramadan qu’une certaine jeunesse présente un comportement hautement grossier et impertinent.

Déjà pourrie par des parents démissionnaires n’ayant su leur transmettre que l’idée « de leurs droits », sans jamais leur parler de leur corollaire « les devoirs », cette jeunesse désolante présente également tous les symptômes du nocif endoctrinement médiatique-politique-syndicaliste-associatif, formatant les cerveaux au vivre ensemble, à l’aide de théories fumantes et mensongères.

Comment effectivement ce « vivre ensemble » imposé serait possible sans respect mutuel ?

C’est ainsi que ce week-end, excédée, et craquant devant l’infernal chahut qui chaque soir se répète en bas de son immeuble, notre amie Geneviève (nous l’appellerons ainsi), contributrice de Riposte nous régalant de ses sublimes poèmes, vient de récolter un vilain coquard (pudiquement appelé « œil au beurre noir ») du poing d’un des jeunes excités irrespectueux, pour s’être permise de descendre les réprimander !

D’aucuns diront peut-être que Geneviève a fait preuve d’inconscience ; moi je trouve qu’au contraire elle a su montrer bien du courage, celui qui semble manquer cruellement à l’ensemble de ses voisins, puisque dûment planqués chez eux, aucun n’est descendu lui porter secours ; ce genre de silence étant pourtant un des principaux facteurs du gravissime ensauvagement de la France, car il n’en faut pas plus aux fripouilles pour y voir une autorisation à continuer leur cirque sans être le moins du monde châtiés.

Il me semble pourtant que quelques adultes, hommes et femmes déterminés, venant immédiatement la soutenir auraient pu donner une leçon de politesse à ces racailles, via la belle rouste qu’ils méritaient pour leur comportement, doublé également de lâcheté suprême pour le principal agresseur à qui ses potes conseillaient de « laisser tomber, c’est une femme » !

Voilà la belle jeunesse de » » la France qui va mieux, la France que l’on formate chaque jour à un peu plus de lâcheté, de soumission à l’impensable, de baisse de pantalon et de léchage de babouches… l’impunité qui règne dans les banlieues qualifiées « à risques » faisant tâche d’huile et se répandant sur tout notre territoire à la vitesse de la foudre !

Œil gonflé, pommette enflée, nous ignorons encore le nombre d’I.T.T. dont notre amie « bénéficiera » pour se remettre, de même si sa plainte sera jugée digne d’être reçue, tant de nos jours il est possible de trouver encore des policiers, par ailleurs conspués et voués aux gémonies à tous propos, capables de baisser l’échine devant le pouvoir et accepter d’obéir à des ordres iniques !

J’ai encore en mémoire la formidable réaction des nôtres en juin 2012 à Vannes, face aux racailles islamiques (pléonasme) venues nous narguer à la porte de l’hôtel où se tenaient précisément les Assises sur l’islamisation, après une A.G. de Résistance Républicaine… preuve qu’en se groupant et en réagissant face aux pleutres chassant en en bande, leur « courage » ne résiste pas bien longtemps.

http://ripostelaique.com/assises-bretonnes-sur-limmigration-lagression-des-islamistes-renforce-la-cohesion-des-patriotes.html

Il en serait de même, vis-à-vis de n’importe quels trublions si les Français faisaient preuve d’un peu plus de bravoure à chaque nouvelle provocation d’une jeunesse sans repères et sans amour de son pays.

Cet « incident », pour désigner l’agression à la manière des médias-collabos, s’il nous touche personnellement, n’est malheureusement pas un cas isolé : chaque jour un peu partout ce genre de comportement se répète, sans que leurs victimes, ou leur entourage, n’aient le courage de s’interposer… Et en ce mois de maudit ramadan, ils seront démultipliés, en nombre et en décibels !

Aurez-vous enfin le courage de Geneviève pour réagir, ou persisterez-vous dans votre couardise habituelle ?

Certes nos têtes pensantes sont lâches… mais quid des courageux citoyens mâles de ce pays ? Au supermarché en train de reconstituer leur stock de bougies pour le prochain attentat ?

Réfléchissez bien, messieurs (et mesdames) qui préférez regarder ailleurs lorsqu’une jeune fille se fait violer dans un train, ou se boucher les oreilles quand une voisine se fait massacrer par un minable, et pensez que c’est votre attitude d’indigne soumission qui encourage tous ces bandits à perpétrer leurs crimes encore et encore.

Ne comptez pas sur nos élus pour vous défendre ; bien à l’abri derrière leur régiment de gorilles, ils se foutent totalement de ce que vous subissez… d’ailleurs, beaucoup font la fête avec vos bourreaux !

J’espère que vous éprouverez vraiment une méchante honte, si ce soir, grâce au courage de Geneviève, votre quartier aura  enfin pu  passer une soirée agréablement calme et paisible !

Josiane Filio                                                                                                         

http://www.20minutes.fr/societe/1412119-20140627-tout-comprendre-ramadan

Montpellier ou les joies de l’immigration illégale____________________________________________________

Montpellier ou les joies de l’immigration illégale

Parmi les immigrés illégaux, il existe des catégories dûment répertoriées et étiquetées ce qui leur confère un air de légitimité. Ainsi en va-t-il des MNA. Pour rappel: les MNA sont des individus de moins de dix-huit ans entrés seuls illégalement sur le territoire et n’ayant sur place aucun représentant légal, des mineurs non accompagnés. Leur jeune âge leur vaut des droits particuliers à savoir la protection des Services d’Aide Sociale à l’Enfance dont tout mineur peut bénéficier  sans considération de nationalité. Seuls sont pris en compte l’évaluation de l’âge et de l’isolement. La France leur consacre 13 millions d’euros par an. Fort bien.

Sauf que. L’évaluation doit se faire dans une langue que comprend l’intéressé ce qui bien évidemment complique la chose.

Sauf que, selon la loi du 16 mars 2016,  les examens osseux, méthodes  utilisées pour déterminer l’âge, d’ailleurs  contestées par de nombreuses instances nationales et internationales, « ne peuvent à elles seules déterminer si l’intéressé est mineur ». Les examens osseux ou dentaires ne pouvant donner qu’une fourchette, le doute doit bénéficier à l’intéressé.  L’examen pubertaire, quant à lui,  est proscrit.

On comprend qu’une telle loi, entrave plus qu’elle n’aide la lutte contre l’immigration clandestine. La présence de ces individus, mineurs isolés, ne fait d’ailleurs que s’accroître.

Ainsi, la ville de Montpellier voit  depuis quelque temps un nombre croissant de  mineurs isolés de plus en plus jeunes, excédant les capacités des centres d’accueil, venus du Maroc, des Balkans, de Gambie ou d’autres villes françaises moins ensoleillées.  Ils  sévissent dans le centre ville au grand dam des passants : squats, vols à l’arraché, sont devenus courants dans le quartier de la Comédie.

Midi Libre, le quotidien local s’attendrit : des mineurs isolés se transforment en délinquants pour survivre.  Et minimise : ils survivent en enchaînant les larcins. Larcin, nous dit le Larousse, s’emploie pour des petits vols commis sans effraction et sans violence.  Des petits Gavroche en quelque sorte.

Pourtant, ce n’est pas une épidémie de vols de pain ou de pommes aux étalages dont ont à se plaindre les passants. Ce sont plutôt des vols de bijoux, de portables, dont certains avec violence, vol en réunion sous la menace d’un couteau, effraction  à coups de pioche d’une maison dans le quartier de Celleneuve, rapporte ce journal.

La police se plaint : chaque arrestation s’est soldée par une remise en liberté avec comparution ultérieure chez le juge. Comme les centres d’accueil sont saturés, nombre de ces mineurs se retrouvent à la rue.

Quant à l’âge, il arrive qu’il varie d’une arrestation à l’autre, le même individu donnant des âges différents à chaque interpellation. Par ailleurs, même un illégal majeur ne peut être renvoyé dans son pays qu’avec l’accord de celui-ci !!!

Le citoyen se trouve pris dans ce paradoxe kafkaïen : les  lois ne le protègent pas mais sont mises au service de ceux qui les narguent.

Florence Labbé

Montpellier ou les joies de l’immigration illégale

(Source : Riposte laïque)

-==-

« On s’est barricadés »: le désarroi d’un capitaine face aux migrants_____________________________________________________

« On s’est barricadés » : le désarroi d’un capitaine face aux migrants !

C’est vrai que certains migrants en voient de dures! Voir ce témoignage d’un capitaine de bateau assurant la sécurité d’une plate-forme au large de la Libye. Et comme ces migrants ne sont pas tous bien civilisés, ça dégénère.

Plus de dix mille secourus en une semaine et ramenés en Europe, plus ceux qui viennent du Moyen Orient et d’Asie centrale par voie terrestre …. Tout cela est dû en grande partie à la surpopulation que l’on ne veut pas voir et à l’impératif d’islamisation de toute la Terre.

« On s’est barricadés »: le désarroi d’un capitaine face aux migrants

AFP le 30/05/2017 à 09:39

Le bateau Aquarius de Médecins sans frontières (MSF) et S.O.S. Méditerranée avec un millier de migrants à bord arrive au port italien de Salerne le 26 mai 2017 ( AFP / CARLO HERMANN )Carmelo Cuzzolino, capitaine chargé de la sécurité d’une plate-forme pétrolière libyenne, a passé deux jours avec plus d’un millier de migrants en détresse à bord: une folie qu’il sait devoir probablement revivre encore.« Cela fait 30 ans que je suis capitaine par ici, j’en ai vu passer des migrants… Mais ça, c’était la première fois ! », raconte ce marin italien de 60 ans, joint lundi par téléphone alors que son bateau s’apprêtait à repartir de Palerme, en Sicile.Le Vos Thalassa, un grand remorqueur rouge de 60 mètres, ressemble comme deux gouttes d’eau au Vos Prudence affrété par l’ONG Médecins sans frontières (MSF) pour secourir les migrants au large de la Libye et qui a débarqué dimanche près de 1.500 migrants à Naples.Mais son rôle à lui est de patrouiller autour d’une plate-forme pétrolière libyenne située à 70 milles nautiques de la Libye.Vendredi en début d’après-midi, son équipage a repéré une embarcation de migrants qui agitaient un drapeau blanc. Il prévient les gardes-côtes italiens à Rome, qui lui demandent de prendre les migrants à bord.Vers 15H00, Rome lui annonce l’arrivée de deux vedettes des gardes-côtes pour récupérer les migrants. Mais au fur et à mesure que de nouveaux canots de migrants sont signalés, c’est le contraire qui se produit.Les deux vedettes vont secourir ces migrants puis les déposent sur le vaste pont du Vos Thalassa avant de repartir pour une autre opération.Des migrants sur le bateau Aquarius de Médecins sans frontières et S.O.S. Méditerranée attendent    Des migrants sur le bateau Aquarius de Médecins sans frontières (MSF) et S.O.S. Méditerranée attendent de débarquer au Port de Salerne le 26 mai 2017   ( AFP/Archives / CARLO HERMANN )

« A minuit et demi, je me retrouve avec 1.042 personnes à bord, dont une cinquantaine de femmes, 15 enfants, et sept cadavres qui me sont arrivés déjà dans des sacs hermétiques », raconte le commandant.Il ne sait pas qui sont ces morts mais beaucoup de migrants succombent au fond des canots, morts de froid, de déshydratation, asphyxiés par les émanations de carburant ou étouffés tant ils sont nombreux dans ces embarcations surchargées.Un navire militaire italien est en route pour récupérer les migrants, mais le temps d’arriver, il affiche déjà complet: lundi, il a débarqué 929 migrants à Catane, ainsi que 10 cadavres, dont celui de la mère de deux enfants de 5 et 3 ans, qui n’ont plus ouvert la bouche.– Conditions infernales –Au total, plus de 10.000 migrants ont été secourus au large de la Libye la semaine dernière, dont 3.400 pour la seule journée de vendredi: il n’y a pas d’autre navire disponible, le Vos Thalassa doit mettre lui-même le cap sur la Sicile.Les conditions à bord sont infernales. Sans eau, sans vivres, sans couvertures, les migrants sont nerveux et beaucoup deviennent menaçants, voire agressifs. En face, l’équipage ne compte que 14 hommes.Le navire VOS Prudence de Médecins Sans Frontières , ici dans le port de Catania le 5 mai 2017, va secourir les

Le navire VOS Prudence de Médecins Sans Frontières (MSF), ici dans le port de Catania le 5 mai 2017, va secourir les migrants en Méditerranée et les ramène en Europe ( AFP/Archives / Francesco FARACI )

« Nous nous sommes barricadés à l’intérieur », raconte le capitaine. L’équipage laisse seulement les femmes et les enfants entrer pour utiliser les toilettes du bord.Samedi à la mi-journée, un navire des gardes-côtes, déjà lui-même chargé de migrants, vient fournir des bouteilles d’eau et de la nourriture, mais si ce ravitaillement calme un peu les esprits, les distributions sont périlleuses.« Quand ils voyaient la nourriture, ils se jetaient sur nous. On leur disait d’organiser des queues mais ils ne comprenaient pas », explique le commandant Cuzzolino. Le Vos Thalassa a finalement accosté dimanche en début d’après-midi à Palerme, le port désigné par les autorités italiennes. Il n’aurait de toutes façons pas pu le faire avant, pour cause de G7 vendredi et samedi à Taormina en Sicile.

Pendant la durée de ce sommet, les débarquements de migrants sur l’île ont été suspendus.L’évacuation des migrants sur le Vos Thalassa a duré jusqu’à 3h du matin, après quoi l’équipage s’est employé pendant des heures à nettoyer et désinfecter le pont.« Nous ne pouvons pas faire ça », explique le capitaine. « Sauver des vies en mer, mettre 150 personnes à l’abri, leur donner à manger et prendre soin d’eux le temps que quelqu’un vienne les chercher, ça oui, bien sûr ». Mais faire du stockage pendant 48 heures, c’est mettre en danger la vie de tout le monde. Le bateau, l’équipage, les migrants », insiste-t-il.Mais le capitaine sait bien qu’avec le beau temps qui s’installe, il va voir d’autres migrants autour de sa plate-forme. Et que si les navires militaires ou humanitaires sont déjà pleins, Rome fera encore appel à lui.http://www.boursorama.com/actualites/on-s-est-barricades-le-desarroi-d-un-capitaine-face-aux-migrants-eac98492ca58a79537bba35c236ef854

Dangers majeurs liés au ramadan : quid du principe de précaution, m’sieur Macron ?

Dangers majeurs sanitaires et autres liés au ramadan : quid du principe de précaution, m’sieu Macron ?

Les autorités sanitaires françaises nous ont rebattu les oreilles avec la grippe aviaire qui ne résiste pas à des antiviraux efficaces et, à un certain mode de prévention. Cependant ces mêmes autorités sont pratiquement muettes sur les dangers autrement plus redoutables du ramadan :

surtout par fortes chaleurs, déshydratation pouvant aller jusqu’à la mort, 

augmentation des accidents liés au manque de vigilance, 

Le jeûne ne cause pas seulement une diminution du rendement scolaire et professionnel.  Quelle que soit sa carrure, une personne qui n’absorbe ni aliment ni boisson durant toute la journée présente un plus grand risque de causer un accident de la route ou de commettre une erreur professionnelle puisque ses facultés cognitives sont réduites par le manque de nutriment et d’eau.  De nombreux métiers demandent un grand niveau de vigilance.  Opérer de la machinerie lourde, manipuler des substances chimiques toxiques ou inflammables, doser des médicaments ou procéder à une opération chirurgicale peut être très risqué pour le jeûneur ou pour toute personne dont la sécurité est sous sa responsabilité.  La faim et la déshydratation peuvent diminuer la capacité de concentration (et donc rendre une personne très vulnérable aux distractions et même altérer le jugement).  Imaginez un contrôleur aérien qui devrait gérer le trafic aérien avec un cerveau fonctionnant sans aucun carburant!

Augmentation de la criminalité,

Dans plusieurs pays ou quartier musulman, on enregistre durant la période du ramadan une augmentation de la délinquance et de la criminalité.  On aurait pu penser que la faiblesse induite par la faim et la soif aurait comme effet de modérer l’agressivité humaine mais chez certaines personnes, la frustration du jeûne (sans parler du sevrage brutal de tabac ou, dans certain cas, de drogue), rend terriblement irritable et favorise le passage à l’acte à la moindre contrariété.  C’est évidemment pire chez ceux qui sont déjà portés au crime lorsqu’ils ne nourrissent correctement!

Certains musulmans s’en prennent violemment à toute personne qui mange ou boit en public.  Comme si ces gestes vitaux devenaient à leurs yeux une insupportable provocation.  Des propriétaires de restaurants, de bars et de cafés sont victimes d’intimidation (insultes, vandalisme, menaces).   Des musulmans ne désirant pas jeûner se cachent comme s’ils commettaient un crime, pour ingérer quelque chose (ou pour fumer une cigarette).

http://brisonslemythe.canalblog.com/archives/2013/07/09/27354387.html,

Dangers de la viande halal

La viande halal est-elle sans risque pour notre santé?

LA VIANDE HALAL, QU’EST-CE QUE C’EST?

Le « halal », – signification : « licite », « autorisé » en arabe –, désigne tout ce qui est permis par la religion musulmane, l’Islam.

La viande halal, en l’occurrence, désigne une viande abattue selon le rituel musulman, selon lequell’animal doit être égorgé à la main par un sacrificateur (de confession musulmane), et vidé de son sang. Ce dernier doit prononcer des paroles religieuses à l’intention de Dieu. Quant à l’animal, il doit être « saigné », c’est-à-dire égorgé avec un couteau bien aiguisé. Par ailleurs, sa tête doit être tournée vers La Mecque lors de l’abattage.

Les dangers de la viande halal

LE HALAL, QUELLE DIFFÉRENCE ?

Il n’y a pas de réelle différence entre la viande halal et la viande « ordinaire » en ce qui concerne l’élevage. La viande halal provient, en effet, des mêmes fermes et des mêmes étables que les viandes « ordinaires ».

C’est le mode d’abattage qui crée la différence entre une viande « ordinaire » et une viande halal. Ainsi, pour que la viande soit « halal », l’animal ne doit pas être étourdi, comme cela se pratique dans les pays non- musulmans, mais égorgé vivant, la tête tournée vers la Mecque, pour qu’il se vide de son sang.

Après l’abattage, la viande halal continue de suivre le même processus que la viande normale. Ainsi, ce n’est que la manière de tuer l’animal qui diffère.

LES CONSÉQUENCES DE L’ABATTAGE RITUEL

Ces pratiques traditionnelles et religieuses n’ont donc pas d’incidence gustative sur la viande, ni sur sa qualité – malgré le fait que certaines personnes trouvent la viande halal meilleure.

De même, certaines personnes ont tendance à croire que la viande halal serait plus saine pour la santé. Cette croyance viendrait du fait que la viande halal contiendrait moins de sang grâce à son mode d’abattage. Néanmoins cette supposition n’a jamais été certifiée scientifiquement par une étude.

Malgré le manque d’incidences sur la qualité ou le goût, la viande halal présenterait des risques sanitaires importants.

LES RISQUES DE LA CONSOMMATION DE VIANDE HALAL

viande halal santé

En effet, de nombreux spécialistes alertent sur les risques de la consommation de viande d’abattage rituel. Pourquoi?

Il faut savoir qu’en sectionnant l’œsophage et la trachée d’un animal non étourdi (comme c’est le cas dans le rituel halal), il existe un important risque de projection du contenu gastrique sur les parties avant de l’animal (parties souvent utilisées pour les steaks hachés). Or, riche en bactéries, l’estomac est une source importante de contamination. Il pourrait provoquer des risques sanitaires graves dus à la présence de germes d’origine digestive, comme les E. coli, que nous allons ensuite retrouver dans notre assiette…

http://docteurbonnebouffe.com/viande-halal-risques-sante/

Note de Christine Tasin

En fait, les dangers du ramadan recoupent, pour les musulmans et pour les non musulmans qui les subissent ceux de l’islam.

On peut ajouter

 l’excision

http://www.genreenaction.net/Les-risques-de-l-excision.html

et, naturellement, le voile.

On pourrait parler du communautarisme,

de la disparition à l’oeil nu de l’identité française,

du terrorisme

et des mille maux produits par l’islam…. Et nous le faisons chaque jour depuis des années…

Dangers majeurs liés au ramadan : quid du principe de précaution, m’sieur Macron ?

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s