Alep- le père du petit Omran avoue :  » les rebelles » lui ont offert de l’argent pour accuser Bachar

Alep,le père du petit Omran  avoue :  » les rebelles  » lui ont offert de l’argent pour accuser Bachar______________________________________________________

L’année dernière, nous avions dénoncé l’utilisation et les manipulations autour d’Omrane, à Alep :http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/23/lauteur-de-la-photo-qui-a-fait-le-tour-du-monde-serait-un-bourreau-islamiste/http://resistancerepublicaine.eu/2016/08/19/il-y-a-ceux-qui-exhibent-les-corps-des-petits-musulmans-et-il-y-a-les-autres/

Et voici que le père de l’enfant (en pleine forme comme nous le voyons ci-dessus) avoue :

Alep. Le père du petit Omran a révélé que  » les rebelles  » lui ont offert de l’argent pour accuser le gouvernement Syrien.
Vous vous rappelez la photo du petit Omran sauvé des ruines durant la bataille pour la libération d’Alep ? La photo devient virale. Le petit sauvé par les  » soi-disant Casques Blancs  » des ruines, ensanglanté, apeuré, après un présumé bombadement de l’armée syrienne, devient l’acte d’accusation contre le gouvernement syrien et le  » dictateur sanguinaire  » Assad, incapable de pitié même pour les enfants.Le père, intervieuwé, a raconté que les rebelles lui avaient offert de l’argent pour attaquer et diffamer le gouvernement syrien.En outre, il a dénoncé la spéculation médiatique faite sur le dos de son enfant.Et donc, le père de l’enfant, après quelques mois, raconte que  » les rebelles  » lui ont offert de l’argent pour diffamer le gouvernement.A présent, le petit Omran vit avec sa famille à Alep dans le quartier Suleiman al-Halabi.

Suite,

Interview du père  
traduction des sous titres anglais
          ( le père à son fils Omran ) Quel est ton nom ?
          Omran Daqeesh                     Et toi, quel est ton nom ?   (« inaudible » )
Omran, viens avec moi …Grâce à Dieu, nous sommes rentrés à la maison, et notre maison est intacte. Nous vivons maintenant à la maison, et je vais travailler, et je reviens, tous les jours. Tout va bien, et notre vie est tout à fait normale.
-Abu Ali, en bref, dites- nous ce qui est arrivé quand vous étiez dans la zone contrôlée par les rebelles, et comment ils ont utilisé la photo d’Omran pour diaboliser l’armée syrienne.
-L’histoire est bien connue. Ils ont pris ses photos, les ont publiées, et ont commençé à « faire commerce » de son sang. J’ai coupé ses cheveux, changé son nom, pour qu’ils ne puissent pas continuer ça ; mais malgré ça, ils ont continué, et ont encore publié des photos . Grace à Dieu, nous sommes là et nous n’avons pas de problèmes.
– quels sont les groupes qui vous ont incité à faire des interviews et à attaquer le gouvernement syrien, et que vous ont-ils offert ?
– Plusieurs groupes m’ont offert beaucoup d’argent, soit sous forme d’aide, soit sous forme de dons.
Et également Mousa al-Omar avec le journaliste rebelle Abu al-Sheikh . C’était l’intermédiaire ; mais j’ai refusé d’ accepter leur l’argent.
Traduction de Steve Preve

(Source : Résistance Républicaine)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s