Ce qui vous attend en Macronie

 

Afficher l'image d'origine

https://i0.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/06/images.duckduckgo.com_.jpg_____________________________________________________

La séparation des trois pouvoirs est la clé de voûte dans un État de droit. La France est-elle encore un État de droit ? Mais l’a-t-elle été un jour ?

Théoriquement, il y a deux pouvoirs indépendants sur trois en France – l’exécutif et le législatif –, car la justice ne l’a jamais été sous la V République. Elle n’est qu’une autorité abordée tardivement au titre VIII de la constitution du 4 octobre 1958. Mais dans la pratique, il n’y a qu’un seul vrai pouvoir en France : l’exécutif. Le Parlement Croupion vote les projets de loi préparés par les cabinets ministériels peuplés d’énarques.

La révision constitutionnelle de 2000, relative à la réduction du mandat du président de la République de sept à cinq ans, a accentué cette dérive.

Lancée par le Premier ministre socialiste Lionel Jospin, cette réforme voulait mettre fin à la cohabitation qui avait été expérimentée à deux reprises.

  • La période de 1986-1988 avec un président socialiste (Mitterrand) et un gouvernement de l’opposition conduite par Chirac
  • La période de 1997-2002 avec un président radical-socialiste dans l’âme (Chirac) et un gouvernement socialiste (Jospin).

La concordance des mandats avait pour but de restaurer la cohérence mise à mal par la cohabitation.

  • Dans le système présidentiel américain, les électeurs élisent le même jour le président et leur représentant à la chambre basse; mais cela n’a jamais empêché le président de gouverner le pays.
  • Dans le système hybride français, l’élection présidentielle doit précéder les législatives afin de donner une majorité absolue au président élu. Les veaux français n’étant pas fiables, il faut leur dire pour qui voter en décalant les législatives. Un lavage de cerveau de quelques semaines est amplement suffisant pour marteler le message. La preuve est donnée par les sondages qui donnent gagnant la REM, un parti ex nihilo, avec 30% d’intentions de vote.

Le parti unique est une évolution inéluctable de la novlangue

Un président a été élu sans un programme de gouvernement, mais il aura une majorité absolue à la chambre basse avec des candidats novices ou recyclés des deux partis traditionnels.

Le candidat d’en marche a formé la république d’en marche pour mettre fin au bipartisme traditionnel du système parlementaire. Sous l’étiquette REM, il s’agit d’une association pour le renouveau de la vie politique avec la formation d’un parti unique qui se prétend à la fois socialiste et libéral. Cette synthèse que l’ex-président timoré n’a pas pu réaliser pour les raisons que l’on sait, son jeune protégé a fait le pari audacieux d’y parvenir.

En rhétorique, il s’agit d’un oxymore visant à rapprocher deux termes contradictoires. Dans une démocratie respectable, le socialisme récuse le libéralisme et vice-versa. Mais dans une société orwellienne comme la France où règne la novlangue, cette contradiction n’est pas absurde ; elle est même louée ! Ne dit-on pas que l’islam est une religion d’amour et de paix alors que quatorze siècles d’histoire prouvent le contraire ? Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

Donc, il faut se préparer à entendre en Macronie toutes sortes de contre-vérités visant à effacer les derniers points de repère de l’électorat et à perpétuer ainsi le parti unique en gestation.

La novlangue s’appuie également sur des syllogismes erronés mis en place par la gauche. En voici quelques exemples.

  • si socialisme = libéralisme, si conservatisme = fascisme, si progressisme = liberté, alors démocratie = parti unique, alors opposition = déraison, alors opposant = aliéné, alors dissident = asile psychiatrique
  • si LGBT = vie sexuelle normale, si couple hétérosexuel = vie sexuelle dépravée, alors procréation médicalement assistée = voie normale de procréation, alors famille traditionnelle = ennemi de l’État = suppression du quotient familial
  • si religion = obscurantisme, si musulman = victime de préjugés, si attentat = fait divers, alors franc-maçonnerie = esprit des lumières, alors clergé = pédophilie, alors terroriste = aliéné = asile psychiatrique
  • si nationalisme = populisme, si frontière = prison, si immigration = chance, si race = tabou, si métissage = avenir de l’humanité, alors histoire, peuple de souche et nation = freins à la mixité
  • si français = langue colonialiste, si culture = domination, alors novlangue = langue de progrès

Cette liste ne prétend pas à l’exhaustivité, car la novlangue évolue en fonction de l’ennemi à abattre. Le but de la Macronie est de créer une société sur le modèle de l’Oceania, le super État inventé par George Orwell dans son roman dystopique dont on fête aujourd’hui le soixante-huitième anniversaire. 1984 fut publié le 8 juin 1949. (1)

La venue d’un antéchrist en France

Dans son entretien au journal suisse Les Observateurs, le psychiatre italien Adriano Segatori (2) disait ceci à propos du candidat Macron : Si les serial killers détruisent les familles, les psychopathes au sommet de l’État détruisent les sociétés.

Dans le livre des révélations de la bible – l’apocalypse de Saint Jean reprend celle de l’Ancien Testament dans le chapitre 13 – il est écrit : la bête exigea que chacun, petit ou puissant, riche au pauvre, libre ou esclave, fut marqué au front ou sur la main droite de telle sorte que personne ne put acheter ou vendre quoi que ce soit sans cette marque, qui était le nom de la bête ou le nombre représentant son nom.

Si Jean cache l’identité du démon, peut-être parce que le révéler l’aurait exposé, le nombre 666 représentait, à son époque, Satan. C’était une référence à l’empereur Domitien (51-96) qui persécutait les chrétiens. Il faut savoir que chaque lettre de l’alphabet hébraïque avait un chiffre et que 666 était la somme des lettres représentant Cesar Neron à qui Domitien était comparé pour sa férocité. Plus tard, des scribes qui parlaient le grec et non pas l’hébreu corrigèrent ce nombre à 616. Signe troublant pour les chrétiens, Macron a été élu avec 66,10 % des voix des suffrages exprimés lors du second tour de l’élection présidentielle.

Pendant sa campagne en octobre 2016, Macron a déclaré au quatorzième étage de la tour Montparnasse : La France a besoin d’un président jupitérien. (3) C’est un autre troublant signe, car l’empereur Domitien insistait sur le lien privilégié qui l’unissait à Jupiter. Il fit restaurer à grands frais le temple qui lui est dédié sur le Capitole où furent déposés les corps des meneurs juifs qui avaient été exécutés sur le forum romain. La guerre en Judée aurait fait environ un million de morts, dont une majorité de confession juive, selon l’historiographe Flavius Josèphe. La ville et le temple de Jérusalem furent rasés. Macron entend poursuivre la politique d’apaisement avec l’Islam coûte que coûte. Il y aura probablement des dizaines de Sarah Halimi sacrifiées pour maintenir un semblant de paix dans ce pays.

Je préférerais me tromper qu’avoir raison sur ce séducteur surgi du néant qui a déjà conquis le cœur d’un veau sur trois en France.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Sources

(1) Nineteen-Eighty-Four by George Orwell is ranked thirteenth by the Modern Library in the 20th century 100 best novels.

http://www.modernlibrary.com/top-100/100-best-novels/

(2) http://les-observateurs.ch/2017/05/03/lanalyse-dun-psychiatre-italien-sur-macron-video/

(3) http://www.lepoint.fr/politique/macron-jupiter-le-match-08-06-2017-2133778_20.php

Ce qui vous attend en Macronie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s