Une résolution antisémite votée par le gouvernement Macron à l’OMS

https://i0.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/06/macron-Dreuz.jpg______________________________________________________

Une fois encore, un organisme international plus ou moins apparenté à l’ONU montre dans son fonctionnement et sa production littéraire sa vision particulièrement orientée en ne s’intéressant qu’à un petit territoire de 28.000 km2 sur les 510.067.420 km2 de notre globe.

Selon ces organisations bien-pensantes, ce territoire de tout temps et majoritairement occupé par le peuple juif est à l’origine de tous les maux dont souffre notre planète.

il n’a pas semblé déplacé qu’un pays qui bombarde ses propres hôpitaux au baril de TNT co-rédige une résolution sur les soins prodigués en Israël

Avant même de s’intéresser au fond de cette résolution, on observera qu’elle a été proposée et rédigée, notamment, par la Syrie, l’Autorité palestinienne, le Venezuela, Cuba,  le Pakistan et cinq pays arabes – des exemples de démocraties donc – et qu’il n’a pas semblé déplacé qu’un pays qui bombarde ses propres hôpitaux au baril de TNT co-rédige une résolution sur les soins prodigués en Israël. Et ce, d’autant plus lorsque l’on sait qu’Israël accueille et soigne des réfugiés syriens sur son territoire sans distinction de religion, de nationalité, ni d’origine.

Le dernier avatar de l’OMS est donc l’état de santé des populations arabes de ce pays, victimes putatives d’exclusion, d’exploitations, de mauvais traitements, servant de cobayes à toutes sortes d’expériences. 

Des mensonges aussi grotesques, odieux, rapportant des faits inventés de toutes pièces, doivent être implacablement réfutés et combattus. Nous savons, par expérience, que les preuves les plus tangibles ne sont jamais acceptées par les parties de mauvaise foi. Mais comme disait Guillaume d’Orange « il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer ». Mon expérience personnelle de médecin au sein de l’Unité Internationale du Magen David Adom et des nombreuses gardes prises dans les ambulances à Jérusalem et dans ses alentours me permet d’affirmer l’absence de différence dans la prise en charge des populations juives et musulmanes et des traitements qu’elles reçoivent.

le gouvernement français nouvellement désigné approuve, dans son premier acte international, une résolution foncièrement antisémite

Le fait que plusieurs pays de la communauté européenne se soient associés à cette motion peut résulter de deux types d’analyses :

  1. La première et la plus vénielle serait la méconnaissance de la situation sur le terrain, leur incompréhension des langages eux-mêmes et du fait que ce qui est dit en arabe n’a rien à voir avec sa traduction anglaise ;
  2. La seconde, la plus perverse et cynique, serait que les Israéliens, et plus généralement les Juifs, seraient les nouveaux bourreaux d’un monde opprimé, victime d’un complot aux racines ancestrales, formalisé dans deux ouvrages, le Protocole des Sages de Sion et Mein Kampf, véhiculant les idées les plus sordides pour le premier, les plus obscènes pour le second. Ce ne serait pas la première fois que le gouvernement français et le quai d’Orsay adopteraient cette position, tout dans la bien pensance, la langue de bois et le déni de la réalité, ou plutôt de la Vérité.

A l’heure où le parlement européen vote un texte sur la définition de l’antisémitisme, les raisons et les façons de s’y opposer, le gouvernement français nouvellement désigné approuve, dans son premier acte international, une résolution foncièrement antisémite. 

L’arrivée d’un nouveau Président n’annonce donc aucun changement salutaire. Ce n’est pas la moralisation de notre personnel politique qu’il faut entreprendre mais la moralisation de la politique française.

Un nouveau test arrive ces jours-ci : de nombreux pays arabes ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar en raison de son soutien aux mouvements terroristes islamiques, nous attendons avec intérêt la réaction du gouvernement français à cette « nouvelle ». On peut craindre un  » silence assourdissant » comme pour l’assassinat antisémite de Sarah Halimi.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Patrick Bloch pour Dreuz.info.

Une résolution antisémite votée par le gouvernement Macron à l’OMS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s