Fallait-il aller voter dimanche 11 juin ? Faut-il aller voter le 18 juin ?

Fallait-il aller voter dimanche 11 juin ? Faut-il aller voter le 18 juin ?____________________________________________________

Il est évident que l’idéal aurait été de voir une forte participation des électeurs, avec dans l’idée de faire siéger un maximum de députés souverainistes, ceux de la droite patriote.

Mais l’idéal est souvent encombré par les valses hésitations des uns, un débat raté, et les retournements d’autres. Il n’en reste pas moins que l’idée de participer aux élections, est surtout de produire du financement !

Nous savons que les partis politiques vivent des résultats des élections. Une voix étant égale de 1,43 à 1,66€, suivant les sources. 6600 candidats ont été en lice pour se partager les 577 sièges disponibles à l’Assemblée Nationale, soit un ratio de 11 candidats par poste de député.

Assurément, tous ne vont pas à la bataille en tant que porteurs d’idées nouvelles et la volonté de gagner. La majorité des candidats sont là dans cette bataille, pour le financement de demain. C’est une réalité incontournable. La loi stipule que tous les partis qui ont obtenu au moins 1% des voix dans plus de 50 circonscriptions, obtiennent 1,66 euros par voix et par an, durant cinq ans.

En clair, les électeurs ne se déplacent pas pour rien, et ils alimentent un parti politique par la suite.

Peut-on demander aux électeurs de n’être là que pour le financement de leur parti ? D’autant plus, que la plupart des partis sont loin de cultiver la démocratie en interne !

Nous savons bien que les places éligibles sont données aux proches des Secrétaires Généraux,  et autres Présidents de Partis. On sait bien, pour ceux qui militent où ont milité dans des partis, que ceux qui sont sur des circonscriptions gagnables ou favorables, ne sont pas forcément des militants de vieille date voire, n’ont même pas leur carte du parti. C’est en fonction des services rendus, des amitiés anciennes, des complicités, plutôt que de l’effort militant sur le terrain. Je ne condamne pas, je constate, et je mesure d’ailleurs, l’abnégation des militants, hors les conseils municipaux, qui ne seront jamais choisi pour leur mérite, afin d’être élus dans une assemblée lucrative.

Cela se vit à LR, (ex UMP), au PS, au FN et probablement à FI. Mélenchon a choisi sa circonscription, a donné celle que voulait Corbière, son âme damnée, de même celle à Madame Corbière, son épouse. Monsieur Vincent Franchi, fils de l’influent Maire de Puteaux, ne s’est pas retrouvé par hasard, suppléant de la candidate Constance le Grip, députée européenne de Neuilly. Le maire de Puteaux, fut elle-même suppléante de Nicolas Sarkozy, comme son père avant elle ! Rien de neuf sous le soleil.

La candidate du Front National Emmanuelle Cuignier, avec ses 3,98%  a fait un pauvre score, mais avec ses 937 voix « rapportera », la somme annuelle de 1555 € par an pendant 5 ans (1,66 € par 937). Une broutille face aux 5756 € de Madame le Grip de LR, et aux 12129 € d’En Marche! Des sommes qu’il faudra revoir à la hausse pour LR et En marche!, suite aux résultats du second tour !

Alors j’ai l’air de cracher dans la soupe, de dénigrer le système, les électeurs, et les candidats. En fait, ce n’est pas tant le système de financement qui me gêne, que les réactions des dirigeants de partis qui, finalement n’ont pas la reconnaissance du ventre envers ceux qui se défoncent sur les marchés, et dans les escaliers. Certes, nous avons vu les ineffables Mélenchon, Cambadélis, Hamon, Le Pen, NKM-Morizet, Gaino, et bien d’autres, mais qui étaient surtout là, pour la photo. Quasiment rien sur les laboureurs de trottoirs !

Je ne leur jette pas la pierre, je dis seulement que les laboureurs, les gratteurs, les petites mains, ceux qui s’usent et qui labourent les marchés et les trottoirs avec les dents, sont souvent remis aux placards, si ce n’est aux oubliettes après les élections. Ils ne sont jamais remerciés et jamais invités à quoi que ce soit, tandis que ces « grandeurs » de tous les horizons, vont pavoiser et se pavaner au soir des élections.

Les électeurs sont aussi des militants , ils sont aussi des Français qui comprennent de mieux en mieux, le jeu politique. Ils refusent de jouer les supplétifs de qui que ce soit, les faire valoir de quoi que ce soit. Ils finissent même pas se dire que puisque le restant de l’année, ils ne comptent guère pour leurs « élites », ils se réservent la liberté de rendre la monnaie le jour des élections !

Pour ceux qui s’étonnent de mes propos, dites-vous bien que ces élections ne resteront pas sans suite, et je ne parle pas des faux-culs syndicaux, manifestants aujourd’hui, alors même qu’ils ont déjà tout accepté dans le dos du monde du travail. Je parle « des gens » comme dit le Saint-Just d’opérette Mélenchon, qui lui au moins disait « citoyens », qui voudront un moment ou un autre, dans ces cinq prochaines années, faire savoir leur volonté !

Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer le plus poli l’est de la rouille. Malheur à ceux qui remuent le fond d’une Nation, disait Rivarol, un Marquis de la Révolution.

Une  anecdote : il paraît que les Anglais prennent Macron pour un nouveau Napoléon ! Je suis sidéré de cette confusion historique. Jamais l’Empereur n’a été prendre ses ordres chez le Roi de Prusse. Il ne s’est jamais abaissé à essuyer les pompes de l’Empereur d’Autriche. De la part des ignares anglais, ces ennemis de toujours, qui aiment tant abaisser la grandeur de l’Empereur, je ne suis pas étonné ! Que des Français reprennent ce discours me rend furieux et prouve que les Français ont au fond ce qu’ils méritent. Napoléon comme De Gaulle doivent nous regarder avec des larmes dans les yeux !

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Fallait-il aller voter dimanche 11 juin ? Faut-il aller voter le 18 juin ?

(Source : Riposte laïque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s