Législatives : le vrai visage de l’Assemblée nationale. Ce que représenteront vraiment nos élus…

https://i0.wp.com/www.causeur.fr/wp-content/uploads/2017/06/proportionnelle-integrale-assemblee-nationale-legislatives-660x400.jpg

L’Assemblée nationale à la proportionnelle intégrale (« parti » de l’abstention compris) sur la base des résultats du 1er tour des législatives 2017 – Avec Infogram

L’ensemble des Français ne se reconnait pas dans ce président censé les représenter. Personnellement, j’estime que MACRON N’EST PAS MON PRESIDENT ! Il a été propulsé artificiellement et indûment à la tête de l’Etat. En effet, Macron n’est pas un président élu par le peuple, mais le résultat d’une énorme et machiavélique machination, véritable rouleau à compresseur de la liberté d’expression : il est un pur produit de la dictature voulue par le Nouvel Ordre Mondial, voilà ce que représente réellement Emmanuel Macron ainsi que nos futurs élus d’ « En marche », dont beaucoup n’auraient, dans d’autres circonstances, aucune chance d’être élus, notamment à cause de leur quasi-totale incompétence dans le domaine de la politique ! Aujourd’hui, n’importe qui peut postuler au poste de député, pourvu qu’il se présente sous l’étiquette « En marche » (arrière, oui ) ! Macron serait-il notre futur roi ?? Nous sommes vraiment sous le règne du n’importe quoi ! louyehi _____________________________________________________

Quelle est la représentativité du gouvernement et des députés siégeant à  l’Assemblée nationale ?

C’est le rapport entre d’une part le nombre des voix que leurs partis ont obtenues au 1er tour des élections législatives (un total de 22.654 164) et d’autre part le nombre total des citoyens français (56 millions).

L’écart entre ces deux nombres prouve que le parlement et le gouvernement qui sortiront du deuxième tour des législatives auront un problème de représentativité.

Mais en réalité, c’est tout le système de la démocratie représentative qui est miné par l’écart entre ceux qui jouent le jeu et ceux qui ne le jouent pas, parce qu’ils estiment qu’ils ne sont pas représentés, pas défendus, pas pris en compte, qu’ils sont les citoyens oubliés ou de trop.

Une solution symbolique

Comment répondre à cette crise de représentativité du système démocratique ?

Voici un moyen symbolique de rappeler sans cesse aux gouvernants et aux élus la part du peuple qui n’est pas représentée au Parlement, ou qui l’est d’une façon disproportionnée.

C’est aussi un moyen de prouver à ce peuple absent ou minoré que les élus l’ont sans cesse devant leurs yeux.

Ce moyen consisterait à placer un tableau représentant ce que serait l’hémicycle du Parlement si ses 577 sièges étaient occupés d’une façon intégralement proportionnelle par toutes les composantes du peuple.

Les députés et les ministres auraient constamment sous les yeux la part des sièges qui reviennent aux non-inscrits ou aux mal-inscrits, puis aux abstentionnistes, puis aux votes blanc et nuls, puis, sur la partie restante  de l’hémicycle, la part proportionnelle des formations politiques qui ont recueilli des voix au 1er tour des législatives.

L’Assemblée nationale à la proportionnelle intégrale (« parti » de l’abstention compris) sur la base des inscrits et des résultats du 1er tour des législatives 2017

Quelle est la représentativité du gouvernement et des députés siégeant à  l’Assemblée nationale ?

C’est le rapport entre d’une part le nombre des voix que leurs partis ont obtenues au 1er tour des élections législatives (un total de 22.654 164) et d’autre part le nombre total des citoyens français (56 millions).

L’écart entre ces deux nombres prouve que le parlement et le gouvernement qui sortiront du deuxième tour des législatives auront un problème de représentativité.

Mais en réalité, c’est tout le système de la démocratie représentative qui est miné par l’écart entre ceux qui jouent le jeu et ceux qui ne le jouent pas, parce qu’ils estiment qu’ils ne sont pas représentés, pas défendus, pas pris en compte, qu’ils sont les citoyens oubliés ou de trop.

Une solution symbolique

Comment répondre à cette crise de représentativité du système démocratique ?

Voici un moyen symbolique de rappeler sans cesse aux gouvernants et aux élus la part du peuple qui n’est pas représentée au Parlement, ou qui l’est d’une façon disproportionnée.

C’est aussi un moyen de prouver à ce peuple absent ou minoré que les élus l’ont sans cesse devant leurs yeux.

Ce moyen consisterait à placer un tableau représentant ce que serait l’hémicycle du Parlement si ses 577 sièges étaient occupés d’une façon intégralement proportionnelle par toutes les composantes du peuple.

Les députés et les ministres auraient constamment sous les yeux la part des sièges qui reviennent aux non-inscrits ou aux mal-inscrits, puis aux abstentionnistes, puis aux votes blanc et nuls, puis, sur la partie restante  de l’hémicycle, la part proportionnelle des formations politiques qui ont recueilli des voix au 1er tour des législatives.

Ce face à face prouverait que la démocratie représentative a connaissance et conscience des limites de sa représentativité, et que la classe politique se tient pour responsable de tous les citoyens, sans oublier ceux qui ne croient pas en elle et dont elle doit reconquérir la confiance.

André Sénik

Législatives: le vrai visage de l’Assemblée nationale

(Source : Causeur)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s