Algérie – Un enseignant à l’université de Khemis Miliana tué par ses étudiants après les avoir empêchés de tricher !!

https://i2.wp.com/i.huffpost.com/gen/5376312/images/n-PROFF_914313439-large570.jpg       Il est vrai que pour l’islam, cette joyeuse et conviviale engeance, empêcher des musulmans de tricher est inadmissible, le mensonge et la triche faisant notamment partie des « valeurs sûres » dont ils ne sauraient se passer, et pour cause, puisque leur doctrine les oblige à vivre dans un perpétuel mensonge ! louyehi  _____________________________________________________

Un enseignant à l’université de Khemis Miliana dans la wilaya de Aïn Defla a été assassiné dimanche 18 juin 2017 par deux de ses étudiants pour les avoir … empêchés de tricher durant un examen. La victime, dénommée Karoui Serhan et âgée de 44 ans, a reçu plusieurs coups sur la tête par un objet métallique pointu avant d’être trouvée à la cité 122 logements à Tipaza.

A en croire le quotidien arabophoneEl Khabar, Karoui Serhan a été retrouvé mort près d’un immeuble du quartier susnommé, avec des traces sur plusieurs parties de son corps, portés par un objet pointu.

La même source, citant les éléments de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) a rajouté que deux personnes, des frères « dans la force de l’âge » ont été arrêtées, suspectées d’être derrière cet acte.

D’autres médias ont par la suite rajouté qu’il s’agissait de deux de ses étudiants à la faculté de droit, qui ont agressé le professeur Karoui Serhan, qui laisse derrière lui une épouse enceinte, avec un marteau pour les avoir empêchés de tricher durant un précédent examen.

La nouvelle a rapidement choqué les Algériens, qui ont exprimé leur indignation sur les réseaux sociaux. Militants, journalistes, professeurs ou étudiants ont également exprimé leur tristesse face à cette « catastrophe », estimant que cela reflétait « la faillite du système éducatif et universitaire dans son intégralité ».

Dans un post sur sa page Facebook, l’universitaire Fodil Boumala s’indigne d’une situation où « l’université n’échappe à la poigne de la police que pour devenir la proie du marteau des étudiants baltaguis (nervis). Quelle est cette université qui ne produit plus de la connaissance et ne la transmet et qui est devenue l’antre où se déversent tous les maux du régime et de la société ?

De quelle université parle-t-on alors qu’elle est devenue un territoire de l’absurde, du business, de l’allégeance et de perversion des capacités et des ressources ? Quelle est cette université dont les doyens et les présidents, à quelques exceptions près, des gestionnaires de la corruption, de la triche, du détournement des deniers publics, de la vente des notes, des moyennes et des diplômes ?

Quelle est cette université qui s’est transformée au su et au vu de tous en bordel, sauf votre respect ? (..) Quelle est cette université qui produit l’ignorance, la violence, la corruption et où l’ignorance assassine la raison… »

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le Syndicat des enseignants du supérieur solidaires (SESS) a estimé que cet acte grave traduit une « détérioration continuelle du climat au sein de l’université algérienne », où « la violence devient le principal moyen de régulation » des problèmes.

Le syndicat rappelle à titre d’exemple l’agression récente d’un professeur à l’université de M’sila, Mohamed Boudiaf, par des étudiants, « amnistiés par deux inspecteurs du Ministère ».

L’organisation dit ainsi regretter que les cadres et staff administratif des universités algériennes sont « combattus » au profit « de baltaguias ».

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Huffpostmaghreb.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s