Discours au Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) : Macron est-il le perdreau de l’année ?

_____________________________________________________

14 juillet 2016 : l’attentat terroriste fait 86 morts et des centaines de blessés physiques sur la promenade des Anglais à Nice. 30 000 personnes assistaient ce soir-là au feu d’artifice. A cet instant, je pense à Franck, le motard courageux, qui est parvenu à stopper le camion et a permis d’éviter un gigantesque carnage. Le bilan est quand même très lourd. L’émission In Vivo de France5, diffusée récemment, a interviewé différentes victimes. La journaliste parle de centaines de blessés physiques qui continuent à se soigner sans compter les milliers de traumatisés psychologiques.

Emilie est la mère de Romain, 10 ans, qui a été fauché par le camion. Il est l’un des 10 enfants décédés. Elle a décidé de s’engager auprès d’autres personnes touchées le 14 juillet dernier. Présidente d’une association de victimes « Promenade des Anges », elle anime un groupe de travail. Elle veut se rendre utile en aidant d’autres victimes. Elle s’occupe également de l’organisation de la commémoration du 1er anniversaire de l’attentat et souhaite créer un lieu de mémoire, une « maison du souvenir ».

En se tournant vers les autres, Emilie a trouvé son chemin de résilience. Bien sûr, cela n’a rien à voir avec la formule « vous n’aurez pas ma haine ». Emilie trouve du réconfort en aidant les autres. Antoine Leiris et Etienne Cardiles s’accrochent à une formule comme à une béquille. Emilie trouve le soutien et la force de continuer à vivre dans l’échange, l’entraide et en tissant des liens avec les autres victimes. Dans l’autre cas, l’un fait l’admiration des médias et des bobos grâce à sa formule, l’autre se fait l’avocat du système par son discours lors de la cérémonie d’hommage au policier assassiné sur les Champs Elysées.

Que deviennent les victimes physiques et psychologiques des attentats ? Bien évidemment, il y a ceux qui s’en sortent mieux que les autres. On pourrait les qualifier de personnes combatives et armées psychologiquement. Puis, il y a tous ceux qui désirent s’en sortir, qui veulent « se reconstruire » avec plus ou moins de difficultés que l’on peut comprendre quand on a vu le reportage. Il y a de nombreux cas comme Emilie. Elle-même est toujours en arrêt de travail. Elle pleure son fils tous les jours et avoue qu’elle ne sera plus jamais heureuse…

Quant à la perception du phénomène terroriste, on pourrait parler de « léthargie » de la part des Français comme des Anglais. Nous avons Leiris-Cardiles, ils ont « Oasis-Oasis » ! Oasis est un groupe de rock créé à Manchester qui a eu beaucoup de succès dans les années 1990. Une de leurs chansons, « Don’t look back in anger » qui signifie « Ne regarde pas le passé avec colère », a resurgi après l’attentat à l’Arena. En effet, cette chanson a été entonnée dès le lendemain du drame par les étudiants de l’école de musique Chetham à Manchester, puis par la foule réunie sur la place Sainte Anne pour rendre hommage aux enfants assassinés et en d’autres occasions toujours en mémoire des petites victimes…

Que ce soit du côté anglais comme du côté français, les esprits peinent à cerner ce qu’est l’islam. Nous sommes « en guerre » avait déclaré Manuel Valls, alors Premier ministre. Point barre ! Il est sidérant de voir à quel point nos compatriotes sont sous-informés et incapables de réaliser comment se met en place le piège de l’islamisation de notre pays avec fatalement l’application de la charia. Tout concourt d’ailleurs à ce que les Français restent des ignorants sur la question. Le « pas d’amalgame » et « c’est pas ça l’islam » sont sans cesse serinés. A moins de s’intéresser à la réinfosphère ou de chercher l’information sur le net, il est peu probable que les Français puissent avoir les idées claires sur l’islam.

Si les Français sont « des veaux », que dire de nos politiques ? Collomb y va de sa petite musique : « On assimile trop souvent encore l’islam à la haine de ceux qui, bafouant cette religion, commettent le pire ». (1) Et Macron dans son discours au CFCM, à l’occasion de la rupture du jeûne, parle des attentats comme « de la tentative explicite de donner de l’islam l’image d’une religion cautionnant le meurtre et la terreur au nom d’idéaux fanatiques ». Il s’agit, toujours selon Macron, « d’une perversion du message de l’islam ».(2) Le langage est plus académique que « c’est pas ça l’islam » !

En écoutant son discours au CFCM, on comprend que la république va leur dérouler le tapis rouge. Macron est bien décidé à donner à l’islam une crédibilité et une plus grande visibilité. Ignore-t-il donc que les principes de la doctrine du djihad sont présents dans le Coran ? Sait-il au moins ce que signifie le Dar al-harb et le Dar al-islam ? Comment peut-on être Chef d’Etat en 2017 et tenir un discours devant le CFCM sans avoir lu le Coran ? Ce Président serait bien inspiré de mettre à jour ses connaissances s’il ne veut pas passer pour le perdreau de l’année ! L’Europe a été qualifiée de « ventre mou » de l’Occident par Abou Moussab al-Souri, le théoricien du djihad. Avec Macron, la France apparaît maintenant comme un super loukoum !

Maintenu, d’un côté, dans une ignorance crasse par les médias, quand ils ne font pas de la désinformation, le citoyen lambda s’abrutit à regarder des émissions de divertissement style Cyril Hanouna ou des séries américaines. D’un autre côté, il va découvrir les nouvelles trouvailles d’un gouvernement qui veut favoriser l’islam. Les Français qui ont voté pour Macron ignoraient-ils ces promesses de campagne ou l’ont-ils fait en connaissance de cause ? En cas de nouvel attentat meurtrier comme à Nice, Macron y perdra toute crédibilité.

Cécile De Bussches

Discours au CFCM : Macron est-il le perdreau de l’année ?

(Source : Riposte laïque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s