Le Rabbi de Loubavitch : une influence majeure

Image associée
                 23ème Hiloula du Rabbi de Loubavitch
_______________________________________________

Le Rabbi de Loubavitch : une influence majeure

En hommage à son oeuvre et à sa mémoire, cette journée est déclarée          «Journée de l’unité et de l’amour du prochain ».

Pour y participer, il vous suffit, durant cette journée,
d’ajouter une action dans :

– Le rétablissement de la justice en aidant les pauvres
– La prière
– L’étude de la Torah

Puissions-nous par ce mérite prendre part à son élévation et recevoir très bientôt le Machia’h

A l’occasion de la Hiloula du Rabbi de Loubavitch zts’l, Rav Menachem Mendel Schneerson, décédé le 3 Tamouz 5754 (12 juin 1994) à New York à l’âge de 92 ans, des milliers de fidèles ont fait le déplacement pour venir se recueillir sur sa tombe à Brooklyn.

Il était le septième héritier de la dynastie de la Hassidout Habad, créée en 1797 par le Rav Schneour Zalman de Lyadi.

Son décès a laissé un grand vide et comme il n’avait aucun descendant, personne ne l’a remplacé à la tête de cette Hassidout si active dans le monde entier.

Né à Mykolaïv en Ukraine en 1902, le Rabbi a épousé en 1928, à Varsovie, Haya Moushka, fille de son cousin et maitre, Rav Yossef Itshak Schneerson. Le couple s’est installé à Berlin puis a quitté l’Allemagne pour Paris lors de la montée du nazisme.

Là, le Rabbi étudia à la Sorbonne et fréquenta d’autres établissements d’enseignement supérieur tout en assurant des cours quotidiens à la synagogue de la rue des Rosiers.

Pendant la guerre, le Rabbi et sa femme ont dû sillonner la France avant d’embarquer à Marseille, en 1941, sur un bateau qui les a conduis à Barcelone. Ils ont finalement réussi à rejoindre la ville de New York.

C’est en janvier 1951 que le Rav Menahem Mendel Schneerson a remplacé son beau-père, Rav Yossef Itshak Schneerson, à la tête de la Hassidout Habad, devenant ainsi le septième Rabbi de Loubavitch.

Pendant de longues années, il a exercé une influence prépondérante sur le judaïsme du monde entier, créant notamment la mission de Shlouhim, qui a pris une ampleur incroyable au fil des années. Ces couples de Hassidei Habad sont dispersés à travers le globe jusque dans les lieux les plus reculés pour créer des centres pour y accueillir des voyageurs juifs.

Le Rabbi a reçu chez lui, à New York, des personnalités de tous bords, juives et non juives, dont plusieurs dirigeants de l’État d’Israël, leur prodiguant conseil, bénédictions et soutien. Pendant plusieurs décennies, il a ainsi accordé des audiences privées à un grand nombre de personnes qui lui vouaient un profond respect.

Le Rabbi de Loubavitch a été victime, en mars 1992, d’une attaque cérébrale qui l’a privé de la parole. Il est décédé deux ans plus tard et a été inhumé à côté de son beau-père dans le quartier de Brooklyn, à New York. Sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage où de nombreux fidèles viennent se recueillir tout au long de l’année.

Claire Dana-Picard

Le Rabbi de Loubavitch: une influence majeure  

(Source : Chiourim.com)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s