Israël – 28 juin 2017

https://i1.wp.com/www.lemondejuif.info/wp-content/uploads/2014/08/rockets1.jpg
______________________________________________

Une roquette frappe le sud d’Israël

Une roquette tirée à partir de la Bande de Gaza a frappé lundi soir la région de Shahar Haneguev dans le sud du pays, a indiqué l’armée israélienne. La roquette a frappé une zone inhabitée.

Depuis la trêve conclue en 2014 entre les organisations terroristes palestiniennes et Israël, 48 projectiles tirés depuis Gaza, territoire contrôlé par le Hamas, ont frappé le territoire israélien, selon les données de l’armée israélienne.

Des djihadistes affiliés au groupe Etat islamique (Daech) ont revendiqué ces derniers mois des tirs de roquettes effectués depuis la bande de Gaza, mais Israël tient le Hamas pour responsable de tous les tirs qui partent de ce territoire.

Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

ALERTE INFO : une roquette frappe le sud d’Israël

-==-

https://i2.wp.com/www.chiourim.com/wp-content/uploads/2017/06/place-goushkatif1.jpg_____________________________________________________

La place « Goush Katif » inaugurée à Jérusalem

Une plaque portant le nom du Goush Katif a été dévoilée mardi après-midi sur une place du centre de Jérusalem, située près du Musée du Goush Katif, non loin du marché de Mah’ané Yehouda.

Cette plaque rappelle l’existence des 21 localités juives de la région de Gaza évacuées puis détruites dans le cadre de l’application du plan de retrait d’Ariel Sharon, au cours de l’été 2005.

La cérémonie, particulièrement émouvante, s’est déroulée en présence du maire de la capitale, Nir Barkat, du président de la Knesset Youli Edelstein, de membres du conseil municipal, des anciens chefs des conseils locaux de ‘Hof Aza’, de députés et de diverses personnalités.

Dans son allocution, Edelstein a félicité avant tout le directeur du musée, Shlomo Wasserteil, pour l’œuvre qu’il avait accomplie.

Puis il a déclaré que pour lui, ‘le Juif était celui qui se souvenait’ et qu’il fallait ‘se rappeler tous les détails de ces localités’. Il a ensuite estimé que ‘le Goush Katif n’avait pas été une utopie’ et qu’il fallait ‘s’inspirer de son esprit d’unité et d’idéalisme’.

La place ‘Goush Katif’ inaugurée à Jérusalem

(Source : Chiourim.com)

-==-

https://i1.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/haniyehandmaskedchildgaza2.jpg_____________________________________________________

Une « palestinienne » veut que son enfant sauvé dans un hôpital israélien revienne s’y faire exploser !

Cet article a été une première fois publié en 2010. Il est important de le republier autant pour la bonne compréhension de l’environnement israélien que par la mise en lumière « politiquement incorrecte » de faits que les médias « decodex approved » ne présenteront jamais à leurs lecteurs.

Un bébé palestinien est atteint d’une maladie génétique rare. Ses jours sont comptés. Ses deux grandes sœurs, atteintes de la même maladie qui provoque la déficience des défenses immunitaires, sont décédées.

La maman vit à Gaza, où on lui a dit qu’il n’y a pas de traitement pour son fils. Elle demande et obtient l’autorisation de se rendre dans un hôpital israélien. Le médecin comprend vite qu’il est le dernier espoir pour ce bébé.

La transplantation de moëlle osseuse dont il a besoin coûte très cher. Et la maman n’a pas le premier sou.

Alors le docteur songe à faire appel aux dons, sans grand espoir cependant, car tout cela se passe tandis que les roquettes du Hamas pleuvent sur Sderot, et que la période est catastrophique pour faire appel à la générosité des israéliens envers un palestinien de Gaza, fut-il un bébé.

Il avait tort

Quelques heures après la diffusion d’une annonce à la radio de l’armée israélienne pour sauver le petit Mohammed, le standard de l’hôpital fut saturé d’appels.

Un juif israélien, dont le fils est mort pendant son service militaire, a même envoyé un don de 55.000 dollars.

Et là commence le vrai drame

https://i2.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/72096_original.jpg

Lors d’une conversation anodine, Raida Abu Mustafa, la maman du petit Mohammed, s’est lancée dans un long monologue sur la culture du martyrs, – et a annoncé au médecin qu’elle aimerait voir son fils, une fois guéri, revenir faire un attentat en se faisant exploser.

« Jérusalem est à nous », a-t-elle déclaré. « Nous voulons Jérusalem, la nation tout entière, pas seulement un million de personnes, mais chacun d’entre nous. Comprenez-vous ce que cela signifie ? Nous tous. »

« Pour nous, la mort est une chose naturelle. Nous n’avons pas peur de la mort. Du plus petit enfant, encore plus petit que Mohammed, à la personne la plus âgée, nous sommes prêts à tous les sacrifier pour la cause. Nous sentons que nous avons ce droit. Vous êtes libre d’être en colère, alors soyez en colère »

« Alors, pourquoi vous battez-vous pour sauver la vie de votre fils, si vous dites que la mort est une chose habituelle pour votre peuple ? » lui demande le médecin qui a sauvé le bébé ?

Pour nous, un Shahid est une chose magnifique

« C’est une chose ordinaire », répond-elle en souriant.

« La vie n’est pas précieuse, pas pour nous. Pour nous, la vie n’est rien, elle ne vaut pas grand chose. C’est pourquoi nous avons de nombreux candidats pour porter des ceintures d’explosifs et se faire sauter en public.

Ils n’ont pas peur de la mort. Aucun d’entre nous, même pas les enfants, n’ont peur de la mort. C’est naturel pour nous.

Après la guérison de Mohammed, je veux qu’il soit un shahid (martyr). Si c’est pour Jérusalem, alors il n’y a pas de problème. Pour vous, c’est dur, je le sais. Pour nous, ce sont des cris de joie et de bonheur quand quelqu’un tombe comme un shahid. Pour nous, un Shahid est une chose magnifique.

https://i0.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/Results-of-Islamic-Brainwash-4.jpg

« Après avoir vu avec quelle intensité elle luttait pour la vie de son fils, je ne pouvais pas accepter ce qu’elle disait », explique le médecin.

« Je l’avais vue debout pendant des heures, lui caressant le front, le réchauffant et l’embrassant. A l’époque j’avais aussi un enfant de l’âge de Mohammed. Je ne comprenais pas d’où ces pensées venaient en elle. J’étais dévasté. A un moment, tandis qu’elle me parlait de shahid, deux femmes juives sont arrivées, elles apportaient des jouets et une poussette pour le petit Mohammed ».

« J’ai vu en elle une mère attentive qui passait la nuit au chevet de son bébé. Elle ne mangeait pas, elle perdait du poids, elle pleurait.

Je l’ai vu s’évanouir quand on l’a informée qu’il y avait une petite chance de sauver son fils. »

« J’ai été incapable d’expliquer comment d’une part, elle a lutté pour la vie de son enfant, et en même temps elle me disait que sa vie n’avait pas d’importance. »

« Après coup, j’ai eu le sentiment d’avoir été trahi, qu’on m’avait planté un couteau dans le dos. Je ne voulais plus voir cette Raida. J’ai ressenti un grand désespoir. Je me suis demandé : quelle est la conclusion de cette histoire ? »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Sources : Haaretz

Une mère palestinienne veut que son enfant sauvé dans un hôpital israélien revienne s’y faire exploser

-==-

 QUELLE MAGNIFIQUE REPONSE… louyehi

Ecoute Israël, Hashem est notre D-ieu, Hashem est Un.

Alors que la Knesset est en train de voter une loi pour limiter les appels à la prière musulmane via des haut-parleurs, d’autres israéliens trouvent des solutions.

On ne peut en effet que difficilement comprendre pourquoi, cinq fois par jour, les résidents proches d’une mosquée doivent être perturbés (pollution sonore) par des cris qu’ils ne comprennent pas et qui n’ont rien avoir avec leur foi.

Après l’appel à la prière musulmane, un israélien répond de la meilleure manière

(Source : Votre Connexion à Israël)

 

-==-

A lire aussi : Vidéo : 42 orphelines ont célébré ensemble leur Bat Mitzvah à Jérusalem !

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s