Tariq Ramadan : là où s’installe tout musulman porteur de sa culture et de son identité, il est chez lui !

https://i0.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2016/01/tariq_ramadan-600-133261.jpg____________________________________________________

A lire aussi : La face cachée de Tariq Ramadan, grand ami du CCIF et du PIR* d’Obono

____________________________________________________

Intervention de Tariq Ramadan ( très certainement au meeting de l’UOIF au Bourget ) récupérée sur twitter. (lien vers la vidéo en fin d’article)

Video à mettre en lien avec le remarquable exemple d’Hervé le Bras, le démographe communiste pratiquant cette rhétorique marxiste qui consiste à nier ce que l’on admet ou à admettre ce que l’on nie à l’aide de circonvolutions verbales savamment dosées.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/25/incroyable-le-remplacement-de-population-invite-sur-france-culture-avec-renaud-camus/

Hervé le Bras devrait en prendre de la graine… mais comprend-il le français, sa langue, quand c’est un prosélyte islamiste qui s’exprime ?

En bref un manipulateur de premier ordre et l’on voit bien le lien entre islamisme, communisme et capitalisme… tous négateurs de l’identité culturelle des peuples soit par volonté de s’en affranchir ( le communisme ), par volonté d’imposer la logique consumériste ( le capitalisme ) ou pour imposer la domination de sa vision du monde et de l’existence ( l’islam ).

Note de Christine Tasin

Cette déclaration de Tarik Ramadan est une véritable déclaration de guerre. Je ne sais si elle est récente ou pas mais dans tous les cas il fait la mettre en perspective des textes islamiques.

Article 1 : le retour des musulmans en pays musulmans est une obligation pour eux, la hijrah

» La résidence où est proclamé le polythéisme, la mécréance, la religion des chrétiens et d’autres parmi les mécréants n’est pas autorisée« .

En conséquence, ceux qui vivent en pays non musulman « ont fait du tort à eux-mêmes » et s’exposent à la punition d’Allah.
Coran sourate 4 verset 97 : Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : “Où en étiez-vous ? ” (à propos de votre religion) – “Nous étions impuissants sur terre”, dirent-ils. Alors les Anges diront : “LA TERRE D’ALLAH N’ETAIT-ELLE PAS ASSEZ VASTE POUR VOUS PERMETTRE D’EMIGRER ? ” Voilà bien ceux dont le refuge et l’Enfer. Et quelle mauvaise destination ! (Traduction M Hamidullah).

Article 2 : si les musulmans ne retournent pas en terre musulmane ils ont obligation de transformer la terre mécréante en terre d’islam.

Dans l’article de Rosaly ci-dessous, la Hijra a son premier sens, celui d’Hégire, celui de migration.

Dans un livre passionnant, publié en 2009, mais d’une étonnante et brûlante actualité : « Le Cheval de Troie des temps modernes : la doctrine islamique de l’immigration », les auteurs Sam Solomon, un ancien professeur de droit musulman (charia), converti au christianisme et Elias Al Maqdisi, un expert de l’enseignement islamique, expliquent la migration des musulmans vers le Dar-al-Harb, le « territoire de la guerre » comme l’application d’un décret religieux, issu de la doctrine islamique.

Une stratégie de conquête vieille de 14 siècles

Ils décrivent, étape par étape, ce processus de conquête basé sur une stratégie vieille de 14 siècles. Il s’agit d’une stratégie transitoire, qu’ils définissent comme l’étape la plus importante pour la propagation de l’islam et la préparation au jihad. Leur traité sur la Hijra (ou l’Hégire) explique clairement que la migration, de concert avec la conquête militaire, sont les deux pôles de l’expansion islamique.

(L’Hégire signifie la rupture des relations, l’abandon de la tribu, ou migration, et se réfère au départ de Mahomet et de ses compagnons de la Mecque, le 16 juillet 622, pour l’oasis de Yathrib (plus tard rebaptisé Médine). Le calife Omar I (d. 664) a proclamé le début de l’ère musulmane (AH, annus hegirae), dès le premier jour de l’année lunaire, au cours de laquelle s’est produite l’hégire ou la migration de Mahomet vers Yathrib.)

Une immigration conçue pour dominer les sociétés non-musulmanes

La Hijra n’a rien de romantique. C’est une immigration conçue pour dominer les sociétés non-musulmanes et paver la voie à leur totale islamisation.

L’immigration musulmane ne doit pas être confondue avec l’arrivée d’immigrants de différentes cultures à la recherche d’une vie meilleure et désireux de faire profiter le pays d’accueil de leurs talents. Il s’agit d’une immigration au service de l’impérialisme arabe. Elle mise sur la ségrégation ethnique pour obtenir des privilèges et un statut spécial dans les pays d’accueil.

Dans leur livre, Solomon et Al Maqdisi passent en revue les différentes phases de la Hijra et sa base juridique ou légale, inscrite dans la doctrine islamique. Sous le couvert de la taquiya ou de la tromperie, la méthodologie du processus de migration est conçue, étape par étape, afin de soumettre, puis assujettir la culture hôte, et enfin instaurer la charia.

  • La phase initiale de l’islamisation consiste à faire accepter des activités propres à l’islam, à établir sa présence physique et visible, comme par exemple des appels publics à la prière, la création de lieux de prière, d’écoles musulmanes, de bibliothèques, de centres de recherches, l’enseignement de la langue arabe. Toutes ces activités semblent correspondre à des exigences raisonnables et respectables, afin d’établir l’infrastructure, nécessaire au soutien de la foi.
  • A ce stade de la Hijra, il est permis aux Musulmans de s’engager dans des activités considérées comme « haram » (qui leur sont généralement interdites) ou d’accomplir des actes interdits et ce dans le but d’établir et de renforcer le pouvoir de l’Oumma ou de la communauté musulmane. Les règles coraniques interdisant d’entretenir des relations amicales avec les infidèles sont suspendues. Pendant ce temps, les instruments de la future islamisation sont systématiquement mis en place. Dans sa phase initiale, la Hijra trompe la vigilance des Occidentaux et ces derniers sont naïvement prêts à croire que l’immigration musulmane est essentiellement économique, une sorte de pèlerinage vers une vie meilleure.

lire la suite  de l’article, passionnant et édifiant ici :

http://resistancerepublicaine.eu/2014/11/07/la-hijrah-cheval-de-troie-islamique-de-limmigration-par-rosaly/

Ceci montre clairement qu’en incitant les musulmans à faire leur la terre non musulmane en y imposant leurs coutumes, rites et autres particularités, Tarik Ramadan leur demande de nous coloniser, de nous conquérir.

Claude

Voir la vidéo : Tariq Ramadan : là où s’installe tout musulman porteur de sa culture et de son identité, il est chez lui

(Source : Résistance Républicaine)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s