Une charte pour encadrer le rôle de Brigitte Macron en préparation – c’est tout ce qui manquait aux Français

La première dame jouit, depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, d’une popularité artificielle et fabriquée mais sans faille.

Brigitte Macron veut avoir un rôle actif pendant ce quinquennat, elle veut agir sans interférer dans la gouvernance et prendre trop de place sur la photo officielle. Une charte pour encadrer son activité est en préparation.

Trouver le juste équilibre. Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée, les services de la présidence réfléchissent à la place à donner à l’épouse du président de la République. Lors de sa campagne, le candidat s’était dit favorable à « un statut de la première dame ou du premier homme ». Le désormais chef de l’Etat voulait mettre fin « à une forme d’hystérie » autour d’une personnalité dont le statut n’est pas précisé par la Constitution. Une chose est sûre, Brigitte Macron, qui « aura son mot à dire sur ce qu’elle veut être », avait prévenu le président, y travaille.

Pour l’heure, une réforme constitutionnelle n’est pas à l’ordre du jour. Quand Brigitte Macron, qui s’est mise en disponibilité de l’Education nationale, aura défini les contours officiels de son engagement, une charte va être rédigée par l’Elysée. Un job a temps plein, qu’elle partage avec son directeur de cabinet – d’ores et déjà débordé – et bientôt deux assistants. Car la présidence le sait: la première dame est un réel atout auprès de l’opinion publique. Sa popularité, qu’elle peut tester à chaque sortie officielle ou non, en est le parfait exemple. Tout comme les sollicitations.

Chef de cabinet débordé

Selon son entourage, Brigitte Macron reçoit entre 200 et 250 lettres par jour, soit trois fois plus que Carla Bruni-Sarkozy qui restait jusqu’alors la première dame la plus populaire. De quoi nécessiter le recours à 10 personnes, à temps plein, sur les 75 qui composent le service courrier de l’Elysée, pour traiter ces missives. Si le contenu reste secret, son entourage confie que ces lettres sont parfois suivies de rendez-vous, en toute discrétion, avec la première dame. Brigitte Macron est à la recherche de la bonne combinaison : être présente sans faire d’ombre aux ministres, surtout ceux encore en quête de popularité. Briller sans éblouir.

Les apparitions publiques de Brigitte Macron, qu’elle prépare toujours avec le chef du protocole ou le conseiller diplomatique, sont ainsi discrètes. Outre les rendez-vous officiels comme le G7 ou la venue d’Arnold Scharzenegger ou la princesse Mary de Danemark, cette semaine, elle privilégie les rencontres à l’abri des regards comme à l’hôpital Gustave Roussy, dans le Val-de-Marne, par exemple. La première dame sera toutefois aux côtés du président à Lausanne pour défendre la candidature de la France aux Jeux Olympiques, accueillera également Donald Trump à l’Elysée pour le dîner du 13 juillet avant le défilé du 14. Lors de l’hommage aux victimes de l’attentat de Nice, elle sera présente.

« Elle n’accompagne pas le président de la République partout mais seulement quand ça a un sens », confie-t-on à l’Elysée.

L’exécrable Michelle Obama à la française ?

Une piste pour la nouvelle charte ? Dans les faits, le rôle de la première dame pourrait s’apparenter à celui occupé pendant huit ans par Michelle Obama.

Là où la First lady s’était engagée dans un combat contre l’obésité, imposant des menus aux écoles tellement écœurants qu’ils finissaient dans les poubelles, et que le Président Trump a été rapide à annuler, la première dame française a déjà indiqué sa volonté de travailler sur les questions d’éducation et d’handicap.

Sa première action : une rencontre avec une styliste pour personnes en fauteuil roulant. Toujours dans le secret du pouvoir, Brigitte Macron va à la rencontre des ministres pour les sensibiliser sur certains thèmes qui lui sont chers.

Le couple Macron s’inspire de l’ancien couple présidentiel américain. Mais pour les portraits officiels du président français, c’est sur Netflix et The House of Card que Macron a copié sa photo.

La campagne présidentielle a également été marquée par une soumission totale des médias comme aux Etats Unis avec Obama, avec notamment la présence récurrente de la famille du couple comme lors du soir de la victoire au Louvre où enfants, petits-enfants, neveux, étaient montés sur scène aux côtés d’Emmanuel et Brigitte Macron.

© Gaïa pour www.Dreuz.info

Source : Bfmtv.com

Une charte pour encadrer le rôle de Brigitte Macron en préparation – c’est tout ce qui manquait aux Français

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s