LE DJIHAD FAIT A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 6 juillet 2017

Résultat de recherche d'images pour "photos du drapeau français en berne"  La France bientôt en deuil de sa nation, remplacée par des nuées de barbares. PEUPLE DE FRANCE, TU N’AS PAS VOULU TE CONFRONTER A LA REALITE ET AGIR EN CONSEQUENCE. DESORMAIS  IL EST TROP TARD. LA MACHINE INFERNALE EST EN MARCHE ! CELA NOUS INCITE A COMBATTRE DAVANTAGE LES BARBARES DE LA SECTE ISLAMIQUE JUSQU’A CE QU’IL N’EN RESTE PLUS UN SEUL SUR NOTRE TERRITOIRE POUR QUE NOTRE DESCENDANCE CONTINUE A NAÎTRE FRANCAISE DANS NOTRE PAYS ! VIVE LA FRANCE  ! louyehi 

Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée : racket des jeunes Noirs qui veulent aller en Europe sans visa_____________________________________________________

Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée : racket des jeunes Noirs qui veulent aller en Europe sans visa

Parfois, le Figaro ……. :

« La faillite de l’UE à contrôler ses frontières a enclenché une pompe aspirante envers les populations africaines »

CHRONIQUE – La faillite de l’Union européenne à contrôler ses frontières a enclenché une gigantesque pompe aspirante envers les populations africaines.

Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée. Leur business model a changé. Il ne s’agit plus de courser les navires européens afin de vendre leurs passagers comme esclaves sur les marchés du Maghreb ou d’extorquer des rançons. Leur trafic est devenu plus étendu, plus lucratif, moins périlleux. Il s’agit de racketter les jeunes Noirs d’Afrique qui veulent rejoindre l’«eldorado» des États providence de l’Europe du Nord, sans passer par le cheminement légal du visa d’entrée et du billet d’avion.

Le voyage est éprouvant, dangereux, cher. Éprouvant, car il faut traverser les vastes déserts du Sahel, entassés à cinquante sur un camion. Comme l’Algérie a fermé ses frontières, la route du trafic passe par le Fezzan, pour aboutir sur les côtes libyennes. Là, les candidats au voyage sont parqués comme du bétail par les trafiquants, en attendant d’embarquer sur de très longs dinghies. Ces embarcations rudimentaires menacent de verser à tout moment, tant elles sont chargées de cargaison humaine, afin d’accroître au maximum le taux de profit de l’opération. Le danger est omniprésent: 1 passager clandestin sur 200 périt noyé. Le prix du passage est élevé: autour de 4000 euros par personne.

Aujourd’hui, la très grande majorité des candidats au passage sont des migrants économiques qui appartiennent aux classes moyennes/inférieures africaines. Les plus pauvres ne peuvent même pas rêver de réunir une telle somme. Dernièrement, il y avait beaucoup de Nigérians dans les candidats au passage. Le Nigeria est un pays potentiellement très riche, qui avait un niveau de vie supérieur à celui de la Malaisie, à l’époque où ces deux colonies britanniques prirent leur indépendance. Soixante ans de mauvaise gouvernance font que les Nigérians souhaitent aujourd’hui à tout prix quitter leur pays. Ce qui n’est pas le cas de la Malaisie, pays bien mieux géré.

Gare au clandestin désargenté qui n’arrive plus à payer son racketteur: il sera bastonné jusqu’à ce que mort s’ensuive. Les Barbaresques n’éprouvent pas la moindre pitié pour ces Noirs qui étaient jadis leurs esclaves. Ils les traitent comme des animaux.

Jadis, les Barbaresques s’attaquaient aux Européens pour les voler. Mais c’était un jeu dangereux, car les Européens se défendaient vaillamment, coulant les navires pirates, canonnant leurs repaires. Aujourd’hui, les Barbaresques se livrent à un jeu plus retors et plus fructueux: ils exploitent la bonne conscience et la naïveté des Européens. Un exemple récent. Les Barbaresques emmènent sur des dinghies leur cargaison de «bois d’ébène» à 12 miles nautiques des côtes libyennes, dans les eaux internationales, où croise un navire d’une ONG allemande. Les Barbaresques poussent les dinghies (dont certains menacent de sombrer) vers le navire «humanitaire», en disant aux passagers: là est votre salut! Dans la cohue pour monter à bord, il y a des noyades. Comme l’a souligné un juge enquêteur italien, il arrive même que les Barbaresques aillent récupérer les moteurs des dinghies vidés de leurs passagers, car il n’y a pas de petit profit.

Peut-on reprocher à un Allemand d’avoir bon cœur, de sauver des hommes risquant la noyade? Certainement pas. Mais le droit de la mer exige que le sauveteur ramène les sauvés à proximité de leurs ports d’origine. Or le capitaine allemand employé de l’ONG ne va pas essayer de les déposer à Tunis, Djerba, Tripoli ou à Derna. Il les amène directement et gratuitement sur les côtes italiennes, ce qui correspond aux promesses faites aux passagers clandestins par les trafiquants. Le brave capitaine allemand se rend-il compte qu’il finit le sale boulot des Barbaresques? A-t-il conscience que sa charité n’est que superficielle? Car une fois qu’il a déposé sa cargaison humaine sur un rivage italien, il ne se préoccupe plus du sort de ceux qu’il a transportés. Aux autres de se débrouiller. Si son ONG était mue par une vraie charité, il faudrait qu’elle aille jusqu’au bout du processus: qu’elle trouve et finance emplois, logements et éducation pour ces malheureux qu’elle a contribué à faire venir en Europe.

La réalité est que la faillite de l’Union européenne à contrôler ses frontières a enclenché une gigantesque pompe aspirante envers les populations africaines. Dans son discours devant le Parlement français du 3 juillet 2017, Emmanuel Macron a montré qu’il avait conscience de l’enjeu. Il souhaite «accueillir les réfugiés politiques courant un risque réel, sans les confondre avec les migrants économiques et sans abandonner l’indispensable maintien de nos frontières». La refondation d’une «Europe forte» capable de traiter cet immense problème repose sur les seules épaules de la France. Car les Allemands sont paralysés par leur bonne conscience; et les Anglo-Saxons, Britanniques comme Américains, ont clairement dit à l’Union: c’est votre problème, ce n’est plus le nôtre…

Le Figaro ( 3 juillet )

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/07/03/31002-20170703ARTFIG00338-renaud-girard-l-immense-enjeu-des-migrations.php?redirect_premium

Claude t.a.l.

Les Barbaresques sont de retour en Méditerranée : racket des jeunes Noirs qui veulent aller en Europe sans visa

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Approuver verbalement Breivik plus grave que de vouloir assassiner les juifs et démembrer nos enfants_____________________________________________________

Approuver verbalement Breivik, plus grave que de vouloir assassiner les juifs et démembrer nos enfants

Qu’est-ce que c’est que cette justice folle ?

On se souvient que l’homme qui cherchait sur le net une kalasch pour tuer Macron avait déjà été condamné à 3ans de prison dont 18 mois avec sursis pour avoir approuvé Breivik. Pour des mots, des épithètes…

Le jeune homme avait en effet été condamné en 2016 à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve pour provocation à la haine raciale et apologie du terrorisme après avoir vanté les actes d’Anders Behring Breivik, l’auteur de l’attentat du 22 juillet 2011 en Norvège.

Par contre, on apprend que l’homme qui voulait « planter des juifs « en attaquant la Synagogue de Marseille a été condamné à 2 ans de prison ferme pour apologie du terrorisme… Bref, pour avoir décidé de tuer des juifs, pour avoir dit  « qu’écraser 80 personnes avec un camion ou égorger un prêtre ça ne [lui] fait rien ». Le criminel en puissance a d’ailleurs fait allégeance à l’Etat islamique.

Lors de son arrestation, en 2016, il avait été plus que clair :

Pendant son interpellation, Mohamed Chebab avait crié « Allah Akbar, l’Etat islamique restera » à plusieurs reprises, et lancé aux policiers : « Le Coran dit qu’il faut vous tuer, vous avez bien fait de prendre mes couteaux parce que j’avais prévu de m’en servir, de découper vos enfants… Je voulais partir là-bas, je parle de Daesh… Vous ne savez pas qui vous avez arrêté. »

Condamné 15 fois en 12 ans, Mohamed Chebab était fiché S et voulait partir en Syrie…

Mais il a écopé de seulement 2 ans de prison ferme…

C’est qu’un psy est passé par là :

« Lors de l’enquête, un expert psychiatre avait conclu à des troubles psychiques ayant altéré son discernement tandis qu’un psychologue a évoqué « un raccrochage narcissique à une idéologie islamiste radicale tendant à conférer un sens à son existence ». »

Le pauvre homme…

C’est qu’il est musulman.

Le pauvre homme…

A l’air libre dans quelques mois…

Pauvres de nous…

Garez-vous !

Pendant ce temps, le jeune nationaliste, lui, écopait de 3 ans dont 18 mois avec sursis, soit juste 6 mois de moins que l’islamiste…

Pourtant, d’après la presse, lui aussi était instable psychologiquement et sans emploi…

Mais il avait deux boulets au pied. Il est français de naissance et nationaliste… Ceci explique cela.

La sécurité des Français, peu leur chaut.

Christine Tasin

Approuver verbalement Breivik plus grave que de vouloir assassiner les juifs et démembrer nos enfants

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

https://i2.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/05/viol.png

Suède, festival de rock : 5 viols, 15 agressions sexuelles, 30 à 40 plaintes diverses

5 viols, 15 agressions sexuelles, 30 à 40 plaintes diverses mais… tout va bien!

Suède, Bråvalla. Le plus grand festival de rock vient de se terminer. Bilan : 5 viols, 15 agressions sexuelles, 30 à 40 plaintes diverses (attouchements, etc.)

« J’en ai assez. La violence tue l’esprit du festival, l’amour de la musique, et par-dessus tout, des gens sont blessés. C’est une fois de trop », a déclaré Folkert Koopmans, le fondateur du Bråvalla Festival, plus grand festival de musique de Suède.

Et pour éviter de pointer du doigt les coupables, principalement des migrants d’origine africaine, il a décidé de ne plus reconduire le festival.

En 2016, 12 cas d’agressions sexuelles avaient été signalés. Un débat national avait pris forme quand il apparut que, selon les rapports de police, les suspects étaient principalement Afghans et Marocains.

Cette année, une jeune fille de 15 ans a été violée pendant un des concerts. Selon le rapport de la police, la jeune fille a été violée au milieu de la foule, devant la scène, et personne n’a réagi, personne n’est intervenu.

C’est terrible que quelqu’un doive vivre une telle chose avec autant de personnes autour, a déclaré un porte-parole de la police, Thomas Agnevik, à Aftonbladet.

Pendant le Festival de Västerås, deux plaintes pour viols ont été déposées, dont une par une jeune fille de 16 ans. Une jeune femme de 26 ans a également rapporté avoir été violée après le festival.

Les Suédois se sont infligé un tel lavage de cerveau pour s’interdire de désigner le mal, de désigner les coupables, de voir que l’immigration africaine ne leur apporte que le désastre et la violence, qu’ils en arrivent à s’accuser eux-mêmes des maux qu’ils ont importés.

Ainsi, apprenant que des viols se sont produits pendant le concert qu’il donnait, Sonny Fahlberg, du duo Norlie & KKV, a déclaré « j’ai honte d’être un homme dans une telle situation. »

Faut-il lui dire que contrairement à certains pays musulmans où un homme accusé de viol peut s’en tirer sans la moindre condamnation s’il épouse sa victime, où l’absence de témoins permet de retourner l’accusation contre la femme violée qui dépose plainte, la culture de l’agression sexuelle est sévèrement punie dans les pays occidentaux évolués ?

Mais l’annulation du plus important festival de musique de Suède afin de ne pas désigner les vrais coupables ne va pas assez loin.

En réponse aux derniers viols qui se sont produits dans les festivals, dont Bråvalla, une comédienne, Emma Knyckare, a décidé d’organiser un festival… sans hommes. Pas sans migrants, ce serait raciste, même si cela permettait d’éviter les viols, mais sans aucun homme.

Dans un tweet, l’artiste a expliqué « que diriez-vous d’organiser un festival vraiment cool, où seulement les personnes non masculines seront admises, et qui se poursuivra jusqu’à ce que TOUS les hommes aient appris à bien se conduire ? »

TOUS les hommes écrit en majuscule peut-être interprété comme dirigé contre les migrants, mais ce n’est même pas certain, car le politiquement correct est allé si loin, qu’il a envahi les esprits et détruit toute pensée cohérente.

Rapidement, un élan s’est créé et il semble bien qu’un festival sans homme se tiendra en 2018. Il faut dire que les Suédoises sont marquées par la violence sexuelle qui s’est abattue sur elles. En 2015, le festival de Stockholm avait battu le triste record de 38 viols et agressions sexuelles, commises par une cinquantaine d’Afghans, et la police avait été accusée de cacher les informations pour protéger l’idée d’immigration heureuse.

La Suède n’a pas mis fin à sa politique d’immigration portes ouvertes. Elle n’est pas en mesure d’intégrer ses immigrants dans une culture profondément différente. Les Suédois sont voués à disparaître, absorbés par le taux de natalité élevé des Africains.

Récemment, les autorités suédoises doivent faire face à un nouveau défi : l’arrivée de réfugiées. Jusqu’à présent, les migrants sont des hommes. Les centres d’accueil qui ont été créés sont organisés pour ne recevoir que des hommes, et les lieux pour accueillir des femmes n’existent pas.

De plus, de plus en plus de jeunes filles réfugiées qui frappent aux portes grandes ouvertes de la Suède sont déjà mères de plusieurs enfants.

Enfin, les réfugiés « mineurs » font maintenant venir femmes et enfants, et posent de nouveaux problèmes sociétaux que la Suède n’avait pas envisagés.

Republica Islamaya Francarabia

Suède, festival de rock : 5 viols, 15 agressions sexuelles, 30 à 40 plaintes diverses

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

A lire aussi : Autriche : un «musulman radicalisé» soupçonné d’un double meurtre

Une centaine d’individus fichés S détiennent un port d’arme en France (et encore, on ne nous dit pas tout…)

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s