La signification profonde de l’Etoile de David

Résultat de recherche d'images pour "photos du magen david"_____________________________________________________

A la fondation de l’état d’Israël, l’étoile de David représentée sur le drapeau est alors devenu le symbole d’Israël. Elle est le symbole du judaïsme et elle est connue comme étant l’étoile du peuple juif. De signe distinctif en signe d’infamie, l’étoile de David apparaît aujourd’hui comme la clé de la connaissance qui mène tout homme vers Dieu. Etoile intemporelle, chargée d’histoire, elle donne un sens à notre passé, à notre présent et à notre avenir. Elle porte en elle l’énergie des nombres de la création et la puissance des mots de la Bible. Mais il n’y a pas d’explication sur son origine à part une source indienne ou bien des histoires sur le roi David.

A la fondation de l’état d’Israël, l’étoile de David représentée sur le drapeau est devenu également le symbole d’Israël. On a récemment retrouvé une représentation de l’étoile de David sur un tombeau juif dans la ville de Taranto dans le sud de l’Italie, tombeau datant du début du IIIème siècle de notre ère.

Sa première apparition dans les écrits juifs remonte au milieu du XIIème siècle. C’est l’ouvrage Eshkol HaKofer écrit par le Karaite Judah Hadassi qui la mentionne pour la première fois dans le chapitre 242 : « Sept noms d’anges précèdent la mezouza : Michaël, Gabriel, etc… le Tétragramme Te protège ! Et de la même manière, le symbole appelé «le Bouclier de David» se trouve derrière le nom de chaque ange ». 

L’étoile de David était alors à l’époque un symbole magique protecteur représenté sur les amulettes. Sur les papyrus de l’antiquité, des pentagrammes, des étoiles ainsi que d’autres symboles sont souvent représentés sur les amulettes. Les appellations juives de Dieu étaient inscrites sur ces amulettes qui étaient utilisées pour se protéger de la fièvre et d’autres maladies. Il est bien possible que la Kabbale ait pris le symbole des Templiers.

L’étoile de David comporte six branches de l’étoile symbolisant les six jours pendant lesquels Dieu a créé le monde Selon la tradition, le symbole de l’étoile de David figurait sur le bouclier du roi David, qui le protégeait contre les ennemis.

En fait lorsqu’on regarde une Magen David, on constate la présence de 12 points d’intersection qui composent 6 angles saillants et 6 angles rentrants. 12 points comme les 12 tribus d’Israël bien sûr. La chose est un peu facile et n’explique pas cette forme si particulière plutôt qu’une autre qui posséderait 12 points angulaires ou autre… En fait un des seuls positionnement géométrique des tribus d’Israël fut celui qui leur a été imposé pour leur déplacement dans le désert où ils se positionnaient 3 tribus a l’est, 3 au sud, 3 à l’est , 3 au nord et chacun sous une bannière. Ce schéma peut convenir à une formation des tribus en étoile ce qui leur aurait conféré une formidable ligne d’attaque (angle saillant ) tout en n’ayant aucune position non défendue par une ligne de défense (angle rentrant).

Résultat de recherche d'images pour "photos de l'étoile de David"

Cette position tactique est digne des plus grandes réalisations de Vauban qui imaginait les forteresses les plus imprenables. Cela expliquerait les succès militaires des hébreux et leur défaite lorsqu’ils attaquaient en désordre. Là encore, on doit comprendre ce qui a inspiré cette forme d’étoile à 6 branches si particulière. Tout d’abord, il nous faut trouver une source à ce dessin. En fait, on peut découvrir que le centre de l’étoile est un hexagone qui reprend la forme de l’alvéole de l’essaim d’abeilles.  Cette forme était bien connue à l’époque égyptienne où l’abeille était le symbole de la royauté, de l’immortalité, et le miel était considéré comme une matière divine.De plus ce qui sort de la bouche de l’abeille (dvorah en hébreu) est le miel(dvach). Ce qui sort de la bouche de D… C’est le Dvar ( voir les 10 commandements).

Pour justifier notamment ce rapprochement entre une expression divine et le miel, on peut s’étonner que D.ieu promette un pays ou coule le lait et le miel ! Car jamais les hébreux n’ont demandé ni l’un ni l’autre. En fait on peut lire à la place de lait (halav) le mot graisse de sacrifice (helev), et à la place de ce qui est doux et qui sort de la bouche de l’abeille , ce qui sort de la bouche de dieu et qui nous nourrit ( voir toutes les bénédictions). En définitive, D.ieu Promet aux hébreux un pays ou coule la graisse des sacrifices au futur temple et de ce temple sortira la parole de D.ieu Et tous ses bienfaits(si on agit correctement ).  Le miel est donc un symbole du D.ieu, et l’hexagone qui le symbolise, un dessin simple à reproduire (plus simple que l’abeille).  On peut représenter ainsi le camp des lévites et cohanim entourant le tabernacle..

Image associée

Le Magen David contient les 24 lettres de l’alphabet hébraïque. Il n’y a rien de comparable dans aucune autre langue Feminisrael.com

Lors des batailles, chaque tribu était représentée par un animal emblématique, le commandement leur donnait les ordres par des dessins sur des drapeaux, et la Magen David était la position de défense parfaite, qu’on rappelait par un étendard devenu plus tard le symbole de l’unité et de la fierté d’Israël. Grâce à cette explication on peut revoir l’énigme de Samson sous un nouvel éclairage, du fort sort le doux, du mangeur sort l’aliment, du lion sort le miel, du système de protection des tribus sort le temple…..C’est le début de lecture d’une prophétie annonçant la conquête et puis l’édification du temple.

Certains commentateurs font remarquer que l’hexagramme puise sa forme et sa substance de la solidité de son centre. Le noyau intérieur représente la dimension spirituelle, entourée par les six directions universelles. (Une idée semblable s’applique au Chabbath – le septième jour qui confère l’équilibre et la perspective aux six jours de la semaine.)  En explorant diverses explications sur le sens de l’étoile de David, nous pouvons retrouver de profonds concepts juifs.

La Kabbale utilise ce symbole pour la représentation des dix sephiroth (forces de la volonté Divine). Selon la tradition kabbalistique, l’étoile de David constitue un symbole religieux juif lié à la rédemption et la venue du Messie de lignée davidique. Les deux triangles représentent également les dichotomies inhérentes en l’homme : le bon opposé au mal, le spirituel opposé au matériel, etc. Les deux triangles peuvent aussi représenter la relation réciproque entre le peuple juif et Dieu. Le triangle pointant « vers le haut » symbolise nos bonnes actions qui montent vers le Ciel, et activent ensuite un flux de bonté divine qui descend vers le monde, symbolisé par le triangle pointant vers le bas. Le double triangle de l’Étoile de David symbolise aussi le lien des deux dimensions présentes en D.ieu, en la Torah et en Israël : le niveau extérieur de l’âme se connecte à l’expression extérieure de D.ieu par l’intermédiaire de l’étude des éléments exotériques de la Torah ; l’essence de l’âme se connecte avec l’essence de D.ieu à travers l’étude et l’application des enseignements de la Kabbale.

Certains remarquent que l’étoile de David est une figure entrelacée compliquée qui ne comporte pas six, mais plutôt douze côtés. On peut considérer qu’elle est composée de deux triangles superposés ou de six triangles plus petits émergeant de l’hexagramme central. À l’instar du peuple juif, l’étoile comporte douze côtés, représentant les douze tribus d’Israël.

Le Zohar (3:73a) déclare : « Il y a trois nœuds qui relient [trois entités] les unes aux autres : le Saint, béni soit-Il, la Torah et Israël. » L’âme juive est reliée à son Créateur à travers l’étude et l’observance de la Torah. Le triangle représente la connexion entre ces trois entités. Ces trois entités sont constituées chacune d’une pnimiyout (dimension intérieure) et d’une ‘hitsoniyout (dimension extérieure). La Torah est composée d’enseignements exotériques (le Talmud, la loi juive, etc) ainsi que d’enseignements ésotériques (la Kabbale).

L’énergie « révélée » de D.ieu imprègne tous les mondes et les porte à l’existence, mais Son essence est totalement dissimulée, transcendant toute la création. De même, l’âme (qui est un reflet de D.ieu) possède un élément révélé qui est le niveau qui s’exprime dans le corps et lui donne vie, ainsi qu’une essence qui transcende le corps.

Le double triangle de l’Étoile de David (Maguèn David) symbolise le lien des deux dimensions présentes en D.ieu, en la Torah et en Israël : le niveau extérieur de l’âme se connecte à l’expression extérieure de D.ieu par l’intermédiaire de l’étude des éléments exotériques de la Torah ; l’essence de l’âme se connecte avec l’essence de D.ieu à travers l’étude et l’application des enseignements de la Kabbale.

La Kabbale enseigne aussi que D.ieu a créé le monde avec sept blocs de construction spirituels qui sont Ses sept attributs « émotionnels ». En conséquence, toute la création est un reflet de ces sept attributs fondamentaux. Ce sont : ‘hessed (bonté), guevoura (sévérité), tiféret (harmonie), netsa’h (persévérance), hod (splendeur), yessod (fondation) et malkhout (royauté).

Ces attributs sont divisés en trois colonnes : à droite, au centre et à gauche :

Guevoura Tiféret ‘Hessed
Hod Yessod Netsa’h
Malkhout
Image associée

L’étoile de David contient sept compartiments – six sommets partant d’un centre – qui se répartissent dès lors ainsi :

L’aile supérieure droite est ‘hessed.

L’aile supérieure gauche est guevoura.

Le pic central supérieur est tiféret. La Kabbale enseigne que tiféret trouve sa source dans keter, « la Couronne », qui est infiniment plus élevée que tous les attributs divins impliqués dans l’entreprise « ordinaire » de création des mondes.

La partie inférieure droite est netsa’h.

La partie inférieure gauche est hod.

Le centre est yessod. Yessod est la « fondation » et, à ce titre, tous les autres attributs sont enracinés dans cet attribut et proviennent de lui.

Le bas de l’étoile qui descend de son centre est malkhout, l’attribut qui absorbe les énergies des six attributs supérieurs et les utilise pour concrètement descendre et créer tout ce qui existe, et pour « régner » sur cette création.

1.   Le fait que, dans un triangle, chacun des trois angles est connecté aux deux autres illustre le fait que l’âme juive est elle-même nouée à D.ieu. L’étude et l’observance de la Torah ne créent pas une connexion entre le Juif et D.ieu, elles la mettent simplement en lumière.

2.   Comme il est dit dans Job (19,26) : “De ma chair je peux percevoir D.ieu.”

Une théorie consiste à avancer qu’au cours de la révolte de Bar Kokhba (premier siècle), une nouvelle technologie fut développée pour les boucliers, employant la stabilité inhérente du triangle. Derrière le bouclier se trouvaient deux triangles entremêlés, formant un motif hexagonal de points de soutien. (Buckminster Fuller a démontré combien ces structures à base de triangle sont solides grâce à leurs formes géodésiques.)

On a récemment retrouvé une représentation de l’étoile de David sur un tombeau juif dans la ville de Taranto dans le sud de l’Italie, tombeau datant du début du IIIème siècle de notre ère. Sa première apparition dans les écrits juifs remonte au milieu du XIIème siècle. C’est l’ouvrage Eshkol HaKofer écrit par le Karaite Judah Hadassi qui la mentionne pour la première fois dans le chapitre 242 : «Sept noms d’anges précèdent la mezouza : Michaël, Gabriel, etc… le Tétragramme Te protège ! Et de la même manière, le symbole appelé «le Bouclier de David» se trouve derrière le nom de chaque ange». L’étoile de David était alors à l’époque un symbole magique protecteur représenté sur les amulettes.

Une Bible manuscrite datant de 1307 et appartenant au Rabbi Yossef Bar Yehuda Ben Marvas de Tolède en Espagne est décorée d’une étoile de David.  A l’origine, l’hexagramme a aussi été utilisé comme ornement et élément décoratif dans les synagogues. Il en est de même également dans les cathédrales de Brandenburg et Stendal et à l’église Marktkirche à Hanovre. En 1354, Charles IV, empereur germanique et roi de Bohème, octroya aux juifs de Prague une bannière de couleur rouge sur laquelle était représentée une étoile à six branches qui fut appelée plus tard Maguen David ou «Bouclier de David». En 1592, Mordekhai Maizel, notable juif de la ville, fut autorisé à hisser sur sa synagogue un «drapeau du Roi David semblable à celui qui se trouvait dans la Grande Synagogue». En 1648, les juifs de Prague obtinrent de nouveau une bannière, en reconnaissance de leur contribution à la défense de la ville contre les envahisseurs suédois. De couleur rouge, le drapeau comportait un bouclier de David jaune avec en son centre l’étoile de Suède.

En Hongrie, les juifs de Ofen (Budapest) avaient déjà en 1460 accueilli le roi Mathias Corvin avec un drapeau rouge où figuraient deux boucliers de David et deux étoiles.

Le prophète Isaïe propose six définitions des honneurs à rendre au Messie, correspondant aux six branches de l’étoile de David : «Or un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur, esprit de sagesse (1) et d’intelligence (2), esprit de conseil (3) et de force (4), esprit de connaissance (5) et de crainte du Seigneur (6)» (Isaïe 11:1-2). En outre, l’étoile de David indique les quatre points cardinaux : le nord, le sud, l’est et l’ouest, le paradis au sommet et la terre ici-bas, Dieu régissant l’ensemble.

De nombreuses synagogues modernes orthodoxes ainsi que des synagogues d’autres mouvements juifs ont un drapeau israélien avec l’étoile de David qui est mis en évidence près de l’arche contenant les rouleaux de la Torah. On retrouve aussi en Europe l’étoile de David représentée sur des tombeaux de juifs religieux remontant à plusieurs centaines d’années. Cette étoile était effectivement déjà acceptée comme symbole universel du peuple juif.

Certains chercheurs pensent que l’étoile de David représente la carte astrologique au moment de la naissance de David ou au moment où il a été consacré roi par l’onction. Connue également en tant que «Etoile du Roi» dans les cercles astrologiques, l’étoile de David est également sans aucun doute un puissant symbole astrologique du zoroastrisme.

Selon la théorie du professeur Gershom Sholem, l’origine de l’étoile de David se trouverait dans les écrits d’Aristote qui disposait des triangles dans différentes positions pour représenter les différents éléments basiques. Les triangles superposés étaient alors la combinaison de ces éléments.

 

Une Bible manuscrite datant de 1307 et appartenant au Rabbi Yossef Bar Yehuda Ben Marvas de Tolède en Espagne est décorée d’une étoile de David. Son appellation «Bouclier de David» lui a été d’ailleurs donnée en vertu de ses présumés pouvoirs protecteurs.

A l’origine, l’hexagramme a aussi été utilisé comme ornement et élément décoratif dans les synagogues. Il en est de même également dans les cathédrales de Brandenburg et Stendal et à l’église Marktkirche à Hanovre.

En 1354, Charles IV, empereur germanique et roi de Bohème, octroya aux juifs de Prague une bannière de couleur rouge sur laquelle était représentée une étoile à six branches qui fut appelée plus tard Maguen David ou «Bouclier de David».

En 1592, Mordekhai Maizel, notable juif de la ville, fut autorisé à hisser sur sa synagogue un «drapeau du Roi David semblable à celui qui se trouvait dans la Grande Synagogue».

En 1648, les juifs de Prague obtinrent de nouveau une bannière, en reconnaissance de leur contribution à la défense de la ville contre les envahisseurs suédois. De couleur rouge, le drapeau comportait un bouclier de David jaune avec en son centre l’étoile de Suède.

En Hongrie, les juifs de Ofen (Budapest) avaient déjà en 1460 accueilli le roi Mathias Corvin avec un drapeau rouge où figuraient deux boucliers de David et deux étoiles.

Selon la tradition kabbalistique, l’étoile de David constitue un symbole religieux juif lié à la rédemption et la venue du Messie qui serait de lignée davidique. Le prophète Isaïe propose six définitions des honneurs à rendre au Messie, correspondant aux six branches de l’étoile de David : «Or un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur, esprit de sagesse et d’intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur» (Isaïe 11:1-2).

En outre, l’étoile de David indique les quatre points cardinaux : le nord, le sud, l’est et l’ouest, le paradis au sommet et la terre ici-bas, Dieu régissant l’ensemble.

La forme de l’étoile représente un hexagramme, symbole qui contient également plusieurs significations dans diverses croyances. En dehors du judaïsme, l’hexagramme était et reste encore un symbole fréquemment utilisé pour représenter les puissances occultes. Certains groupes juifs orthodoxes rejettent d’ailleurs l’utilisation de l’hexagramme à cause de l’association qu’on en fait au monde de la magie et à l’occultisme.

Des groupes ultra-orthodoxes tels que le mouvement Neturei Karta rejettent également ce symbole parce qu’il représente le sionisme. L’étoile de David demeure pourtant un symbole ésotérique puissant du peuple juif et de la Kabbale.

De nombreuses synagogues modernes orthodoxes ainsi que des synagogues d’autres mouvements juifs ont un drapeau israélien avec l’étoile de David qui est mis en évidence près de l’arche contenant les rouleaux de la Torah. On retrouve aussi en Europe l’étoile de David représentée sur des tombeaux de juifs religieux remontant à plusieurs centaines d’années. Cette étoile était effectivement déjà acceptée comme symbole universel du peuple juif.

Certains chercheurs pensent que l’étoile de David représente la carte astrologique au moment de la naissance de David ou au moment où il a été consacré roi par l’onction. Connue également en tant que «Etoile du Roi» dans les cercles astrologiques.

Selon la théorie du professeur Gershom Sholem, l’origine de l’étoile de David se trouverait dans les écrits d’Aristote qui disposait des triangles dans différentes positions pour représenter les différents éléments basiques. Les triangles superposés étaient alors la combinaison de ces éléments.

Image associée

Ancienne synagogue de Silo – Pompanon.fr

 

Image associée

L’étoile de David incarna aussi un triste symbole de l’Holocauste, lorsque les nazis contraignirent les Juifs à porter une étoile juive destinée à les identifier. En réalité, les Juifs furent forcés de porter des insignes distinctifs pendant le Moyen-âge, à la fois sur ordre des musulmans et des chrétiens, et même en Israël sous l’Empire ottoman.

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "photos en couleurs d'enfants portant l'étoile de David"Groupe d’enfants (portant l’étoile de David), 23 juin 1944

Alors, que ce soit une étoile bleue s’affichant fièrement sur un drapeau, ou une étoile dorée ornant l’entrée d’une synagogue, l’étoile de David tient lieu de rappel pour le peuple juif : nous plaçons notre entière confiance en Dieu.

Image associée

Mais heureusement Israël est toujours là et vit aujourd’hui à nouveau sur sa Terre. L’étoile jaune de David, en des temps honnis, était une marque de terrible discrimination, l’étoile bleue comme le ciel d’Israël est aujourd’hui de toutes les célébrations dans l’Etat hébreu. Merci à Hachem pour avoir protégé Son peuple et tenu Sa promesse en permettant son retour dans le pays de lait et de miel qu’Il leur avait promis.

(Sources : Wikimini – Aish.fr – Harissa.com –  Chabbad – (100% Alya Natanya) – Dafina.net – Harissa.com – Terre Promise)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s