Avis du CSA (Censure Sans Arrêt)

Avis du CSA (Censure Sans Arrêt)______________________________________________________

Quoi de neuf en démocrature française ?

RTL a reçu une mise en demeure du CSA pour « éloge de la discrimination » (Le Parisien). En effet, M Zemmour avait osé affirmer que «la non-discrimination est présentée abusivement comme un synonyme de l’égalité alors qu’elle est devenue au fil du temps une machine à désintégrer la nation, la famille, la société au nom des droits d’un individu roi ».

Terrible en effet : cela nous rappelle les heures les plus sombres de l’histoire…

L’actualité médiatique et judiciaire,  particulièrement à la 17e chambre du TGI de Paris, égrène ainsi les turpitudes que doivent supporter ceux qui ne pensent pas correctement.

Georges Bensoussan :

« C’est une honte que de maintenir ce tabou, à savoir que dans les familles arabes, en France, et tout le monde le sait mais personne ne veut le dire, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de la mère ».

Mise en garde du CSA à France Culture. Signalement à la Préfecture de Paris. Poursuite pour « incitation à la haine raciale ». Comparution devant la 17ième chambre correctionnelle. Relaxe (janvier 2017).

Eric Zemmour :

« Il faut leur donner le choix entre l’islam et la France » (à propos des musulmans).

Condamné pour « provocation à la haine » par la 17ième chambre. 5000€ d’amendes, 2000€ de frais de justice (juin 2017)

« Les musulmans ont leur code civil, c’est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s’en aller ».

Condamné pour « provocation à la haine ». 3000€ d’amendes. Condamnation confirmée par la cour d’appel de Paris (novembre 2016).

« Les grandes invasions d’après la chute de Rome sont désormais remplacées par des bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d’Africains, qui dévalisent, violentent ou dépouillent »

Mise en garde du CSA à France Inter. Poursuite pour « incitation à la haine raciale ». Relaxe. Appel du Parquet. Relaxe confirmée (juin 2016).

La liste serait trop longue.

A contrario, soulignons l’incohérence ou la mansuétude de la justice, des médias ou des hommes politiques qui n’engagent pas d’actions contre le racisme, l’antisémitisme ou l’homophobie lorsqu’ils viennent de « la diversité ».

Quelques exemples :

Organisation de festivals « non-mixtes », c’est-à-dire interdit aux blancs :  Nyansapo (28-30 juillet 2017) ; Camp d’été décolonial (12-16 août 2017).

Parution en 2016 du livre « Les Blancs, les Juifs et nous » de Houria Bouteldja  :

Extraits (Libération et Wikipedia):

  • Notre présence [celle des indigènes, NDLR] sur le sol français africanise, berbérise, créolise, islamise, noirise la fille aînée de l’Eglise, jadis blanche et immaculée
  • J’appartiens à ma famille, à mon clan, à mon quartier, à ma race, à l’Algérie, à l’islam
  • L’idéologie selon laquelle les couples mixtes, la rencontre entre deux cultures c’est beau, est vraiment pourrie
  • Comme chacun sait, « la tarlouze » n’est pas tout à fait « un homme », ainsi, l’Arabe qui perd sa puissance virile n’est plus un homme.

Adeptes du « vivre-ensemblisme », vous pourrez également consulter les principes généraux du Parti des Indigènes de la République (PIR) pour deviner l’avenir de l’homme blanc.

Et n’oublions pas les dizaines de groupes de rap pouvant déclamer leurs odes à la tolérance :

Et le clip du rappeur Kalash Criminel (ici), c’est une incitation à l’amour racial peut-être ? Une provocation à l’humour ?

En vente et écoute libres. On  attend toujours la réaction de la 17ième chambre…

Et pour finir avec une note d’espoir (islamisé), nous signalons la réédition prochaine chez Fayard de Mein Kampf. Tombé dans le domaine public depuis janvier 2016, il est, de fait, diffusé partout dans le monde (surtout en Orient), disponible et téléchargeable sur internet. Amies racailles de banlieues, ce riant opuscule offrira une bouffée d’oxygène à votre bibliothèque, entre le Coran et Tarik Ramadan…

Et là, la justice n’aura rien à dire.

Frontalier74

P.-S. : à propos de liberté d’expression, ayons une pensée pour Selahattin Demirtas, candidat en 2014 à la présidentielle turque et donc opposant au sultan Erdogan. Un documentaire édifiant sur la Turquie est passé sur ARTE. Incarcéré depuis novembre 2016, il risque 142 ans de prison et fait face à plus de 105 procès (Georges Bensoussan, Eric Zemmour, Pierre Cassen, Christine Tasin… souriez… il y a pire que vous !)

Avis du CSA (Censure Sans Arrêt)

(Source : Résistance Républicaine)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s