Avec Macron, nous allons vers le salarié taillable et jetable à merci… C’EST LA REGRESSION SOCIALE A GRANDE VITESSE !

https://i1.wp.com/static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/03/MacronPlantu.jpg___________________________________________________

C’est qu’il est pressé, le bougre…

Tout en amusant « la galerie » avec ses sorties publicitaires et ses rencontres multiples (ça fait littéralement jouir les journaleuses et les journaleux, tous media confondus, du public comme du privé… Ah, la carpette Ruth de BFM ou les pseudo informés de France Info TV, ils en salivent de bassesse à longueurs d’antenne !), il n’oublie pas de faire ce pour quoi il a été élu : satisfaire le CAC 40, le MEDEF et les oligarchies financières de l’Europe mondialiste…

Il le dit lui même (1) : ça urge… et ses godillots vont aller à marche forcée vers la mise en route de la plus grande récession  sociale  et salariale jamais connue dans toute la Vème République… et pour cela, ils vont démissionner de leurs responsabilités politiques pour laisser libre champ aux « ordonnances » arbitraires et anti démocratiques… Mais des « godillots », à quoi ça peut servir sinon à s’écraser et à encaisser ?

Car il se sait soutenu : oh certes, pas par la grande majorité de l’électorat de notre pays (seulement 15% de cet électorat ont  élu ses députés) – et il sait déjà que la crise politique latente explosera bientôt – mais par l’inertie des lendemains de scrutin (fût-il inique et antidémocratique), la période des vacances, l’ensemble des media (qui appartiennent tous à ses amis milliardaires), la faiblesse d’une opposition qui tarde à se mettre en place. Ainsi que par la veulerie des représentants des divers organismes de l’Etat et de la Politique.

C’est pour cela qu’il se prépare à « assassiner » littéralement le « salarié français type » en imposant et généralisant le contrat de projet (ou de chantier) qui tuera le CDI et donnera toute liberté au patron d’embaucher et de jeter à discrétion. (Vous y croyez, vous, aux « garde fous » que la ministre actuelle du Travail, plombée par ses casseroles judiciaires et ses magouilles, prétend vouloir ériger ?)…

… en facilitant les licenciements économiques des grands groupes multinationaux qui pourront les imposer sur le seul critère de leur situation en France à l’exclusion de leur bilan global… Ben quoi, même celui qui ne connaît que peu l’économie et la gestion des entreprises sait combien il est aisé de manipuler les chiffres et de transférer tel ou tel résultat d’un groupe à l’autre au sein d’une même entité !

…  en plafonnant les indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif (sans qu’on sache aujourd’hui quel sera  le plafond… ni, surtout, le plancher !) , ce qui laissera toute latitude au patron concerné pour jouer son intérêt propre…(2)

Le tout, bien entendu, dans un contexte général destiné à mettre le salarié dans les mains du patron sans possibilité de défense devant, par exemple, un référendum où il pourrait être demandé aux salariés d’accepter des baisses de salaire (et un dégradation des conditions de travail) sous peine de délocalisation ou de fermeture…

C’est une atteinte sans précédent à la condition de vie et de rémunération du salarié de France telle que ses prédécesseurs avaient permis de les obtenir par leur lutte sociale intense  tout au long des années qui ont suivi la Libération…

Et tout ceci sous prétexte de libérer le marché de l’emploi en faveur d’entreprises qui, en 2015, 2016 et, sans doute, en 2017, ont versé à leurs actionnaires des dividendes records en Europe !

La duplicité gouvernementale – président de la République, Premier ministre, députés… tous ensemble, oui, tous ensemble… – est telle qu’elle se double ici d’une volonté d’imposer encore plus les retraités par CSG interposée, de taxer encore plus les économies des couches moyennes, de favoriser l’enrichissement des plus riches de notre pays… Et de préparer une réforme des retraites qui aggravera ses conditions d’obtention et de rémunération !

Et ce, sans apporter ni la création d’emplois ni la croissance… Ce n’est pas moi qui le dis, c’est l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques (3 ) (ça vaut le coup de lire l’article, même pour un euro !).

Ici, il faut être clair : dans le combat qui se déroule aujourd’hui à l’Assemblée Nationale contre les projets désastreux pour les travailleurs et les couches moyennes de France, le Mélenchon marque des points car il a raison…

Je n’ai aucune sympathie pour cet immigrationniste islamophile dont le combat politique et social renforce en fait la politique de Macron en acceptant l’immigration tous azimuts (qui favorise le chômage de masse et justifie la dégradation des conditions de travail), le multiculturalisme et l’islamisation rampante de notre pays…

J’ai été un des premiers à montrer, et ce dès 2012, combien sa place et son rôle étaient d’empêcher le flux des voix du Peuple travailleur de rejoindre Marine Le Pen… Mais dans le temps présent, son discours porte car il est juste…

Et il serait temps que les millions de voix réunies par Marine Le Pen dans les deux tours de la présidentielle trouvent la structure politique qui doit les représenter  et être à la pointe du combat contre Macron, son système, sa politique mondialiste et européiste d’effacement du monde du travail.

Que ceux qui, aujourd’hui encore, en sont à se lamenter, à chercher des « poux dans la tonsure » de l’ancienne candidate, à crier qu’il faut abandonner ceci ou s’en tenir à cela, se retroussent les manches et commencent l’effort de rassemblement des énergies et des voix d’opposition afin que le terrain ne soit pas occupé par un bateleur de foire qui mène les salariés et les couches moyennes dans une impasse, et qui mènerait notre pays à la ruine identitaire, souveraine, culturelle, historique, s’il avait un jour quelque chance d’accéder au pouvoir.

Avec Macron, aujourd’hui, revient l’ère du travailleur taillable et jetable à merci, de la soumission à la force du patronat… comme à la puissance destructrice de l’Europe et des féodalités financières mondialistes.

15% du pays est avec Macron : à nous de préparer le rassemblement des 85% autres…

Robert Albarèdes

1- http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/07/13/20002-20170713ARTFIG00135-macron-precise-l-ambitieux-calendrier-de-ses-reformes-pour-2018.php

2 – http://www.lefigaro.fr/social/2017/07/13/20011-20170713ARTFIG00044-code-du-travail-la-baremisation-des-indemnites-prud-homales-adoptee.php

3 – http://www.lefigaro.fr/impots/2017/07/12/05003-20170712ARTFIG00311-les-mesures-fiscales-profiteront-d-abord-aux-francais-les-plus-riches.php

Avec Macron, nous allons vers le salarié taillable et jetable à merci…

(Source : Riposte laïque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s