Angela Merkel met l’Europe en danger, avertissent les services secrets danois

https://i0.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/07/EU-immigration-policy.jpg____________________________________________________

Non seulement le Danemark, mais tous les pays et peuples européens subissent les conséquences dramatiques de l’absurde politique d’accueil de la Chancelière allemande.

Quant à la Suède, c’est la disparition pure et simple du peuple suédois, qui se met en place, sous le regard bienveillant et attendri du gouvernement, hanté, comme ses prédécesseurs, par l’obsession de faire de la Suède la championne du monde de l’humanitaire, quitte à sacrifier son propre peuple et effacer l’identité suédoise. Depuis de nombreuses années, la Suède a favorisé une politique d’immigration de masse totalement folle, favorisant l’éclosion de l’un des germes les plus virulents, qui tue démographiquement la race blanche européenne dans une extase suicidaire sans précédent : l’accueil illimité sur le sol suédois d’immigrés du monde musulman en faillite..

Or, comme l’a récemment déclaré Bill Gates, mettant en garde les dirigeants européens contre les risques représentés par la crise migratoire, et les exhortant à « rendre plus difficile pour les Africains l’accès au continent européen par les routes actuelles » :

« Le vrai humanisme n’est pas de nous donner bonne conscience en accueillant toute la misère du monde ni de pleurer sur la souffrance du prochain. C’est de soutenir le développement des pays pauvres afin que leurs populations vivent plaisamment chez elles et puissent y travailler avec de bons revenus et une reconnaissance des talents et compétences. «

Les répercussions de cette politique d’accueil aberrante dans la région inquiètent le pays voisin, le Danemark.

Le service de Sécurité et de Renseignement danois (PET) est aujourd’hui très critique envers les politiques d’immigration de la chancelière et du gouvernement suédois. Il les accuse de déstabiliser la sécurité dans la région. Cela pourrait mettre fin à l’Union des passeports nordiques, une convention, créée en 1954 et mise en œuvre en 1958, qui autorise les citoyens des pays nordiques –Danemark, Suède, Norvège, Finlande et Islande– de traverser leurs frontières sans devoir montrer leur passeport.

« Le Service de Sécurité et de Renseignement danois est conscient de la menace terroriste, qui pèse sur le Danemark, notamment en provenance des pays voisins (Allemagne et Suède). Quand nous évaluons la menace terroriste, nous suivons également les développements dans nos pays voisins. Notre évaluation est la suivante : les réfugiés et migrants arrivant en Europe et au Danemark ont des contacts avec des groupes islamistes ou peuvent être radicalises après leur arrivée « a affirmé le PET dans une déclaration écrite adressée à « Danmarks radio ».

L’absurde politique d’asile de l’UE a un coût élevé en vies humaines et compromet aussi dangereusement la sécurité des Américains

L’Europe « portes ouvertes » a permis à un très grand nombre de djihadistes, infiltrés parmi les migrants, de pénétrer dans plusieurs états membres, vulnérables, non préparés à affronter la violence et la barbarie islamistes. Plusieurs attaques mortelles ont depuis ôté la vie à des centaines d’Européens. Selon le FBI, une fois dans l’UE, ces soldats d’Allah peuvent facilement se rendre aux USA, pour y commettre des attentats.

L’invitation d’Angela Merkel encensée à l’infini par les médias et « élites » politiques et intellectuelles pour sa grande générosité et son humanisme adressée à des millions de réfugiés et de migrants musulmans, à rejoindre l’espace Schengen, a engendré une vague sans cesse croissante de crimes, affectant la vie de millions d’Occidentaux. En Allemagne, la police a enregistré 69 000 crimes perpétrés par des migrants seulement en l’espace de trois mois, et ce nombre ne représente que le chiffre officiel enregistré.

Les coûts d’hébergement pour les migrants s’élèvent à des milliards. Selon une estimation, l’accueil des « réfugiés » coûtera aux contribuables allemands d’ici 2020 environ 93,6 milliards d’Euros.

Des études récentes ont montré que seuls 2,65% des migrants traversant la Méditerranée sont des réfugiés, les autres des chercheurs de fortune et des terroristes.

Diverses ONG, dont certaines financées par le cynique milliardaire G. Soros, ont créé un véritable pont entre la Libye et l’UE, un crime que l’UE refuse de sanctionner.

https://i1.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/07/Soros-and-Juncker.jpg            Le milliardaire G. Soros étreint et embrasse son ami de longue date, Jean Claude Juncker, le Président de la Commission européenne.

Au lieu d’arrêter ce trafic d’êtres humains, les dirigeants de l’UE se sont servis de FRONTEX, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, pour aider les ONG à transporter des centaines de milliers d’illégaux en Europe. Quelle belle réussite pour FRONTEX, chargé, avant tout, de protéger les frontières !

Débarquer en Europe des migrants en provenance de pays musulmans semble être une industrie majeure, non seulement autorisée, mais soutenue par l’absurde politique d’asile de l’UE.

Au lieu d’aider les vrais réfugiés dans des zones sécurisées proches de leur pays d’origine, l’UE s’est transformée en un pot de miel mortel : des milliers de migrants perdent leur vie sur le chemin de l’Eldorado : maladies, meurtres, noyades. La mafia des trafiquants d’êtres humains est cruelle. Les migrants, trop faibles ou blessés, incapables d’affronter la traversée, sont enterrés vivants sur les plages. Et l’UE en est en partie responsable.

Selon le porte-parole de l’Organisation internationale pour la migration, Flavio di Giacomo, les passeurs et les gangs de trafiquants, qui gagnent des millions sur le dos des migrants, ne respectent rien. Si un migrant a un problème, ils l’abattent sur place. Ainsi, de nombreux candidats à « une vie meilleure » sont froidement tués sur les plages, s’ils refusent de monter à bord de bateaux surchargés ou si les conditions climatiques ne sont pas bonnes.

Aider un demandeur d’asile au Danemark pendant un an coûte 30 000 euros. Héberger un réfugié dans un camp, comme celui de Kilis en Turquie, présenté comme un modèle de camp d’accueil, revient à 5% du montant ci-dessus. Le Danemark pourrait aider 20 fois plus de gens, s’ils étaient accueillis dans un camp sécurisé, situé dans un pays, voisin du leur, et dans une culture, où les réfugiés se sentent à la maison, connaissent la langue et partagent la même foi.

Aider les gens plus près de chez eux protégerait aussi l’Occident des terroristes infiltrés parmi les vagues de réfugiés d’illégaux. Mais non, l’UE insiste pour qu’ils soient accueillis en Occident !

Le mépris des dirigeants et des puissants à l’égard des peuples européens

Ex-membre du comité directeur du groupe Bilderberg, envoyé spécial des Nations Unies, Peter Sutherland a proposé aux États de l’Union européenne de « miner » ou d’« affaiblir » leur homogénéité nationale, car nos cultures particulières représentent un obstacle à l’intégration des non-Européens. Selon le puissant Sutherland, la migration est « une dynamique cruciale pour la croissance économique. »

Fervent partisan d’une politique migratoire suicidaire, Peter Sutherland, dans sa grande sagesse, sait ce qui est bon pour le peuple, et estime que les migrants sont économiquement bénéfiques à l’UE :

« Les différents gouvernements doivent montrer l’exemple en expliquant que les migrants sont nécessaires à la société, économiquement ainsi que sous bien d’autres aspects, plutôt que de constamment les décrire comme des fardeaux, car ils ne sont en fait pas du tout des fardeaux.

Après une courte période d’adaptation, ils contribuent positivement à la société dans laquelle ils vivent. » (extrait de l’interview réalisé par la radio irlandaise RTE)

Ou par cette déclaration ahurissante de l’ex-président allemand, Joachim Gauck : « les élites ne sont pas le problème, le peuple est le problème. »

Ou par celle du vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel, qui en 2015, déclara, à la chaîne de télévision N24, suite à de violentes manifestations anti-migrants à Heidenau:

« Ces gens n’ont rien à voir avec l’Allemagne que nous voulons. Au fond, chaque réfugié, qui arrive dans ce pays partage plus de points communs avec l’Allemagne, que ces gens (les militants anti-immigration traités de nazis) qui abusent du pays incitent les gens à la violence et au meurtre. Pour ce genre de personnes, ces voyous, il n’y a qu’une seule réponse : les poursuivre et les mettre en prison. »

Ces « réfugiés » ont montré depuis comment ils partagent chaleureusement leurs points communs avec l’Allemagne et ses habitants, tout en douceur, selon leurs traditions séculaires : explosion des agressions sexuelles, des viols– mêmes les enfants ne sont pas épargnés– meurtres de plus en fréquents de citoyens allemands, attaques terroristes, chaos, émeutes interethniques, et autres joyeusetés, semant désordre, crainte et effroi au sein de la population, non habituée à ces manifestations de violence dans leur pays.

En examinant les coûts générés par les migrations extra-européennes, on peut affirmer sans risque que l’argument économique pour les justifier n’est que de la poudre aux yeux. L’UE fait face à un énorme problème de chômage, notamment dans le sud de l’Europe et à une époque, où les robots et l’intelligence artificielle sont sur le point de remplacer une grande partie de nos emplois, comment ces migrants, la plupart illettrés, pourront-ils un jour subvenir à leurs besoins et payer nos retraites ? Ils seront des assistés à vie. Pour les musulmans, les généreuses allocations sociales leur attribuées en Allemagne, en Suède, en France, en Belgique, en Grande-Bretagne représentent tout naturellement le payement de la jizya, l’impôt dû par les dhimmis à leurs maîtres et seigneurs ou pour certains un cadeau d’Allah.

Alors, à qui bénéficie vraiment cette folle politique d’asile de l’UE ?

Indubitablement à l’UE. La migration dilue nos cultures nationales et crée les conditions idéales pour la réalisation de son rêve: devenir un futur Etat supranational puissant et semi-démocratique.

Mais les islamistes profitent aussi de cette démentielle politique d’asile de l’UE. Seraient-ils impliqués ? Des banques puissantes s’enrichissent-elles en déstabilisant la sécurité régionale et les économies (par exemple, en prêtant des milliards aux pays concernés ou en spéculant sur la fluctuation des marchés ?)

Ou l’UE –conjointement avec d’autres puissances globalistes antidémocratiques– y voit –elle le chemin d’accès à plus de puissance, en se servant de l’insécurité accrue comme d’une excuse pour renforcer la surveillance et promulguer des lois draconiennes liberticides ?

Une chose est certaine : l’UE se sert des migrants pour asseoir son pouvoir sur les nations et leur dicter sa politique destructrice de la civilisation judéo-chrétienne et de ses peuples. Le Grand Remplacement n’est pas un mythe, n’en déplaise aux vierges effarouchées médiatiques et intellectuelles, mais une bien sombre et funeste réalité.

La politique des frontières ouvertes est une politique délibérée de transformation sociétale, favorisant une culture de guerre contre les Occidentaux, utilisant les migrants comme un bélier.

Le multiculturalisme est dans son essence une idéologie anti-occidentale, qui vise à annihiler la culture européenne

On célèbre sans cesse la diversité, mais étrangement, on oublie de rendre hommage à la culture, qui accueille cette diversité, la culture occidentale, de plus en plus méprisée, quand elle n’est pas réduite à néant.

Des leaders et politiciens européens ne se privent pas de dénigrer les cultures européennes ou d’affirmer qu’elles n’existent pas et si elles existent, elles n’ont aucune valeur, tellement elles sont minables, sans aucun intérêt. Dès lors, si elles venaient à disparaître, quasi personne ne verserait des larmes. Par contre, ils ne tarissent pas d’éloges sur les cultures arabo-musulmanes et africaines, dont l’apport à l’humanité– pieux mensonge de plus en plus distillé dans nos écoles et nos médias officiels– fut inestimable. Un tel mépris de ce que nous sommes, de notre identité, de notre culture suscite la nausée.

Suède

En 2004, la ministre suédoise de l’Intégration, Mona Sahlin, déclara devant un public de Kurdes que les Suédois les enviaient, car ils avaient une culture, contrairement aux Suédois, dont la culture se résumait à des stupidités, comme le festival de la nuit d’été.

En 2005, des journalistes demandèrent à Lise Bergh, une responsable de l’intégration des migrants, si la culture suédoise valait la peine d’être protégée. Elle répondit » : c’est quoi la culture suédoise ? » Et je pense ainsi avoir répondu à la question.

En 2006, l’ancien PM Fredrik Reinfeldt déclara : « Seul le barbarisme est vraiment suédois. Tout ce qui est bien en Suède est venu de l’extérieur. »

Reinfeldt affirma également que le multiculturalisme fait de la Suède une communauté plus excitante et intéressante et n’hésita pas à dire : « La Suède appartient aux migrants, et non aux Suédois. » Sweden belongs to the immigrants, not the Swedes« 

Toujours selon cet élu du peuple suédois : « comme groupe ethnique, les Suédois ne sont pas des gens intéressants ; les migrants oui, car ce sont eux qui créent la nouvelle Suède. »

La Suède avant et après l’immigration de masse.

L’ancien ministre suédois des Finances, Anders Borg, réputé pour ses déclarations hostiles envers la Suède et le peuple suédois avait exprimé en 2003 son espoir de voir la Suède ressembler à l’Afrique. La Suède doit et devrait devenir multiculturelle et abandonner l’ennuyeux mode de vie à la suédoise. Elle s’en portera mieux.

Selon lui, d’ici une dizaine d’années, toute l’Europe ressemblera à l’Afrique. (Expressen) Son espoir, partagé par Cécile Kyenge, l’ex-ministre italienne de l’intégration, chantre d’une Italie majoritairement noire, est en train de se réaliser.

Italie

Pour Cécile Kyenge, «l’Italie est pays métis et multi-ethnique ».L’idée qu’il ne puisse exister des Italiens noirs la révulse. Elle souhaite plus d’Africains en Italie et en Europe, vœu sur le point d’être exaucé grâce à la folle politique immigrationniste de l’UE et à la traîtrise di gouvernement italien, qui signa en 2014, à l’insu du peuple italien, un accord avec l’UE, autorisant tous les navires de l’UE, patrouillant en Méditerranée, à débarquer en Italie tous les migrants secourus en Méditerranée. Information-choc révélée le 6 juillet dernier par une ancienne ministre du gouvernement Letta, Emma Bonini:

« En 2014-2016 (sous la présidence Renzi) c’est nous qui avions demandé que le coordinateur soit à Rome, que les débarquements se fassent tous en Italie, c’est nous qui avions signé l’accord, violant de fait Dublin. Au début, nous ne rendîmes pas compte qu’il s’agissait d’un problème structurel et non celui d’un seul été. Nous nous sommes fait du mal tout seuls. Nous nous sommes un peu lié les pieds et franchement, nous avions sous-évalué la situation » aujourd’hui, le peuple italien en paye lourdement le prix.

En résumé, Renzi aurait proposé un échange à l’UE « Nous gardons tous les clandestins secourus en mer, vous digérez mon désastre économique »

Je me suis souvent posé la question de savoir, pourquoi le gouvernement italien acceptait sans broncher, que tous les navires étrangers (Espagnols, Français, Suédois, Norvégiens, Allemands, etc.) débarquent les migrants en Italie au lieu de les ramener dans leurs pays respectifs. J’ai aujourd’hui la réponse. A ces navires, se sont par la suite joints les bateaux de diverses ONG, financées par Soros et l’UE, d’où l’invasion sans fin de l’Italie, acceptée, voire défendue par les dirigeants italiens, soutenus par le Vatican. Mais il arrive un moment où trop, c’est trop.

Et même la grande prêtresse italienne du multiculturalisme à tout prix, Laura Boldrini, la présidente de la Chambre des députés, qui a momentanément retrouvé ses esprits, vient de déclarer : « Nous devons nous occuper de la question africaine avec un plan d’investissements si nous ne voulons pas être déstabilisés. » « Les migrants déstabilisent l’Italie, aidons-les chez eux. » Ces deux déclarations contrastent nettement avec les précédentes, où elle faisait l’éloge des migrants, qualifiés de ressources précieuses, qui allaient payer les pensions et nous enseigner un nouveau mode de vie, plus riche, plus vivant, plus dynamique !!!

Aujourd’hui, le Premier ministre italien, dépassé par l’ampleur de l’invasion appelle l’UE au secours !

En France, Emmanuel Macron a lancé : «Il n’y a pas de culture française. Il y a une culture en France. https://youtu.be/dlHDccvIq9o

En Allemagne, la secrétaire d’État à la Migration, aux Réfugiés et à l’Intégration du gouvernement fédéral allemand, Aydan Özoğuz, également vice-présidente du Parti social-démocrate SPD, conteste l’existence d’une “ culture allemande ” et estime que la diversité constitue la force de la nation, tout en ajoutant que les étrangers n’ont pas pour vocation d’être assimilés.

L’invocation d’une culture dominante ne crée pas, par contre, de communauté, mais exclut. Elle jette de l’huile sur le feu, afin de se réchauffer elle-même. On ne peut pas prescrire aux migrants de s’adapter à une prétendue culture majoritaire.

Par contre, on exige des indigènes de s’adapter à la culture des minorités, quoi de plus normal pour ces esprits tordus au sein du Pouvoir.

Le multiculturalisme répand ses bienfaits en Suède, au Danemark, en Norvège et en Allemagne : les femmes en sont les premières bénéficiaires

Je pourrais aussi ajouter à la liste la Grande-Bretagne, la France, la Belgique, l’Italie les Pays-Bas.

Les migrants ne sont pas majoritairement des victimes de guerre ni les plus pauvres parmi les pauvres. Ce sont rarement des personnes âgées, des femmes et des enfants. Ce sont des hommes jeunes, forts, ayant suffisamment d’argent pour payer des passeurs. Les pauvres restent au pays.

Ces hommes jeunes et forts pourraient constituer une armée dans leurs pays d’origine, se battre pour plus de justice, travailler pour bâtir un avenir meilleur pour leurs femmes et leurs enfants, comme nos ancêtres le firent, très souvent au prix de leur vie. Au lieu de cela, ils choisissent de venir en Occident pour profiter de la naïveté et de la générosité des Européens. Et pour les remercier, ils sèment le chaos et la violence dans nos villes. Les femmes et les enfants européens sont les premières victimes de cette nouvelle Europe multiculturelle.

En Suède, 92% des viols avec violence sont commis par des “ réfugiés ” et migrants en provenance de pays musulmans. Des milliers de femmes suédoises n’auraient pas subi ces viols atroces et ne seraient pas aujourd’hui traumatisées à vie, s’il n’y avait pas eu ce flux migratoire majoritairement musulman encouragé par l’UE et les gouvernements occidentaux. La plupart des violeurs sont originaires d’Irak, d’Afghanistan, de Somalie, d’Erythrée, de Syrie, de Gambie, d’Iran, de “ Palestine ”, du Chili et du Kosovo. Et fait alarmant : de plus en plus d’enfants sont victimes de viols de la part de ces prédateurs sexuels musulmans.

L’année dernière, Peter Springare, un officier de police suédois, brisa le silence politiquement correct sur l’épidémie de viol, qui déferle sur le pays, pourtant dirigé par un gouvernement féministe.

“ Voici, de quoi je me suis occupé la semaine dernière : viol, viol, viol aggravé, tentative de viol, extorsion, extorsion, violence, menaces, violence contre la police, menaces contre la police, trafic de drogues, tentative de meurtre, viol, extorsion et violence. ”

Il publia également la nationalité des criminels:

“ Le pays d’origine de ces criminels : Irak, Irak, Turquie, Syrie, Afghanistan, Somalie, Somalie, Syrie, Somalie, pays inconnu, inconnu, Suède. Pour la moitié des suspects, nous ne connaissons pas leur pays d’origine, car ils n’ont aucun document. Cela signifie qu’ils nous mentent sur leur nationalité et leur identité. ” Idem sur leur âge.

Au Danemark, le nombre de viols aggravés grimpa de 163 pour cent rien qu’en un an, quand le pays, sous la pression de l’ONU en 2015, commença à accueillir des milliers de demandeurs d’asile musulmans.

En Allemagne, l’épidémie de viols commis par les migrants se répand dans toutes les villes et villages des 16 Länder. Un cercle vicieux s’est installé : la plupart des criminels ne sont jamais retrouvés et quand ils le sont, les peines sont légères.

“ Des instructions strictes viennent d’en haut pour ne pas signaler les délits commis par les réfugiés. Certains délinquants sont délibérément OMIS des rapports et toute information les concernant est classée comme confidentielle,” ont déclaré des hauts responsables de la police de Francfort au journal “ Bild ”.

La violence sexuelle en Allemagne a atteint des proportions épidémiques depuis que Mutti Merkel, dans un sublime élan de générosité, a autorisé l’entrée de plus d’un million de migrants majoritairement musulmans, en provenance d’Afrique, d’Asie et du Moyen-Orient.

En Norvège, 100% des viols et agressions sexuelles sont commis par les demandeurs d’asile musulmans. Selon la police norvégienne, ces nombreux viols peuvent s’expliquer par le fait que ces “ réfugiés ” sont élevés dans une culture qui valorise ce genre de comportement : ils sont habitués à avoir le contrôle sur la femme, qui doit se plier à leurs désirs.

Ces futurs citoyens européens, pieux fidèles d’Allah, seront les garants de notre “ non-avenir ” dans la future EURABIA, la nouvelle Europe multiculturelle, ardemment souhaitée par Bruxelles, qui sans l’ombre d’un doute, sera “ fraternelle, libre, démocratique, respectueuse des femmes, colorée, ouverte, tolérante, gaie et prospère ”, car enfin soumise à Allah et à sa loi la charia, seule source de justice, de bonheur et de paix sur terre, selon les adorateurs de la divinité musulmane.

Pour les pro-migrants, qui se complaisent dans l’auto-flagellation, la culpabilisation et la repentance éternelle, nos Sociétés méritent leur destruction, nos peuples leur remplacement par d’autres gens, des anges venus d’ailleurs, car la vieille Europe machiavélique doit être punie pour les actes de barbarie commis au cours de son histoire à l’encontre d’innocentes populations, constituées essentiellement de blanches colombes, qui jamais, au grand jamais n’eurent recours à la violence, à l’invasion, à la colonisation brutale et à l’asservissement cruel de pays et de peuples non seulement européens, mais également africains et asiatiques, au sein desquels, les populations indigènes furent réduites à l’esclavage par la force du sabre ou tout simplement exterminées, leur foi et leur culture remplacées par l’idéologie islamique dans toute son horreur.

“ L’horreur ne prend pas de vacances ”. La nouvelle vidéo d’Emmaüs a pour unique objectif de faire culpabiliser un peu plus les Français. Comme s’il n’y avait pas suffisamment de pauvres et de sans-abri en France!

Je terminerai par une note un peu plus optimiste. Dans mon article du 23 mai dernier, intitulé: “Une flotte anti-ONG : objectif de Génération identitaire”, je vous parlais de l’intention des Jeunes identitaires d’acheter un bateau, afin d’entraver les agissements des ONG dans la zone de la “SAR” (Recherche et Sauvetage) au large de Tripoli. Eh bien, le pari est gagné. Le mouvement a récolté suffisamment de fonds, non pour acheter, hélas, mais pour louer un bateau. Le C Star et son équipage ont quitté fin de la semaine dernière Djibouti. Ils doivent franchir jeudi le canal de Suez et embarquer des militants à Catane (Sicile) la semaine prochaine avant de gagner la zone des secours au large de la Libye.

L »Opération “DEFEND EUROPE” est lancée. Les accusations pour “délit d’entrave aux secours” aussi. Les pro-migrants veillent à ce que l’invasion et l’islamisation de l’Europe continuent sans aucune entrave.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources:

Danish intelligence: Merkel’s and Sweden’s refugee policies are endangering Danemark -Nicolai Sennels (Jihad Watch).

EU’s sick asylum policy: Cui buono? – Nicolai Sennels (10 News)

Sweden’s Islamic Rape Epidemic: Almost Half of Victims are CHILDREN (10 News)

Angela Merkel met l’Europe en danger, avertissent les services secrets danois

(Source : Dreuz.info)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s