Gérard Brazon Le relativisme : syndrome de Stockholm des élites Françaises !

____________________________________________________

Le relativisme en France fait des ravages incommensurables ! Le relativisme est une forme de pensée qui égalise, met aux normes, lisse les actions, gomme les faits et transforme l’Histoire en une pâtée prédigérée.

Le relativisme est une maladie du siècle. Pour d’autres un moyen de faire passer les aspérités historiques, les reliefs gênants, les éclats d’obus, les actes de patriotisme, les décisions bonnes ou mauvaises, les lâchetés comme les actes de courage individuels, ou collectifs. Pour ce faire, il convient d’égaliser les cultures (Le griot  étant l’égal de Victor Hugo), d’amoindrir les raisons qui firent telle ou telle autre chose.

Par exemple, de passer sous silence que l’Algérie n’existait pas avant 1830, contrairement à la Tunisie et particulièrement le Maroc. Ceci expliquant pourquoi cette différence de traitement fait par la France de cette époque, à ces deux derniers pays.

De même en Afrique sur l’esclavage ! Point de commentaires sur les vendeurs d’esclaves noirs aux fameux négriers ! Pourtant, les ancêtres de Madame Taubira furent vendus pour quelques sous, quelques bibelots, par des noirs d’une tribu voisine à ces marchands. La honte devrait donc être partagée, elle ne porte que sur les négriers, les blancs, les transporteurs de la honte.

Le trafic arabo-musulman des noirs d’Afrique, et des blancs du Caucase, qui fit plusieurs millions de victimes est nié, effacé. Le relativisme ne supporte pas de se casser la tête à souligner, à noter, à différencier. Il assemble, mélange et s’arrange pour que la mauvaise soupe infernale et maudite, soit blanche et judéo-chrétienne.

Ce ne serait rien si ce discours n’était que le fruit de quelques oublieux. C’est dramatique de constater que le relativisme a noyé l’esprit critique des Européens et des Français en particulier. Qu’il aveugle les politiques, et mêmes des historiens surtout gauchistes. Il faut, pour le réaliser, écouter des historiens africains pour s’apercevoir que nos peuples sont les victimes d’une sorte de syndrome de Stockholm !

Tidiane N’Diaye, Sénégalais et musulman, anthropologue et économiste, auteur de « Le génocide voilé » rappelle que « la colonisation a mis fin à l’esclavage des noirs par les arabo-musulmans », Parce que l’esclavagisme des musulmans est aussi vieux que l’islam lui-même et qu’il est en pleine expansion actuellement. La colonisation a commencé par mettre fin au trafic d’esclaves chrétiens qui sévissait partout mais notoirement en Méditerranée (SourceMonsieur Macron s’est donc trompé (volontairement ou par ignorance ? Ndlr) de crimes contre l’humanité, il a retourné le crime contre ceux qui l’ont aboliMonsieur Macron prend bien soin d’ignorer, comme son prédécesseur Hollande, l’esclavagisme de ses amis islamistes, dont la pratique millénaire est intrinsèque au Coran.

  • Le relativisme c’est cette action d’effacer ce qui gêne, ce qui empêche de comprendre que rien n’est simple, d’éviter de prendre en compte les contextes, les époques, les intérêts du moment et surtout les mentalités.
  • Le relativisme fait peser sur des paysans de la Sarthe, du Perche, de la Beauce et d’autres régions de la France profonde, une culpabilité esclavagiste qui ne peut pas, par définition, lui être imposée.
  • Le relativisme fait dire à un « chef de l’état français », que la France est coupable de « crime contre l’humanité » pour avoir libéré des esclaves chrétiens lors de la conquête d’Alger sur les barbaresques.
  • Le relativisme fait, qu’à partir de territoires quasi vierges, la France devient un pays de salauds exploiteurs de misère, alors qu’il a construit à bout de bras, un pays avec des routes, des voies de chemin de fer, des ports, immeubles, puits de pétrole et de gaz. Rappelons encore une fois, que l’Algérie n’existait pas ! Qu’aujourd’hui, des « pauvres Algériens » pleurent pour avoir des visas, ou traversent la mer pour venir chez le vilain criminel contre l’humanité.
  • Le relativisme, ce sont des Présidents de la République qui, à partir de Jacques Chirac – la honte soit sur lui – considèrent que la France est coupable dans son ensemble, de crime contre l’humanité en acceptant d’en faire la complice de la rafle du Vel-d’Hiv.
  • Le relativisme, ce sont ces Présidents qui mettent dans le même sac, les collabos et les résistants. Qui agglomèrent le général de Gaulle, Leclerc, et même le soldat Jean Gabin, ainsi que tous les morts pour la France. Qui mélange ceux ayant combattu dans la France libre, ceux des maquis, avec les collabos, les tenants de Vichy, les Laval, les Bousquet, son ami Mitterrand,  et la Milice. Pas de distinction entre les « compagnons de la Libération » et les décorés de la « Francisque » ! C’est aussi oublier la part prise par les Français pour sauver les juifs français comme affirmé par Simone Veil, devant l’ONU, le 29 janvier 2007:  « En France, 76.000 Juifs ont été déportés, mais les trois quarts des Juifs de France ont été sauvés. Ils le doivent à ces milliers de Français qui les ont aidés et qui ont incarné le courage, la générosité, la solidarité. » Responsables du Vel-d’Hiv aussi ces Français ?
  • Le relativisme, c’est encore ce « chef de l’état français », piètre historien Macron, qui souhaite lutter contre l’antisémitisme en accusant les patriotes de racisme, contre une « certaine » jeunesse, victime par définition, et passant outre le fait, que l’antisémitisme est essentiellement arabo-musulman. Un antisémitisme qui sévit dans les quartiers hors contrôle, hors République, et sous la domination des islamistes. (Sourate 5 verset 51)

Nous vivons une époque que jamais la France n’a connue. Une époque bien plus dramatique que celles des différentes occupations, car nous connaissions nos occupants issus de la guerre. Nous connaissions les collabos, et les complices. Aujourd’hui, ce sont ceux que les Français ont porté au pouvoir pendant plus de quarante ans qui sont à la manœuvre et qui trahissent depuis quarante ans leur pays au nom de la Communauté Européenne, puis de l’Union Européenne, et désormais au nom du Mondialisme.

En face, avec un système électoral qui n’accepte que le regroupement des partis au second tour, nous avons des partis patriotes disparates, aux  présidents jaloux de leurs prérogatives, de leurs intérêts divers, aux idées confuses, se détestant plus qu’ils n’aiment la patrie, au refus de s’allier, de former un bloc, de se constituer en un parti de la Résistance. (Hormis Dupont Aignan pour Debout la France, et Karim Ouchick pour SIEL).

Nous avons eu, lors des dernières élections, en face de cette trahison, un Front National qui s’est liquéfié dans la dernière ligne droite, et des électeurs qui ont voté avec les pieds. Pour faire simple, une résistance à deux sous, mal préparée, incapable d’accepter des alliés à ses côtés, et des Ponce Pilate !

Si les Français sont incapables de prendre conscience de ce qu’est le relativisme, et de ses conséquences, c’est surtout par faute de culture politique et historique. Les télévisions et autres médias, sont comme le serpent du livre de la jungle : « ai confiance, je te lobotomise pour ton bien« .

Il serait temps que les Français décrochent, se reprennent, sortent de leur léthargie et retrouvent leurs moyens de réflexion et d’analyse ! Qu’ils cessent d’être les acteurs de leur propre soumission, au nom des prétendus « Droit de l’Homme » distillés par les islamo-gauchistes et les internationalistes. Il serait temps que les patriotes s’unissent et forment un grand parti de la Résistance.

Gérard Brazon (Libre Expression)

Publicités

Une réponse à “Gérard Brazon Le relativisme : syndrome de Stockholm des élites Françaises !

  1. A reblogué ceci sur josephhokayem.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s