L’arnaque macronienne à la Taxe d’Habitation…

L’arnaque macronienne à la Taxe d’Habitation…______________________________________________________

Quand il s’agit de pressurer le contribuable en général, et celui des « couches moyennes » en particulier, ou  de détruire le salarié  (voir 1), il met les bouchées doubles, le bougre de l’Elysée, et sa cohorte de godillots (alias Les Ripoux En Marche) le suit aveuglément, captation de prébendes oblige…

Le tout, d’ailleurs, avec force démagogie destinée à faire passer la pilule (fort amère) et à maintenir l’enfumage que soutient, sans faillir, la caste médiatique aux ordres et à la « soupe »!

Ainsi pour ce qui est de la fameuse Taxe d’Habitation, cet impôt communal usé et assez incohérent, aux variations aléatoires, dont la réforme pourrait se justifier (à condition d’être  globale, juste et assise sur une vraie caractérisation des valeurs locatives) mais dont la suppression pour 80% de contribuables locaux s’avère n’être qu’une mesure « électoraliste  » lourde de conséquences néfastes, y compris pour ceux qui pourraient en être les bénéficiaires.

Cette « suppression ciblée », alliée au fait que « l’Etat compenserait à l’euro près », introduit un élément de soumission de la collectivité territoriale à l’Etat central, permet à celui-ci d’avoir « barre » encore plus sur les échelons locaux, et lui laisse la possibilité de restreindre ses futurs versements au gré de sa politique, situation connue actuellement avec la dotation globale de fonctionnement en réduction arbitraire depuis 3 ans…

Affaiblir l’échelon premier de la démocratie politique qu’est « la Commune » relève d’une politique mise en place par l’ancien gouvernement à travers, notamment, la réforme régionale, celle des départements et la création des Métropoles : on est là dans une visée « européiste » à la mode allemande.

En même temps, exonérer une grande masse de citoyens locaux du paiement de l’impôt type de la fiscalité locale confortera chacun dans son désintérêt de la « chose publique », son illusion du « tout gratuit », son écartement des responsabilités et  des contraintes de la vie locale, bref, fera de lui un « citoyen passif » ou bêtement revendicatif et criard qui ne sera plus capable de mesurer l’impact financier de ses demandes…

Cette suppression de l’impôt qui rattache le contribuable à son environnement local en fera un citoyen  amputé et affaibli… donc plus facile à manipuler.

Que la TH se présente aujourd’hui de manière trop lourde et incohérente, que nombre de communes aient failli par des politiques fiscales excessives, ne change rien à la visée antidémocratique de la décision « macronienne »… Qu’elle soit un impôt  à refondre et à percevoir sur chaque citoyen résidant dans l’espace communal en fonction, pour une part, de ses ressources mais sans en exonérer quiconque relève d’une vision politique qui n’est pas celle exprimée par le projet gouvernemental.

En fait, à écouter le bougre élyséen ou le VRP de Matignon, on reste, pour le moins, dubitatif…

Voilà des « politiciens » qui nous disent vouloir réduire les déficits publics… et qui, ici, leur ajoutent une charge de 10 milliards d’euros !

Et ils veulent compenser le manque à gagner des communes par un recours à la CSG (et au CRDS) dont les augmentations programmées sont déjà destinées à sauver le budget de la Sécu, à compenser les effacements des cotisations sociales patronales et salariées (2)… Le matraquage va être intense… et le retraité comme l’exonéré de la TH vont être mis à contribution forte, n’en doutez nullement.

De plus, privées d’une ressource essentielle dont la globalité du reversement ne leur sera pas assurée, les communes seront tentées de reporter une partie de leur manque sur les 20% d’assujettis tout en jouant sur le foncier bâti, renforçant ici la nocivité des mesures fiscales anti-immobilier que va prendre le gouvernement actuel (3)… en attendant la fameuse taxe foncière sur les loyers fictifs pour chaque propriétaire de maison, repoussée à ce jour mais toujours « dans les tuyaux ».

Pour masquer toutes ces augmentations fortes d’impôts et de taxes, la caste mafieuse et magouilleuse gouvernementale fait miroiter des « économies administratives » : tenez, il faudra moins d’élus locaux, à commencer par les élus municipaux…

Certes : mais alors, commencez par effacer le mille-feuilles administratif en supprimant les intercommunalités, les Métropoles, et en fusionnant départements et régions en une entité intermédiaire… Là ,il y aura économies de moyens, d’élus, de structures, d’indemnités, de prébendes, d’avantages de toutes sortes, de personnel indu… des économies massives pour peu que cela soit suivi de la disparition des structures inutiles de toutes sortes (et des sinécures de pantouflards)  qui ne servent qu’à planquer les amis à la mode Ségolène Royal… ( 4)

Et ce n’est qu’un exemple : il faudrait tailler dans les indemnités des élus, leurs avantages plus ou moins cachés, la pléthore des structures et autres comités fantoches, la manne distribuée aux associations squelettiques qui promeuvent l’immigrationnisme et le multiculturalisme, le financement des partis et des syndicats, les fonctionnaires en doublon, les inutiles, les détachés pour telle ou telle raison… bref, c’est une autre politique qu’il faudra !

Et puis, si l’on veut ramener les Maires à la raison, il serait plus efficace de favoriser la vie des oppositions locales (et de leur donner les pouvoirs nécessaires) afin de mettre l’élu en place sous le regard et l’action permanente de ses administrés.

La vie démocratique communale mérite une refonte, et la fiscalité locale aussi : mais c’est un vaste débat qu’il faut mener, à l’abri des mesures démagogiques comme des volontés politiques de détruire la commune (ce qui se produit avec les  Métropoles, ce qui se prépare avec le dessaisissement de leur souveraineté fiscale).

Avec Macron, les contribuables retraités et les « couches moyennes » n’ont pas fini de « morfler »… tout comme le salarié dans son travail et le citoyen dans sa commune.

Ces Français sont majoritaires… Et, malheureusement, ils ont voté (ou se sont abstenus) contre leurs intérêts… Puissent-ils ouvrir les yeux !

1- http://ripostelaique.com/avec-macron-nous-allons-vers-le-salarie-taillable-et-jetable-a-merci.html

2 – http://immobilier.lefigaro.fr/article/taxe-d-habitation-les-negociations-avec-les-collectivites-locales-debutent_a4ac34ea-6ad2-11e7-9d9a-1716816d1405/

3- http://immobilier.lefigaro.fr/article/fiscalite-immobiliere-les-projets-de-macron-en-3-questions_f0b8f540-33ef-11e7-9d3a-591a0cf12696/

4- http://www.lexpress.fr/actualite/politique/segolene-royal-devient-ambassadrice-pour-les-poles-arctique-et-antarctique_1922382.html

Robert Albarèdes

L’arnaque macronienne à la Taxe d’Habitation…

(Source : Riposte laïque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s