LE DJIHAD FAIT A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 27 juillet 2017

Ecole coranique : la ville du Havre dans le chemin d’Allah !Quand les collabos qui nous servent de dirigeants et élus de la république se comportent en despotes et en ennemis du peuple en servant les sanguinaires barbares de l’islam et non leur pays, ceux là s’appellent des TRAITRES A LEUR PATRIE ET MERITERAIENT AMPLEMENT D’ÊTRE JUGES ET CONDAMNES POUR HAUTE TRAHISON. Mais ils ne perdent rien pour attendre. Quand le peuple se lèvera, il pourra bien arriver qu’il se fasse justice lui-même, à moins que leurs supposés « amis islamistes » ne s’en chargent… louyehi ______________________________________________________

Ecole coranique : la ville du Havre dans le chemin d’Allah !

Par la navrante soumission de son irresponsable ex-maire Edouard Philippe, devenu Premier ministre, Le Havre devrait accueillir à la rentrée la première école confessionnelle musulmane de Normandie.
Ce qui ne nous étonnera pas, quand on connait le parcours de ce dhimmi, complice de l’islamisation de sa ville du Havre en particulier et de la France en général.

Car Edouard Philippe avait déjà inauguré la mosquée Ennour du Havre en 2013 en compagnie de Boubakeur.


Et Edouard Philippe avait ouvert en octobre 2016 la route de Tanger avec le Frère musulman marocain El Bachir Abdellaoui. Là, a priori, sans rapport avec la route de la traite des blanches de sinistre mémoire.

Donc une école coranique va s’installer au Havre dans le presbytère de l’église Saint-Jean-Baptiste où la croix a été déposée.
Pour financer les travaux, l’association en charge du projet compte sur l’appel aux dons des fidèles lancé par un certain Aami Hassen Bounemcha, soldat dans le chemin d’Allah.
Inquiétant de voir un tel « specimam » dans cet état de « mahomification » qui tient à nous le faire voir et savoir :
https://www.youtube.com/watch?v=nKu4XyWq25U


Ce serviteur d’Allah, est par ailleurs imam de la mosquée d’Aubervilliers, connue pour être fréquentée par des groupes salafistes.
Et pour avoir tenu, entre autres, des propos homophobes, cet imam aurait dû être expulsé en 2013 par Valls, un autre sinistre premier dhimmi. Expulsion restée sans suite.

Et le projet éducatif de cette école musulmane a toute l’apparence de la taqiya islamique prônée par le « Saint Coran » dans sa sourate 3 verset 28 de l’époque médinoise :
« Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux. »
http://ecole-maurice-bucaille.com/notre-projet-educatif/

Car ce projet prétend offrir « le meilleur bagage, à travers une éducation complète alliant les apprentissages définis par le socle commun de compétences à ceux de l’islam », avec « cours d’éveil à la foi musulmane et de langue arabe permettant à l’enfant de jouir d’un enseignement réellement complet et solide ».
Car « l’islam a bâti son appel sur l’équilibre, la modération et la juste mesure, dans tous les domaines de l’existence humaine, loin de tout excès ou manque ».
Vous apprécierez là le sens de la litote.

Ce que confirme cette belle sourate 2 versets 190 à 193 de l’époque médinoise, qui nous ramène brutalement à la dramatique réalité :
« Combattez dans le sentier d’Allah ceux qui vous combattent…
Et tuez-les où que vous les rencontriez. Telle est la rétribution des mécréants…
Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah seul. »

Alors on connait la suite. Cette école risque d’être une nouvelle fabrique d’enfants fanatisés dans le chemin d’Allah.
https://www.youtube.com/watch?v=HQHt6YJH2hs

Et selon une enquête sociologique de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, il y a en France 500 écoles coraniques encadrant 35 000 enfants.
Le réservoir de fichés S pour radicalisation des générations à venir ?
15.000 aujourd’hui, combien dans 20 ans ?

Comme partout dans le monde occidental où des enfants sont coranisés « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux », (S1-V1), dans « le chemin de ceux qu’Allah a comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru sa colère, ni des égarés. » (S1- V7).
Ou la haine de l’autre, non-musulman.

Comme aux Pays-bas, où de jeunes musulmans promettent la charia et recommandent la soumission à Allah. La génération qui monte :
https://www.youtube.com/watch?v=cGWXgt4rsiQ

Comme ici, où, selon une enquête de l’Institut Montaigne, 50% des musulmans de moins de 25 ans sont pour l’application de la loi islamique, la charia.

Et pour mémoire, il y a tout juste un an, le premier havre de décapitation d’un prêtre, dans l’église de Saint Etienne du Rouvray, où le père Hamel, un égaré, a été victime d’égorgeurs islamiques.

Ce gouvernement de collabo-traîtres à la Nation en état de guerre, est-il en mesure de comprendre la menace du totalitarisme islamique qui gangrène notre démocratie et mène au chaos civilisationnel ?

En attendant que le prochain fou furieux coranisé ne se mette dans l’idée de « rétribuer » son lot de mécréants.

Alain Lussay

Ecole coranique : la ville du Havre dans le chemin d’Allah !

(Source : Riposte laïque)

-==-

 Carte de la ville autonome de Melilla sur la côte africaine – Wikipedia

Espagne : un Marocain attaque au couteau un policier à Melilla en criant « Allah Akbar »

La rápida, coordinada y profesional actuación de la @policia ha evitado un incidente grave en Beni Enzar. Todo mi apoyo al agente herido. pic.twitter.com/8u0wLtrloK

— Juan Ignacio Zoido (@zoidoJI) 25 juillet 2017

Lu dans Le Midi Libre :

Un homme a franchi le mardi 25 juillet au matin la frontière de l’enclave espagnole au Maroc de Melilla en courant et en criant « Allah Akbar » et a légèrement blessé un policier avec un couteau.

« La police a arrêté un homme qui a attaqué avec un couteau les agents du passage frontalier de Beni-Ensar », a pour sa part déclaré le ministre de l’Intérieur Juan Ignacio Zoido sur son compte Twitter.

« L’homme est entré en courant et en criant « Allah Akbar » (Allah est le plus grand), a déclaré le porte-parole de la police à l’AFP en précisant que l’attaque s’était produite vers 7h35 locales du matin.

« Il a légèrement blessé un policier avec un couteau », a-t-il ajouté aussi en précisant qu’il s’agit d »une coupure à un doigt d’une main », a précisé cette source. Lire la suite

(Source : Observatoire de l’islamisation)

-==-

____________________________________________________

Lisieux : la mosquée prend une coloration salafiste

Jusque là, la mosquée de Lisieux n’avait pas fait parler d’elle. Le président de l’association qui la dirige, Adil Azmi, a bien une soeur qui a tenté de partir en Syrie, arrêtée pour cela par les services français en octobre 2016, mais qui n’a pas un mouton noir dans sa famille ? Voilà que monsieur Azmi a appelé à ses côtés une figure du salafisme en Normandie, Karim Khallout, afin de mettre sur pied une école de langue arabe pour enfant. Ce dernier donne dorénavant des cours aux adultes, et a fait recruter un tunisien, Amor Binous, venu en France à la faveur d’un mariage avec une française d’origine maghrébine (ils seraient séparés aux dernières nouvelles), afin de dispenser ces cours. L’affluence grandissante nécessite d’étoffer l’équipe. Une autre recrue gravitant dans la sphère salafiste du Calvados.

Ouest-France nous avait gratifié d’un article sympathique sur le ramadan vécu à la mosquée de Lisieux. Traiteront-ils avec autant d’enthousiasme la radicalisation de cette mosquée, une des 7 mosquées radicales recensées en Normandie par nos services ?

(Source : Observatoire de l’islamisation)

-==-

L’imâm marocain de Bayonne n’a toujours pas régularisé sa situation

L’Association culturelle des musulmans de la côte Basque (ACMB) gère la mosquée rutilante de Bayonne, inaugurée en 2013 par le maire Jean-René Echegaray (UDI), photo ci-dessus.

Saïd Zannouti, l’imâm nommé par le président de l’ACMB Tamoukh Azzouz, est un marocain, qui, faute de titre long séjour, fait des aller-retour avec l’Espagne où il officie également dans la mosquée de Vitoria.

L’affluence augmente dans la mosquée, à tel point que des travaux d’agrandissement sont prévus, notamment l’édification d’une mezzanine pour les femmes. 350 fidèles chaque vendredi, soit plus que le dimanche dans la cathédrale de Bayonne, et un groupe de jeune salafistes, surtout des convertis, monte en puissance. Enième exemple d’une collaboration entre une mairie et des musulmans étrangers enkystant de manière pérenne le salafisme en France. Plus d’informations dans l’enquête Ces maires qui courtisent l’islamisme (éditions Tatamis, 2015).

(Source : Observatoire de l’islamisation)

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s