Israël – 31 juillet 2017

https://i0.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2017/07/inde-krav.jpg Envahie par les musulmans dès le début du 8ème siècle, l’Islam est la seconde « religion » en Inde après l’hindouisme et souffre des mêmes maux que tous les pays infestés par cette secte politique qui importe ses crimes partout ou elle s’installe, notamment l’une de ses spécialités : le viol. En Inde, l’islam représentait voici quelques années 13,4 % de la population indienne. louyehi _____________________________________________________

D’origine israélienne, le krav maga vient au secours des Indiennes

En Inde, le viol est un fléau national qui reste souvent impuni. Pour riposter et armer les femmes, un groupe de Français kravmagistes s’est embarqué pour le sous-continent il y a un an. Son but : enseigner aux Indiennes cet art martial redoutablement efficace en cas d’agression.

Elle les appelle « les survivantes ». Une manière de rendre leur dignité à ces jeunes filles et femmes indiennes qui subissent des agressions sexuelles. Elle, c’est Usha Vishwakarma. Elle vit à Lucknow, la capitale de l’Uttar Pradesh, dans le nord-est de l’Inde, une ville multiculturelle de 3 millions d’habitants, datant du XIIIe siècle. Ses mœurs, ses beaux jardins, sa poésie, sa musique et sa cuisine raffinée font d’elle l’un des lieux les plus fascinants du pays. Mais cette cité dorée n’est pas épargnée par le fléau de l’agression sexuelle : les dernières statistiques montrent qu’un viol est commis toutes les vingt minutes en Inde. Dans 95 % des cas, la victime a moins de 20 ans et connaît son agresseur.

https://i1.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2017/07/KBC-Usha-Vishwakarma-SSN.jpg                                                  Usha-Vishwakarma

C’est à Madiyav, un des plus grands bidonvilles de cette grouillante capitale, qu’Usha démarre ce qui va devenir la bataille de sa vie : donner le moyen aux femmes, surtout les plus pauvres, de réagir contre l’agression, et un jour pouvoir « se sentir honorées et en sécurité, sans peur ». Elle n’a que 18 ans lorsque son collègue et prétendu ami tente de la violer. Après deux ans d’enfermement dans le silence, elle décide de réagir. En 2011, la Red Brigade est née. Elles sont, au départ, une quinzaine de survivantes qui apprennent à se défendre, à se protéger et à agir. Puis, en décembre 2012, un fait divers a un retentissement mondial : une jeune fille décède après un viol collectif dans un autocar de la région. Le gouvernement indien est pointé du doigt, des reportages braquent les projecteurs sur le machisme criminel des Indiens et l’apparente indifférence de la justice. Soudain, l’action d’Usha prend une nouvelle dimension.

Aujourd’hui, une centaine de survivantes sillonnent les ruelles de Madiyav ; elles sont 8 500 dans le pays. Toutes bénévoles, toutes avec la même mission : inciter à l’autodéfense. C’est un reportage de CNN sur la Red Brigade qui interpelle le Français Thomas Sussfeld, monteur dans l’audiovisuel mais surtout ceinture noire de krav maga. Il pense que son art martial peut servir une noble cause et mobilise des bénévoles passionnés au sein de la branche française de la Fédération européenne de krav maga (FEKM). Grâce aux dons récoltés, ce sont quatre instructeurs qui partent à Lucknow en novembre 2016 pour enseigner à la Red Brigade les techniques de base de cet art de self-défense.

Les Indiennes n’en croient pas leurs yeux ! L’équipe de la FEKM rencontre un énorme succès. Ils vont également transmettre leurs techniques dans les universités locales et les « workshops », où ils entraînent des femmes actives sur leur site de travail à la demande de leurs patrons, et sont vivement invités à revenir.

https://i0.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2017/07/L-equipe-de-l-association-Krav-Maga-Women-Protect_inside_full_content_pm_v8.jpg

La mission a eu un tel succès que l’expérience est renouvelée cette année à grande échelle, grâce à l’initiative solidaire de champions français bénévoles. Les femmes sortent transfigurées de ces stages. Ça marche partout. Attention les yeux !

Lire la suite : ParisMatch

Le krav maga au secours des Indiennes

(Source : Europe-Israël)

-==-

https://i0.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2015/10/Universit%C3%A9-T%C3%A9l-Aviv.jpg____________________________________________________

LE GENIE ISRAELIEN AU SERVICE DE TOUS – Université de Tel-Aviv : une invention qui pourrait diminuer la souffrance des grands brûlés

La Tribune.fr : « Diminuer la souffrance des grands brûlés. Cette invention pourrait réduire de manière drastique l’étendue des cicatrices et éviter de nombreuses souffrances dues aux brûlures.

Le Dr Alex Golberg, de l’université de Tel-Aviv, a mis au point une nouvelle technologie qui contrôle la prolifération des cellules de collagène, à l’origine de la cicatrisation des brûlures graves. La méthode utilise la technique pIRE (Électroporation irréversible partielle), c’est-à-dire l’exposition de la peau à des champs électriques à haute tension, avec des impulsions très courtes.

Cela permet d’atténuer la formation de la cicatrice ainsi que la douleur du processus de cicatrisation. Après des premiers tests concluants, les chercheurs vont amorcer les essais cliniques ».

Le traitement des brûlures a connu une évolution fulgurante au cours de la dernière décennie. Des travaux de recherche intensifs et une meilleure compréhension de leur physiopathologie ont conduit au perfectionnement des traitements systémiques et locaux des victimes.

De grands progrès ont été réalisés dans le domaine du traitement du choc, des techniques d’isolation, du traitement des lésions locales, des greffes de peau, de la chirurgie plastique, du traitement des cicatrices et de la revalidation. .

En Belgique, le traitement pluridisciplinaire et très spécialisé des grands brûlés est assuré dans 6 hôpitaux des grands brûlés, répartis dans le pays.

Source

Université de Tel-Aviv : une invention qui pourrait diminuer la souffrance des grands brûlés

(Source : Europe-Israël)

-==-

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s