Israël – 1er août 2017

______________________________________________

Marche sur Jérusalem contre la capitulation de l’Etat

Malgré les menaces des arabes pour  tenter « d’annuler la marche », la police a fini par approuver cette déambulation rituelle autour des murailles de Jérusalem à la veille de Tisha B’Av. « Quand nous serons sur le Mont du Temple avec le drapeau israélien, ce sera la Paix, la vraie, parce qu’ils auront compris qui est souverain sur la Terre d’Israël ».

La police d’Israël a donné sa permission peu de temps avant le début de l’événement, qui a commencé par une lecture  d’Eikhah (Lamentations) à l’ Independence Park à Jérusalem.

Quelque temps avant la promenade, la police avait appris que les arabes avaient prévu de protester contre cette marche. Entre autres choses, il y a eu une annonce demandant aux Arabes de Jérusalem-Est «d’arrêter la marche des colons autour des portes du Mur Occidental».  L’heure à laquelle la promenade devait avoir lieu leur avait été communiquée afin que les Arabes de la ville puissent faire obstacle à l’évènement. 

La marche a commencé et s’est terminée par la projection de courts métrages, pour certains avec des interviews de personnalités publiques et de citoyens, interrogés sur leur lien personnel et national avec Jérusalem. Un court métrage a également été montré dans lequel le gagnant du Prix israélien, Député Geula Cohen, a raconté qu’elle a entrepris une carrière politique dans le but de faire adopter une loi pour appliquer la souveraineté israélienne sur la partie orientale de Jérusalem.

Puis, les milliers de participants ont marché sur une route et longé la Porte de Damas, la Porte d’Hérode et la Sultan Suleiman Road, où des attaques terroristes et des émeutes ont eu lieu ces dernières semaines.

Sur l’ensemble du trajet, les dirigeants de la marche et les marcheurs eux-mêmes ont remercié les dizaines de policiers et la police des frontières qui encadraient l’évènement, ouvertement ou secrètement, pour afin d’assurer la sécurité des participants.

A la fin de la promenade Yehudit Katsover et Nadia Matar, ont pris la parole :  « cette année, les Arabes nous ont rappelé que bien que nous ayons effectivement libéré Jérusalem, nous ne nous sommes pas libérés de l’exil. Encore et encore, nous nous sommes inclinés devant le roi (jordanien), le WAQF et le « diktat » de la gauche. Que pensent les familles Stawi et Shnaan, dont les fils ont été assassinés pendant leur service au Mont du Temple? Que pensent-ils de la honteuse capitulation du gouvernement israélien? Qu’est-ce que cela leur dit ?

Katsover et Matar interprêtent la masse de gens réunis pour faire cette marche, comme une sorte de réparation du tord qui a été fait à l’honneur du peuple et de la nation. « Des milliers de personnes ont marché sans crainte, portant les drapeaux israéliens avec fierté dans les endroits où une attaque aurait pu se produire à n’importe quel moment, mais avec la protection et les efforts de la Police et de la Police des frontières, qui ont été déployés ouvertement et secrètement, avec professionnalisme et dévouement, la marche à eu lieu sous une grande surveillance. C’est un début de tikkoun (réparations) qui vient réparer ce qui s’est passé au cours des dernières semaines «  .

https://i0.wp.com/www.jewishpress.com/wp-content/uploads/Nadia-and-Yehudit.jpgNadia Matar et Yehudit Katzover s’adressent à la foule

Le député Yehuda Glick a concentré ses propos sur les événements récents à Jérusalem et s’est adressé directement aux officiers de la Police israélienne et de la police des frontières qui ont accompagné et assuré la marche et à l’assemblée : «L’année dernière, vous aviez déjà payé cher d’être là. Cinq policiers ont été assassinés ici. Nous avons tous compris que la ligne de front se trouvait ici. Certaines années elle était à Kiryat Shmona d’autres années à Sderot. Maintenant, nous sommes arrivés à la racine du problème et la ligne de front se trouve derrière cette porte « , a-t-il déclaré, indiquant le Mont du Temple  à proximité, qui se trouve derrière la Porte des Lions.

« Nous venons de traverser trois semaines de crises difficiles, mais n’oublions pas que nous pouvons les surmonter même si certains n’ont à l’esprit que de remporter une victoire temporaire. Je méprise les gens qui  considèrent un terroriste assassiner une famille à la veille de Shabbat comme un héros ; je méprise un peuple qui se réjouit à l’enterrement de trois meurtriers comme à Um-al-Fahm, je méprise un peuple soutenu financièrement par des meurtriers « . Et il a ajouté: « La justice est de notre côté. L’éthique est de notre côté et nous ne devons pas nous laisser briser. Même quand il y a des moments difficiles, nous ne devons pas oublier que nous avons un état, nous avons une armée et nous avons la police d’Israël et des officiers qui sont la fierté nationale. Sans la police, cette marche n’aurait pas pu avoir lieu. Nous devons les remercier de comprendre que la fonction de la police n’est pas de dire ce qui ne peut pas être fait, mais comment cela peut être fait. Le public s’attend à ce que la police avance. Le peuple a les dirigeants qu’il mérite, comme l’a dit Rav Kook « .

Le vice-ministre de la Défense, MK Rav Eli Ben-Dahan, a commencé par dire que «Tous ceux qui sont venus ici ont prouvé avec leur corps et leurs jambes que nous voulons reconstruire le Temple ici et rapidement».

« Nous allons lire » Tournez-nous vers vous, Seigneur, et nous reviendrons ;  Ce n’est que lorsque nous déclarerons notre souveraineté sur le Temple reconstruit et que les Juifs pourront y prier, que ce sera possible. Ce ne doit pas être toléré, que tout le monde puisse prier ici sauf les Juifs. Aucun pouvoir au monde n’empêchera les Juifs du monde entier de venir prier dans ce lieu saint. Si nous sommes capables d’affirmer cela sans hésiter, nous réussirons et atteindrons notre but. »

Jacques Kupfer, président du Beitar et Israel Forever, s’est montré très critique à propos de la conduite d’Israël immédiatement après la guerre des Six jours et au cours de ces derniers jours. « Il est difficile pour moi de comprendre ces évènements. Difficile pour moi de comprendre une situation où ce sont eux qui tirent et tuent notre peuple et ce sont eux qui demandent une journée de colère. Ils assassinent une famille pendant le repas du Shabbat, entrent dans nos maisons afin de semer la terreur et ce sont eux qui ordonnent une journée de colère. Ils passent par des magnétomètres à la clinique ou au bureau de l’Assurance nationale quand ils veulent obtenir un paiement, mais sur notre Mont du Temple ils ne les acceptent pas et ils ordonnent une journée de colère … A quand une journée juive de colère pour rétablir le peuple d’Israël dans toutes les parties de la terre d’Israël ? Quand y aura-t-il une journée juive de colère ? Combien de temps allons-nous supporter d’entendre «ne recherche pas la justice, sois prudent». Tant de spécialistes nous l’expliquent, mais ce qui est sûr, c’est qu’ils ne sont ni justes ni sages ».

 Yishai Fleisher, l’un des porte-parole de la communauté juive d’Hébron, qui s’adressait à la communauté anglophone a pris la parole en dernier. Fleisher a déclaré qu’aujourd’hui, tout comme on parle beaucoup du terme «fake news (fausses nouvelles)», il existe aussi de «fake truth (fausse vérité)».
« On entend constamment, des déclarations qui semblent être vraies, mais elles ne le sont pas. Elles sont fausses. Par exemple, le fait que le roi de Jordanie est un roi.  La vérité c’est qu’il n’en n’est pas un. Il n’est qu’une marionnette protégée par Israël. Sans Israël, il ne survivrait pas, et la terrible réalité est que ce «faux roi» est celui qui décide de ce qui doit se passer ou pas sur le Mont du Temple. Comment cela est-il possible?  C’est un mensonge qui se confronte avec la vraie vérité et le vrai Roi – Le roi des rois qui nous a donné cette terre. Mais à la fin, c’est la vérité vraie qui triomphera et non la fausse « .

 

Yehudit Katsover and Nadia Matar – JewishPress

Marche sur Jérusalem contre la capitulation de l’Etat

(Source : JForum)

-==-

https://i2.wp.com/www.dreuz.info/wp-content/uploads/2017/07/Screen-Shot-2017-07-31-at-18.00.20.jpg______________________________________________________

Cheikh Mohamed Jaber : « Grâce au bien qu’a fait ce soldat israélien, il y a eu un déclic dans ma tête

Manu Schwab : « Lorsque j’ai vu ce reportage à la télévision israélienne il y a quelques jours, je me suis juré de le traduire et de le partager au plus grand nombre. »

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Femmanuel.schwab%2Fvideos%2F10159203369720249%2F&show_text=0&width=560

« A ma connaissance, aucun média n’a jamais su/voulu montrer la ce qu’il se passe et se dit sur le terrain comme le fait ce journaliste israélien pratiquement au quotidien.

La réalité et bien plus complexe que ce qu’on nous donne à voir. »

© Manu Schwab

Cheikh Mohamed Jaber : « Grâce au bien qu’a fait ce soldat israélien, il y a eu un déclic dans ma tête »

(Source : Dreuz.info)

-==-

Résultat de recherche d'images pour "Photos : Medinat Israel"

Israël est un mini pays, mais qui concentre toutes les attentions du monde. En effet, il ne se passe pas un seul jour sans que l’on ne parle de lui dans les médias, un vedettariat dont il se passerait fort bien étant donnés les énormes mensonges que l’on débite sur lui, lesquels ne tiennent pas lorsque l’on prend la peine de s’informer par soi-même sans écouter les ragots, débités par les peuples aussi bien que par leurs chefs d’Etat. Géographiquement, Israël s’étend sur 470 km de long (de Kiryat Shmona à Eilat) et sur 135 km de large (entre Gaza et la Mer Morte). Le pays compte plusieurs régions naturelles avec des climats et paysages variés :

  • Le littoral à l’ouest qui bénéficie d’un climat méditerranéen,
  • La Galilée, au nord, où le Mont Méron culmine à 1 208 m,
  • La vallée du Jourdain, à l’est, qui relie le lac de Tibériade à la Mer Morte,
  • Le désert du Néguev, au sud, qui occupe près de la moitié du pays.

Le point le plus bas du globe se trouve en Israël, à la Mer Morte, située à 408 m en dessous du niveau de la mer. (Wikipedia)  ___________________________________________________

Et si l’état d’Israël était différent ?

Si je comprends bien, le Moyen-Orient d’aujourd’hui vu par les instances étrangères, internationales, l’Occident est en passe indubitablement de devenir un havre de paix où il fera bon séjourner loin des conflits qui parsèment la planète Terre, loin du terrorisme islamique.. du moment où il y aura deux états sur la terre d’Israël, du moment où Jérusalem sera à nouveau divisée, du moment où les gazaouis pourront circuler librement vers Israël, du moment où la Judée Samarie se nommera « fatahland »…

Regardons la Turquie; état faisant partie des forces de l’Otan, état « moderne », ancré vers des ouvertures occidentales, Occident rendant d’ailleurs au mieux à cet état « islamiste laïc » ses approches différentes des états régionaux extrémistes, tyranniques, portés vers des politiques d’un autre âge…Pas de massacres gratuits de population arménienne, d’opposants au régime, pas d’arrestations par milliers, pas d’interdiction à porter un tee-shirt blanc avec ce mot  » Hero »…Y aurait-il ici matière à réflexions, à questions ?

La Turquie ne serait donc pas un état colonialiste ( au hasard…qu’en est-il de Chypre, de la division de la capitale Nicosie en deux états, et ce par un mur et des barbelés..?). La Turquie d’Erdogan n’aurait aucun contact avec des organisations terroristes extrémistes (rappelez-moi ici les rapports gouvernement turc avec l’association IHH responsable de flottilles anti-israéliennes partant de Turquie…). La Turquie actuelle prône la politique des bras ouverts et tendus ( d’ailleurs il n’y a meilleures relations que celle du régime turc et le PKK…)…

La situation en Syrie n’a dorénavant plus rien à voir avec ce qui a été ces deux dernières années…Plus de combats, plus de massacres, plus de réfugiés fuyards, plus d’atrocités, plus d’armes chimiques…et ce grâce à l’implication directe de l’Occident…Faisons ici fi des assassinats qui continuent, des guerres internes de religions, des groupes extrémistes (y compris du Hamas…) qui se mêlent à la « grande fête syrienne »…Tout va bien, pour le mieux, d’ailleurs je suis bien persuadé que toutes les armes chimiques vont être détruites et ce sous peu, n’est-ce pas ?.. De-là à prédire que de par l’intervention occidentale, toute haine va cesser et chacun va retrouver ses propres pénates…D’ailleurs parlez-en aux habitants chrétiens de Sadad à Homs où le 6 novembre 1500 familles ont été embarquées et où une fosse commune a été découverte avec 45 corps…Parlez-en aux populations obligées de fuir, tout, leurs vies, leurs devenirs…

Le Liban, cette « Suisse du Moyen Orient » d’alors serait-il devenu ce lieu de prédilection pour un séjour à l’ombre des palmiers alors que le gouvernement est de-facto régi par sa branche extrémiste pro-syrienne et pro-Hezbollah ? Plus d’attentats, plus de tirs au hasard, plus de guerres internes, plus de massacres anti-sunnites, anti-chrétiens, anti-israéliens…Il est vrai que l’afflu de réfugiés syriens ne pourra que développer ce sentiment d’union humanitaire…D’ailleurs l’Occident a su ô combien ces dernières années influer afin d’obtenir un état de bien-être, et ce jusqu’à l’obtention des assassins de Hariri qui aurait pu se concrétiser…Mais, bon, parlerait-on dans les enceintes internationales de Nasrallah et de sa bande de terroristes du Hezbollah qui somme toute dirigent de facto cet état ?

Regardons l’implication internationale vers l’état égyptien où le régime militaire actuel, certes non élu démocratiquement, semble avoir quelque peu ramené le calme à l’ombre des pyramides. Il y a eu l’élan anti-Moubarak international, il y a eu les applaudissements occidentaux quant à l’élection du frère musulman Morsi, il y a eu la découverte d’un scénario (écrit depuis longtemps…) quant au non intérêt flagrant des frères musulmans égyptiens de ramener le train égyptien sur les rails du développement économique, puis il y a eu la condamnation du régime actuel…Puis des attentats islamistes contre la population Copte Orthodoxe ( plus de 9 millions de personnes en Egypte) avec des messages occidentaux de compassion, de condamnations, de tristesse et même d’émotion..et ?…A l’ombre de la politique internationale il me semble que les dromadaires des pyramides ont encore de beaux jours d’oisiveté devant eux…

Peut-être que la solution de ce havre de paix se trouverait à Gaza; lieu de milliards de dollars versés par l’International en terme de dons en espèces, d’aides, de livraisons journalières de denrées et matériaux provenant d’Israël « le pays ennemi », ville contrebandière par excellence ?.. Il est vrai que l’International semble ne pas avoir encore décidé d’une définition du terrorisme !…Ainsi l’Egypte « des militaires » serait-il un état terroriste alors qu’il ferme les tunnels souterrains creusés de Gaza, alors que les passages de Gaza vers l’Egypte sont plus qu’infimes, alors que l’Egypte d’aujourdhui semble décidé à pourchasser l’extrémisme islamiste jusqu’aux profondeurs du Sinaï ? Apparemment les balades sur l’axe Philadelphie ne seront pas pour demain…

Il y aurait bien évidemment l’Iran où tout aurait changé d’un coup: plus d’Ahmadinejad et voilà un nouvel état ouvert, rieur, empreint de désirs du tout changer, de cesser toute propension nucléaire militaire…Et voilà l’International qui se rue afin de signer au plus vite des accords que personnes ne pourra vérifier du côté iranien…Demain l’Iran sera bien évidemment le pays de la bienvenue, où il fera bon séjourner à l’ombre des ouvertures occidentales…J’ai bien écrit « uniquement occidentales » !..

Et puis nous avons ce qui est nommé « autorité palestinienne » la petite chouchou de la classe Occident…Vous la connaissez; c’est elle que l’on retrouve toujours en fond de classe, brimée, punie, dont personne ne tient compte, constamment blâmée par son maitre « Israël »…Il est vrai que l’International a avalé on ne peut mieux l’histoire d’ancêtres « peuple palestinien », la définition d’une terre palestinienne…et ce jusqu’à même une culture palestinienne…L’actualité se veut que prochainement (à force de pressions internationales) il y aura une terre de « Palestine » créée de toutes pièces et qui ne saura qu’obligatoirement correspondre à cette définition du paradis sur terre où l’International sera plus qu’heureux de séjourner.Certes on « oubliera » au passage les salaires versés par cette même « autorité palestinienne » ( et soi-dit en passant grâce aux aides internationales..) pour des meurtres d’israéliens ( 3120$/ mois à la famille de l’assassin de la famille Salomon) ..Voilà donc ce lieu de villégiature tout trouvé car avec toute l’aide occidentale apportée au terrorisme ! A moins que…

A moins que le seul état en désirs réels de paix depuis de longues décennies ne soit effectivement là, face à cet Occident qui ne le voit pas, qui le juge et le condamne par avance… état qui aide les pays voisins, qui soigne leurs blessés et accidentés, qui octroye des emplois, qui donne en désirs de développements de relations pacifiques et se retrouve dans la peau du condamné perpétuel…Israël est ce havre au désir de paix moyen-orientale. Mais et alors que l’on juge actuellement en Israël un soldat pour avoir abattu un terroriste déjà à terre, l’état d’Israël ne serait-il finalement pas le seul, l’unique, le différent, celui qui montre le chemin à suivre ( comme il se doit..) dans ce monde si différent ?? 

Sources: nuitdorient.com – Media Groupe de Travail sur la Syrie – mako.co.il – lefigaro.fr – observatoiredumoyenorient.blogspot

Marc Lev ( auteur de « Et si..? » et « Après-demain ? » Edilivre – romans brûlants de cette actualité de Taqya et d’extrémismes islamistes…)

Un exemple de critique publiée de « Après-demain ? » :

http://jewpop.blogspot.com/2010/09/lire-dans-le-metro.html

Où se les procurer (entre autre) en ligne:

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/lev-marc/apres-demain,35198571.aspx

http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/marc-lev/et-si-occident-la-menace-iranienne,42297469.aspx

Marc Lev, le Blog

Et si l’état d’Israël était différent ?

(Source : Juif.org)

-==-

Photo louyehi _____________________________________________________

Record battu pour le jour de Tisha BéAv : 1 263 visiteurs juifs sur le Mont du Temple

Un nouveau record de visiteurs en une seule journée : 1.263 visiteurs juifs sont montés sur le Mont du Temple aujourd’hui (mardi jour de Tisha B’Av), C’est la première fois depuis la guerre des six jours que le nombre de visiteurs juifs dépasse les 1000 personnes. Le ministre des Affaires étrangères jordanien menace d’une nouvelle crise diplomatique tandis que le maire adjoint de Jérusalem, Dov Kalmanovich, a appelé la police à laisser le Mont du Temple ouvert aux Juifs une heure supplémentaire mardi pour que ceux qui ont attendu toute la journée  ne retournent pas chez eux  sans y être entré.

Dans une lettre envoyée à la police de Jérusalem, Dov Kalmanovitch écrit: « Des juifs de tout le pays sont venus visiter le Mont du Temple….il est inconcevable que les gens qui ont attendu toute la journée dans la chaleur  finissent par rentrer chez eux sans accéder au Mont du Temple. Aujourd’hui exceptionnellement pour Tisha B’Av, je demande à la police israélienne de faire preuve de compassion et de tolérance  en prolongeant les horaires de visite pour les Juifs d’une heure supplémentaire ».

Moins d’une semaine après la fin de la crise du Mont du Temple, le ministre des Affaires étrangères de Jordanie, Ayman A-Safadi, a menacé Israël d’une autre crise : « Le nombre d’extrémistes qui veulent reprendre Al-Aqsa a battu un record de tous les temps, jamais vu depuis le début de l’occupation israélienne en 1967 », a déclaré Ayman A-Safadi lors d’une conférence islamique sur la coopération des ministres des Affaires étrangères en Turquie.

« La crise est terminée, mais des crises beaucoup plus dangereuses éclateront à la suite des violations israéliennes continuelles « , a ajouté Ayman A-Safadi.

Le jeûne de Tisha B’Av, qui se déroule comme son nom l’indique le neuvième jour du mois hébraïque d’Av, commémore la destruction des deux Temples par les empires babyloniens et romains en 586 avant notre ère pour le premier et en 70 après JC pour le second. Les juifs pratiquants s’abstiennent de manger et de boire pendant une période de deuil de 25 heures. Ils s’abstiennent également de porter des chaussures en cuir,  de se baigner et d’avoir des relations sexuelles. Ils ne se saluent pas les uns les autres à la veille du jeûne et n’étudient pas la Torah.

Record battu pour Tisha B’Av: 1.263 visiteurs Juifs sur le Mont du Temple

(Source : Tel-Avivre)

-==-

https://i2.wp.com/www.tel-avivre.com/wp-content/uploads/sites/2/2017/08/saeb.jpgSaeb Erekat lors d’une conférence de presse à Ramallah photo d’Issam Rimawi / FLASH90 ______________________________________________________

Saeb Erekat, le négociateur en chef palestinien, attend une greffe du poumon en Israël, un pays pas rancunier pour deux sous !

Après des décennies de violentes rhétoriques contre Israël, accusant l’état juif de génocide, de massacres et de crimes de guerre, le diplomate de l’Autorité Palestinienne se tourne vers Israël dans l’attente d’une transplantation du poumon. Saeb Erekat, négociateur en chef palestinien et  également secrétaire général du comité exécutif de l’OLP, souffre d’une maladie pulmonaire très grave mais espère qu’une transplantation pulmonaire en Israël lui sauvera la vie.

Diagnostiqué depuis environ un an, Saeb Erekat, 62 ans, qui menait encore les dernières négociations avec Israël lors du dernier plan Kerry  souffre d’une fibrose pulmonaire, qui se caractérise par le développement de cicatrices au sein du tissu pulmonaire. La maladie se manifeste par un essoufflement, une toux et une perte de capacité des poumons à véhiculer l’oxygène vers le corps.  Jusqu’à présent, le diplomate était soigné avec des médicaments, mais ceux-ci ont cessé d’être efficaces et son état s’est aggravé de façon drastique. Saeb Erekat a été hospitalisé en Israël et doit subir à présent une transplantation pulmonaire pour survivre. Il est sur liste d’attente et les médecins israéliens sont optimistes quant à ses chances de récupération s’il subit la transplantation.

En 2014, le responsable de la négociation palestinienne avait défendu l’utilisation du terme «génocide» pour décrire la lutte d’Israël contre l’organisation terroriste du Hamas à Gaza à la suite de l’enlèvement et du meurtre de trois adolescents israéliens et en 2002, Saeb Erekat avait accusé Israël de « crimes de guerre » et de « massacres » lors des combats avec des terroristes du Jihad islamique à Jenin.

Depuis quelques mois, Saeb Erekat a considérablement réduit son activité publique car l’homme a de plus en plus de mal à se déplacer. Il tient rarement de réunions de travail et doit parfois porter un masque à oxygène qui l’aide à respirer. C’est pourquoi, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a décidé de le remplacer par  le chef du renseignement palestinien, Majid Faraj qui ne parle pas couramment anglais mais qui est connu pour ses bonnes relations avec les fonctionnaires diplomatiques en Occident et dans les pays arabes.

Saeb Erekat, le négociateur en chef palestinien, attend une greffe du poumon en Israël

(Source : Tel-Avivre)

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :