Les dingues d’allah du mont du Temple : une barbare devient folle en voyant un Juif (boire de l’eau) et ses coreligionnaires hurlent à sa suite « allah ouakbar » ?

Le Mont du Temple, lieu le plus saint avant tout du peuple Juif, mais aussi du monde, lieu qui a vu les premier et second Temple de Jérusalem, dont le dernier fut détruit en l’an 70 de l’ère commune, centre du monde juif depuis plus de 3 000 ans.

Plus de 1 500 ans après que le roi Salomon ait construit le premier Temple, la région a été victime des invasions islamiques.

Rapidement, les musulmans ont construit une mosquée sur l’endroit, pour tenter de s’approprier sa sainteté et son histoire. Et ils pensent que cela fonctionne…

Mais ce lieu n’est pas à eux et les « palestiniens » le savent pertinemment, c’est pourquoi ils font toutes ces simagrées pour tenter de légitimer le vol du lieu le plus saint des Juifs et non des Arabes, puisqu’ils mentent lorsqu’ils disent que la mosquée qui se trouve sur le mont du Temple s’appelle Al-Aqsa, d’où, selon la légende, leur prophète se serait envolé sur sa jument bourak. Ce lieu et cette mosquée se trouvent en Arabie saoudite et non à Jérusalem.

La mosquée du mont du Temple se nomme Al-Haram Al-Sharif (la preuve ici: ) et son prophète n’y a jamais mis les pieds  à Jérusalem, qui n’est pas cité une seule fois dans le coran.

Au risque de nous répéter : les « palestiniens » ont monté, voici quelques décennies, une énorme arnaque pour faire croire que la mosquée du mont du Temple se nomme Al-Aqsa, tentant ainsi de légitimer leur main mise sur le site le plus sacré du judaïsme !

A lire : La véritable Mosquée Al Aqsa n’est pas à Jérusalem ©

https://i0.wp.com/f.a7.org/albums/470x1500/94573.jpg

Published: July 31, 2017

Mont du Temple : cette musulmane devient folle en voyant un juif boire de l’eau

(Source : Israel Video Network)

_

Réponse à un commentaire du 23 janvier 2012 : « D’où vient ce statut de troisième lieu saint de l’islam alors que Jérusalem ne figure pas dans le coran ?  Jusqu’à sa mort, en 632, Mahomet ne s’est jamais rendu à Jérusalem.« 

 

… La réalité historique de Jérusalem influe aujourd’hui sur les dirigeants de l’État d’Israël : d’une part, Jérusalem est la ville sur laquelle se focalisent la foi du judaïsme et les rites juifs depuis le roi David jusqu’à aujourd’hui. Elle est la capitale de la nation juive depuis 3 000 ans et c’est vers elle que confluent l’espoir et les prières des juifs des quatre coins du globe. D’autre part, c’est la ville que l’islam a adoptée uniquement parce qu’elle était sainte pour d’autres, la ville dont la sainteté créée le problème de la légitimité de l’islam et les problèmes politiques de l’empire musulman depuis l’époque de Mahomet jusqu’à nos jours.

Le judaïsme va-t-il se résigner à accepter le narratif religieux musulman qui exclut le judaïsme et s’approprie son Lieu Saint, le Temple, ses prophètes et de ses pères fondateurs, ou bien va-t-il faire valoir son droit à exister en tant que religion bien vivante, attachée à ses Lieux Saints, refusant d’abdiquer devant des tribus du désert qui, non contentes de s’être approprié la géographie d’Israël, tentent aussi de s’emparer des fondements de son histoire et de sa théologie ?

Par conséquent, tous ceux à qui la sainteté d’Israël est précieuse doivent élever la voix et empêcher le gouvernement [israélien] de considérer la Ville Sainte comme une propriété immobilière et de la vendre contre l’illusion de la paix avec ceux qui ne nous considèrent pas comme ayant des droits sur notre pays, dans le seul but de rester au pouvoir.

Jérusalem n’est pas un autre morceau de terrain ou une maison appartenant au gouvernement israélien mais le cœur de tout le peuple d’Israël. Et s’il faut construire un pont à Jérusalem, il faut le faire sans se soucier des revendications de ceux qui nous dénient le droit de vivre dans notre Ville Sainte et dans notre pays.

Le peuple juif n’a aucune objection contre l’identité islamique de la Mecque. De la même manière, nous devons exiger des musulmans qu’ils abandonnent leurs revendications sur Jérusalem et cessent leur guerre religieuse – le Jihad –, qu’ils ont déclaré contre nous, uniquement parce que nous sommes revenus dans notre pays et dans notre capitale historique. La paix réelle n’adviendra au Moyen-Orient qu’après – et seulement après – que les musulmans auront reconnu le droit du peuple juif à vivre dans son pays et dans sa Ville Sainte.

Mordekhaï Kedar, le Figaro.fr

Répondre à un commentaire : sur Le Figaro.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s