LE DJIHAD FAIT A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DESASTREUSES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 3 août 2017

Afficher l'image d'origine

La cathédrale de Saint-Denis et celle de Cordoue deviennent la mecque de l’islam en France et en EspagneIllustration : photo prise à Saint-Denis. Balayons toute cette racaille inhumaine et malfaisante venue des abîmes maudits du temps  avant qu’elle n’écrase complètement notre belle culture, encore inattaquée voici quelques décennies, notre identité, notre patrimoine, nos villes, nos villages, et ne nous anéantisse par la faute de nos perfides dirigeants pourris jusqu’à l’os qui trahissent tous leurs ancêtres qui se sont battus pour qu’ils naissent libres et Français. Ces traîtres-là tomberont dans les poubelles de l’histoire, ce qui sera le cas, soyons en  sûrs. En d’autres temps, ces délinquants en col blanc auraient fini sur l’échafaud, ou fusillés pour avoir vendu leur pays et leur peuple à nos pires ennemis du moment, et ce n’eût été que justice ! louyehi _____________________________________________________

La cathédrale de St Denis et celle de Cordoue deviennent la mecque de l’islam en France et en Espagne avec la bénédiction de nos dirigeants ripoux !!!

Les suprémacistes musulmans ont le fantasme – étayé par de nombreux passages à l’acte – de convertir les sites chrétiens en mosquées. La cathédrale gothique de Saint-Denis, qui porte le nom du premier évêque chrétien de Paris enterré là en 250 et qui abrite le tombeau de Charles Martel, le chef militaire qui a stoppé l’invasion musulmane de la France en 732, est à cet égard un bon exemple.
http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2016/05/20/01016-20160520ARTFIG00070–saint-denis-l-islamisation-est-en-marche.php

Selon Gilles Kepel, professeur et chercheur, cette sépulture des rois et reines de France est devenue « la Mecque de l’islam de France ». Les islamistes français rêvent d’investir la cathédrale et de remplacer ses cloches par l’appel du muezzin.
http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2015/11/cest-a-deux-pas-de.html

En France, les dirigeants musulmans ont demandé à convertir les églises abandonnées en mosquées, faisant ainsi écho à la prédiction d’Emile Cioran « Dans cinquante ans Notre Dame sera une mosquée ».

Voici venu le tour du plus grand site catholique d’Espagne, la cathédrale de Cordoue.

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/08/cordoue-cathedrale.jpg

Les « gauchistes » espagnols et les laïques voudraient faire don à l’islam de ce symbole d’une époque où « l’islam était sur le point de transformer la Méditerranée en un lac musulman ». A l’heure où l’islam repart à la conquête de nouveaux territoires au Moyen-Orient et en Afrique, cette campagne contre la cathédrale de Cordoue peut-elle passer pour une coïncidence ?
Et pourquoi pas en chiottes a la turque pendant qu’on y est!

Une récente carte des territoires à conquérir rendue publique par l’Etat islamique comprenait non seulement le Moyen-Orient, mais aussi l’Espagne.

https://i1.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/08/ISIS-reveals-map-of-Europe-showing-areas-it-wants-to-dominate-by-2020-597254.jpg

http://cdn.images.express.co.uk/img/dynamic/1/590x/ISIS-reveals-map-of-Europe-showing-areas-it-wants-to-dominate-by-2020-597254.jpg

A mettre en relation avec une remarque terrible – mais bien sentie – de Mgr Charles Chaput, archevêque de Philadelphie (Pennsylvanie), extraite de son discours du 27 juillet dernier au Napa Institute(Californie).

« Si vous voulez voir le visage de l’Europe dans 100 ans, sauf miracle, regardez les visages des jeunes immigrés musulmans. L’islam a un avenir parce que l’islam croit aux enfants. Sans une foi transcendante qui rend la vie digne d’être vécue, il n’y a aucune raison d’avoir des enfants. Et là où il n’y a pas d’enfants, il n’y a pas d’imagination, pas de raison de faire des sacrifices, pas d’avenir. Au moins six des plus grands dirigeants politiques européens n’ont aucun enfant. Leur monde se termine avec eux. Il est difficile de ne pas avoir le sentiment que, pour une grande part, l’Europe est déjà morte ou est en train de mourir sans le savoir ».

La cathédrale de Saint-Denis et celle de Cordoue deviennent la mecque de l’islam en France et en Espagne

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

https://i2.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/08/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2017-08-03-%C3%A0-18.06.55.png

_____________________________________________________

LE SCANDALE DE LA PREFERENCE ETRANGERE Delga offre la fac aux migrants syriens et en chasse nos enfants !!!

C’est un projet pharamineux.

L’idée a germé dans l’esprit de Laurent Grosclaude, vice-président de l’université de Toulouse, et de Samir Aïta,président de l’association « Démocratie et Entraide en Syrie » (cf. encadré) en octobre 2016.

Rapidement, les deux hommes ont fait remonter une note à la présidente de région Carole Delga. « Elle a tout de suite été partante. Il y a eu un vrai soutien de la région sans aucune condition« , confie Laurent Grosclaude.

Le processus de sélection

Après l’accord de la région, une annonce a été postée pour les étudiants syriens réfugiés en Jordanie. Certains habitent dans des villes comme Amman, mais d’autres vivent dans des camps à quelques kilomètres de la frontière syrienne. « Nous avons reçu une centaine de candidatures. Nous avons ensuite établi une liste de 40 dossiers puis nous sommes allés en Jordanie en juin dernier pour faire passer des entretiens. Nous en avons sélectionné 20« , explique Laurent Grosclaude.

Les entretiens ont été menés pendant deux jours en Jordanie. Dans le camp de Zaatari, qui accueille 80 000 réfugiés syriens, la situation est « très difficile« , raconte Samir Aïta. Sur place, ils ont été épaulés par le Haut Commissariat pour les Réfugiés.

(Pour commencer) La répartition des 20 étudiants sera équitable entre les universités de Toulouse et de Montpellier. Elle se fera en fonction du voeu de chaque étudiant et des spécialités proposées par chaque université. « Ce qui a été frappant, c’est que les étudiants veulent faire des choses en lien avec la reconstruction de la Syrie : architectes, psychologues…« , nous explique le vice-président de l’université de Toulouse.

Une arrivée prévue courant septembre

Les 20 étudiants syriens devraient arriver en Occitanie dans le courant du mois de septembre. Une fois sur place, ils seront tous réunis à Toulouse pendant quelques jours pour faire connaissance avec les différents acteurs concernés et effectuer les quelques démarches administratives nécessaires. Durant toute la première année, ils bénéficieront de cours de français intensifs, avec un objectif : atteindre le niveau B2 de français en juin prochain, nécessaire pour accéder à l’université. Les étudiants seront logés grâce au CROUS et seront accompagnés par les corps enseignants pour affiner leurs projets professionnels. À la rentrée de septembre 2018, chacun pourra intégrer sa voie de prédilection à l’université.

Les 20 réfugiés syriens préparent en ce moment leurs visas pour pouvoir arriver en France à la rentrée prochaine. Leurs demandes ont été adressées il y a environ un mois et demi, mais ils sont toujours dans l’attente des autorisations délivrées par le ministère des Affaires étrangères.

L’association « Démocratie et Entraide en Syrie » mobilisée depuis 2012

Samir Aïta, président de l’association, nous a expliqué les raisons de sa création. « Dans le passé en France, 400 étudiants syriens étaient accueillis chaque année sur le territoire. » Depuis le début de la guerre en 2011, « c’est beaucoup moins. En 2012 et 2013, à peine une cinquantaine d’étudiants ont été accueillis. »

L’association a fait appel aux pouvoirs publics pour tenter de créer des passerelles pour permettre aux étudiants de venir étudier en France. Appel resté sans réponse. « Nous avons monté un schéma nouveau, qui consiste à faire un partenariat entre une collectivité territoriale, une université et l’association« , explique Samir Aïta.

Et ça a fonctionné. La première expérience date de 2014. A Créteil, 25 étudiants syriens ont bénéficié du dispositif mis en place par l’association : 1 an d’apprentissage du français, l’acquisition du niveau B2 nécessaire pour intégrer une université, puis des études dans des domaines très variés. Certains ont terminé, d’autres sont encore en études. « On est très fiers », confie le président de l’association.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/universites-toulouse-montpellier-vont-accueillir-20-etudiants-syriens-1306309.html?campaign_id=A100

Dans le même temps les bacheliers français voient leurs demandes d’entrée à l’université assujetties au tirage au sort ou pire, refusées et le con-tribuable français paie des parasites pour plancher pendant des mois pour ce projet… Bon travail pour payer vos impôts.

Suez beaucoup pour payer en plus les études de réfugiés tellement pauvres qu’ils paient 20 000 euros à des passeurs : c’est plus que ce que beaucoup de con-tribuables gagnent en une année.

Occitanie : Delga offre la fac aux migrants syriens et en chasse nos enfants

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Pourquoi ne fait-on pas repeindre les murs tagués par les détenus ? Après tout, ce sont bien eux qui salissent les murs de nos villes au lieu d’engraisser ces larves à ne rien faire ! louyehi ____________________________________________________

Pourquoi ne fait-on pas repeindre les murs tagués par nos malchances pour la France par les détenus ?

Faire travailler gratuitement des enfants qui n’ont rien fait de mal ne contribue pas à leur donner une bonne image d’eux-mêmes.
Je pense en revanche que chaque prisonnier devrait être condamné systématiquement à des heures de travail d’intérêt général.

Repeindre sur des tags pourrait en faire partie, si on considère que les tags ont été possibles à cause d’un défaut de surveillance suffisante de la police. Ce serait la contrepartie du confort dont jouissent gratuitement les prisonniers qui ne paient ni hébergement, ni nourriture, ni activités diverses désormais proposées par les prisons, qui chouchoutent leurs prisonniers à cause de la pression des droits-de-l’hommistes.
http://ripostelaique.com/et-si-lon-demandait-aussi-aux-detenus-de-mettre-la-main-a-la-poche.html
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/14/radicalisme-les-casinos-de-la-prison-de-lile-de-re-seront-demolis-debut-2017/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/10/30/et-une-chance-pour-la-france-qui-depuis-la-prison-volait-pour-30000-euros-mensuels-une/
http://resistancerepublicaine.eu/2016/11/10/cest-grace-a-lue-que-les-violeurs-assassins-terroristes-peuvent-voter-en-prison/
http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/23/prison-de-lile-de-re-le-detenu-en-formation-cuisine-tente-degorger-un-surveillant/
http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/20/ils-enseignent-la-boxe-aux-detenus-pour-quoi-faire/

Pourquoi ne fait-on pas repeindre les murs tagués par les détenus ?

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Une croix sur la porte d’un cimetière ? Et hop au Conseil d’Etat !

Pauvre Françarabia : Une croix sur la porte d’un cimetière ? Et hop, au Conseil d’Etat !

Une croix sur la porte d’un cimetière ? Et hop au Conseil d’Etat !

 ‌‌La France est-elle devenue un pays de fous ? 

Qu’il faille une décision du Conseil d’Etat pour une croix sur la porte d’un cimetière ! ( Prinçai, dans la Vienne )

Oh ! Bien sûr, l’histoire est complexe :
épisode 1 : portail avec une croix
épisode 2 : portail de remplacement en bois sans croix
épisode 3 : nouveau portail métallique avec une croix

Un abruti a bien sûr porté plainte auprès du Tribunal Administratif, au nom de la  » laïcité « .
Lequel a transmis la plainte au Conseil d’Etat, qui a rejeté la plainte :

» « Alors même qu’un cimetière est une dépendance du domaine public de la commune, la loi réserve notamment la possibilité d’apposer de tels signes ou emblèmes sur les terrains de sépulture, les monuments funéraires et les édifices servant au culte », explique le Conseil d’Etat.  »
( http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/28/97001-20170728FILWWW00272-cimetieres-les-croix-ne-sont-pas-contraires-a-la-laicite.php)

Mais l’affaire ne s’arrête pas là : retour au Tribunal Administratif.

Et la presse.

 » nouvelle république  » :
» Croix du cimetière de Prinçay : un avis qui ne résoud rien

Dans son arrêt, la plus haute juridiction administrative française rappelle que la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l’Etat permet le maintien en place dans les cimetières des symboles religieux pré-existant à la loi, ainsi que leur entretien et leur éventuel remplacement. C’est le tribunal administratif qui, dans quelques mois, sera à nouveau appelé à se prononcer sur la légalité ou non de la croix de Prinçay. Il lui faudra auparavant déterminer si le précédent portail comportait déjà une croix, ce qui est loin d’être évident.  »

( http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2017/07/29/Croix-du-cimetiere-de-Princay-un-avis-qui-ne-resoud-rien-3180493)

FR 3

» En clair, il va donc maintenant falloir établir clairement à quelle date a été apposée la croix sur le portail du cimetière de Prinçay. Avant ou après 1905 ?  »

( http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/croix-du-cimetiere-princay-balle-nouveau-camp-du-tribunal-administratif-1304067.html)

Et les  » carrés musulmans  » , ça existait avant 1905 ?
Des plaintes pour ça ?

Le laïcisme est une terrible plaie, complice de l’islamisation.

A quand une plainte d’un débile pour détruire les cathédrales ?
Le pire est que cette plainte pourra prospérer ! Ad islam eternam !

( je ne suis pas chrétien, je ne suis pas croyant ).

Rappel de la saga évoquée sur notre site :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/24/poitiers-vont-ils-faire-retirer-la-croix-du-portail-dun-cimetiere/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/26/philippe-bonn-qui-veut-supprimer-les-croix-sur-les-portes-des-cimetieres-libre-penseur/

Une croix sur la porte d’un cimetière ? Et hop au Conseil d’Etat !

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

https://i0.wp.com/static.resistancerepublicaine.eu/wp-content/uploads/2017/08/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2017-08-03-%C3%A0-17.30.45.png_____________________________________________________

Un barbare provoque les Milanais avec sa djellabah et ose se plaindre des insultes reçues !

Encore à se plaindre et à couiner.

Et un juif coiffé d’ une kippa ou un chrétien arborant ostensiblement une croix dans les rues d’ Alger …

ça donnerait quoi réellement ?? (Des insultes seraient des roses à côté de ce que subirait celui qui porterait croix ou kippa en Algérie !! louyehi)

Et ça joue les étonnés, les vexés aprés avoir réussir à se rendre haissables dans toute l’ Europe.

Note de Christine Tasin

On appréciera la justesse de certaines insultes : « Taliban de merde »…

Quand on porte, délibérément, en période d’attentats terroristes, l’uniforme de l’ennemi djihadiste, salafiste ou pas, se réjouissant dans son for intérieur de faire peur aux non musulmans que l’on croise tout en pensant déjà aux larmes de crocodile que l’on va verser  à cause du prétendu racisme d’autrui… on est une ordure provocatrice qui, à d’autres époques et en d’autres lieux aurait appelé goudron et plumes, voire une correction. Les insultes, peu nombreuses finalement au cours des 5 heures de sa promenade provocatrice, ne sont que du pipi de chat bien gentil.

Par contre, si un juif en kippa ou un chrétien avec sa Bible et une grande croix chrétienne se promenait pendant des heures en territoire musulman, qu’il s’agisse, d’Alger, d’Iran, d’Afghanistan ou… de Seine Saint-Denis, politiques et medias diraient qu’il a provoqué et mérite quelque part le très mauvais sort qu’il subirait.

Sans commentaire.

Il provoque les Milanais avec sa djellabah et ose se plaindre des insultes reçues !

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Chers gogo-contribuables, 67 milliards pour les quartiers, les migrants et le métro d’Abidjan, ça vous va ?_____________________________________________________

Chers gogo-contribuables, 67 milliards pour les quartiers, les migrants et le métro d’Abidjan, ça vous va ?

Dépenses budgétaires de l’Etat : la Défense et l’Intérieur aux oubliettes. Tout pour les quartiers, les migrants et le métro d’Abidjan.

Pour faire suite à l’article de « Marcher sur des œufs » (« Les Français au pain sec et à l’eau, mais 740 millions d’euros pour les migrants »– 2 août 2017), résumons : le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmarin souhaite donc réaliser plus de 4,5 milliards € d’économies (1) en rognant principalement les budgets de la Défense et de l’Intérieur (en période de terrorisme aggravé, c’est judicieux !).

En revanche, notre État « en faillite » (dixit François Fillon) se permettra de dépenser :

+5 milliard € en rénovation urbaine :

La France continue à gaspiller des dizaines de milliards d’euros pour sa Politique de la Ville. En pure perte quand on voit la situation des 751 Zones Urbaines Sensibles (ZUS).

Quels sont les résultats obtenus pour ce « tonneau des Danaïdes » (Malika Sorel) ? Personne ne le sait, pas même le gouvernement.

Début 2017, 30 députés de l’Assemblée Nationale ont proposé la « création d’une commission d’enquête sur le coût et les résultats de la politique de la ville » (Enquête). Ces députés estiment que, pour « réduire les inégalités », imposer la « mixité sociale » et lutter contre « les phénomènes d’exclusion et de discrimination », la rénovation urbaine des quartiers prioritaires a coûté 48 milliards € entre 2005 et 2015. A ce dispositif s’ajoutent des programmes-gadget : 4,4 milliards € de crédits « de droit commun » distribués à travers plusieurs mesures (emplois d’avenir, garantie jeunes…) et 450 millions € pour les « contrats de ville », les programmes « Réussite éducative » et « Adultes-relais » ou l’opération « Ville, vie, vacances ».

+2,125 milliards € d’appui financier à la Côte d’Ivoire dont 1,4 milliards € débloqués pour le métro d’Abidjan (2).

+2milliards € pour l‘accueil des « migrants » avec le traitement des dossiers des déboutés et autres frais annexes. Coût risquant d’augmenter de manière exponentielle avec l’invasion migratoire programmée (3). On estime à près de 18000€ le coût annuel par habitant d’un « migrant » (4). Dépenseriez-vous cette somme pour vos invités ? Alors pour des gens s’incrustant de force…

Quel est l’objectif comptable de Macron pour les prochaines années : 100 000 ; 500 000 ; 1 million de « migrants » à accueillir ? Que vont-ils rapporter à la société française, nul ne le sait. Il est fort à parier qu’eux et leur famille regroupés rejoindront la cohorte des chômeurs et des assistés, de ceux qui nous haïssent dans les 751 ZUS ; zones de non-droit à multiplier d’ailleurs puisque le gouvernement a décidé de les répartir dans toutes les collectivités territoriales…

Par comparaison, d’ici la fin 2020, le gouvernement allemand prévoit de dépenser quelques 93,6 milliard € pour l’accueil des demandeurs d’asile (5).

Mais il paraît que « ce coût ne prend pas en compte la capacité des migrants à créer des emplois et à participer à l’économie du pays , en travaillant et en payant des cotisations sociales ainsi que des impôts » (défense de rire !). Ainsi, pour Ferdinand Fichtner, économiste allemand à l’Institut de recherche économique, “la politique d’accueil peut être considérée comme un immense programme de relance économique”.

En revanche, aucun économiste ne chiffrera le coût d’une éventuelle guerre civile…

+0,75 à 1,1 milliard € d’Aide Médicale d’État (6) pour 300 000 bénéficiaires en situation irrégulière (chiffre forcément en constante augmentation). A signaler également les 120 millions € de dette des pays étrangers à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) : « Parmi les pays les plus redevables, l’Algérie arrive largement en tête, avec 31,6 millions d’euros. Elle est suivie par le Maroc (11 millions) » (7). L’Algérie, encore et toujours elle, doit au total 600 millions € à la France (8), somme qu’elle ne remboursera jamais : « En l’absence de visa médical, certains Algériens viennent cependant en France avec un visa touristique. Ils se présentent alors aux urgences où, en France, on ne refuse personne. Après l’opération, nombreux sont ceux qui repartent sans régler la facture ». C’est peut-être notre manière française de liquider la « dette coloniale »…

Et n’oublions pas les coûts du remboursement des ex-Mistral russes (2 milliards €), de l’annulation du projet Ecotaxe (1 milliard €), de l’aide à l’achat de Rafales par l’Égypte (garantie COFACE sur 2,5 milliards € de prêts de banques françaises…), l’annulation ou l’allègement de la dette des PVD (proposition issue des « 17 objectifs de Développement Durable » du programme de l’ONU).

N’oublions pas non plus les 34 milliards € de subventions aux 250 000 associations (9) dont 1 million € pour la LDH, 600 000 € pour la LICRA, 400 000 € pour SOS Racisme etc. Chiffres difficiles à obtenir car l’État ne présente pas de comptabilité transparente en la matière. Idem pour les subventions à la Presse : plus de 387 millions € en 2015 (10), montant également difficile à préciser car depuis peu, « il n’est plus possible de savoir réellement le niveau de subvention publique dont bénéficie un titre en particulier » (par exemple l’aide postale).

Le contribuable patriote sera heureux d’apprendre que les journaux qui crachent le plus sur la France sont aussi les plus aidés par l’État (L’Humanité, Libération, Le Monde…). Soulignons le fait qu’en Allemagne, Espagne, Royaume-Uni et Suisse, la presse ne bénéficie d’aucune aide directe.

Il y a aussi le financement d’innombrables « Comités Théodule » : Conseil économique social et environnemental, Conseil stratégique de la dépense publique, Observatoire des contreparties, Conseil de l’attractivité, Conseil de simplification, Observatoire national de la politique de la ville sans oublier les fantastiques Comité de l’environnement polaire, Comité national du calcul intensif ou encore le Comité national pour l’initiative française pour les récifs coralliens etc. Il y en près de 650 en France (11)

Et pour se préparer à la facture des Jeux Olympiques de Paris de 2024, on avance un coût de +6 milliards €. Mais selon l’économiste Alexandre Delaigue, « on arriverait à 18 milliards € de coût global ». (12)

En conclusion, en mettant de l’ordre dans toute cette gabegie, il ne serait pas impossible à l’État de faire de grosses, de très grosses économies. Mais pour cela, il faudrait de la volonté et savoir fixer les réelles priorités.

En attendant, chers gogo-contribuables, si vous n’êtes pas contents, prenez le métro d’Abidjan !

  1. La Tribune
  2. Jeune Afrique
  3. LCI.fr
  4. Les Echos.fr
  5. Le Monde
  6. Wikipédia
  7. Le Figaro
  8. Europe1.fr
  9. Le Figaro
  10. Ministère de la Culture; Contribuables.org; agoravox.fr ;  DroitFinances.com etc.
  11. Le Figaro
  12. La Voix du Nord

Chers gogo-contribuables, 67 milliards pour les quartiers, les migrants et le métro d’Abidjan, ça vous va ?

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Poilu de 14 ressuscité le temps de l’été 2017, je ne reconnais plus ma France

Poilu de 14 ressuscité le temps de l’été 2017, je ne reconnais plus ma France

Il ne restera bientôt plus aux Français que quelques chansons et quelques souvenirs d’enfance d’un pays jadis heureux et prospère que des salopards pro-nazislamistes ont perverti et vendu à l’ennemi …Voir la vidéo : Jean Ferrat – Ma France

Pour plus de chansons française, aller dans la rubrique ACCUEIL ou sur Interlude musical – 3 août 2017

Séjour dans la France de 2017

En ce jour de juin 2017, réunion au sommet pour les membres des âmes patriotiques. Nous, soldats de la première guerre mondiale appelés communément « poilus », protecteurs de la France, assistons depuis le ciel au déclin de notre chère patrie sans avoir plus de précisions. Nous décidâmes donc d’envoyer un de nos membres pour nous relater l’état précis dans lequel se trouvait notre cher pays. Le départ eu lieu le 2 juillet 2017.

Mon vol arriva le 02 juillet à Roissy Charles de Gaule. Je dus passer par l’Egypte pour venir dans mon pays ! Ne me demandez pas pourquoi !!! Etait-ce pour me mettre dans l’ambiance à venir ?

Dès mes premiers pas au sein de cet aéroport, quelques chose commença à me troubler ; « Pourquoi toute cette sécurité ? Pourquoi ces personnes ne sont-elles pas blanches en majorité ? Suis-je arrivé au bon endroit ? »

Je poursuivis mon périple, mon hôtel se situait dans un département appelé « Seine-Saint-Denis ». Avant de partir, je m’étais un petit peu informé sur la situation de mon pays. Je pris connaissance de la phrase d’un Monsieur appelé « Renaud Camus » qui parlait de « grand remplacement », je ne compris pas tout suite le sens de cette phrase, mais peu à peu, cette phrase devenait une évidence.

J’allai pour la première fois dans un lieu appelé « centre commercial », je vis des magasins bizarres, mais le plus troublant pour moi était que certaines femmes (nombreuses, tout de même) mettaient un « chiffon » sur la tête, je demandai une explication, on me dit que c’était un voile religieux d’une religion appelée « islam ». C’est vrai que j’avais entendu le nom de cette religion pour la première fois lors de la construction d’un lieu appelé mosquée dans les années 20. Bref, je commençai à me demander si ce pays était encore le mien. J’entendis également des personnes qui parlaient une langue que je ne connaissais pas, on me dit que cette langue était l’arabe. Comment des agents de sécurité parlaient-ils cette langue entre eux ? Me disais-je. J’entendis aussi certaines de ces femmes voilées parler cette langue !

Je décidai d’aller au cimetière pour rendre hommage à tous mes camarades tombés au front. Je fus stupéfait de « rencontrer » une femme de ménage voilée qui nettoyait les locaux du cimetière ! Je me dis ;  « Où puis-je aller pour les éviter ? ».

Pour me rendre à Paris, je pris les transports en commun. Quelle ne fut pas ma surprise, j’étais dans un wagon où nous (Les Blancs) étions en minorité, je compris à ce moment-là tout le sens de la phrase de Monsieur Camus, sauf que : «  nous ne sommes plus dans le grand remplacement, nous sommes déjà remplacé à certains endroits ! ». J’entendis encore à plusieurs reprises parler l’arabe !

Les seuls lieux où je me sentis encore en France furent les lieux touristiques. Je visitai Vaux-Le-Vicomte et les catacombes. Et là, pas de femmes voilées, pas de robes longues (appelées kami) que portaient certains hommes, non la France, la France que j’aime. Est-ce à dire que cette religion n’aime pas les arts ? Ce fut un rafraichissement pour mes yeux.

Ma famille étant originaire de Normandie, je pris le temps pour m’aventurer à Rouen, ville où notre héroïne Jeanne d’Arc subit le feu. Encore une fois, cette ville était gangrenée par des femmes voilées, des barbes fleurissantes sur les visages d’hommes jeunes ! Bref si je devais ressusciter, où pourrais-je vivre ?

Avant de partir, on me dit que la France du XXIe siècle était moderne et accordait bien plus de droits aux femmes qu’à notre époque. Ce que je vis dans certains quartiers de Seine-Saint-Denis me montrait le contraire. Des cafés sans femmes, comme si elles n’étaient pas les bienvenues, je ne vis pas cela à Paris.

Mon retour vers le ciel me fit également prendre la direction de l’Egypte. A l’aéroport, je m’aperçus que beaucoup de passagers égyptiens avaient la nationalité Française !!!!! Dont un barbu, assez âgé, grande barbe blanche, en djellaba, sa femme portant un grand voile noir avec une fente au niveau des yeux, accompagnée de ses deux filles voilées, je remarquai que leurs passeports étaient les mêmes que le mien !!

Mon rapport sera très dur sur les présidents qui ont laissé la France devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Je suis très en colère, nous nous sommes battus dans des conditions inhumaines pour sauvegarder notre patrie et laisser un pays en paix pour les futures générations. Mais les « élites » mondialisées en ont décidé autrement sans « bien sûr » le consentement du peuple français.

Poilu de 14 ressuscité le temps de l’été 2017, je ne reconnais plus ma France

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

A lire aussi : Terrifiant : le Conseil d’Etat cède au CCIF sur le voile en école d’infirmiers

Les Français au pain sec et à l’eau, mais 740 millions d’euros pour les migrants

Troisième permis de construire refusé par la Mairie de Quimper aux Turcs : vive les Bretons !

Poitiers : les commerçants font repeindre leurs murs par les enfants du Centre socio-culturel des Trois-Cités

Le rappeur Lorenzo et Christine Martin veulent imposer aux Français la langue des singes et des serpents

Jihadi Trudeau est en train de fabriquer une jungle de Calais à Montreal !

Les femmes en burqa étaient des sièges de bus ? Et alors ?

Tous contre Erdogan en Turquie, tous avec Erdogan en Europe…

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s