LE DJIHAD FAIT A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DESASTREUSES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 6 août 2017

Migrants et maladies infectieuses : le lien est fait mais il ne faut pas le dire_____________________________________________________

Migrants et maladies infectieuses : le lien est fait mais il ne faut pas le dire!

Les bien-pensants éludent la question plutôt que photographier le moment historique avec honnêteté intellectuelle et dénoncer les dégâts de la politique scélérate de l’immigration.

DE LORENZA FORMICOLA.

En Allemagne la peur est revenue au sujet de toutes ces maladies qui étaient éradiquées ou rarissimes en Occident. Depuis le cas du demandeur d’asile yéménite logé dans une église à BUNSDORF pour lui éviter l’expulsion et qui aurait contaminé  cinquante bambins avec la tuberculose, cette maladie est remontée dans la classification des maladies les plus contagieuses. Mais elle n’est certes pas la seule à remonter.

Dans l’Allemagne de Merkel la situation est visiblement critique et dangereuse. Nonobstant ce que les journaleux donnent en pâture aux lecteurs ignares. Le Robert Koch Institut  ( R.K.I. ) responsable pour le contrôle et la prévention des maladies infectieuses qui fait partie du Ministère Fédéral de la Santé Allemand, publie des rapports toujours plus funestes d’année en année et confirme l’augmentation globale, surtout depuis 2.015 – l’année où Merkel – a  » ouvert les portes  » à un nombre sans précédent de migrants.

La dernière publication datée du 12 juillet 2.017 fournit les données sur l’état de plus de 50 – cinquante – maladies infectieuses en Allemagne en 2.016. 

Du botulisme à l’échinococcose, de la syphilis  à la tuberculose, le tableau est clair et pourtant sombre :

Hépatite B : + 300 % les trois dernières années.

Rougeole : 2.014 et 2.015 : + 450 %

En 2.015, les migrants ont contribué à 40 % de nouveaux cas de sida.

Tuberculose : 2.014 : 4.488 cas

                          2.015 : 5.915 cas.

Un médecin interrogé par FOCUS a mis en évidence le fait que les autorités allemandes ont perdu la trace de CENTAINES DE MILLIERS de migrants qui peuvent être infectés. Et surtout il a voulu souligner les 40 % des agents pathogènes de la tuberculose qui se répand et qui résistent aux thérapies. Chose commune à toute l’Europe, Italie comprise, la bactérie s’est transformée et ne réagit plus aux antibiotiques qui l’avaient vaincue depuis 50 ans.

Entre 2013 et 2016, la gale a augmenté de près de 3.000 %.  ( trois mille pour cent ) rien qu’en Rhénanie Septentrionale – Vestfalie . Sans parler de la rougeole diffuse dans tous les 16 Etats Fédéraux Allemands, sauf un : Mecklenburg Vorpommen,l’état avec le pourcentage d’immigrés le plus bas.

Les données fournies par le RKI représentent seulement la pointe de l’iceberg et pour certains ne couvrent qu’une partie des dangers diffus.

Beaucoup de médecins disent que les cas de tuberculose, par exemple,sont beaucoup plus élevés et accusent le RKI de minimiser la menace pour contrôler les sentiments anti immigration.

Si les choses sont ainsi en Allemagne, en Italie la symphonie est pareille.

La différence c’est qu’une petite partie des immigrés reste, la péninsule est une zône de transit et la comparaison n’est pas possible, le politiquement correct frappe aussi le Bel Paese.

Les réunions et autres cocktail party organisés par les fondations philanthropiques se tiennent à bonne distance pour ne pas dénoncer le danger. Pas de données, pas de statistiques, en somme le binôme immigrés- maladies n’existe pas et ne doit pas exister. Surtout qu’en un moment historique où le coup de fouet du susdit binôme n’est pas vraiment prévu.

Ce qui rend un rien paradoxal le contexte est le fait que la multiplication des séminaires en milieux hospitaliers pour essayer de monitorer la situation car :   »  les migrants posent la question de santé publique inéluctable « .  ( Francesco BLASI , président de la Société Italienne de Pneumologie )

De temps en temps, quelques chiffres sortent : comme les plus de 2.000 cas de gale et les 38 cas de tuberculose qui entrent dans la balance 2.016 des Centres d’Accueil de Milan. Pour le reste, il manqueune méthodologie systématique pour la récolte de données. Où elles sont disponibles, elles datent de trop longtemps.

La question de la diffusion des maladies liées à l’immigration est maintenant liquidée par la version offerte par diverses chaires ampoulées, et qui consiste avec l’unique sentence  :Ils partent sains et si c’est vrai qu’ils tombent malades c’est la faute du climat insalubre italien

et plus généralement du climat occidental et des conditions de vie qu’ils trouvent en arrivant ici.

Le Président de l’Institut Supérieur de Santé Walter RICCIARDI a carrément déclaré que les imigrants qui arrivent dans notre pays sont en général  » en bonne santé  » et sont  » plus vaccinés que les italiens  » car dans beaucoup de pays,  les vaccinations sont plus élevées « , soit parce que  » nous les vaccinons à l’arrivée « . Si c’est vrai, pourquoi partent ils ? Et pourquoi chaque migrant logé dans les camps est vacciné contre la diphtérie-tétanos-polio , vaccin pour la vie, comme ils nous racontent , ces maladies sont pratiquement éteintes depuis longtemps ?

En fait, ils ne sont pas vaccinés contre l’hépatite B. alors que la plupart des pays d’où ils viennent ces migrants, l’hépatite B est endémique.

Il y a ensuite les journaleux made in Italy, qui racontent l’autre fable qui dit que les migrants ne sont pas malades, mais sont traumatisés. Et en avant toutes sur la xénophobie, le racisme et les données qui sont juste allarmistes. Et rien de plus.

C’est plus facile avec la bien-pensance d’éluder la question plutôt que photographier le moment historique avec honnêteté intellectuelle et dénoncer les dégâts d’une politique scélérate de l’immigration.

Traduction pour Résistance républicaine de Valkyrie

http://www.imolaoggi.it/2017/07/30/migranti-e-malattie-infettive-il-legame-ce-eccome-ma-non-si-puo-dire/

Migrants et maladies infectieuses : le lien est fait mais il ne faut pas le dire

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

Les incendies qui repartent, un rapport avec le djihad, comme en Israël, peut-être ?_____________________________________________________

Les incendies qui repartent, un rapport avec le djihad, comme en Israël, peut-être ?

On lit la presse de ce matin :

Depuis mi-juillet, le Sud-est de la France et la Haute-Corse ont été victimes d’importants incendies qui ont brûlé plus de 7000 hectares de végétation.
Deux hommes ont été condamnés dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Quatre jeunes ont été arrêtés pour une vingtaine d’incendies dans le Gard.

Ah! ces jeunes qu’on ne connaît que trop bien depuis 35 ans…

Sont-ils joueurs… ils allument des feux, comme ils tirent des mortiers pyrotechniques sur le forces du désordre!

Dire que dans notre code pénal l’incendie volontaire se traduisait par les Assises et coûtait la perpétuité!

Aujourd’ hui on condamne à des amendes somptueuses des racailles n’ayant pas 50 euros, et qui, si tu pouvais les vendre, ne rapporteraient rien, à la rigueur comme esclave un petit millier d’euros, comme en Mauritanie.

Je rigole tristement en apprenant que « le jeune majeur pyromane a été condamné à 30.000 euros d’amende et à 6 mois de prison avec sursis »

Alors que c’est  30 ans de prison et l’euro symbolique qu’on attend tous!

Un mien ami me faisait remarquer que nous sommes dans le même scénario qui prévalut en Israel, quand le Mont Carmel, il y a trois ans, brûlait de toutes parts…  la France et d’ autres pays envoyèrent leurs avions-pompiers pour combattre ces dizaines de départs de feu criminels… et, sans surprise aucune les arrestations opérées revélaient chaque fois la même population » des ‘résistants’ arabes manifestant ainsi leur conflit avec Israel…

On se demande depuis longtemps avec qui ces gens là ne sont pas en conflit.. à voir comment un certain nombre d’entre eux  cassent, ravagent, pillent, brûlent, esquintent,salopent tout ce qui honore un pays de koufars hais…..mais jamais les Caisses d’allocations familiales ou les caisses d’assurance maladie tout ce qui peut contenir les réserves de pognon qui finira dans leurs poches.

Les incendies qui repartent, un rapport avec le djihad, comme en Israël, peut-être ?

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

La dernière trouvaille des migrants : ils montent dans le bus avec leur propre chaise_____________________________________________________

La dernière trouvaille des migrants : ils montent dans le bus avec leur propre chaise

Ça se passe en Italie… pour le moment.

Ça fait le tour du web, la photo montre deux immigrés assis confortablement dans l’autobus à Genova, ligne 1, mais avec leur chaise.

Un internaute : peut être pensent-ils qu’ainsi ils ne paieront pas leur ticket ?

– Après les déambulations nus dans la ville.

– Après les baignades dans les fontaines historiques de Rome ( et d’ailleurs )

– Après les douches dans les dites fontaines.

– Après les promenades en vélo sur l’autoroute.

– Après les ballades en scooter sur l’autoroute.

Voici donc la nouvelle façon de voyager, au risque de blesser les passagers, d’empêcher les mamans avec poussettes de se mouvoir dans les bus et la meilleure façon de faire trébucher les vieilles personnes qui ont déjà bien du mal à se déplacer dans les bus.

http://www.ilgiornale.it/news/cronache/genova-immigrati-che-si-portano-sedie-sullautobus-1428164.html

Comme ça ils sont sûrs d’avoir une place assise, eux…

L’Italie en faillite, le début du dynamitage de l’Europe ?______________________________________________

L’Italie en faillite, le début du dynamitage de l’Europe ?

I.- VIDEO : EUROPE : C’est l’Italie qui risque de dynamiter l’Europe la première

*******************************************
II.- VIDEO : Les banques italiennes au bord du gouffre

:: https://www.youtube.com/channel/UC_yjQfBPiWxHtvyZ-Qg_nOg
DATE : 30/07/2017
DURÉE : 27’19s

Les Chroniques de Jacques Sapir

La presse commence, enfin, à s’inquiéter de la crise bancaire en Italie. Plusieurs grandes banques sont en crise et sont rachetées par des concurrentes. C’est le cas notamment pour le sauvetage des deux banques italiennes, la Veneto Banca et la Banca Popolare di Vicenza, Ce qui aura nécessairement un coût pour le contribuable italien, un coût probable total estimé à 17 milliards d’Euros, soit 1% du PIB. La situation économique de l’Italie est ainsi très grave.

Invité : Fabio Massimo Castaldo, député européen et membre du Mouvement 5 étoiles.

Dans le même ordre d’idée :

VIDEO : La Faillite cachée de la France!! (Documentaire a ne pas rater)

DATE : 18/06/2017
CHAÎNE YOUTUBE : Charles Yohe
DURÉE : 2h15’39s

La France: Déficit dun pays fondateur de lunion européenne Les chiffres récents semblent confirmer une tendance qui narrive pas à sinverser: .
Les dessous de la crise économique mondiale Les principaux acteurs de la crise Épisode 1: Les Architectes de la ruine Épisode 2: Le Tsunami qui a balayé le .
En janvier 2012, il y a deux ans, je vous avais signalé (sur le blog) un film qui allait sortir, intitulé LA DETTE, pour lequel les réalisateurs (Nicolas et sa petite .
La France a connu une forme dinsurrection non organisée avec lémergence dune révolte populaire des cités. Ce film confronte le récit croise de ceux qui ont .
===============================

Complément de Fallaci

Pauvreté : des millions d’Italiens n’ont plus d’argent pour se faire soigner, le système de santé se dégrade.

Pendant ce temps, l’Italie héberge et soigne des centaines de milliers de migrants…

**********

Santé, analyse du Centre d’études en investissement social: 12,2 millions d’Italiens reportent les soins pour des raisons économiques.

Durant la dernière année, 12,2 millions d’Italiens ont renoncé ou reporté au moins à une prestation de soin pour des raisons économiques: 1,2 million de plus que l’année précédente. Le rapport Rbm-Censis concernant la santé publique, privée et intermédiaire l’a révélé. En outre en 2016, les dépenses sanitaires privées ont continué à augmenter, atteignant les 37,3 milliards d’euro, en grande partie pris directement en charge par les ménages.

L’Italie continue d’avoir une dépense de santé publique inférieure à celle des autres grands pays européens. En Italie, elle atteint 6,8% du PIB, en France 8,6%, en Allemagne 9%. Ces dernières années, le recouvrement de la viabilité des services de santé régionaux n’a pas été indolore et a eu un impact sur la couverture pour les citoyens.

Augmentation des difficultés d’accès au service public.

Les listes d’attente sont plus longues. Les données du rapport RBM-Censis indiquent que pour une mammographie, il faut attendre en moyenne 122 jours (60 de plus qu’en 2014) et dans le Sud, l’attente est en moyenne de 142 jours. (…)

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

http://lesobservateurs.ch/2017/08/02/pauvrete-des-millions-ditaliens-nont-plus-dargent-pour-se-faire-soigner-le-systeme-de-sante-se-degrade/

Marcher sur des oeufs

L’Italie en faillite, le début du dynamitage de l’Europe ?

(Source : Résistance Républicaine)

-==-

A lire aussi : Adil Charkaoui, l’intégriste qui veut devenir maire de Montréal

La construction de la synagogue de Bondi interdite en raison de la menace terroriste

Fake News : « des mosquées gonflables sur les plages de Cannes »

Paris : à 14 ans, il balance des bouteilles d’acide sur la terrasse d’un restaurant

Saône Et Loire : Muni d’une fausse ceinture d’explosifs et d’un couteau il prend en otage 2 personnes

Un lance-roquettes retrouvé près d’une école coranique du Rhône

-==-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s