LE DJIHAD FAIT A L’OCCIDENT ET LES CONSEQUENCES DES GRANDES INVASIONS BARBARES DU XXIe SIECLE – 7 août 2017

La guerre de l’islam est celle de tous les vrais musulmans____________________________________________________

Islam religion de paix et d’amour…

Encore une légende qui me rappelle celle des paradis socialistes, où il faisait parait-il si bon vivre à l’époque du bloc soviétique et de la guerre froide !

Il a fallu la chute du mur de Berlin et l’effondrement de l’URSS pour que nos élites autoproclamées, toujours déconnectées du monde réel, ouvrent enfin les yeux sur les délices du communisme. L’escroquerie aura quand même duré 70 ans !

La propagande communiste de l’époque, c’est la propagande tiers-mondiste et politiquement correcte d’aujourd’hui. Un enfumage hypocrite permanent.

Mais espérons que le lavage de cerveau mondialiste ne va pas durer 70 ans !

Islam religion de paix ? Voilà la plus grande fumisterie du siècle, véhiculée par la bobosphère et largement relayée par les ayatollahs de la bien-pensance.

Alors qu’en 1990 la droite et le centre décrétaient ouvertement que l’islam était incompatible avec la loi républicaine, tous ont retourné leur veste et c’est aujourd’hui l’ensemble de la classe politique qui rivalise de flatteries et d’allégeance envers le monde musulman, que ce soit au niveau national ou auprès de nos chers amis du Golfe, auxquels on ne refuse rien.

Alors, pour les doux rêveurs qui parent l’islam de toutes les vertus sans jamais avoir lu le Coran, rappelons quelques vérités élémentaires :

Voilà 14 siècles que chiites et sunnites s’entretuent. Et ce n’est que le début !

600 versets du Coran prêchent la haine des non musulmans et des apostats.

130 versets prônent le jihad.

La liste des crimes de l’islam depuis ses origines est hallucinante. Et le sang n’a cessé de couler depuis Mahomet et les conquêtes arabes.

Uniquement en France, Dreuz-info a répertorié une centaine d’attentats, agressions et attaques diverses, perpétrés par des musulmans depuis 1973.

Depuis 1980, des centaines d’attentats islamistes ont ensanglanté la planète.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27attaques_terroristes_islamistes

Pour la seule année 2017, on compte 85 attentats dans le monde.

Le dernier, en date du 1er août, a fait 33 morts et 70 blessés dans une mosquée chiite en Afghanistan.

Islam, religion d’amour ?

Rappelons que sur les 50 pays qui persécutent les chrétiens, 13 pays musulmans figurent parmi les 14 premiers.

C’est la Corée du Nord, dirigée par Kim Jong-Un, l’illuminé de Pyongyang, qui détient le sinistre record au palmarès de l’anti-christianisme.

“Selon l’Index Mondial de persécution des chrétiens, la Corée du Nord est le pays où les chrétiens sont le plus exposés à la persécution. Dans cet état totalitaire, le seul culte autorisé est le culte au leader de la nation, Kim Jong-Un. Les bibles sont interdites dans le pays. En posséder une conduit à l’emprisonnement, la torture et la mort. Cette peine peut être infligée aux membres de la famille de la personne jugée coupable, sur 3 générations.”

Mais les pays musulmans se distinguent aussi dans cette sanglante intolérance.

Au Moyen-Orient les chrétiens sont menacés de génocide.

Au Soudan, les tueries sont quotidiennes.

Au Kenya, le groupe musulman terroriste somalien Al Shabaab, massacre à tout-va.

Au Nigéria, Boko-Haram n’est pas en reste.

En Centrafrique, en RDC et en Egypte, les chrétiens paient de leur vie le simple fait de ne pas croire en Allah.

En Afghanistan, en Inde, au Pakistan, aux Philippines, les pogroms anti-chrétiens sont fréquents.

Et que dire de l’esclavage ?

Selon Malek Chebel, auteur de “l’Esclavage en terre d’islam”, et que nul n’oserait taxer d’islamophobie, il existerait encore 3 millions d’esclaves dans le monde musulman.

Car ceux qui font l’éternel procès de la traite atlantique se gardent bien d’évoquer la traite arabo-islamique et l’esclavage actuel.

Ce n’est que tardivement que “nos amis du Golfe” ont aboli officiellement l’esclavage.

Barhein 1937

Koweit 1949

Qatar 1952

Arabie 1968

Oman 1970

La Mauritanie a attendu 1980, mais l’esclavage perdure au Soudan.

Par conséquent, dans ce tableau rapide, on chercherait vainement un signe quelconque de paix, de tolérance et d’amour.

Evidemment, les bonnes âmes objecteront que tout cela n’est pas l’islam véritable, qu’il faut savoir faire du Coran une saine lecture, sans y voir la violence qu’il renferme. Et bla-bla-bla et bla-bla-bla…

J’invite ces pauvres naïfs, totalement imperméables à la cruelle vérité et au bon sens, à écouter Abou Bakr al-Baghdadi, le “calife” de l’Etat Islamique mort en juillet 2017, s’exprimant dans une vidéo de 2015 :

« L’islam n’a jamais été une religion de paix, c’est une religion de combat« . Personne ne peut penser que notre guerre est la guerre de l’État Islamique : c’est la guerre de tous les musulmans, l’EI en est simplement le fer de lance. C’est la guerre de tous les musulmans contre les infidèles. »

On ne saurait être plus clair.

Jacques Guillemain

Je suis réduit au silence pour 30 jours par facebook : j’ai parlé de l’islam…_____________________________________________________

Salem Benammar : « Je suis réduit au silence pour 30 jours par facebook : j’ai parlé de l’islam…« 

Je n’ai pas cherché à les offenser car ils se chargent eux-mêmes tous les jours en donnant au monde toutes les raisons pour les exécrer, j’ai voulu juste mesurer l’impact psychologique de cette étiquette infâme qu’ils accolent aux non-musulmans.

Le renvoi du boomerang à son expéditeur a produit apparemment les effets escomptés et a mis en émoi la police de la Charia qui sévit sur FB avec la complicité des modérateurs issus des rangs de cette communauté qui cultive la tolérance comme les nazis cultivaient leur amour des Juifs et des Tziganes.

Il n’y a pas pire mécréants et infidèles que ceux qui veulent imposer la dictature de leurs dogmes scélérats et criminels à l’humanité tout entière et qui veulent décapiter la liberté de pensée et d’expression au nom de leur essentialisme pseudo-divin.

Ils doivent se rendre compte pour une fois que leurs injures ne sont que le reflet de ce qu’ils sont eux-mêmes.  On traite l’autre à l’image de ce qu’on a de soi.

Dans une culture où l’on naît avec des troubles psycho-affectifs et nourris du berceau jusqu’à la mort de la haine de soi, on ne peut éprouver envers les autres d’autres sentiments que ceux qu’on a pour soi.

Quel idéal de vie peut-on développer dans un environnement où l’on baigne dans le culte de la mort de la vie où l’on fait de l’anéantissement de son être et en entraînant des innocents dans son suicide un but pour toucher son graal paradisiaque  ?

Tout parallèle avec les adeptes du Temple solaire serait une insulte à la mémoire de ces malheureux qui n’ont pas forcément choisi de mourir de leur plein gré, contrairement aux cavaliers noirs de la pire secte apocalyptique qui puisse exister qui font de leurs corps une arme de la mort et de destruction massive.  Le combat contre les mécréants leur est prescrit et ils doivent purifier la terre de leur présence par tous les moyens.

Les traiter de mécréants dans le sens de leur aversion dogmatique et théologique des valeurs de la vie n’est pas un délit.

Ce qui est condamnable et répréhensible est l’enseignement doctrinaire de leur idéologie mortifère, un poison mortel pour l’humanité.

-==-

Le grand remplacement, c’est aussi dans la santé…______________________________________________________

EN FRANCE, SEVIT UNE HONTEUSE SEGREGATION ANTI-BLANCHE, NOTAMMENT DANS LE DOMAINE MEDICAL, AVEC DES ELEMENTS SOUS-FORMES, ET PAS QUE…

Car le grand remplacement, c’est aussi dans la santé…

Bientôt nous ne serons plus soignés que par des allochtones… par des gens venus d’ailleurs. Nous ne serons plus soignés que par des Mohamed, Fatima ou Abdel

et nos vies seront alors précaires si nous sommes juifs  ou tout simplement non musulmans, car voici quelques années, nous avons eu, sur ce blog, un médecin arabe musulman officiant dans un hôpital parisien qui avait écrit : « A mort Israël et les Juifs » ! Comment, dès lors, faire confiance à ces médecins venus des pays musulmans qui ont la haine des autres, mais aussi avec plus ou moins de compétences, comme on peut déjà s’en apercevoir, étant donné qu’en pays musulman, on peut bien souvent acheter ses diplômes, MAIS CHUT ! IL NE FAUT SURTOUT PAS LE DIRE ! Toutefois il y a sans doute aussi des médecins compétents venus de ces pays-là, mais il faut avoir la chance de les trouver. Ainsi, nos malades étant entre les mains de nos ennemis, leur vie  dépendra de leur bon vouloir… Heureusement, parmi les étrangers, il y a encore les médecins, dentistes, etc… venus des pays de l’Est, qui, eux, sont compétents et fiables côté sécuritaire. louyehi

Voir ici, cela vient de sortir  :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichJO.do;jsessionid=7A41EB6CE782532B396E0E16CE56483A.tpdila21v_1?idJO=JORFCONT000035366645

et aller à la rubrique « ministère des solidarités et de la santé » : on n’y voit que des noms issus de régions du globe arabisantes et islamophiles… ils sont sans doute très compétents, n’en doutons pas, parce qu’il est de bon ton de ne pas en douter. Mais je vois deux ou trois oppositions à ces transferts.

D’abord, ces médecins sont moins formés que les nôtres, nous le savons, leurs diplômes sont moins cotés et leurs études moins approfondies mais les procédures sont accélérées pour eux. Et parmi eux des hommes qui ne voudront pas examiner des femmes, cela devient très courant en France…

Ensuite, nous avons des jeunes Français extrêmement valables qui ont la vocation de la médecine mais sont refusés en raison de la sélection abusive et du numerus clausus :

l’accès des Français aux études de médecine est radicalement freiné. Pourquoi donc ?… N’est-ce pas parce qu’on cherche à les remplacer par d’autres  ?

Nous avons tous autour de nous des exemples de jeunes brillants, qui ont la vocation, mais qui sont stoppés après avoir fait deux premières années de médecine. J’ai le cas dans ma famille cet été : une nièce qui a toujours été très brillante, qui se destinait à la médecine, mais vient d’être cassée par ce numerus clausus. Elle va devenir probablement sage-femme, mais ce n’est pas ce qu’elle avait souhaité. Et combien deviennent dentistes, kiné, ou font carrément autre chose, la mort dans l’âme ? Va-t-on continuer longtemps ainsi ?

Il faut dire aussi que ces médecins étrangers feraient mieux de rester dans leurs pays, qui manquent parfois cruellement de médecins, et que nos pratiques encouragent cette fuite de personnes qui pourraient tellement être utiles chez eux. Nos politocards nous gavent de repentance à propos du colonialisme, mais n’est-ce pas là une forme de colonialisme qu’ils encouragent eux-mêmes ?… Toujours cette pensée foireuse à deux vitesses. Eux ont le droit de faire du colonialisme d’un côté, et d’essayer de nous culpabiliser pour les progrès que nous avons apportés dans les pays en question, de l’autre.

Il est temps de reconnaître que si nous avons, aujourd’hui en France, des déserts médicaux c’est à dire des régions où il faut faire des kilomètres pour consulter un médecin, c’est à cause de la politique débile du numerus clausus.

Il faut reconnaître aussi qu’il n’est pas normal de ne pas pouvoir se faire soigner au mois d’août, parce que tout le monde est parti en vacances, et qu’il faille pendant les deux mois d’été repousser les rendez-vous importants à la rentrée.

Il faut reconnaître enfin qu’on devrait pratiquer la préférence nationale, pour tous les métiers, comme de nombreux pays le font sans état d’âme, et donc pour les médecins également.

Pourquoi les Français ne pourraient-ils plus soigner leurs compatriotes ?

Pourquoi les Français ne pourraient-ils plus être soignés par des Français ?

Nous avons derrière nous une belle tradition multi séculaire de médecine savante et de médecins dévoués à leurs malades. Serions-nous subitement devenus des incapables ? Une réaction politique et des actions musclées pourraient s’imposer…

Sophie Durand

Le grand remplacement, c’est aussi dans la santé…

(Source : Riposte laïque)

-==-

Immigration : les médias allemands ont falsifié la réalité https://i1.wp.com/static.ripostelaique.com/wp-content/uploads/2017/08/giampaolo-rossi-150x150.jpgPar Giampaolo Rossi, (photo) , journaliste italien ayant étudié l’archéologie, se défini lui-même ainsi : « D’abord et surtout archéologue. Pour cette raison je m’occupe de politique et des médias. J’écris pour Il Giornale. A leurs risques et périls.» _____________________________________________________

Traduction : D. Borer

LES MENTEURS DES REDACTIONS

Ceci est un acte d’accusation sans précédent contre les médias allemands : en pleine urgence migratoire, entre 2015 et 2016, les principaux journaux d’Allemagne ont délibérément falsifié la réalité en publiant une information unilatérale et dénuée de toute critique du phénomène, embrassant exclusivement le point de vue d’Angela Merkel, de son gouvernement et des élites politiques et économiques qui voulaient imposer à l’opinion publique la « culture de l’accueil sans discrimination ». L’accusation ne vient pas des habituels polémistes réactionnaires, des blogueurs sans vergogne ou des xénophobes qui servent de prétexte pour empêcher toute opposition au délire du multiculturalisme idéologique. Non. L’accusation vient cette fois  d’une recherche de la Fondation Otto Brenner réalisée par un pool de chercheurs de l’Université de Leipzig et de la Hamburg Media School, recherche coordonnée par le prof. Michael Haller ; son titre : « La crise des réfugiés dans les médias ». C’est l’étude la plus complète et la plus élaborée méthodologiquement sur ce thème.

.

UNE ÉTUDE RAVAGEUSE

Cette recherche a analysé plus de 30.000 articles des principaux journaux nationaux et régionaux allemands entre 2015 et 2016. Plus de 200 pages de chiffres et de statistiques détaillés sur les articles des journaux Süddeutsche Zeitung, Frankfurter Allgemeine Zeitung, Die Welt, Bild, ainsi que sur des publications en ligne et 85 journaux régionaux.

De 2015 à 2016 aucun journal n’a parlé des préoccupations et des peurs d’une partie croissante de la population…

La conclusion est dévastatrice : pendant que Merkel imposait  la “politique des portesouvertes” aucun éditorial, aucun article concernant le thème de l’immigration « n’a parlé des préoccupations, des peurs et aussi de l’opposition d’une partie croissante de la population ». En d’autres mots, c’est comme si, pour les journaux allemands, une partie (probablement majoritaire) de l’opinion publique du pays n’existait pas. Et les rares fois où des journalistes ont essayé de parler de cette partie de l’Allemagne préoccupée par l’immigration, ils l’ont fait « avec une attitude professorale » quand ce n’était pas de façon « méprisante ».

celui qui ne s’alignait pas sur le mythe de l’accueil était automatiquement xénophobe ou raciste…

Les journalistes n’ont pas su (ou pas voulu ?) faire une distinction entre les positions vraiment xénophobes et racistes d’une minorité et les préoccupations légitimes et réalistes d’une partie importante de la société allemande face à l’invasion de plus d’un million d’immigrés, invasion voulue par madame Merkel. Et ce sentiment d’insécurité et de peur a été transformé en racisme et en intolérance, sinon en retard culturel. En somme, l’habituel et stupide snobisme des ménestrels de l’élite européenne..

QUELQUES DONNEES

Pour comprendre de quelle façon les journaux allemands ont manipulé l’opinion publique, il suffit d’examiner quelques données qui émergent de cette étude : entre le printemps 2015 et le printemps 2016, dans les trois principaux quotidiens du pays, seuls 4% des articles étaient consacrés à une interview et seuls 6% rapportaient des données objectives. Un article sur cinq était un éditorial exprimant l’opinion des rédactions, « un chiffre étonnamment haut ». Dans le classement des personnalités entendues ou citées sur ce thème, deux sur trois étaient despoliticiens gouvernementaux ou de partis favorables à l’immigration; seuls 9% étaient des représentants de la justice (officiers des forces de l’ordre, magistrats, juges ou avocats) ont été entendus sur les thèmes liés à l’ordre public et à peine 3,5% de chercheurs et d’experts du multiculturalisme, du droit de la famille dans les sociétés islamiques ou du rapport entre sunnites et chiites.

« L’ACCUEIL » : LE MOT MAGIQUE

L’histoire construite autour de la définition de “Willkommenskultur” ou de la Culture de l’Accueil tellement chère, en Italie, à Boldrini, à Saviano et aux exégètes de la pensée Sorosienne est un cas emblématique.

les journaux ont transfiguré le concept d’Accueil, le transformant en mot magique…

D’après l’étude, les journaux allemands ont “transfiguré le concept d’Accueil”, le transformant en “obligation morale (…) une sorte de parole magique” pour convaincre les citoyens « à se tourner vers une activité de bons Samaritains envers les nouveaux arrivants ». Pendant toute la période de 2015, et une bonne partie de 2016,  83% des contenus journalistiques ont mis l’accent sur le concept d’Accueil, tout en cachant l’existence d’une toujours plus grande partie de la population devenant sceptique et méfiante envers la Willkommenskultur. 150906-germany-migrants-hg-1149_c84baa1a147301b74ce5ddd8010c9694.nbcnews-ux-2880-1000Et quand la moralisation ne fonctionne plus, les habituels techniciens et experts imposent (comme en Italie), cette recette pseudo-économique : « l’Allemagne a besoin de centaines de milliers de travailleurs pour lutter contre le vieillissement de la population »; donc ceux qui ne veulent pas les accueillir font le malheur de l’Allemagne. Et ainsi, pendant que les journaux surexposaient les manifestations de « bienvenue » au migrants, ils cachaient les manifestations contre l’accueil qui se déroulaient dans de nombreuses villes allemandes.

.

CONCLUSION SANS APPEL 

Certes, la recherche a ses limites ; elle n’a, par exemple, pas pris en considération l’information de la télévision car cela aurait requis une étude beaucoup plus complexe sur le rapport existant entre les images et les mots. Mais l’idée générale est claire. Selon Michael Haller, le directeur de recherche, les journalistes allemands « ont ignoré leur rôle professionnel et leur rôle d’informateurs dans les moyens de communication » utilisant « trop de sentimentalisme bisounours » et posant « trop peu de questions critiques aux responsables de ces décisions ». Cela a contribué à générer une profonde division dans l’opinion publique allemande et contribué à jeter un discrédit total sur le monde de l’information. Jupp Legrand, directeur de la Fondation Brenner, a précisé que cette recherche montre « une crise structurelle de la presse soi-disant mainstream » car « la réalité décrite par les journalistes était très éloignée de ce que vivaient chaque jour leurs lecteurs ». Une façon élégante et neutre pour dénoncer le fait que les vraies « fake news » en Occident se trouvent dans les rédactions des grands journaux du pouvoir économique et culturel.

En ces jours où, en Europe, l’échec du multiculturalisme progressiste se dévoile, où, même en Italie, on se rend compte de la stupidité avec laquelle une classe politique irresponsable et criminelle a affronté le thème de l’immigration, où le dessein criminel construit autour d’un projet d’immigration voulue est toujours plus évident, une information correcte est vitale pour une démocratie.

ET EN ITALIE ?

Si on devait faire une recherche similaire en Italie, les résultats seraient probablement les mêmes : chez nous aussi, depuis des années, les grands journaux ont agi de la même façon que les journaux allemands, criminalisant ceux qui ne se couchent pas devant la pensée dominante et ignorant les voix dissidentes par rapport à la vision idyllique de l’immigration.

Pourtant actuellement, il semblerait que le climat change. Par chance, quand les grands journaux donnent la parole aux intellectuels et leurs profondes réflexions, l’irréalité idéologique, comme d’habitude, s’impose et verse quasiment dans la stupidité. Mais quand ils se limitent à raconter des faits, alors la vérité […] émerge impétueusement. Et là, les Saviano, les Boldrini ne seront pas assez nombreux pour travestir la réalité.


Su Twitter: @GiampaoloRossiSource en italien

Danielle Borer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s