Quand des anti-Israël font de l’exégèse biblique sur France Culture

https://i0.wp.com/static.europe-israel.org/wp-content/uploads/2017/08/bourrage-de-crane-media-mensonge.jpg

____________________________________________________

Ce matin, ayant ouvert les yeux aux aurores, j’ai eu l’idée de caler mes oreilles sur France-Culture qui diffusait une émission intitulée « Du Grain à moudre d’été » et dont le thème était :

« Les pacifistes sont-ils devenus inaudibles ? »

Autour de la table, les thuriféraires de la noble cause étaient trois :

Un historien, directeur de recherches au CNRS, qui a tenu des propos assez sensés.

Une membre du « Mouvement de la Paix », une organisation fondée au lendemain de la Libération mais immédiatement devenue une excroissance du Parti Communiste Français. Très connue pour sa dénonciation d’Israël mais pas très bavarde sur les 1 242 000 morts causés par la guerre qui a suivi l’invasion de l’Afghanistan par les soviétiques…

Le clou du spectacle était un certain Jean-Paul Muller.

Ce dernier est un philosophe, émule de Ghandi qui a voué sa vie à la non-violence. Infatigable pèlerin et apôtre du pacifisme qui fut de tous les combats, depuis le Plateau du Larzac en 1970… jusqu’aux… BDS…

Car cet individu signa déjà avec une jolie camarilla de staliniens et de trotskystes très pratiquants (Autain, Besancenot, Warschawski… et quelques sédiments du PCF…) dans « Le Monde » du 17 novembre 2010, une tribune intitulée :

« Boycotter Israël, c’est lutter pour une paix juste »

Si cet émule du très peu regretté Stéphane Hessel est indifférent à la désertion en masse de ses neurones, peut m’en chaut.

Mais là où il me grimpe sur le cocotier, c’est quand il se permet des incursions dans la tradition juive.

Car ce grand exégète devant l’Éternel a cru faire un « bon mot » en bavant qu’au lieu de parler de « D-ieu des armées » la Bible aurait dû parler de « D-ieu désarmé ».

Pathétique !

Il est vrai que la Bible désigne souvent D-ieu comme « D-ieu des armées »… Mais de quelles armées s’agit-il ?

Il suffit de lire le premier chapitre de la Genèse pour le savoir.

À la fin du sixième jour de la création, il est écrit textuellement :

« Ainsi furent terminés les cieux et la terre, avec toutes leurs… armées. »

Mais quelles « armées » ?

En fait, en hébreu « armée » peut se traduire par « cortège ». Et le verset désigne les cieux, la terre et tous les éléments qu’ils renferment y compris les astres.

Dans le dernier chapitre de son immense Code de Lois, Maïmonide évoque l’époque messianique et les caractéristiques du personnage qui sera Messie.

Il écrit qu’avant de rassembler le peuple juif sur sa terre et de reconstruire le Temple… « Il livrera la guerre de D-ieu »…

Horreur !

Le Rabbi de Loubavitch expliqua que cette « guerre de D-ieu » c’est la conquête des cœurs et des âmes à la reconnaissance de D-ieu.

Au milieu des années 70, à l’initiative du Rabbi, on vit un peu partout dans les grandes villes du monde, des camions sillonner les grandes artères, et conduits par des jeunes gens qui invitaient leurs frères Juifs à venir y accomplir une Mitsvah.

À New York c’étaient de grands camping-cars magnifiquement décorés.

Un jour qu’un long cortège de ces véhicules était stationné devant la synagogue du Rabbi, un journaliste lui demanda :
– Ces véhicules, c’est pour quoi faire ?
– Ce sont mes tanks, répondit le Rabbi…

Facebook

Quand des anti-Israël font de l’exégèse biblique sur France Culture – par Schlomoh Brodowicz

(Source : Europe-Israël)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s