Oeufs contaminés au Fipromil : les consommateurs aussi sont responsables

Oeufs contaminés au Fipromil : les consommateurs aussi sont responsables______________________________________________________

Oui, vous êtes responsables si vous mangez des oeufs contaminés.

Oui, vous êtes responsables si des salopards traitent ce que vous mangez avec des produits qui vont déclencher cancers et autres maladies dégénératives chez vos enfants dans quelques années.

Rappel des faits pour ceux qui n’ont pas suivi :

On a découvert que des oeufs contaminés  au fipronil, insecticide utilisé contre puces et acariens dans les élevages avicoles avaient été mis sur le marché en Belgique et aux Pays-Bas, et même des oeufs bio.

Là où ça se corse et où vous êtes responsables, consommateurs stupides, c’est que l’on retrouve un certain nombre de ces oeufs en France, dans les commerces et dans les plats préparés et que vous les avez achetés, une fois de plus :

Nouvelles révélations dans le scandale des œufs contaminés à l’insecticide fipronil. Près de 250 000 oeufs contaminés ont été mis sur le marché français depuis avril. Interrogé sur RMC vendredi 11 août, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, a annoncé  qu’« un premier lot de 196 000 oeufs en provenance de Belgique a été mis sur le marché entre le 16 avril et le 2 mai ».

Puis il a précisé qu’un « deuxième lot qui vient des Pays-Bas », portant le code 0NL43651-01 et comprenant « environ 48 000 œufs » a « été mis en vente par des magasins Leader Price entre le 19 et le 28 juillet ». Il s’agit donc d’œufs bio provenant d’un élevage néerlandais. Aucun œuf produit en France (donc portant le code FR sur sa coquille) n’est concerné par cette contamination. Franceinfo vous explique comment décrypter les codes imprimés sur les coquilles d’œufs.

Ce que l’on sait de la vente, en France, d’œufs contaminés à l’insecticide fipronil

« Tous les produits contenant des œufs provenant d’élevages contaminés seront retirés pour être évalués, a tenté de rassurer le ministre. L’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) est que le risque pour la santé humaine est très faible. » Il a assuré que « les niveaux de contamination ne présentent pas de risque pour les consommateurs. Mais en ayant connaissance du numéro de lot, s’ils préfèrent les détruire ou les écarter, ils en ont toute la liberté. »

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/oeufs-contamines-un-lot-de-48-000-oeufs-a-pu-etre-achete-par-les-consommateurs-annonce-le-ministre-de-l-agriculture_2323039.html

On passera aux pertes et profits les mensonges du Ministre Travert, affirmant sans rire ( tant de bruit pour rien, vraiment ? ) (tout comme pour la catastrophe de Tchernobyl, lorsqu’il fut annoncé que la France ne serait pas contaminée – grâce à nos frontières, bien sûr ! louyehi) que le consommateur ne risquerait rien, eu égard aux faibles niveaux de contamination… et on s’intéressera au consommateur idiot utile du système et de l’empoisonnement de ses enfants :

–Qui achète n’importe quoi en ne regardant que le prix. Economiser sur l’alimentation pour se payer la dernière console, la dernière voiture à la mode, le dernier maillot de foot à 140 euros, c’est criminel, monsieur. Acheter des pommes dans le commerce traditionnel et les donner à ses enfants, c’est criminel, monsieur, il n’y a pas de fruit plus traité que cela. D’ailleurs les pommes du commerce traditionnel n’ont pas de goût. Plantez des pommiers, installez des fruitiers dans vos caves, sur vos balcons, allez cueillir moyennant une part du butin les pommes de votre voisine âgée, achetez des pommes bio… Mais bougez-vous le derrière ! Le bio coûte un peu plus cher, et même si on ne peut pas acheter tout bio, porte-monnaie oblige, on peut faire quelques exceptions, les oeufs, les pommes, les bananes ( plus que traitées et archi-traitées )… Et puis, un petit potager, même dans des pots sur un balcon, quelques pieds de tomate, les herbes comme thym, basilic, persil… facile ! Et si vous pouvez élever vos propres poules… allez-y !

–Qui n’achète pas français et uniquement français, se moquant comme d’une guigne de voir les agriculteurs et autres éleveurs français crever la bouche ouverte et notre indépendance alimentaire avec.

–Qui achète des plats préparés quand faire une salade de carottes, une crème anglaise  ou faire cuire des légumes de saison ne prend pas plus de temps que de décongeler un plat tout prêt plein de saloperies ou d’utiliser un sachet pour crème anglaise soi-disant tout prêt. Il est vrai que le consommateur imbécile a besoin de temps pour déguster les pubs, manipulations mentales et autres crétineries de la télévision français ou des jeux facebook.

–Qui ne se soucie pas de ce que mangent ses enfants à la cantine, entre oeufs arrivant en poudre, jaune et blanc séparés ( d’où cela ? Des Pays-Bas ? ) et steacks hachés halal, forcément halal puisque sans étiquettes, qui risquent de faire mourir ses enfants.

–Qui achète sa viande en supermarché, sans savoir si elle provient d’un abattoir halal, perdant le goût, le vrai goût de la viande, participant au financement du terrorisme avec la taxe versée, avec le prix d’achat, à la mosquée, risquant de tuer ses enfants. Pareil, quoique avec un peu moins de risques, du boucher auquel on ne demande pas où ses bêtes ont été tuées.

Résister au Grand Remplacement c’est, aussi, rester, soi et les siens, en bonne santé, pour perdurer et transmettre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s